La langue française

Taxi

Définitions du mot « taxi »

Trésor de la Langue Française informatisé

TAXI, subst. masc.

A. − Véhicule automobile de location (autrefois hippomobile) muni d'un compteur horokilométrique qui indique le prix de la course. Synon. bahut (arg.), taxi-auto (vieilli, infra rem.), taximètre (vieilli).Appeler, arrêter, attendre, héler, payer, prendre, trouver un taxi; taxi à l'arrêt, en course, en attente, en maraude, en stationnement; compagnie, compteur, file, station de taxis; venir, voyager, partir en taxi. Antoine courut presque jusqu'à la place Valhubert et sauta dans un taxi.« Avenue de Wagram! » (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 199).Madame, dis-je, je suis aux regrets. Voulez-vous profiter de mon taxi? (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 51).
Chauffeur, conducteur de taxi. Celui, celle qui conduit un taxi pour son compte ou pour le compte d'une compagnie. Je n'ai pas entendu un conducteur de taxi invectiver (Du Bos, Journal, 1923, p. 268).Le chauffeur du taxi battait la semelle (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 48).
HIST. Les taxis de la Marne. Les taxis parisiens qui furent réquisitionnés en septembre 1914 par le Général Gallieni pour transporter des renforts de troupe sur le front de la Marne. « Mais voyons! insiste le ministre. Ce qu'on vous a attribué là, c'est la citation d'un capitaine de cavalerie en mission d'éclaireur ou d'un chauffeur de taxi réquisitionné ». Un sourire fugace glisse sur le visage ascétique de Gallieni. Après tout, cette dernière comparaison n'a peut-être pas tellement déplu au père des taxis de la Marne (Ph. Bernert ds G. Guilleminault, La France de la Madelon, 1966 [1965], p. 102).
P. anal. Taxi (aérien). Avion, hélicoptère que l'on peut louer pour ses déplacements. Synon. avion-taxi (infra rem.), taxi-avion (ibid.).Quelques services de taxis ou de baptêmes de l'air ont vu le jour dans les stations, mais aucun transport ni même aucune excursion par appareil moyen ou lourd ne se sont encore révélés rentables: les conditions d'emploi de l'hélicoptère sont très différentes de celles de l'avion, et tout trajet horizontal est ruineux (Jocard, Tour. et action État, 1966, p. 134).
P. ext., pop. Véhicule quelconque. En partic. Automobile. Il y a bien des types chez nous, continuait Rémy, qui ont une médaille de saint Christophe vissée à leur tableau de bord. Mais tu comprends bien que c'est de la frime. C'est tout juste bon pour les automobilistes du dimanche. Ils cherrent un peu, les copains, d'avoir ça dans leur taxi (Cendrars, Lotiss. ciel, 1949, p. 31).Avion. Le « taxi » est encadré par les obus. C'est mon baptême (Esn.Poilu1919, p. 513).
B. − P. méton., fam. Chauffeur de taxi. Vous dites à votre taxi de vous conduire à la gare Montparnasse, qui est à deux pas (Romains, Hommes bonne vol., 1932, p. 254).Je priai le taxi d'attendre bien sagement au coin de la place Pigalle et du cinéma qui termine la rue (Fargue, Piéton Paris, 1939, p. 141).
Être taxi, faire le taxi. Exercer le métier de chauffeur de taxi. Il parlait bien le parisien ce Russe à cause qu'il avait été « taxi » pendant des années (Céline, Voyage, 1932, p. 279).Je m'emmerderais à la maison, le temps qu'il fait le taxi (Queneau, Zazie, 1959, p. 185).
Rem. Il est d'usage d'appeler les femmes exerçant cette profession femme taxi: Sur 65 femmes taxis, 15 seulement font la nuit. « La nuit, c'est moins dur », dit l'une de ces audacieuses (Le Point, 29 avr. 1974 ds Gilb. 1980).
REM. 1.
Tac, subst. masc.,arg., abrév. de taxi. Mais non, dit Gabriel, mais non, Charles, c'est un pote et il a un tac. Je nous le sommes réservé à cause de la grève précisément, son tac (Queneau, Zazie, 1959, p. 15).
2.
Taxi-, -taxi, élém. de compos.entrant dans la constr. de subst. désignant différents types de taxis ou des moyens de les appeler.a) [Types de taxis] α) [Automobiles]
Bus-taxi, subst. masc.Bus utilisé comme taxi. Les bus-taxis (taxis collectifs) sont prévus pour les quartiers où la circulation est particulièrement dense (L'Express, 8 juill. 1968ds Gilb. 1971).
Taxi-auto, subst. masc.,vieilli. Voiture taxi. Augustin se dit qu'il avait à peine le temps de rentrer, eut des désirs de taxi-autos (ils commençaient à cette date à circuler dans Paris), se railla de ses goûts de luxe et sauta dans le tramway jaune (Malègue, Augustin, t. 1, 1933, p. 365).
Taxi-brousse, subst. masc.En Afrique noire, ,,taxi sans compteur qui s'arrête à la demande et peut prendre huit à dix passagers`` (Invent. Particul. lex. Fr. Afr. n. 1983).
β) [Avions]
Taxi-avion, avion-taxi, subst. masc.Taxi aérien. Une compagnie (de navigation) va mettre en service des avions-taxis (destinés au transport des passagers à la demande) (Le Monde, 16 juill. 1964ds Gilb. 1971, s.v. avion-).
γ) [Deux-roues]
Taxi-scooter, subst. masc.Scooter utilisé comme taxi. Blouson de cuir, jeans, bottes américaines et casquette: l'allure des pilotes de taxi-scooters ne plaît pas aux chauffeurs classiques qui leur reprochent surtout de n'avoir que deux roues (Le Monde, 29 août 1985, p. 9).
Vélo-taxi, subst. masc.[Pendant l'Occupation] Vélo tirant une petite remorque dans laquelle prenait place un passager. Il s'agit des vélos-taxis, qui représentent aujourd'hui le dernier mot de progrès mécanique. Vous m'excuserez si je trouve ce progrès humiliant (L'Œuvre, 14-15 mars 1941).
b) [Moyens d'appel d'un taxi] V. radiotaxi (s.v. radio-2A 6 b) et aussi:
Borne-taxi(s),(Borne-taxi, Borne-taxis) subst. masc.Borne-téléphone qui permet d'appeler un taxi. Deux individus, après l'heure supposée du crime (assassinat d'un chauffeur de taxi) avaient téléphoné à une borne-taxis (Le Figaro, 7 janv. 1967ds Gilb. 1971).
Prononc. et Orth.: [taksi]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1. 1905 « véhicule quelconque; vélo, avion, brouette » (d'apr. Esn.); 1907 [et non 1906 comme l'indiquent Rob. et Rob. 1985] « automobile de place munie d'un taximètre » (Lar. mens. no1, p. 16, s.v. taxauto); 2. 1922 « chauffeur de taxi » (Giraudoux, Siegfried, p. 249). Abrév. de taximètre*. Le mot taxi entre dans la comp. de qq. mots avec le sens de « pour tout le monde, à la disposition du public (comme le sont les taxis), moyennant le paiement d'une taxe », d'où taxiphone*, taxi-girl*. Voir Gall., p. 295. Fréq. abs. littér.: 462. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 9, b) néant; xxes.: a) 42, b) 1 931. Bbg. Quem. DDL t. 16 (s.v. taxi-car), 23, 34 (s.v. taxi-avion).

Trésor de la Langue Française informatisé

TAXI, subst. masc.

A. − Véhicule automobile de location (autrefois hippomobile) muni d'un compteur horokilométrique qui indique le prix de la course. Synon. bahut (arg.), taxi-auto (vieilli, infra rem.), taximètre (vieilli).Appeler, arrêter, attendre, héler, payer, prendre, trouver un taxi; taxi à l'arrêt, en course, en attente, en maraude, en stationnement; compagnie, compteur, file, station de taxis; venir, voyager, partir en taxi. Antoine courut presque jusqu'à la place Valhubert et sauta dans un taxi.« Avenue de Wagram! » (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 199).Madame, dis-je, je suis aux regrets. Voulez-vous profiter de mon taxi? (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 51).
Chauffeur, conducteur de taxi. Celui, celle qui conduit un taxi pour son compte ou pour le compte d'une compagnie. Je n'ai pas entendu un conducteur de taxi invectiver (Du Bos, Journal, 1923, p. 268).Le chauffeur du taxi battait la semelle (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 48).
HIST. Les taxis de la Marne. Les taxis parisiens qui furent réquisitionnés en septembre 1914 par le Général Gallieni pour transporter des renforts de troupe sur le front de la Marne. « Mais voyons! insiste le ministre. Ce qu'on vous a attribué là, c'est la citation d'un capitaine de cavalerie en mission d'éclaireur ou d'un chauffeur de taxi réquisitionné ». Un sourire fugace glisse sur le visage ascétique de Gallieni. Après tout, cette dernière comparaison n'a peut-être pas tellement déplu au père des taxis de la Marne (Ph. Bernert ds G. Guilleminault, La France de la Madelon, 1966 [1965], p. 102).
P. anal. Taxi (aérien). Avion, hélicoptère que l'on peut louer pour ses déplacements. Synon. avion-taxi (infra rem.), taxi-avion (ibid.).Quelques services de taxis ou de baptêmes de l'air ont vu le jour dans les stations, mais aucun transport ni même aucune excursion par appareil moyen ou lourd ne se sont encore révélés rentables: les conditions d'emploi de l'hélicoptère sont très différentes de celles de l'avion, et tout trajet horizontal est ruineux (Jocard, Tour. et action État, 1966, p. 134).
P. ext., pop. Véhicule quelconque. En partic. Automobile. Il y a bien des types chez nous, continuait Rémy, qui ont une médaille de saint Christophe vissée à leur tableau de bord. Mais tu comprends bien que c'est de la frime. C'est tout juste bon pour les automobilistes du dimanche. Ils cherrent un peu, les copains, d'avoir ça dans leur taxi (Cendrars, Lotiss. ciel, 1949, p. 31).Avion. Le « taxi » est encadré par les obus. C'est mon baptême (Esn.Poilu1919, p. 513).
B. − P. méton., fam. Chauffeur de taxi. Vous dites à votre taxi de vous conduire à la gare Montparnasse, qui est à deux pas (Romains, Hommes bonne vol., 1932, p. 254).Je priai le taxi d'attendre bien sagement au coin de la place Pigalle et du cinéma qui termine la rue (Fargue, Piéton Paris, 1939, p. 141).
Être taxi, faire le taxi. Exercer le métier de chauffeur de taxi. Il parlait bien le parisien ce Russe à cause qu'il avait été « taxi » pendant des années (Céline, Voyage, 1932, p. 279).Je m'emmerderais à la maison, le temps qu'il fait le taxi (Queneau, Zazie, 1959, p. 185).
Rem. Il est d'usage d'appeler les femmes exerçant cette profession femme taxi: Sur 65 femmes taxis, 15 seulement font la nuit. « La nuit, c'est moins dur », dit l'une de ces audacieuses (Le Point, 29 avr. 1974 ds Gilb. 1980).
REM. 1.
Tac, subst. masc.,arg., abrév. de taxi. Mais non, dit Gabriel, mais non, Charles, c'est un pote et il a un tac. Je nous le sommes réservé à cause de la grève précisément, son tac (Queneau, Zazie, 1959, p. 15).
2.
Taxi-, -taxi, élém. de compos.entrant dans la constr. de subst. désignant différents types de taxis ou des moyens de les appeler.a) [Types de taxis] α) [Automobiles]
Bus-taxi, subst. masc.Bus utilisé comme taxi. Les bus-taxis (taxis collectifs) sont prévus pour les quartiers où la circulation est particulièrement dense (L'Express, 8 juill. 1968ds Gilb. 1971).
Taxi-auto, subst. masc.,vieilli. Voiture taxi. Augustin se dit qu'il avait à peine le temps de rentrer, eut des désirs de taxi-autos (ils commençaient à cette date à circuler dans Paris), se railla de ses goûts de luxe et sauta dans le tramway jaune (Malègue, Augustin, t. 1, 1933, p. 365).
Taxi-brousse, subst. masc.En Afrique noire, ,,taxi sans compteur qui s'arrête à la demande et peut prendre huit à dix passagers`` (Invent. Particul. lex. Fr. Afr. n. 1983).
β) [Avions]
Taxi-avion, avion-taxi, subst. masc.Taxi aérien. Une compagnie (de navigation) va mettre en service des avions-taxis (destinés au transport des passagers à la demande) (Le Monde, 16 juill. 1964ds Gilb. 1971, s.v. avion-).
γ) [Deux-roues]
Taxi-scooter, subst. masc.Scooter utilisé comme taxi. Blouson de cuir, jeans, bottes américaines et casquette: l'allure des pilotes de taxi-scooters ne plaît pas aux chauffeurs classiques qui leur reprochent surtout de n'avoir que deux roues (Le Monde, 29 août 1985, p. 9).
Vélo-taxi, subst. masc.[Pendant l'Occupation] Vélo tirant une petite remorque dans laquelle prenait place un passager. Il s'agit des vélos-taxis, qui représentent aujourd'hui le dernier mot de progrès mécanique. Vous m'excuserez si je trouve ce progrès humiliant (L'Œuvre, 14-15 mars 1941).
b) [Moyens d'appel d'un taxi] V. radiotaxi (s.v. radio-2A 6 b) et aussi:
Borne-taxi(s),(Borne-taxi, Borne-taxis) subst. masc.Borne-téléphone qui permet d'appeler un taxi. Deux individus, après l'heure supposée du crime (assassinat d'un chauffeur de taxi) avaient téléphoné à une borne-taxis (Le Figaro, 7 janv. 1967ds Gilb. 1971).
Prononc. et Orth.: [taksi]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1. 1905 « véhicule quelconque; vélo, avion, brouette » (d'apr. Esn.); 1907 [et non 1906 comme l'indiquent Rob. et Rob. 1985] « automobile de place munie d'un taximètre » (Lar. mens. no1, p. 16, s.v. taxauto); 2. 1922 « chauffeur de taxi » (Giraudoux, Siegfried, p. 249). Abrév. de taximètre*. Le mot taxi entre dans la comp. de qq. mots avec le sens de « pour tout le monde, à la disposition du public (comme le sont les taxis), moyennant le paiement d'une taxe », d'où taxiphone*, taxi-girl*. Voir Gall., p. 295. Fréq. abs. littér.: 462. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 9, b) néant; xxes.: a) 42, b) 1 931. Bbg. Quem. DDL t. 16 (s.v. taxi-car), 23, 34 (s.v. taxi-avion).

Wiktionnaire

Nom commun

taxi \tak.si\ masculin

  1. (Automobile) Véhicule automobile terrestre privé, conduit par un chauffeur, destiné au transport payant de passagers et de leurs bagages, de porte à porte (contrairement aux transports en commun, qui transportent les passagers entre des points prédéterminés : stations, arrêts de bus, gares).
    • Nous descendîmes, le long des devantures baissées, la rue noire et déserte lorsqu’un taxi que j'arrêtai, se rangea contre le trottoir, nous chargea et sur la seule indication: « Au bal du Saint-Martin », partit à toute allure. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Le soir, dédaignant les taxis, je rentrais à bord presque toujours en courant pour me maintenir en bonne condition physique. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Certains fiacres furent munis d’un compteur qui indiquait le prix de la course ; donc plus de marchandages ! Ils étaient signalés par des lanternes bleutées. On les appelait les taximètres. Enfin, apparurent les automobiles de louage qui prirent le nom de taxis. — (Édouard Bled, J’avais un an en 1900, Fayard, 1987, p. 176.)
    • Cahin-caha, après avoir déposé tous ses passagers palestiniens et franchi encore quelques passages difficiles sur une route semée de chicanes, de ralentisseurs et de nids-de-poule, le taxi atteint notre troisième checkpoint, Zatara. — (Anne Brunswic, Bienvenue en Palestine: Chroniques d’une saison à Ramallah, Éditions Actes Sud, 2017)
  2. (Par métonymie) Chauffeur de taxi.
  3. (Aéronautique) Hélicoptère, avion.
    • Aide-moi à rentrer le taxi dans le hangar !
    • Pendant la Seconde Guerre mondiale, au lieu de dire qu’il ne restait que quatre chasseurs Spitfire (par exemple !), on disait alors : « il ne nous reste que quatre taxis ! »
  4. (Militaire) Transport de troupes blindé.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TAXI. n. m.
Voiture de place, automobile de place pourvue d'un compteur.

Étymologie de « taxi »

(Vers 1900) Apocope de taximètre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « taxi »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
taxi taksi

Citations contenant le mot « taxi »

  • Ne courez jamais après une femme ou un taxi. Il en passera d'autres. De Paul Reboux
  • Plus un caillou a roulé, plus il est poli. Les chauffeurs de taxi, c'est le contraire. De Régis Hauser / Les murs se marrent
  • Vous connaissez le chemin le plus court entre deux points ? La ligne droite. Et le plus long ? Le taxi ! De Patrick Timsit / Fallait pas l’ouvrir
  • Les gens superstitieux vous recommandent instamment de ne jamais passer sous une échelle, mais ils ne vous empêchent pas de passer sous un taxi. De Pierre Dac
  • Un chauffeur de taxi extrêmement méfiant. Il demande à être payé comptant, c'est-à-dire chaque fois que le compteur tourne. De Roland Topor
  • Les conducteurs de taxi parfois se mettent en grève. Ce sont des moments difficiles où l'on n'en trouve pas. Comme d'habitude. De Alain Schifres
  • Dans le monde entier, il existe un moyen infaillible de reconnaître un chauffeur de taxi : c'est quelqu'un qui n'a jamais de monnaie. De Umberto Eco / Comment voyager avec un saumon
  • Une station de métro c’est un endroit où les métros s’arrêtent, une station de taxis, c’est un endroit où les taxis s’arrêtent ; sur mon bureau j’ai une station de travail... De Anonyme
  • C’est dommage, tous les gens qui savent comment diriger un pays sont occupés à conduire les taxis ou à couper les cheveux. De George Burns
  • Un prince sans pognon, c’est un taxi londonien sans essuie-glaces. De Frédéric Dard / Réflexions jubilatoires sur l’existence
  • Le taxi est comme le prêt bancaire, rare quand on a besoin de lui. De José Artur / Parlons de moi, y'a que ça qui m'intéresse
  • Ubizcabs est la première société de ce genre. Les conductrices toutes vêtues de roses slaloment dans les rues de la ville. Les taxis peints de rose et de gris se distinguent largement des autres véhicules. NeozOne, Congo : une femme créé Ubizcabs, une société de taxi entièrement féminine ! - NeozOne
  • Quand les autos penseront, les Rolls-Royce seront plus angoissées que les taxis. Henri Michaux, Passages, Gallimard
  • Le métier de chauffeur de taxi est un métier difficile, où il faut faire preuve de maîtrise et de courage, encore plus la nuit. Ce chauffeur-là en a fait la douloureuse expérience en répondant à une commande venant de Toul, dans la nuit du 11 au 12 juin dernier. , Faits-divers - Justice | Un chauffeur de taxi agressé au couteau devant un bar
  • C'est un nouveau pas qui a été réalisé par Airbus en matière d'innovation. La firme a diffusé ce vendredi 31 juillet de nouvelles images de son futur taxi volant, entièrement électrique et automatisé : le CityAirbus. La démonstration s'est déroulée en trois étapes : décollage, stabilisation en vol et atterrissage, le tout sans le moindre pilote à bord de l'appareil. En mai 2019, l'appareil avait réalisé un premier décollage "sécurisé", en étant relié à des câbles au sol, pour tester ses systèmes de propulsion et de contrôle. ladepeche.fr, De nouvelles images inédites du taxi volant d'Airbus, entièrement électrique et automatisé - ladepeche.fr
  • Une révolution car SpaceX, pour trois milliards de dollars accordés dans le cadre d'un contrat à prix fixe, a entièrement développé un nouveau taxi spatial et promis six allers-retours vers l'ISS. Africanews, Retour sur Terre d'un nouveau taxi spatial | Africanews
  • Pour créer de l’emploi et donner de l’autonomie aux femmes congolaises, Patricia Nzolantina a créé Ubizcabs, un service de taxis haut de gamme 100 % féminin. Le Monde.fr, A Kinshasa, le taxi se décline au féminin
  • Mixer dans un taxi. C’est enfin possible grâce à DJ Taxi, une cabine noire transformée en studio de production musicale mobile aménagée à bord… d’un taxi, au Royaume-Uni. Tout l’équipement est alimenté par la batterie de la voiture : les platines Pioneer, la sono, les micros, le logiciel Restream… Des hauts-parleurs sont également disponibles pour les grands événements. Trax Magazine, Londres : un DJ Taxi propose à ses clients de mixer pendant leur course | Trax Magazine

Images d'illustration du mot « taxi »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « taxi »

Langue Traduction
Anglais taxi
Espagnol taxi
Italien taxi
Allemand taxi
Chinois 出租车
Arabe سيارة اجره
Portugais táxi
Russe такси
Japonais タクシー
Basque taxi
Corse taxi
Source : Google Translate API

Synonymes de « taxi »

Source : synonymes de taxi sur lebonsynonyme.fr

Taxi

Retour au sommaire ➦

Partager