La langue française

Mercanti

Sommaire

  • Définitions du mot mercanti
  • Étymologie de « mercanti »
  • Phonétique de « mercanti »
  • Citations contenant le mot « mercanti »
  • Images d'illustration du mot « mercanti »
  • Traductions du mot « mercanti »
  • Synonymes de « mercanti »

Définitions du mot mercanti

Trésor de la Langue Française informatisé

MERCANTI, subst. masc.

A. − Marchand en Orient ou en Afrique. Les mercantis hindous et les Arabes de Zanzibar arrivent de l'autre bout du monde, pour vendre de la poudre aux Sakalaves (Mille, Barnavaux, 1908, p.91).Des mercantis de toute espèce (...) ont construit (...) un tas de bâtisses hétéroclites qui ont l'air misérable, précaire et désolé (Tharaud, Passant d'Éthiopie, 1936, p.80).
B. − Marchand qui suit une armée en campagne. Problème du ravitaillement en vivres, organisation du service de santé, lutte contre les mercantis, organisation des coopératives, etc. tous problèmes qui demandaient des solutions rapides (Joffre, Mém., t.2, 1931, p.49).
Péj. Commerçant, homme d'affaires âpre au gain et malhonnête. Synon. margoulin, trafiquant.«Dans le Paris» d'après-guerre (...) fleurissait la combine (...), le mercanti et le nouveau riche étaient rois (L. Daudet, Police pol., 1934, p.93):
. J'eus exactement la sensation d'une porte de latrines qu'on aurait ouverte. Le ton de ce mercanti avait quelque chose de si nauséeux et sa grossièreté cossue paraissait tellement assise dans la graisse d'une prospérité de verrat que, du premier coup, la suffocation commença. Bloy, Femme pauvre, 1897, p.82.
[Employé comme terme d'adresse insultant] Staline, ça te fout les jetons, ça te fout la chiasse, t'as peur pour ton magot, mercanti! (Vailland, Drôle de jeu, 1945, p.43).
P. anal. Mendelssohn (...) n'a-t-il pas pris part (...) à la lutte contre les mercantis de la sonorité (Cortot, Mus. fr. piano, 1930, p.76).
Prononc. et Orth.: [mε ʀkɑ ̃ti]. Att. ds Ac. 1935. Au plur. des mercantis (francisé, car mercanti est un plur. ital. de mercante). Étymol. et Hist. 1859 «marchand (dans un marché arabe)» (Fromentin, Une Année dans le Sahel, éd. 1877, p.271). Empr. à la lang. franque, où le mot est att. dès 1780Arch. de la Compagnie royale d'Afrique, ds P.Masson, Hist. des établ. et du comm. fr. dans l'Afrique barbaresque, Paris, 1903, p.538: Sidi Aggi Messaoud de Raggi, mercanti du bey) et où il représente le plur., pris comme sing., de l'ital. mercante «marchand» (à l'orig. de deux empr. antérieurs isolés: mercant en 1298, Marco Polo, et mercanti, plur., au sens de «marchands italiens» en 1585, Cholières, Matinees ds Œuvres, éd. E. Tricotel, t. 1, p.103), empr. au lat. d'époque impériale mercans, -antis «id.», part. prés. subst. de mercari «faire du commerce», dér. de merx, mercis, «marchandise». Fréq. abs. littér.: 14. Bbg. Dauzat Ling. fr. 1946, p.280. _ Hope 1971, p.447.

Wiktionnaire

Nom commun

mercanti \mɛʁ.kɑ̃.ti\ masculin

  1. Marchand, dans les pays d’Orient.
  2. (Péjoratif) Homme qui fait argent de tout.
    • On croit mourir pour la patrie, et on crève pour des combines de mercantis, prompts à engraisser, à travers tous les charniers, leurs dividendes. — (Victor Margueritte, Debout les vivants !, 1932)
    • C'est alors qu'il fit la connaissance de Lambton, un hideux mercanti qui, non content de s'attribuer la plus large part des revenus de ses découvertes, voulut diriger celles-ci pour les besoins d'une affreuse guerre. — (Jean Ray, Harry Dickson, Le Savant invisible, 1934)
    • Mesdames, approvisionnez-vous au marché blanc, et zut pour les mercantis ! — (René Pellos, Corrald, Les Pieds nickelés font fortune, Société Parisienne d’Édition, 1949, pl. 13)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MERCANTI. n. m.
Marchand, dans les pays d'Orient. Il s'emploie surtout au sens péjoratif pour désigner un Homme qui fait argent de tout. Vous avez affaire à un affreux mercanti.

Littré (1872-1877)

MERCANTI (mer-kan-ti) s. m.
  • Marchand, dans la langue sabir. Dans tous les bazars d'Alger, les mercantis étalent des poteries de diverses origines, Extr. de l'Akbar, dans Journ. offic. 12 août 1874, p. 5805, 2e col.

    Ce mot s'est étendu aux marchands et industriels de toute espèce qui accompagnent une armée.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mercanti »

De l’italien mercanti, pluriel de mercante (« marchand »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mercanti »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mercanti mɛrkɑ̃ti

Citations contenant le mot « mercanti »

  • Un nouveau mot fait son apparition : mercanti. Il qualifie l'intermédiaire parasite, sur les lignes arrière, qui fait monter les prix des denrées alimentaires devenues rares, comme le vin, la charcuterie, le fromage, le beurre. "Que voulez-vous : c'est la vie chère !" s'exclame un mercanti dans une caricature du Crapouillot. "Pour vous, peut-être, moi, je la trouve plutôt à bon marché", répond le poilu. Face au civil enrichi, le soldat se voit comme "le PCDF, le pauvre con du front". Il en veut aussi au villageois bien nourri, au cafetier à la Thénardier, qui monnaie ses services : si le conflit dure, c'est que certains y voient leur intérêt. Le Point, Marchands de cauchemars - Le Point

Images d'illustration du mot « mercanti »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « mercanti »

Langue Traduction
Anglais thank you
Espagnol gracias
Italien grazie
Allemand danke
Chinois 谢谢
Arabe شكرا
Portugais obrigado
Russe спасибо
Japonais ありがとうございました
Basque eskerrik asko
Corse grazie
Source : Google Translate API

Synonymes de « mercanti »

Source : synonymes de mercanti sur lebonsynonyme.fr
Partager