La langue française

Tôle

Définitions du mot « tôle »

Trésor de la Langue Française informatisé

TAULE, TÔLE2, subst. fém.

Pop. Maison, chambre, pièce. Conan, tout congestionné, (...) était parvenu à sortir de la salle. Il dit très haut, dans le silence angoissé du corridor:Oh! quelle chaleur dans leur tôle! (Vercel, Cap. Conan, 1934, p. 79).Il y avait de tout dans la taule [du charpentier du bord] en plus des perroquets criards au plafond: des singes (...) des écureuils blancs (Cendrars, Lotiss. ciel, 1949, p. 21).
En partic., arg.
Maison de prostitution. [Le patron de maison d'amour:] y a des jours où les clients, je me demande vraiment ce qu'ils viennent foutre dans ma taule (...) Y seraient pas mieux (...) à respirer le bon air? (Simonin, Touchez pas au grisbi, 1953, p. 161).
Prison, cellule de prison. Sortir de tôle; faire de la tôle. J'ai jamais été si tranquille que pendant mes mois de taule... Sans la prison, je crois bien que je n'aurais jamais eu le temps de penser à mes bouquins, ni de les écrire (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 642).Tu vas le faire foutre en tôle.Ça en fera un de moins (Vailland, Drôle de jeu, 1945, p. 41).
P. ext., fam. Entreprise, lieu de travail. Synon. boîte.Tiens, un gars qui avait une petite taule où il faisait la réparation de bicyclettes, il est millionnaire, maintenant (Dorgelès, Croix de bois, 1919, p. 274).J'ai connu un bougnat, patron d'un petit bistrot-charbon (...) Sa taule dépassait l'imagination (...) Toutes les bouteilles étaient toujours débouchées (Trignol, Pantruche, 1946, p. 43).
Prononc. et Orth.: [to:l]. Rob., Lar. Lang. fr., Rob. 1985: taule, taulard, taulier, tôle, tôlard, tôlier. Prop. Catach-Golf. Orth. Lexicogr. 1971, p. 221: tôle, tôlier. Étymol. et Hist. 1. a) 1800 tôle (imprimé tôte) « petite maison » (ds Esn.); 1833 tolle « maison », taule « chambre » (ibid.); 1835 tôle « maison » (Raspail, Réforme pénitentiaire in Le Réformateur, 20 sept., p. 2); 1836 la taule à mézigue « chez moi » (Vidocq, Voleurs, t. 1, p. xij); b) 1894 taule ou tôle « maison de tolérance » (Virmaitre, Dict. arg. fin-de-s., p. 284: c'est tôle qui est le vrai mot [pour la maison de tolérance, bordée d'une plaque de tôle]); 2. 1881 la grosse tôle « prison » (Rigaud, Dict. arg. mod., p. 206); 1901 la tôle « la préfecture de police » (Bruant, s.v. préfecture); 3. 1919 « tout endroit où l'on travaille, magasin, usine, atelier, entreprise » (Dorgelès, loc. cit.). Empl. spécialisé de tôle1*. Fréq. abs. littér. Taule: 17. Tôle: 320. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 134, b) 428; xxes.: a) 417, b) 765.
DÉR. 1.
Taulard, tôlard, -arde, subst.,arg. a) Celui, celle qui est en prison, a l'habitude de la prison. « Marge » et tous ces groupes à initiales comme G.I.P., C.A.P., G.R.I.F., G.I.A., qui se sont créés pour les taulards ex ou présents, pour les psychiatrisés, les prostituées (Le Nouvel Obser-vateur, 11 mars 1978, p. 62, col. 2).Mis à l'écart par des jurys populaires, les tôlards sont gardés par des fils du peuple (Le Monde, 11 mai 1984, p. 44).b) Vx. Lit de bagnard. (Ds Lar. Lang. fr., GDEL, Rob. 1985). − [tola:ʀ], fém. [-aʀd]. Supra prononc. − 1resattest. a) 1769 tolard « lit de forçat sur une galère » (Rec. de Planches sur les sc., les arts libéraux et les arts mécan., 7, 7), b) 1915 « militaire puni de prison » (ds Esn.), 1918 tôlard « id. » (Dauzat, Arg. guerre, p. 285), c) 1940 « habitué des prisons » (ds Esn.), d) 1962 adj. mes Noëls taulards (A. Sarrazin, La Cavale, Paris, J.-J. Pauvert, 1965, p. 472); de taule, tôle2, suff. -ard*.
2.
Taulier, tôlier, -ière, subst.,arg. a) Propriétaire, gérant(e) d'un hôtel, d'un restaurant. Encore un petit coup à la bière... On pourra jamais se relever (...) le tôlier en tablier nous fout tous dehors! (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 256).T'as les foies, hein, la tôlière? Allons l'addition, et magne-toi, grossis-le encore un peu ton magot (Vailland, Drôle de jeu, 1945, p. 43).b) Propriétaire d'une maison de prostitution. L'insaisissable phénomènel'Hermaphroditeest si recherché des taulières (Simonin, J. Bazin, Voilà taxi!1935, p. 74).− [tolje], fém. [-jε:ʀ]. Supra prononc. − 1resattest. a) 1889 tollier « propriétaire ou gérant d'un hôtel, d'un restaurant » (Macé, Mes lundis, p. 256), 1901 taulier « id. » (Bruant, s.v. misérable), b) id. tôlier, tôlière « patron, patronne, en général » (ds Esn.), c) 1920 tôlier « tenancier de maison close » (Bauche), 1927 taulier, taulière « id. » (Dussort, Preuves exist., dép. par Esnault, 1938, p. 67), d) 1915 tôlier « militaire puni de prison » (Écho des Marmites, no3, 15 févr. ds Sain. Tranchées, p. 114); de taule, tôle2, suff. -ier*.
BBG.Guiraud (P.). Mél. d'étymol. arg. Cah. Lexicol. 1970, t. 16, p. 71.

TÔLE1, subst. fém.

A. − Mince plaque de fer ou d'acier obtenue par laminage. Des canons dans les fossés, des mitrailleuses, des tôles éventrées, des tonneaux de bière (Giono, Gd troupeau, 1931, p. 250).La gare bombardée avait été réparée avec des tôles arrachées aux abris du secteur proche (Vercel, Cap. Conan, 1934, p. 196).
P. méton., au sing. Fer ou acier laminé en feuilles. Feuille, plaque de tôle. Les hauts parapets de forte tôle boulonnée lui masquaient la voie (Zola, Assommoir, 1877, p. 768).Les tables de tôle étaient entourées d'hommes en bras de chemise (Camus, Peste, 1947, p. 1334).
P. anal. Mince plaque de métal obtenue par laminage. Le foyer d'une locomotive est (...) formé de trois tôles de cuivre à peu près rectangulaires (Herdner, Constr. et conduite locomot., t. 1, 1887, p. 90).Nous avons préparé l'essence et les tôles de magnésium qui donnent un dur éclat blanc (Saint-Exup., Terre hommes, 1939, p. 222).
En partic.
Tôle émaillée. Tôle recouverte d'une couche d'émail. Tandis qu'il dormait, sa femme a rempli la marmite en tôle émaillée, à double fond, des mets qu'il aime (Pesquidoux, Chez nous, 1923, p. 152).
Tôle galvanisée*.
Tôle-gouttière. Gouttière de tôle en abord du pont d'un navire. (Dict. xxes.).
Tôle magnétique. Tôle destinée aux circuits magnétiques (Dict. xxes.).
Tôle ondulée*. P. anal. Piste ou revêtement de route qui présente des ondulations (Dict. xxes.).
B. − SPORTS (ski). Neige qui a durci après un début de fusion (Dict. xxes.).
REM.
Tôler, verbe trans.,sports (ski). [En parlant de la neige] Durcir. Le vent (...) si funeste, car il tôle rapidement la neige, s'est abstenu de souffler (Ski-Sports d'hiver, no29, févr. 1935, p. 330 ds Quem. DDL t. 36).
Prononc. et Orth.: [to:l]. Homon. taule. Ac. 1718: tole, dep. 1740: tôle. L'accent circonflexe indique l'anc. diphtongue et, par là, le timbre fermé (v. Buben 1935, p. 53). Étymol. et Hist. 1. 1642 « feuille de fer ou d'acier obtenue par laminage » (Oudin Ital.-Fr., 2epart., p. 553); 1778 tôle émaillée (Annonces, affiches et avis divers, 26 févr. ds Havard 1890); 1952 tôles magnétiques (L'Humanité, 19 janv., p. 2, col. 5); 2. 1803 « plaque de fer percée de trous dont se servent des émailleurs » (Boiste); 3. 1917 « neige durcie » (H. Faes et P. L. Mercanton, Ski, p. 62 ds Quem. DDL t. 5). Forme dial. de table*; xvies. fer en taule (Arch. des finances, MM, Abrégé des droits perçus à Bordeaux, p. 52 vods Littré), taula, taulo sont les formes gasc. et prov. de table, qui en se francisant ont donné taule; tôle est la forme des parlers du Nord (cf. en 1321 taule « pierre peu épaisse servant de revêtement » ds Doc. ds G. Espinas et H. Pirenne, Rec. de doc. rel. à l'hist. de l'industr. drapière en Flandre, II, p. 44), de l'Est et de la Bourgogne.
DÉR. 1.
Tôlé, -ée, adj.a) Ski. Neige tôlée. Neige qui a durci après un début de fusion. Synon. tôle1(supra B).Exposé en effet le jour à l'insolation, soumis la nuit au rayonnement nocturne, celui-ci [le manteau neigeux] durcit chaque jour sur une épaisseur plus grande: c'est la « neige tôlée » (Ch.-P. Péguy, La Neige, Paris, P.U.F., 1968, p. 67).b) Technol. Qui est recouvert de tôle. Il prépara le petit bac tôlé, y installa le fusil, plus deux ou trois canards domestiques, dans une poche, pour chasser en maraude le canard sauvage et il partit, tantôt à pied sur la glace, tantôt dans l'embarcation (Guèvremont, Survenant, 1945, p. 171).En partic. [En parlant de la carrosserie d'un véhicule automobile] À côté des carrosseries entièrement tôlées, il faut noter la tendance, qui s'affirme après la guerre, en faveur de certaines carrosseries « mixtes », tôle et bois (Tinard, Automob., 1951, p. 353).Camion et camionnette peuvent être à cabine normale ou à cabine avancée, à plateau, bâchée, tôlée (Chapelain, Techn. automob., 1956, p. 24). [tole]. 1resattest. a) 1718 coffre-fort... tôlé par dedans « doublé de tôle » (Invent. de Pierre le Comte, chanoine de l'église collégiale Saint-Honoré ds Havard 1890), b) 1924 « se dit de la neige fondue et reglacée » (M. Kurz, Alpinisme hivernal, p. 194 ds Quem. DDL t. 5), c) 1933 « recouverte de tôle en parlant de la caisse d'un véhicule » (Lar. 20e); de tôle1, suff. *.
2.
Tôlier, subst. masc.Ouvrier qui travaille la tôle. La cuve est assemblée par les tôliers, sur des échafaudages placés à un mètre (Quéret, Industr. gaz, 1923, p. 167).En compos. Tôlier-auto. Dans l'industrie automobile, ouvrier qui travaille à la carrosserie. Les métaux ((...) mécaniciens-autos, tôliers-autos, mécaniciens-cycles, mécaniciens agricoles (...)) comptent le maximum d'apprentis (Robert, Artis., 1966, p. 163). [tolje]. Homon. taulier. Att. ds Ac. 1935. 1reattest. 1842 (Ac. Compl.); de tôle1, suff. -ier*. − Fréq. abs. littér.: 10.
BBG.Gredig 1939, p. 55. − Quem. DDL t. 5 (s.v. tôlée), 36 (id.).

Wiktionnaire

Nom commun

tôle \tol\ féminin

  1. Plaque de métal laminé, de fine épaisseur utilisé pour la construction, l’automobile, l’aéronautique.
    • J’avais laissé Reykjavik, un grand village ; les maisons en bois étaient toiturées de tôle ondulée. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  2. (Argot) (Par métonymie) Voiture.
  3. (Argot) Mauvaise note ; faible score.
    • Déjà mieux que le score humiliant de 1,53 %, obtenu par Yvon Berland à Marseille… « C’est une énorme tôle. On n’a pas su incarner une force d’alternance crédible au niveau local […] » — (Cédric Pietralunga et Alexandre Lemarié, Municipales 2020 : La République en marche encaisse une sévère déroute électorale, Le Monde. Mis en ligne le 29 juin 2020)
  4. (Populaire) Prison.
    • On l’a mis en tôle pour avoir volé un pain.
    • — On l’a foutu en tôle, quand même ?
      — On lui a collé la rosette de la Légion d’honneur.
      — Je trouve ça léger, comme punition, bougonna Captain Beaujol qui, ancien sergent-chef, ne saisissait pas toujours au bond toutes les ironies.
      — (René Fallet, Le Beaujolais nouveau est arrivé, chapitre IV, Éditions Denoël, Paris, 1975)
  5. (Populaire) Autre orthographe de taule : Toute forme d’habitation : maison, chambre ou pièce.
    • Je te l’avais d’ailleurs déjà dit dans la tôle du bistro. Y a pas deux femmes au monde pour avoir cette façon de vous regarder. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, La Guêpe rouge, 1912, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 5, page 628)
  6. (Populaire) Beuverie.
    • Ce soir c’est la tôle.

Forme de verbe

tôle \tol\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de tôler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de tôler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de tôler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de tôler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de tôler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TÔLE. n. f.
Fer ou acier laminé et réduit en feuilles ou plaques minces. Tuyaux de tôle. Plateau de tôle peinte et vernie. Un abri recouvert de tôle ondulée.

Littré (1872-1877)

TÔLE (tô-l') s. f.
  • 1Fer battu réduit en plaques minces. Tuyaux de tôle. J'ai fait de la très bonne tôle avec de vieilles ferrailles ; néanmoins le fer ordinaire, pourvu qu'il soit nerveux, bien sué et sans pailles, donnera aussi de la bonne tôle en la faisant au feu de bois, Buffon, Min. t. IV, p. 166.

    Tôle émaillée, plaque de tôle enduite d'émail.

  • 2Plaque servant à faire chauffer les pièces à émailler.

    Tôle de fer, espèce de canal par le moyen duquel les lamineurs transmettent leur plomb de la chaudière dans l'auge.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tôle »

L'origine est donnée par l'ancienne orthographe qui est taule : Fer en taule, pour un baril de 450 feuilles, 3 livres, 12 sols, Arch. des finances, MM, abrégé des droits perçus à Bordeaux, p. 52, verso. Taule est, dans la langue des bords de la Garonne et au delà, l'équivalent de table. La tôle est donc du fer en table.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Forme dialectale occitan et gascon de table (→ voir retable) taula, taulo, qui en se francisant ont donné taule ; tôle est la forme des parlers du Nord.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tôle »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tôle tol

Citations contenant le mot « tôle »

  • Quand tu t'appelles Saïd ou Mohamed C'est le ciel en tôle ondulée pour toujours C'est la fenêtre sur la troisième cour C'est le cri des voisines plein les oreilles Et les heures de mauvais sommeil. De Francis Cabrel / "Saïd et Mohamed"
  • Ensuite, le rapport mondial sur le marché des tôles d’acier électrique se concentre sur les principaux acteurs mondiaux de l’industrie avec des informations telles que les profils d’entreprise, l’image et les spécifications du produit, les revenus des ventes, le prix, la marge bénéficiaire, la part de marché et entrez en contact avec des données. en outre, les tendances de développement de l’industrie des tôles d’acier électriques et les canaux de vente sont analysés. Thesneaklife, Marché de la tôle d’acier électrique 2020-2026 TISCO, Baosteel, AK Steel – Thesneaklife
  • Par immersion à chaud tôle d’acier galvanisée, Electro tôle d’acier galvanisé , Marché Tôle d’acier galvanisée: taille croissante du marché, part, application et par utilisateur final avec les prévisions 2025 – InFamous eSport
  • Le marché Les composants métalliques de la tôle d’automobile fournit un aperçu élaboré du marché en ce qui concerne les moteurs importants influençant le graphique des revenus de ce domaine d’activité. Les tendances actuelles du marché Les composants métalliques de la tôle d’automobile en conjonction avec le paysage géographique, la portée de la demande, l’échelle de rémunération et le graphique de croissance de cette verticale ont également été incluses dans ce rapport. , Taille du marché Les composants métalliques de la tôle d’automobile avec les principaux acteurs 2020 à 2026 Ventes, prix et part du segment, analyse des coûts de fabrication avec les régions – Commune Magazine

Images d'illustration du mot « tôle »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « tôle »

Langue Traduction
Anglais sheet metal
Espagnol hoja de metal
Italien lamiera
Allemand blech
Chinois 钣金
Arabe صفيحة معدنية
Portugais chapa metálica
Russe листовой металл
Japonais 板金
Basque xafla
Corse lamiera
Source : Google Translate API

Synonymes de « tôle »

Source : synonymes de tôle sur lebonsynonyme.fr

Tôle

Retour au sommaire ➦

Partager