Aphrodisiaque : définition de aphrodisiaque


Aphrodisiaque : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

APHRODISIAQUE, adj. et subst. masc.

I.− Adjectif
A.− RELIG. ANTIQUE, vx. Qui a rapport à Aphrodite, déesse de l'amour physique :
1. Était-ce celui qui conduisait la pompe sacrée ou qui portait quelque simulacre saint ou quelque symbole du culte aphrodisiaque? Val. Parisot(Lar. 19e,1866).
Rem. Mentionné ds Guérin 1892, Nouv. Lar. ill. et Rob.
B.− Usuel
1. Qui tend à exciter l'appétit sexuel.
a) [En parlant de choses] Durion, potion, préparation aphrodisiaque :
2. Peu à peu, il [l'abbé Beccarelli] versa dans les offices à rebours où il distribuait aux assistants des pastilles aphrodisiaques qui présentaient cette particularité qu'après les avoir avalées, les hommes se croyaient changés en femmes et les femmes en hommes. Huysmans, Là-bas,t. 1, 1891, p. 102.
b) Péj. [En parlant d'une pers., d'une partie ou d'un aspect de son être] :
3. Une bien vilaine et repoussante créature que cette princesse Troubetzkoï, avec son visage kalmouk, l'hébétement chinois de sa figure, le dandinement de poussah de toute sa personne, l'air stupide et aphrodisiaque de son être mal dégrossi dans une matière brute. Dans sa toilette parisienne, elle apparaît comme une idole de pays sauvage, à laquelle une modiste de la capitale se serait amusée à accrocher ironiquement les fanfioles de son magasin. Outrageusement décolletée, ses seins aux boutons dépassant le corset ont la flaccidité et le reploiement mou de crêpes posées sur des coupes. E. et J. de Goncourt, Journal,1877, p. 1175.
2. P. ext. [Constr. avec un subst. abstr.] Qui concerne. les relations sexuelles :
4. Cette quatorzième rue, qui traverse horizontalement Manhattan dans sa partie la plus large, est comme un sous-Broadway, rue populaire, pleine de music-halls vulgaires, de bals où l'on choisit sa partenaire parmi les girls de l'établissement et où l'on paie à la danse, de cinémas abreuvant un public grossier d'aventures aphrodisiaques ou, comme l'on dit en Amérique depuis deux ou trois ans : avec énormément de sexe. Morand, New-York,1930, p. 132.
5. Dans la maison des chauves, on ne parle pas de perruque. C'est le malentendu qui crée ces vides gênants de l'entretien, ces brusques réticences au bord du précipice; une censure latente s'exerce, multipliant les rubriques interdites et les tabous religieux, politiques ou sexuels. Le malentendu aphrodisiaque notamment est le malentendu par excellence, lui le mystère connu de toute la ville, mais dont on convient de ne jamais parler à la table de famille. Jankélévitch, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien,1957, p. 171.
II.− Subst. masc. Un aphrodisiaque. Substance alimentaire ou médicamenteuse propre à stimuler l'appétit sexuel :
6. ... le sujet qui existe trop tôt n'existe jamais pleinement. Si surtout il se presse d'user de sa jouissance, s'il s'y livre avec trop peu de ménagement, il n'a bientôt plus qu'une vie languissante et faible; en vain cherche-t-il des ressources dans des aphrodisiaques, souvent illusoires, et toujours dangereux, il ne fait qu'empirer son mal. Laclos, De l'Éducation des femmes,1803, p. 437.
Rem. On rencontre dans la docum. le néol aphrodisiaquement adv. (suff. -ment2*). De manière aphrodisiaque. ,,Cette femme qui se débattait contre le sommeil et qui avait des yeux gris clair sur lesquels battaient des cils couleur de guêpe, avec sa blancheur sensuelle et cochonne, sa chair aphrodisiaquement lymphatique était cent fois plus tentante qu'une jeune et jolie Anglaise assise à côté d'elle.`` (E. et J. de Goncourt, Journal, 1882, p. 187).
PRONONC. : [afʀ ɔdizjak].
ÉTYMOL. ET HIST. I.− Adj. 1. 1742 méd. (Encyclop. Méth., Chimie, pharm. et métall., t. 2 : Aphrodisiaques [...] Les raisons qui ont été exposées dans ces articles, ne permettent pas de donner ici la notice des diverses compositions aphrodisiaques, proposées par les auteurs de formules ou de recettes); 2. av. 1861 « qui a rapport à Aphrodite, déesse de l'amour » (Valentin Parisot [1800-1861] ds Lar. 19e, supra). II.− Subst. 1811 méd. (Mozin-Biber). Empr. au gr. α ̓ φ ρ ο δ ι σ ι α κ ο ́ ς « qui concerne les plaisirs de l'amour » (Diodore de Sicile, 2, 23 ds Bailly).
STAT. − Fréq. abs. littér. : Aphrodisiaque. 30. Aphrodisiaquement. 1.
BBG. − Bastin 1970. − Bertr.-Lapie 1970. − Bouillet 1859. − Duval 1959. − Garnier-Del. 1961 [1958]. − Lar. méd. 1970. − Littré-Robin 1865. − Méd. 1966. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Noter-Léc. 1912. − Nysten 1824. − Piéron 1963. − Sexol. 1970.

Aphrodisiaque : définition du Wiktionnaire

Adjectif

aphrodisiaque \a.fʁɔ.di.zjak\ masculin et féminin identiques

  1. (Médecine) Qui est propre à exciter aux plaisirs de l’amour.
    • Belles toutes deux, elles portent des ceintures ocellées et leur quasi-nudité, parfumée violemment, exhale un parfum aphrodisiaque. — (Renée Dunan, Ces Dames de Lesbos, 1928)
    • La camomille est à la fois aphrodisiaque et très relaxante, supprimant le stress. — (Daniel Scimeca, Max Tétau, Votre santé par les huiles essentielles, 2005)
    • L’odeur de l’ambre solaire avait curieusement un effet aphrodisiaque sur Albert qui devenait infernal. Moi, je mesurais mes élans car je détestais prendre un râteau. — (Michel Charton, Chronique ordinaire d'un baby-boomer, Éditions du Panthéon, 2015)

Nom commun

aphrodisiaque \a.fʁɔ.di.zjak\ masculin

  1. (Médecine) Substance qui rend le tonus sexuel, et excite les plaisirs de l’amour.
    • La cantharide est un dangereux aphrodisiaque.
    • Tandis qu’on voudrait posséder certaines femmes au milieu d’une crise de larmes, parce que leurs pleurs sont un aphrodisiaque, j’imagine qu’un dilettante décuplerait le voltage de ses voluptés, s’il savait faire rire Lady Diana à point nommé. — (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 11)
    • Il la soupçonna de l’avoir envoûté à l’aide d’un aphrodisiaque. — (Jeanne Champion, La maison Germanicus, 1996)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Aphrodisiaque : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

APHRODISIAQUE. adj. des deux genres
. T. de Médecine. Qui est propre à exciter aux plaisirs de l'amour. Il s'emploie aussi comme nom masculin. Un dangereux aphrodisiaque.

Aphrodisiaque : définition du Littré (1872-1877)

APHRODISIAQUE (a-fro-di-zi-a-k')
  • 1 Adj. Terme de médecine. Qui a la propriété d'exciter aux plaisirs de l'amour.
  • 2 S. m. Un aphrodisiaque. On dit que les Orientaux demandent souvent des aphrodisiaques aux médecins européens.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « aphrodisiaque »

Étymologie de aphrodisiaque - Littré

Ἀφροδισιαϰὸς, de Ἀφροδίτη, Vénus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de aphrodisiaque - Wiktionnaire

Du grec ancien ἀφροδισιακός, aphrodisiakós (« relatif à Aphrodite »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « aphrodisiaque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aphrodisiaque afrɔdizjak play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « aphrodisiaque »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aphrodisiaque »

  • Suite de notre série sur la sexualité. Cette semaine on se penche sur les aphrodisiaques. D'origine souvent naturelle, il sont vendus avec des promesses quasi magique : érection décuplée, désir stimulé, performances olympiques. Du gingembre aux huiles essentielles en passant par le ginseng, le point commun de tous ces produits : ce ne sont pas des médicaments ! DW.COM, Pour tout savoir ou presque sur les aphrodisiaques (2/4) | Santé | DW | 17.01.2020
  • Une alimentation équilibrée, un mode de vie actif et une bonne santé mentale peuvent améliorer votre vie sexuelle - mais existe-t-il des aliments qui sont des aphrodisiaques naturels ? BBC News Afrique, Certains aliments sont-ils vraiment des aphrodisiaques naturels ? - BBC News Afrique
  • L’humain peut se comporter comme un animal bête et méchant quand il pense avec ses organes reproductifs. Enfin, la troisième catégorie comprend la longue liste des aliments et condiments, souvent des excitants, dont la rareté, la gourmandise ou le prix suscitent une émotion proche de l’excitation sexuelle. On pense au caviar, à la truffe ou aux fruits de mer, notamment. Voilà de quoi alimenter les fantasmes! Car si on s’intéresse uniquement à l’aspect physiologique des choses, la définition des aphrodisiaques se veut moins sexy. Il s’agit tout simplement des aliments qui présentent les qualités santé les plus affirmées. Eh oui, fini de croire au père Noël: pour bien baiser, il faut manger sain. Moustique.be, Chéri, le repas de ce soir sera aphrodisiaque | Moustique.be
  • Pour aller plus loin, nous vous avons déniché une recette de cocktail aphrodisiaque à base de vin : la boisson d’allégresse. Présente dès le XVIIème siècle dans certains ouvrages français, la boisson d'allégresse nous promet des soirées animées. Son secret : l'angélique, une plante encore utilisée aujourd'hui en phytothérapie pour lutter contre la fatigue. Le Figaro - Le Figaro Vin, Edition spéciale Saint Valentin : Le vin est-il aphrodisiaque ? - Le Figaro Vin
  • De la poudre de pénis de crocodile utilisée du temps des Égyptiens aux philtres d’amour du Moyen âge, les aphrodisiaques relèvent pour beaucoup de croyances populaires. Leur réalité scientifique semble moins évidente, du point de vue physiologique, sauf si l’on inclut l’influence du cerveau dans l’observation expérimentale. , Les aphrodisiaques existent-ils vraiment ? | Psychologies.com
  • Il en existe toutes sortes, mais son corps est généralement biscornu, d’où son nom en sanskrit qui signifie « en forme de corne ». Elle est utilisée dans la médecine chinoise depuis la nuit des temps pour ses vertus antioxydantes, antiinflammatoires, digestives, circulatoires, énergisantes, et sa réputation aphrodisiaque, mais l’usage qui nous intéresse est gastronomique. On le mange frais, séché ou broyé. A l’occasion de la diffusion ce soir sur France 5 d’un documentaire qui lui est consacré et dont nous sommes partenaires, zoom sur le gingembre. France Culture, Non, le gingembre n'est pas un aphrodisiaque !
  • Utiliser cette huile de vanille comme huile aphrodisiaque après le bain sur les zones érogènes. Peut également servir d’huile de massage ou de lubrifant. , Aphrodisiaque naturel : la recette de l'huile parfumée maison à la vanille
  • Pourquoi faudrait-il se priver de ces ressources aujourd’hui alors que la nature propose un vrai « jardin des délices », comme le rappelle Gabriela Nedoma, experte en plantes médicinales* ? Tant de substances qui nous entourent incitent à la lascivité ! Elles n’agissent pas comme un raccourci menant directement à l’orgasme, mais offrent un merveilleux moyen d’aiguiser nos sens, d’intensifier le désir sexuel et de développer une nouvelle communication érotique. Nous consommons tous quotidiennement des aphrodisiaques sans le savoir, mais en avoir conscience les rend justement encore plus aphrodisiaques, non ? , Sexualité : on adopte les aphrodisiaques naturels !
  • La politique, l'ambition de servir et de se servir sont les plus formidables des ciments et même des aphrodisiaques. De Dick Morris / Entretien avec Christine Okrent
  • La liberté est le meilleur des aphrodisiaques. De Björk
  • La lune n'est rien Qu'un aphrodisiaque circumambulatoire Subventionné par Dieu pour mettre au monde Plus de bébés que d'habitude. De Christopher Fry
  • La solitude est l'aphrodisiaque de l'esprit, comme la conversation celui de l'intelligence. De Emil Michel Cioran / Le crépuscule des pensées
  • L’anonymat que permet la communication sur internet ne serait-il pas un aphrodisiaque ? De Walter Goodman / On the Information Highway
  • L'argent rend séduisant. Le succès rend beau. Le pouvoir est aphrodisiaque. De Samuel Le Bihan
  • Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême. De Henry Kissinger / The Guardian - 28 Novembre 1976
  • L’échec est un grand anti-aphrodisiaque. De Toni Bentley / Ma reddition
  • Les larmes ne sont un aphrodisiaque qu'à vingt ans. Malcolm de Chazal, Sens plastique, Gallimard

Traductions du mot « aphrodisiaque »

Langue Traduction
Corse afrodisiacu
Basque afrodisiako
Japonais 媚薬
Russe афродизиак
Portugais afrodisíaco
Arabe مثير للشهوة الجنسية
Chinois 春药
Allemand aphrodisiakum
Italien afrodisiaco
Espagnol afrodisiaco
Anglais aphrodisiac
Source : Google Translate API

Synonymes de « aphrodisiaque »

Source : synonymes de aphrodisiaque sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires