Rongeur : définition de rongeur


Rongeur : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RONGEUR, -EUSE, adj. et subst. masc.

I. − Adjectif
A. −
1. [En parlant d'un animal] Qui ronge, qui se nourrit en rongeant (v. ronger II A 1). Mammifère rongeur. Les incisives des quadrupèdes rongeurs [sont] excessivement longues (Cuvier,Anat. comp., t. 3, 1805, p. 329).
P. ext. Qui attaque, détruit une matière en l'absorbant. Des pics-verts qu'on croyait prêts à travailler du bec, à piquer dans les ais vermoulus les insectes rongeurs de bois (Genevoix,Raboliot, 1925, p. 121).
2. [En parlant de qqc.] Qui altère la substance de quelque chose ou en recouvre la surface (v. ronger II B 1, 3). Sur eux s'abattent neige, averse, givre, orage (...), Et la grêle insultante et le soleil rongeur (Hugo,Légende, 1877, p. 1020).Les portes étaient condamnées, les lichens rongeurs avaient envahi les marches disjointes (Milosz,Amour. init., 1910, p. 27).
3. P. anal. [En parlant de qqc.] Qui détruit petit à petit un organisme vivant (v. ronger II B 2). Ictère rongeur. C'est la gangrène; il n'est plus permis d'en douter. Le mal rongeur s'étend sur toute la figure (Lautréam.,Chants Maldoror, 1869, p. 198).
B. − Au fig. [En parlant de qqc.] Qui mine peu à peu sur le plan moral (v. ronger II C 2), qui tourmente. Synon. rongeant.Chagrins, soucis rongeurs. Dans l'ennui de la traversée, Alors chacun des voyageurs Se livre aux souvenirs rongeurs Que chacun porte en sa pensée (Brizeux,Marie, 1840, p. 67).Déjà les grandes idées de Dieu, l'esprit, l'amour, ne battent plus dans ma poitrine comme jadis et le doute rongeur me dévore quelquefois (Massis,Jugements, 1924, p. 121).
Ver rongeur. Ce qui mine d'une manière progressive et sournoise. Ver rongeur de la réflexion. Le doute s'est glissé parmi vous et, si je garde mon secret, le ver rongeur du doute peut faire ici de larges trouées (Sand,Lélia, 1839, p. 420).M. Ferrero ne nomme nulle part, je crois, la doctrine qu'il désigne comme le ver rongeur de l'Europe moderne (J.-R. Bloch, Dest. du S., 1931, p. 208).
II. − Subst. masc.
A. − Au plur. Ordre de mammifères végétariens ou omnivores dont la dentition caractéristique est dépourvue de canines et comporte deux incisives à croissance continue, taillées en biseau et tranchantes. Les carnassiers ont une articulation serrée, qui ne permet à leur mâchoire que de se mouvoir dans le sens vertical seulement (...) les rongeurs en ont une qui permet de plus un mouvement horizontal d'arrière en avant, propre à limer les substances dures entre les incisives, et à les broyer entre les molaires (Cuvier,Anat. comp., t. 3, 1805, p. 37).Insectivores et rongeurs, deux groupes aussi vieux, l'un et l'autre, que la fin du Secondaire (Teilhard de Ch.,Phénom. hum., 1955, p. 134).
B. − Animal appartenant à cet ordre. Le chinchilla, petit rongeur doux et craintif, riche en fourrure, qui tient le milieu entre le lièvre et la gerboise (Verne,Enf. cap. Grant, t. 1, 1868, p. 104).
En partic. Campagnol, mulot, rat, souris. Et partout, mêlés à l'humus végétal, des débris animaux, de menues charognes de rongeurs (Genevoix,Raboliot, 1925, p. 99).
Prononc. et Orth.: [ʀ ɔ ̃ ʒ œ:ʀ], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1694; 1694-1878 au masc.; 1935 au masc. et au fém. Étymol. et Hist. I. Subst. A. 1. 1314 rongëour chir. « rugine » (Chirurgie de Henri de Mondeville, 1018 ds T.-L.; cf. FEW t. 10, p. 564a, note 20); 2. 1530 rongeur d'or « celui qui rogne les monnaies » (Palsgr., p. 206a; cf. FEW, loc. cit., note 21); 3. 1546 « celui qui ronge, qui grignote » (R. Estienne, Dict. latino-gallicum, 466b, d'apr. H. Vaganay ds Rom. Forsch. t. 32, p. 155). B. 1537 fig. « celui qui pille le bien d'autrui » (Des Perriers, Cymbalum, III [I, 355] ds Hug.: usuriers rongeurs de pauvres gens). II. Adj. A. 1718 fig. ver rongeur « remords du coupable » (Ac.). B. 1. Av. 1794 « qui brûle, corrode » soleil rongeur (A. Chénier, Bucoliques, XXVII, La Liberté, 13 ds Œuvres, éd. G. Walter, p. 49); 2. 1800 insecte rongeur (Masson, Helv., II ds Littré); 1845 rongeuse fém. (Besch.). Dér. de ronger*; suff. -eur2*. Fréq. abs. littér.: 338. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 066, b) 365; xxes.: a) 190, b) 216.

Rongeur : définition du Wiktionnaire

Nom commun

rongeur \ʁɔ̃.ʒœʁ\ masculin

  1. (Zoologie) (Désuet) (Au sens large) Mammifère à dents incisives, sans canines.
    • Quant aux poils des carnivores et des rongeurs, ils fournissent à l’industrie la plus grande partie des substances employées pour faire des feutres, notamment dans la chapellerie. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  2. (Zoologie) (Souvent au pluriel) Mammifère de l’ordre Rodentia.
    • […], il n’est de bruit qu’un ver qui taraude incessamment les boiseries et dans le plafond, la course d’un rongeur. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Je l'ai remarqué parce qu'il transpirait beaucoup, dirait la Pakos à la caisse (la cousine du boulanger Batool, pour ce qu'en sait Brady) à la police. Et aussi parce qu'il achetait du poison à rongeurs. Celui à la strychnine. — (Stephen King, Mr. Mercedes, traduit pas Océane Bies & Nadine Gassie, Albin Michel, 2015, chap. 21)

Adjectif

rongeur \ʁɔ̃.ʒœʁ\ masculin

  1. Qui ronge.
    • L'écureuil est un animal rongeur. - Un ulcère rongeur.
  2. Qui corrode
  3. (Figuré) Qui mine le moral
    • Les remords, les soucis rongeurs.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Rongeur : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RONGEUR, EUSE. adj.
Qui ronge. Un animal rongeur. Un ulcère rongeur. Fig., Les remords, les soucis rongeurs. Fig., Le ver rongeur, Le remords qui tourmente le coupable.

RONGEURS, au pluriel, se dit substantivement, en termes d'Histoire naturelle, d'un Ordre de quadrupèdes qui ont, à chaque mâchoire, deux longues incisives, sans canines, disposition de dents qui les rend particulièrement propres à ronger. Le lapin, l'écureuil, le rat sont des rongeurs.

Rongeur : définition du Littré (1872-1877)

RONGEUR (ron-jeur, jeû-z') adj.
  • 1Qui ronge. Et de ces vers rongeurs qui dévorent nos bois, Delille, Trois règnes, VIII. Tel un fruit tourmenté par l'insecte rongeur Mûrit avant le temps et tombe de lui-même, Masson, Helv. II. Tous ces rocs, calcinés sous un soleil rongeur, Chénier, Idylles, la Liberté.
  • 2 Fig. Qui inquiète, tourmente. Chaque jour dans son sein verse un poison rongeur, Delille, Pit. III. Et des remords rongeurs l'escorte vengeresse, Delille, Én. VI. Ma mère redoutait pour moi la monotonie, l'uniformité et l'oisiveté, plus rongeuse que la douleur, de la maison paternelle et de la vie de Mâcon, Lamartine, dans le Dict. de DOCHEZ.

    Le ver rongeur, le remords du coupable, et aussi une peine qui assiége constamment l'esprit. L'importance lui tournait la tête [à Pontchartrain] ; son ver rongeur était de n'être point ministre, Saint-Simon, 305, 234. Je porte toujours dans mon cœur le ver rongeur qui me déchire depuis l'aventure du grand Barmécide [le duc de Choiseul], Voltaire, Lett. Mme de St-Julien, 12 juin 1776.

    Par plaisanterie. Ver rongeur, un fiacre pris à l'heure qui vous attend à la porte.

  • 3 S. m. pl. Les rongeurs, ordre de la classe des mammifères renfermant ceux dont les incisives, au nombre de deux à chaque mâchoire, sont longues et fortes, et donnent à l'animal une grande facilité pour ronger.
  • 4 S. m. Corps qui a la propriété de détruire les couleurs organiques.

HISTORIQUE

XVIe s. Si un homme estoit traduit en justice, ou accusé d'un fait criminel, le bailli pourroit faire saisir ses biens, et y establir deux rongeurs ou sergents, aux despens des biens, à huit sols par jour, Nouv. coust. gén. t. I, p. 712.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « rongeur »

Étymologie de rongeur - Littré

Ronger. Au XVIe siècle on disait rongeard.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de rongeur - Wiktionnaire

 Dérivé de ronger avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rongeur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rongeur rɔ̃ʒœr play_arrow

Citations contenant le mot « rongeur »

  • Vivant essentiellement en Inde, le rongeur de type «golunda» a bel et bien existé au Maroc, il y a 2,6 millions d’années de cela. Une équipe de chercheurs vient d’en découvrir les traces, dans un environnement où son extinction a été précipitée par une non-adaptation au milieu sec et aride de la province de Jerada. , Maroc : Découverte à Jerada d’une espèce de rongeurs vieille de 2,6 millions d’années
  • Ce petit rongeur sauvage a disparu des trois quarts de son habitat originel en Alsace et en Europe de l’Est. SudOuest.fr, Le grand hamster d’Alsace désormais "en danger critique" d’extinction
  • La peste est une maladie causée par la bactérie Yersinia pestis qui est généralement transmise aux humains par les piqûres de puces infectées qui vivent chez les rongeurs et les lapins. La peste peut également être transmise par contact direct avec des animaux infectés. Les chiens et les chats de compagnie peuvent être infectés par la peste lorsqu'ils mangent un rongeur infecté ou lorsqu'ils sont mordus par une puce infectée. .  En Arizona, aux Etats-unis, un cas de peste humaine a été notifié dans le comté de Navajo, En Arizona, aux Etats-unis, un cas de peste humain... - MesVaccins.net
  • Vincent Fournier, directeur du Groupement de défense sanitaire du Pas-de-Calais (GDS 62), a fait remarquer la présence du rongeur dans le Ternois et l’Hesdinois. Dans ces secteurs, la lutte n’est pas encore coordonnée. Il a alerté sur les risques de transmission de maladies aux bovins. Terres et Territoires, Rats musqués : les captures diminuent, la vigilance reste accrue -
  • À Jungholtz, le principal élevage de grands hamsters d’Alsace tente depuis des années d’enrayer le déclin de ce petit rongeur. Journal L'Union, Haut-Rhin: une pouponnière pour sauver le grand hamster d’Alsace
  • C'est une maladie peu connue mais qui peut être mortelle. La leptospirose est transmise par l'urine des rongeurs. Cette bactérie se propage dans l'eau des rivières. Une simple coupure ou une baignade dans une eau contaminée peut suffire à contracter la maladie. France Bleu, Leptospirose : attention à l'urine de ragondin !
  • Plusieurs habitations de l’artère marquisienne voient leur tranquillité perturbée par des rongeurs tenaces et bien installés. Les habitants mettent en cause une maison abandonnée La Semaine dans le Boulonnais, Le rat le bol des habitants de la rue Jean Jaurès, à Marquise
  • Stocker de la nourriture pour plus tard, les rongeurs font ça mieux que personne. Voici comment. Franceinfo, VIDEO. Comment les rongeurs stockent-ils leur nourriture ?
  • Vous savez la différence entre une souris et un rat ? C'est très simple. Si le rongeur est chez vous, même s'il est énorme et vorace, c'est une souris. En revanche, s'il se trouve chez moi, il aura beau être minuscule et tout timide, ce sera un rat. De Robert Goolrick / La Chute des princes
  • O temps rongeur, et toi, envieuse vieillesse, vous détruisez tout ! De Ovide

Images d'illustration du mot « rongeur »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rongeur »

Langue Traduction
Corse roedor
Basque rodent
Japonais 齧歯類
Russe грызун
Portugais roedor
Arabe القوارض
Chinois 啮齿动物
Allemand nagetier
Italien roditore
Espagnol roedor
Anglais rodent
Source : Google Translate API

Synonymes de « rongeur »

Source : synonymes de rongeur sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires