La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « mouliner »

Mouliner

Définitions de « mouliner »

Trésor de la Langue Française informatisé

MOULINER, verbe

A.− Emploi trans.
1. Fam. Qqn ou qqc. mouline qqc.Broyer, écraser. Synon. moudre.Mouliner du blé, des olives, des pommes :
Il aurait charrué, et semé, et fauché, et foulé, et battu, et mouliné, et pétri le blé de tous avec nous tous ensemble comme son propre blé... Giono, Que ma joie demeure,1935, p. 413.
En partic. [Correspond à moulin B 1 en partic.] Mouliner des carottes, des légumes, des pommes de terre. Avant de mouliner les grains [de café] elle attend que tous les coups [de marteau dans la forge] aient recommencé à sonner là-bas dedans; alors elle mouline sans qu'on puisse l'entendre (Giono, Triomphe vie,1941, p. 392).
2. P. anal.
a) Vieilli. [Le suj. désigne un ver, un insecte] Ronger, creuser des galeries dans le bois au point de le réduire en menue poussière; creuser la terre au point de la faire s'effriter. Les vers ont mouliné ce buffet, les vers avaient mouliné la jetée (Lar. 19e).
Au part. passé en emploi adj.
Bois mouliné. ,,Bois vermoulu`` (Lar. 19e).
Pierre moulinée. Les pierres sont dites moulinées (...) lorsqu'elles sont graveleuses et s'égrènent à l'humidité (Bourde, Trav. publ.,1928, p. 92).
b) TEXT. Consolider la soie grège (et p. ext., la laine, le coton, etc.) en réunissant et en tordant ensemble plusieurs fils. (Dict. xixeet xxes.). Le plus souvent au part. passé en emploi adj. Tissu de coton mouliné (Catal. La Redoute,1951-62, p. 12).En Dauphiné, la production des soies moulinées [s'accroît] de (...) 1730 à 1767 (Lefebvre, Révol. fr.,1963, p. 41).
B.− Emploi intrans.
1.
a) Fam. Qqn mouline avec qqc.Faire des moulinets (v. ce mot C). Cassagnol précède le cortège en moulinant avec sa canne, à la façon des tambours majors (Labiche, Club champ.,1848, 5, p. 453).Lui, Soucaille, moulinait des bras et leur faisait signe d'approcher [aux amis] (Genevoix, Assassin,1948, p. 113).
b) Arg. cycliste. Qqn mouline.Pédaler à vive allure, avec souplesse et régularité. [Les adhérents du cyclotourisme] goûtent « cette sérénité de l'âme que donne le fait de rouler à 20 km-heure ». Ils « moulinent », donc ils transpirent, ils se recomposent un cœur, des muscles, un souffle, une deuxième jeunesse (Le Monde,21 mars 1967, p. 12, col. 1).
PÊCHE. ,,Tourner la manivelle du moulinet; récupérer son fil à l'aide du moulinet`` (Lar. encyclop.).
2. Rare. Qqc. mouline.Tourner avec régularité. Devant la cheminée, le tourne-broche qui mouline, le grand chaudron qui fume (Nerval, Nouv. et fantais.,1855, pp. 152-153).
Prononc. et Orth. : [muline], (il) mouline [mulin]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. a) Att. indirectement dès le xiiies. par son dér. moulineure « vermoulure » : xives. [date du ms.] (Philippe de Beaumanoir, Coutumes Beauvaisis, éd. A. Salmon, XXXVIII, 1141, var. 1); 1684 part. passé mouliné « bois carié » (Fur.); 1701 mouliner « creuser la terre (des vers) » (ibid.); b) 1611 « travailler au moulin » et « moudre du blé » (Cotgr.); c) 1667 « faire subir le moulinage à la soie grège » (Ordon. des march. de draps d'or, etc., 9 juillet ds Littré); d) 1868 « polir le marbre » (Littré); e) 1959 « passer les légumes au moulin à légumes » (Rob.); 2. a) 1498-1502 « tourner en parlant des ailes du moulin » (Jean Molinet, Invectives de Cretin et response, 11 ds Faictz et Dictz, éd. N. Dupire, t. 2, p. 838); b) 1836 « bavarder » (ds Esn.); c) 1855 « tourner comme un moulin » (Nerval, Nouv. et fantais., pp. 152-153); d) 1963 « tourner le moulinet d'une canne à pêche » (Lar. encyclop.). Dér. de moulin*; dés. -er.
DÉR.
Moulinage, subst. masc.Action de mouliner; résultat de cette action. a) Vx. [Correspond à supra A 1] Synon. de mouture. (Dict. xixes., Lar. Lang. fr.).b) Text. [Correspond à supra A 2 b] Un fil de soie grège est donc formé par cinq ou six brins de soie assemblés. Ce fil de soie grège ne peut pas être directement tissé. Il doit être transformé en un fil plus résistant et régulier. C'est le but du moulinage (Blanquet, Technol. mét. habill.,1948, p. 24).− [mulina:ʒ]. Att. ds Ac. dep. 1762. − 1resattest. [1495 « droit sur la mouture » ds FEW t. 6, 3, p. 41a] a) 1675 « opération de consolidation de la soie grège » (J. Savary, Le Parfait négociant, t. 1, p. 100), b) 1803 « action de mouliner » (Boiste), c) 1859 « établissement où l'on mouline la soie » (Bouillet); de mouliner, suff. -age*.

Wiktionnaire

Verbe - français

mouliner transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Écraser, moudre.
    • Saler et poivrer la farce selon votre goût (on pourra mouliner un mélange aux 5 baies plus finement parfumées, ou du poivre de Si Chuan). — (Recette de nem, Livre de cuisine, Chả giò sur WikiLivres)
  2. (Par analogie) Faire fonctionner rapidement un appareil qui possède une manivelle.
    • Pas une seconde à perdre, trois tours autour du winch, dans le sens des aiguilles d'une montre (par frottement la traction du cordage est retenue), puis on mouline à la manivelle. — (Cours de voile/Manœuvres, chapitre Manœuvres sur WikiLivres.)
  3. (Familier) Faire de grands mouvements avec les bras.
    • Ah ! gredin de singe ! s’écria le bonnet bleu. Si je t’avais tenu par la queue, j’aurais mouliné avec toi comme avec une fronde, et je t’aurais cassé la tête sur un pavé. — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, partie VIII)
  4. (Pêche) Ramener le fil de pêche dans le moulinet de la canne.
    • L’écureuil s'abaisse et ne bouge plus. Prenez la canne en main et moulinez rapidement pour prendre contact avec le poisson et ferrez. — (Bernard Breton, Toutes les pêches en étang, Éditions Jean-Paul Gisserot, 1997, p. 83)
  5. (Mécanique) Moteur qui tourne trop vite.
    • Au delà de 130 km/h, la voiture mouline et la consommation fait un bond.
  6. (Familier) (Informatique) Pour un processus informatique, fait de progresser lentement et laborieusement dans une tâche.
    • La question s’invite dans le débat politique alors que les logiciels des prestataires choisis par le gouvernement sont en train de mouliner les millions de mots des contributions au grand débat pour en établir une synthèse, prévue début avril. — (Claire Legros, Algorithme, open data… les limites de la synthèse des contributions au grand débat, Le Monde. Mis en ligne le 21 mars 2019)
  7. (Cyclisme) Choisir un petit braquet.
    • En montagne, il vaut mieux mouliner pour conserver de la puissance.
  8. Tordre ou filer la soie avec une sorte de moulin garni de bobines et de fuseaux.
    • Les fils fantaisie sont le plus souvent des retors et ils sont moulinés irrégulièrement. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  9. Ronger le bois et le mettre, par places, en menue poussière, en parlant des vers.
    • Bois mouliné.
  10. (Marbrerie) Frotter l'épaisseur ou le parement d'une tranche de marbre sur une plaque de fonte, ou sur un autre morceau de marbre avec du grès et de l'eau pour les dresser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MOULINER. v. tr.
Tordre ou filer la soie avec une sorte de moulin garni de bobines et de fuseaux. Soie moulinée.

MOULINER se dit aussi des Vers qui rongent le bois et le mettent, par places, en menue poussière. Bois mouliné.

Littré (1872-1877)

MOULINER (mou-li-né) v. a.
  • 1Faire subir à la soie les opérations du moulinage. Les marchands et maîtres dudit état pourront tenir moulin à soie, mouliner, appareiller, acheter et vendre toute sorte de soie, Ordonn. etc. des march. de draps d'or, etc. 9 juillet 1667.
  • 2Frotter l'épaisseur ou le parement d'une tranche de marbre sur une plaque de fonte, ou sur un autre morceau de marbre avec du grès et de l'eau.
  • 3En parlant des vers, ronger le bois et le mettre en menue poussière.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mouliner »

Moulin. Dans le 2e et le 3e sens, mouliner a un sens diminutif de moudre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

→ voir moulin
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mouliner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mouliner muline

Fréquence d'apparition du mot « mouliner » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « mouliner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « mouliner »

  • Vous pouvez le faire la veille et prendre le temps de le mouliner, ainsi, vous pourrez vous régaler de fruits plus consistants comme la pomme ou la poire. Mais pour les matins pressés, on mise sur la banane ou "la mangue ayant un goût sucré, ou la fraise ou la framboise pour apporter de la variété", ajoute Laurence Huwig.
    Marie Claire — Quelles alternatives santé à la confiture ? - Marie Claire
  • Je n'en eus cure, mes velléités triathlétiques soudain m'appelaient au charbon... Équipé d'un short en éponge, d'un tricot logoté « Alcyon » et de vieilles baskets aux semelles éventées, je partis mouliner comme un bouilleur de cru. Sur le cadre, deux petites barrettes métalliques me proposèrent leur service. En les manipulant, je compris qu'elles me permettaient de changer de vitesse. J'ignorai ce gage de modernité.
    L'Équipe — En net progrès - Humeur - L'Équipe
  • « Il faut mouliner l’hiver », « Tu tires trop gros », « ralentis, la saison est longue » voici des paroles que l’on peut encore entendre aujourd’hui lors de la sortie dominicale en groupe par des pratiquants « avertis ». Voilà une croyance populaire encore aujourd’hui d’actualité : faut-il mouliner l’hiver ? Et pour quelles raisons ? C’est le sujet dont Nicolas Augugliaro coach professionnel certifié chez coaching4you va nous parler dans cet article.
    L'intérêt du petit plateau en hiver , actualité vélo sante_forme
  • Aucune suspension, pas de vitesses et braquet (plateau 52 dents, pignon 14 dents) qui donne souvent l’impression de mouliner (même en descente !)… À l’usage, le City n’est pas très confortable. À envisager si le gain de place est une priorité absolue, que vos trajets ne sont pas trop longs (10 km semble un maximum) ou alors que vous ne l’utilisez pas tous les jours. Avec ses 7 vitesses et ses plus grandes roues, le Confort… porte bien son nom. Mais c’est au prix d’un encombrement certain.
    Vélos électriques pliants - Les principaux modèles - Actualité - UFC-Que Choisir
  • Résultat : la Jazz permet des consommations basses en ville et sur route. Moins bien que la Clio. Mais nous avons mesuré 4,4 l pour une utilisation mixte ville / route. Très valable. Et tout cela dans un bon silence. A moins que vous accélériez fort sur route : le moteur à essence se met alors à mouliner. Autre inconvénient lors d’une forte accélération à plus de 50 km/h : l’auto manifeste un très net manque de réactivité, la puissance n’arrive qu’avec un temps de retard et trop progressivement. Gênant et peu naturel.
    Essai Auto. La nouvelle Honda Jazz : une hybride gonflée ! - La Roche sur Yon.maville.com

Traductions du mot « mouliner »

Langue Traduction
Anglais mill
Espagnol molino
Italien mulino
Allemand mühle
Chinois
Arabe مطحنة
Portugais moinho
Russe мельница
Japonais 工場
Basque errota
Corse mulinu
Source : Google Translate API

Synonymes de « mouliner »

Source : synonymes de mouliner sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot mouliner au Scrabble ?

Nombre de points du mot mouliner au scrabble : 10 points

Mouliner

Retour au sommaire ➦