La langue française

Tordu, tordue

Sommaire

  • Définitions du mot tordu, tordue
  • Étymologie de « tordu »
  • Phonétique de « tordu »
  • Citations contenant le mot « tordu »
  • Images d'illustration du mot « tordu »
  • Vidéos relatives au mot « tordu »
  • Traductions du mot « tordu »
  • Synonymes de « tordu »
  • Antonymes de « tordu »

Définitions du mot tordu, tordue

Trésor de la Langue Française informatisé

TORDU, -UE, part. passé, adj. et subst.

I. − Part. passé de tordre*.
II. − Adjectif
A. −
1. Fam. [En parlant d'une chose] Qui n'est pas droit, qui est dévié, de travers; qui est plié ou tourné. Clou, chemin tordu; roue tordue. Il redressa de son mieux le manche tordu de sa casserole (Dumas père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 177).Sa cravache d'osier tordu, à bout d'or, était enfoncée dans la botte droite (R. Bazin, Blé, 1907, p. 18).
BOT. Préfloraison tordue. Préfloraison dans laquelle les pétales sont contournés en vrille. [L'ipomée de Virginie] déploie sa préfloraison tordue [comme du liseron ordinaire] (Jammes, Nuits qui me chantent, 1928, p. 74).
2. [En parlant d'une pers., du corps ou d'une partie du corps d'une pers.] Qui est déformé, de travers. Bouche tordue; corps tordu; membres tordus; lèvres, jambes tordues. Un long nez tordu mais honnête, ne reniflant que d'une narine mais de la bonne (Benjamin, Gaspard, 1915, p. 11).Des libérés politiques qui ont les pieds tordus pour avoir trop longtemps traîné le boulet (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 383).
Pop. Avoir la gueule tordue. Être très laid. (Dict. xxes.).
B. − Au fig. Bizarre, extravagant, fou. Avoir l'esprit tordu. Un gars que tu détestes vraiment, c'est normal de souhaiter qu'il crève; c'est dans le cas contraire qu'on serait tordu (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 565).
III. − Subst.
A. − Fam. Personne mal bâtie, difforme. Ils sont là, la poitrine bombée, la tête haute, les bras collés au corps raide... Trente-cinq... Des grands et des petits, des droits et des tordus (Triolet, Prem. accroc, 1945, p. 370).
B. − Pop. Personne un peu folle ou bête. Je suis un imbécile, un tordu, un Joseph... Je n'ai rien vu, rien entendu, rien compris (Vailland, Drôle de jeu, 1945, p. 93).
[Empl. comme injure] Dis donc tordu, lui prononce-t-il en anglais (Queneau, Loin Rueil, 1944, p. 200).« Où est le pain? » « Le pain? Espèce de tordu, il n'y a personne en bas, les cuisines ne sont même pas ouvertes » (Sartre, Mort ds âme, 1949, p. 257).
Prononc.: [tɔ ʀdy]. Fréq. abs. littér.: 767. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 418, b) 1 349; xxes.: a) 1 731, b) 1 140. Bbg. Chautard Vie étrange Argot 1931, p. 673.

Trésor de la Langue Française informatisé

TORDU, -UE, part. passé, adj. et subst.

I. − Part. passé de tordre*.
II. − Adjectif
A. −
1. Fam. [En parlant d'une chose] Qui n'est pas droit, qui est dévié, de travers; qui est plié ou tourné. Clou, chemin tordu; roue tordue. Il redressa de son mieux le manche tordu de sa casserole (Dumas père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 177).Sa cravache d'osier tordu, à bout d'or, était enfoncée dans la botte droite (R. Bazin, Blé, 1907, p. 18).
BOT. Préfloraison tordue. Préfloraison dans laquelle les pétales sont contournés en vrille. [L'ipomée de Virginie] déploie sa préfloraison tordue [comme du liseron ordinaire] (Jammes, Nuits qui me chantent, 1928, p. 74).
2. [En parlant d'une pers., du corps ou d'une partie du corps d'une pers.] Qui est déformé, de travers. Bouche tordue; corps tordu; membres tordus; lèvres, jambes tordues. Un long nez tordu mais honnête, ne reniflant que d'une narine mais de la bonne (Benjamin, Gaspard, 1915, p. 11).Des libérés politiques qui ont les pieds tordus pour avoir trop longtemps traîné le boulet (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 383).
Pop. Avoir la gueule tordue. Être très laid. (Dict. xxes.).
B. − Au fig. Bizarre, extravagant, fou. Avoir l'esprit tordu. Un gars que tu détestes vraiment, c'est normal de souhaiter qu'il crève; c'est dans le cas contraire qu'on serait tordu (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 565).
III. − Subst.
A. − Fam. Personne mal bâtie, difforme. Ils sont là, la poitrine bombée, la tête haute, les bras collés au corps raide... Trente-cinq... Des grands et des petits, des droits et des tordus (Triolet, Prem. accroc, 1945, p. 370).
B. − Pop. Personne un peu folle ou bête. Je suis un imbécile, un tordu, un Joseph... Je n'ai rien vu, rien entendu, rien compris (Vailland, Drôle de jeu, 1945, p. 93).
[Empl. comme injure] Dis donc tordu, lui prononce-t-il en anglais (Queneau, Loin Rueil, 1944, p. 200).« Où est le pain? » « Le pain? Espèce de tordu, il n'y a personne en bas, les cuisines ne sont même pas ouvertes » (Sartre, Mort ds âme, 1949, p. 257).
Prononc.: [tɔ ʀdy]. Fréq. abs. littér.: 767. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 418, b) 1 349; xxes.: a) 1 731, b) 1 140. Bbg. Chautard Vie étrange Argot 1931, p. 673.

Wiktionnaire

Adjectif

tordu \tɔʁ.dy\

  1. Qui a subi une torsion.
  2. Déformé, pas droit.
    • Le clou est tout tordu.
  3. Illogique, abracadabrantesque.
    • Je n’avais pas vraiment besoin de ce boulot ; financièrement, je m’en sortais très bien sans. Mais ma famille me mettait la pression, alors j’ai fini par postuler, poussé par un sentiment d’obligation tordu, l’idée qu’il me fallait acquérir une expérience dans le monde du travail pour me préparer à ce qui m’attendait après la fac. — (David Graeber, traduit par Élise Roy, Bullshit jobs, Les liens qui libèrent, 2018, ISBN 979-10-209-0633-5)
  4. Fou cinglé.
    • Cette histoire catastrophique est celle de deux gamins tordus, coacteurs dans une relation pervertie. — (Pascale Robert-Diard, Aux assises de Paris, l’amant assassiné et les « deux gamins tordus », Le Monde. Mis en ligne le 11 octobre 2019)
    • Non, il en avait marre de ce genre de rigolades. Faire avec des tordues stupides et, le cas échéant, plus ou moins vérolées, ce qu’il faisait si bien tout seul, pas la peine ! — (Raymond Guérin, L’Apprenti, Gallimard, Paris, 1946)
  5. Malveillant ; retors.
    • – […] Quel est le plus tordu de nous deux ? Moi, qui t’obéis comme un couillon, ou toi qui sembles vouloir accumuler les complications. — (Léo Malet, Les rats de Montsouris, Robert Laffont, Paris, 1955)
    • Sûrement qu'une merderie à dû survenir lors de son parcours pour qu'un fonctionnaire de Police se complaise dans l'embrouillamini des coups tordus. — (Alain Babanini, Le collecteur des quotidiens, 2011, chez l'auteur/Lulu.com, page 240)

Nom commun

tordu \tɔʁ.dy\ masculin (pour une femme on dit : tordue)

  1. Fou extravagant.
    • Il dégoise, l’ostrogoth de la téloche formaté au formol, tel un psittacidé déréglé et moche... Il clabaude aux esgourdes des blaireaux enfarinés et des tordus pasteurisés […]. — (Jean Maryves, Vieilles cantilènes & jeunes romances, Mon Petit Éditeur, 2013, page 28)
    • Il est aussi impliqué dans des histoires chinoises. Des histoires de trafic d’enfants.
      Yong-jae secoua la têt.
      M’étonne pas. Un vrai tordu.
      — (Christian Garcin, Les nuits de Vladivostock, Stock, 2013)
    • - Dis-moi, tu te rappelles Harry Winthrop ?
      - Un vrai tordu, celui-là ! C’était pénible d’imaginer qu’il coupait des organes génitaux masculins pour les coudre sur des torses de femmes, rappelai-je.
      — (Becky Masterman, Rage blanche, traduction de Maryvonne Ssossé, JC Lattès, 2014)

Forme de verbe

tordu \tɔʁ.dy\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe tordre.

Forme d’adjectif

tordue \tɔʁ.dy\

  1. Féminin singulier de tordu.

Forme de verbe

tordue \tɔʁ.dy\

  1. Participe passé féminin singulier de tordre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TORDU (tor-du, due) part. passé de tordre
  • L'empereur ne pouvait passer devant leur front sans avoir à éviter, à franchir ou à fouler des baïonnettes tordues par la violence du choc et des cadavres, Ségur, Hist. de Nap. VI, 8.

    Terme de botanique. Il se dit d'un organe replié sur lui-même.

    Préfloraison tordue se dit d'une corolle dialypétale à pétales imbriqués latéralement et enroulés dans le bouton.

REMARQUE

Tors est le véritable participe, mais tombé en désuétude ; Marot voulait qu'on l'employât seul ; et Ménage remarque que tors se dit encore (je lui ai tors le cou), mais que tordu prend le dessus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tordu »

(Siècle à préciser) Participe passé de tordre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tordu »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tordu tɔrdy

Citations contenant le mot « tordu »

  • Ce qui est tordu ne peut être droit, ce qui manque ne peut être compté. De La Bible / L’Ecclésiaste
  • L'arbre qui nait tordu ne redresse jamais son tronc. De Zoé Valdés / La Douleur du dollar
  • Ce qui est tordu dure jusqu’à demain, mais ce qui est droit dure toute l’éternité. De Proverbe bulgare
  • L'homme a été taillé dans un bois si tordu qu'il est douteux qu'on en puisse jamais tirer quelque chose de tout à fait droit. De Emmanuel Kant
  • Si le corps est droit qu’importe que l’ombre soit tordue. De Proverbe chinois
  • Si le corps est droit, il n'importe que l'ombre soit tordue. De Proverbe chinois
  • La queue du chien restera toujours tordue, même cent fois ajustée dans un moule. De Sahar Khalifa / L'impasse de Bab Essaha
  • J’aime bien les conditions foireuses et tordues ! De Florence Arthaud / Figaro, 15 juin 1997
  • Bal(l)ade musicale tragico-forestière. Les Contes de Nana (68) Une reine fatiguée, un chêne tordu, un conseiller avisé mais fort laid, et une famille d'ours assoiffée de vengeance, voici les personnages de cette fable drôle et sauvage! Mais que se cache t-il vraiment dans cette forêt? Spectacle de plein air Durée 1h00 Réservation souhaitée auprès de la Médiathèque par téléphone ou par mail : [email protected] , Balade Contee : Tordu e ou la Foret des Trois Ours : Spectacle a Sarre Union
  • Scheifele est tombé au combat à la suite d’une mise en échec douteuse de la part de l’attaquant des Flames de Calgary Matthew Tkachuk dans la défaite de 4 à 1 des siens, samedi. Il s’est d’ailleurs tordu de douleur sur la glace avant de quitter la rencontre. Le Journal de Montréal, Plusieurs absents chez les Jets | Le Journal de Montréal
  • L’affaire avait été portée devant le tribunal de Paris. Le 3 juin dernier, la présidente de la 28e chambre correctionnelle, Agnès Herzog, déclarait que Leila a "tenté courageusement d’enjoindre l’agresseur à cesser de porter des coups à la victime au sol". Si elle a "tordu le pouce gauche » du policier, c’était pour "mettre fin à sa sensation d’étouffement" infligée par le gardien de la paix, non pas pour "porter atteinte à son intégrité physique", concluait la juge. Leïla N. a été finalement innocentée. Bladi.net, Paris : passée de témoin à victime, elle porte plainte pour violence policière (vidéo)
  • DES AFFAIRES PAS ORDINAIRES. La PME ardéchoise reste la dernière entreprise française fabriquant de la cannetille. Enserré dans un lien, ce petit fil de cuivre tordu comme un ressort et habillé d'une fine pellicule d'or devient une frange bouillon. Celle qui compose le gland ornant notamment les écharpes tricolores. Les Echos, L'Ardéchois qui orne religieux, rois et maires | Les Echos
  • Cette momie, décédée il y a 3 000 ans, vient de livrer ses secrets. Des égyptologues ont enfin compris pourquoi elle avait été embaumée la bouche ouverte, le corps tordu. Geo.fr, La momie qui crie livre enfin les secrets de sa mort - Geo.fr
  • Pas de question tordue lors du premier duel auquel n’a pas participé la maître de midi mais une réponse... inattendue. Défié par Romain, Thomas a prétendu qu’un individu qualifié de « cordon bleu » était un spécialiste des courses hippiques. Le jeune homme a été éjecté du jeu à coups de sabot. Aude, sortie vainqueur de son face-à-face avec Romlain, a rejoint Camille pour l’épreuve du coup fatal. Toutelatele, Les 12 coups de midi : l’étoile mystérieuse démasquée par Camille ce dimanche 27 décembre 2020 sur TF1 ? | Toutelatele
  • Des impacts de bombes dans lesquels poussent des arbustes, des marres d’eau où se développent des biotopes improbables, des plaques de béton qui se détachent par le gel, de la ferraille tordue qui jaillit à certains endroits des murs, et surtout un treillis de poutres en béton à deux mètres du sol, voilà ce qu’on trouve quand on explore le toit de la base sous-marine. Rue89Bordeaux, Le toit et sept alvéoles de la Base sous-marine cherchent occupants
  • J’aime bien les conditions foireuses et tordues ! De Florence Arthaud / Figaro, 15 juin 1997
  • La queue du chien restera toujours tordue, même cent fois ajustée dans un moule. De Sahar Khalifa / L'impasse de Bab Essaha
  • Si le corps est droit, il n'importe que l'ombre soit tordue. De Proverbe chinois
  • Si le corps est droit qu’importe que l’ombre soit tordue. De Proverbe chinois

Images d'illustration du mot « tordu »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Vidéos relatives au mot « tordu »

Traductions du mot « tordu »

Langue Traduction
Anglais twisted
Espagnol retorcido
Italien contorto
Allemand verdrehte
Chinois 扭曲的
Arabe الملتوية
Portugais torcido
Russe скрученный
Japonais ねじれた
Basque bihurritu
Corse torciatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « tordu »

Source : synonymes de tordu sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « tordu »

Partager