La langue française

Ténuité

Sommaire

  • Définitions du mot ténuité
  • Étymologie de « ténuité »
  • Phonétique de « ténuité »
  • Citations contenant le mot « ténuité »
  • Traductions du mot « ténuité »
  • Synonymes de « ténuité »

Définitions du mot « ténuité »

Trésor de la Langue Française informatisé

TÉNUITÉ, subst. fém.

A. − Qualité de ce qui est ténu. Synon. délicatesse, finesse, minceur.L'extrême ténuité de particules; d'une extrême ténuité; un certain degré de ténuité. La petite rosace à jour percée au-dessus du portail était en particulier un chef-d'œuvre de ténuité et de grâce; on eût dit une étoile de dentelle (Hugo, N.-D. Paris, 1832, p. 18).Les ramifications [des bronches] vont en décroissant jusqu'à ce que leur ténuité les rende imperceptibles (La Madelaine, Chant, 1852, p. 13).
[À propos d'une substance liquide] Ces fluides, que leur extrême ténuité ne nous permet, ni de voir, ni de retenir dans aucun vase (Lamarck, Philos. zool., t. 2, 1809, p. 179).V. acrimonieux ex. 2.
B. − Au fig.
1. Caractère de ce qui est à peine perceptible. En cette extrême ténuité des souvenirs, aux seuls poètes on peut demander des documents de psychologie raffinée (Bachelard, Poét. espace, 1957, p. 68).V. agacerie ex. 11, amenuisement ex. 5, gauchissure rem. s.v. gauchissement ex. de Camus.
[À propos d'un son] C'est très gentil d'avoir pensé à moi, répondit-elle alors d'une voix stupéfiante de ténuité et qui semblait sortir du bloc de sa figure, comme un filet d'eau d'une falaise (Miomandre, Écrit sur eau, 1908, p. 208).
2. Finesse. Ses jugements littéraires [de Joubert] étaient d'une ténuité, d'une subtilité et d'une élévation qui, aujourd'hui même, pourrait faire frémir les classiques de seconde main (Sainte-Beuve, Chateaubr., t. 2, 1860, p. 136).
Prononc. et Orth.: [tenɥite]. Ac. 1694, 1718: tenuité; dep. 1740: tenuité. Étymol. et Hist. Ca 1375 (N. Oresme, Le Livre du ciel et du monde, IV, 9, éd. A. D. Menut et A. J. Denomy, p. 712). Empr. au lat.tenuitas « qualité de ce qui est mince, grêle, fin », dér. de tenuis (v. ténu). Ténuité a éliminé le dér. de l'a. fr. tenvre, tenvreté (ca 1280, Laurent, Somme, ms. Soissons, 210 [xives.], fo42d ds Gdf.). Fréq. abs. littér.: 51.

Wiktionnaire

Nom commun

ténuité \te.nɥi.te\ féminin

  1. (Didactique) Caractère d’une chose ténue.
    • En 1620, il grava la petite Sedanoise, mais il ne l'employa qu'en 1620 […]. Cette édition est la première où l'on ait employé cette sorte de caractère, remarquable par sa ténuité. — (« JANNON (Jean) », dans Biographie ardennaise ou Histoire des Ardennais qui se sont fait remarquer par leurs écrits, leurs actions, leurs vertus et leurs erreurs, par Jean-Baptiste-Joseph Boulliot, Paris, 1830, vol. 2, p. 56)
    • Une condition essentielle pour l'emploi agricole des nodules est la ténuité, car, s'ils étaient employés en morceaux, ils ne produiraient aucun effet sur les terres. Aussi on les pulvérise le plus finement possible […]. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 72)
    • Sans doute les notes que nous entendons alors tendent déjà, selon leur hauteur et leur quantité, à couvrir devant nos yeux des surfaces de dimensions variées, à tracer des arabesques, à nous donner des sensations de largeur, de ténuité, de stabilité, de caprice. — (Marcel Proust, Du côté de chez Swann-Un Amour de Swann, A la recherche du temps perdu, Gallimard, 1946-47, p.282)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TÉNUITÉ (té-nu-i-té) s. f.
  • Qualité de ce qui est ténu. Le feu et l'eau peuvent également réduire toutes les matières à l'homogénéité, le feu en dévorant ce qu'elles ont d'impur, et l'eau en séparant ce qu'elles ont d'hétérogène et les divisant jusqu'au dernier degré de ténuité, Buffon, Min. t. VI, p. 86. Soit à cause de l'extrême ténuité de la lumière, soit parce que cet astre [le soleil] répare la perte qu'il éprouve, par des moyens jusqu'ici inconnus, il est certain que depuis deux mille ans sa substance n'a pas diminué d'un deux-millionième, Laplace, Expos. IV, 16.

HISTORIQUE

XVIe s. La tenuité des vaisseaux, Paré, I, 11. Pour la tenuité de la maison, qui est de petit revenu, Du Cange, tenuitas.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ténuité »

Lat. tenuitatem, de tenuis, ténu. L'ancienne langue disait tenuesse.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin tenuis « ténu ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ténuité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ténuité tenµite

Citations contenant le mot « ténuité »

  • La ténuité des taux d’intérêt immobiliers fait qu’il n’a jamais été aussi avantageux d’acheter un logement pour le louer  et c’est encore plus vrai dans certaines communes. Découvrez notre top 10 des villes où investir en cette rentrée 2019. Seloger, Rentrée 2019 : TOP 10 des villes où investir | Immobilier Seloger
  • Slacker (“fainéant”) procède, lui, d'une tout autre catégorie. Tourné en 16 mm, avec un budget de 23 000 dollars, la ténuité de son dispositif et de ses moyens renferme déjà tout un monde et une idée du cinéma (et donc de la parole). Les Inrockuptibles, Tout Linklater est dans “Slacker”
  • Vincent Yersin » Elles tombent, saisonnières, les Pives. Et parfois, l’un des très menus ouvrages ainsi nommés de l’éditrice lausannoise Paulette vous agriffe et vous saisit au-delà des attentes que pareille ténuité (70 pages en format poche de chemise) vous laissait concevoir. Ainsi des Couleurs grossières de Vincent Yersin. , Aux pives, l’identité - La Liberté
  • En termes de marges de négociation, les mois se suivent et se ressemblent. Car une fois encore, les marges de négociation témoignent d’une ténuité qui n’a d’égale que sa constance ! Et que l’on se trouve sur un marché tendu (auquel cas l’acheteur fera le plus souvent une offre « au prix ») ou sur un marché plus détendu (auquel cas, bien souvent, le vendeur préférera retirer son bien en attendant la reprise plutôt que de le brader), les marges continuent de nager en eaux profondes… Elles se limitent à 3,5 % du prix de vente affiché pour un appartement et à 3,9 % pour une maison. Seloger, Immobilier : chute des ventes mais des prix qui ne sont pas près de baisser ! | Seloger
  • L’origine de cette ténuité des marges de négociation continue de se trouver dans la grande raréfaction des biens proposés à la vente. La baisse de la demande, qu’induit actuellement le durcissement par les banques de leurs conditions d'octroi d’un crédit immobilier, semble n’y rien changer. Seloger, Immobilier : pas de baisse brutale des prix à redouter dans les prochains mois ! | Seloger

Traductions du mot « ténuité »

Langue Traduction
Anglais tenuity
Espagnol tenuidad
Italien tenuità
Allemand tenuität
Chinois 坚韧
Arabe الإيجار
Portugais tenuidade
Russe разреженность
Japonais テニュイティ
Basque tenuity
Corse tenue
Source : Google Translate API

Synonymes de « ténuité »

Source : synonymes de ténuité sur lebonsynonyme.fr
Partager