La langue française

Titiller

Définitions du mot « titiller »

Trésor de la Langue Française informatisé

TITILLER, verbe

A. − Empl. intrans., rare. Qqc. titille
1. Vieilli. [Le suj. désigne un liquide] Présenter une légère agitation, un mouvement doux et sautillant, une effervescence. Ce vin titille dans le verre (Ac. 1798).
2. P. anal. [Le suj. désigne une chose concr.] Remuer légèrement, être le siège de titillations, de chatouillements légers. Paupière qui titille. Avec son casque de cheveux opulemment roux, ses lèvres qui titillaient, humides, voraces, rouges, elle enchantait, irrésistiblement séduisante! (Huysmans, Marthe, 1876, p. 16).
B. − Empl. trans., littér. ou p. plaisant.
1. [Le compl. désigne une partie du corps]
a) [Le compl. désigne le système gustatif] Chatouiller de manière à provoquer une démangeaison légère, une sensation généralement agréable. Titiller la luette. Ce vin titille agréablement le palais (Ac. 1835, 1878).
b) [Avec une résonance érotique; le compl. désigne la peau; la sensation est agréable] Caresser, chatouiller légèrement et de manière répétée. La muqueuse de votre verge qui demande à être perpétuellement titillée par les grandes lèvres de celle que vous aimez (Goncourt, Journal, 1885, p. 468).
P. métaph. On titille ensuite les violoncelles d'un doigt savant, les grandes cloches sont mises en branle, tout l'orchestre est en l'air (Willy, Notes sans portées, 1896, p. 104).
2. Exciter légèrement, en produisant un plaisir physique. Une fauve et excitante odeur d'homme, titillant les sens féminins aux heures troubles et lubrifiées (E. de Goncourt, Faustin, 1882, p. 124).
3. Au fig. Titiller qqc.Exciter, provoquer. Tu penses bien, dit-il, que je ne déploie pas cette monnaie pour irriter et titiller tes convoitises à la mode de Tantale. Prends cet argent sans scrupule (Gautier, Fracasse, 1863, p. 181).Dès la porte, un relent douceâtre et gratiné, venu du monte-plats, annonçait les œufs brouillés ou l'omelette, et titillait la faim (Martin du G., Devenir, 1909, p. 82).
REM. 1.
Titillant, -ante, adj.Qui titille. a) [Corresp. à supra A 1; en parlant d'un liquide, en partic., d'un vin] Un vin de Champagne frais et titillant (Ac. 1798). P. anal. [En parlant d'un son] Sautillant. Une légèreté de main étonnante, quand on la comparait au toucher des vielleux ordinaires, pianoteurs de pauvres notes titillantes (La Varende, Manants du Roi, 1938, p. 34).b) Littér. ou p. plaisant. [Corresp. à supra B 1] α) Qui chatouille de manière à provoquer une démangeaison légère. Remède titillant. Saveur titillante (Ac. Compl. 1842). β) Qui caresse, chatouille légèrement et de manière répétée. Des fillettes dévoilent à leurs compagnons de jeux les secrets titillants et malpropres d'une chair précoce (Milosz, Amour. init., 1910, p. 37).c) Au fig. Excitant. Cette femme est incontestablement malheureuse, quoique après tout, peut-être, les jouissances titillantes de la gloire ne lui soient pas inconnues (Baudel., Poèmes prose, 1867, p. 54).Au plus fort de mes souffrances et de mes emportements, je ressentais, dans le secret de ma chair et de mon âme, une sorte de plaisir obscur et singulier qui me paraissait être composé de titillante angoisse et de délice rongeur (Milosz, Amour. init., 1910, p. 189).
2.
Titillement, subst. masc.Action ou fait de titiller, d'être titillé; résultat de cette action. a) [Corresp. à supra A] Légère agitation, mouvement doux et sautillant. De nouveau maître de lui, il ne laissait paraître son émotion qu'à l'irrépressible titillement d'un petit muscle de sa joue (Gide, Isabelle, 1911, p. 643).b) Littér. ou p. plaisant. [Corresp. à supra B 1] Synon. de titillation (v. ce mot B 1).Il suivait les femmes (...) et leur coupait leurs chevelures (...) qu'il emportait (...) pour les vendre?... non, pour les garder et se caresser le corps et les mains à leur soyeux contact, comme d'autres (...) attardent le titillement de leurs doigts dans des frissons de velours et de soies (Lorrain, Âmes automne, 1898, p. 20).
Prononc. et Orth.: [titije], (il) titille [-tij]. V. titillation. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. Ca 1175 tetiller ([Guernes de Pont-Ste-Maxence], Poème ds St Thomas, éd. E. Walberg, 1922, p. 214, vers 64); xves. titiller (Evrart de Conti, Probl. d'Arist., B. N. 210, fo404a ds Gdf. Compl.). Empr. au lat.titillare « id. ».

Wiktionnaire

Verbe

titiller \ti.ti.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Peu usité) Chatouiller légèrement.
  2. (Familier) Préoccuper, énerver.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TITILLER. v. tr.
Chatouiller légèrement. Il est peu usité.

Littré (1872-1877)

TITILLER (ti-til-lé) v. a.
  • Causer la titillation. Ce vin titille agréablement le palais.

HISTORIQUE

XIIe s. Cum la char ki tetille [palpite] après l'entameüre, Th. le mart. 168.

XVIe s. Afin qu'elle soit aiguillonnée et titillée, Paré, XVIII, 4.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « titiller »

Du latin titillare (« chatouiller »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. titillare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « titiller »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
titiller titije

Citations contenant le mot « titiller »

  • Même considérablement réduit du fait du contexte de crise sanitaire, le festival Paris l’été continue de titiller nos imaginaires. Cette année, il sera condensé le temps d’un gros week-end, du 29 juillet au 2 août, et prendra place au lycée Jacques Decour dans le 9e et sur les berges de Seine. A voir absolument Borealis, une aurore boréale reproduite par l’artiste Dan Archer, et Purple Rain, une mise en scène en hommage au tube de Prince. A ne pas rater non plus le Live de la chanteuse Djazia Satour et du groupe de rock congolais Jupiter & Okwess qui se produiront sur une péniche entre le Pont de l’Alma (7e) et la Bibliothèque nationale de France (13e). Une programmation entièrement gratuite. Enlarge your Paris, Entre hommage à Prince et aurore boréale, le festival Paris l’été titille l’imaginaire
  • Même qualifié de « commercial » ou de « déséquilibré », ce match peut permettre aux Marseillais de voir – si besoin en était – l’écart qui les sépare d’une écurie du gotha européen. L’affiche peut aussi titiller leur orgueil, eux qu’on annonce battus d’avance. Pour leur coach, il sera l’occasion de tester un autre schéma tactique que son habituel 4-3-3. Depuis le début de la préparation, Villas-Boas s’intéresse au 3-4-3, et il pourrait aussi s’aventurer à jouer avec deux attaquants. Quant aux supporters, ils devraient scruter attentivement la performance de Leonardo Balerdi. Le jeune défenseur central, arrivé le 21 juillet, a disputé ses 13 premières minutes sous le maillot olympien contre le FC Dac (défaite 2-1). Il devrait logiquement gagner du temps de jeu cet après-midi en Bavière. www.lamarseillaise.fr, L’OM monte en pression
  • Pour Douniama, les données sont claires avec La Tamponnaise. "Le but est de titiller les équipes du haut, en espérant que la réussite sera au rendez-vous. On a un bon groupe. C'était important de connaître le goût de la victoire dimanche dernier. Maintenant, il faut confirmer." Clicanoo.re, [Sport] AS Jeanne d'Arc - La Tamponnaise, Ladislas Douniam : "Ça va être sympa" | Clicanoo.re
  • Mesdames, sur la route des vacances, vous savez toutes (à peu près) quelle phrase va titiller votre conjoint ou quel mot peut d’un seul coup l’énerver. On le sait, les vacances en famille sont des moments de pur bonheur pour parents et enfants mais le trajet reste souvent ponctué de bonnes disputes, souvent même légèrement plus franches qu’à la maison. Mais cette anecdote est assez singulière, disons que ce couple a poussé d’un cran le niveau d’originalité. L’histoire a été repérée par l’oeil des journalistes du quotidien Le Dauphiné Libéré. Les faits remontent à la semaine dernière, entre le 30 et le 31 juillet, en pleine période de vacances scolaires donc. Blasting News, Après une dispute, ce Lillois abandonne sa femme sur l'aire de repos et repart tout seul

Images d'illustration du mot « titiller »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « titiller »

Langue Traduction
Anglais titillate
Espagnol excitar
Italien titillate
Allemand kitzeln
Chinois 滴定
Arabe دغدغ
Portugais excitar
Russe щекотать
Japonais 滴定する
Basque titillate
Corse titillate
Source : Google Translate API

Synonymes de « titiller »

Source : synonymes de titiller sur lebonsynonyme.fr

Titiller

Retour au sommaire ➦

Partager