La langue française

Symbolique

Définitions du mot « symbolique »

Trésor de la Langue Française informatisé

SYMBOLIQUE, adj. et subst.

I. − Adjectif
A. − [Corresp. à symbole I A] Qui se rapporte aux formulaires de la foi chrétienne. Livres symboliques. (Dict. xixeet xxes.).
B. − [Corresp. à symbole II]
1. Qui constitue un symbole, qui a le caractère d'un symbole, qui repose sur un symbole. Animal, chiffre, figure, objet, peinture symbolique; cérémonie, sens symbolique. L'art entier est une représentation symbolique, dans la vie de l'espèce, du drame d'amour qui transfigure et bouleverse la vie de l'individu (Faure, Espr. formes, 1927, p. 271):
1. Quelle révolution dans nos cœurs au lendemain du 3 février, quand la reddition de von Paulus et de ses troupes nous fut connue! Le deuil national ordonné par Hitler achevait de conférer à cet événement une signification symbolique. Ambrière, Gdes vac., 1946, p. 314.
[En parlant d'une pers.; corresp. à symbole II A 2 b] Ceux des grands chefs politiques ou militaires français à qui nous fîmes tour à tour confiance, parce qu'ils nous semblaient symboliques de cette France en laquelle nous avions cru, ne se sont pas montrés,c'est le moins qu'on puisse dire,à la hauteur de nos espoirs (De Gaulle, Mém. guerre, 1959, p. 81).
2. Qui n'a de valeur que par ce qu'il exprime ou ce qu'il évoque. Cadeau symbolique; faire qqc. à titre symbolique. Je me demande cependant si je ne vais pas faire tout au moins un geste symbolique, quelques centaines de francs, mille peut-être... Il boit, et rêveur: Bah! si c'est un geste symbolique, tu me diras que cinq cents francs suffiraient (Anouilh,Sauv.,1938,ii, p. 179).J'ai estimé que je devais à notre projet une collaboration au moins symbolique (Nizan, Conspir., 1938, p. 159).
DR. Franc symbolique de dommages et intérêts. Indemnité d'un franc accordée par un tribunal à un plaignant qui réclame simplement la reconnaissance de la validité de sa plainte. Thierry G. (...) (24 ans), prévenu libre dans l'affaire du décès par overdose (...) de Marie S. (...) (19 ans) (...) a été condamné hier après-midi par la 8echambre correctionnelle de Versailles, à la peine de 30 mois de prison avec sursis, 3 années de mise à l'épreuve et à 1 franc symbolique au titre des dommages et intérêts (L'Est Républicain, 5 mai 1988, p. 126, col. 4).
3. Qui utilise des symboles, procède par symboles. Calcul, logique symbolique; écriture, littérature, style symbolique. Les Sioux dans l'Amérique du Nord dressèrent leurs tentes avec des peaux de bison, ou en firent la trame de ces étoffes sur lesquelles des figures peintes retraçaient des signes généalogiques ou parlaient un langage symbolique (Vidal de La Bl., Princ. géogr. hum., 1921, p. 128).Le jeu abstrait de notre pensée consciente est superficiel et nous cache trop souvent l'étrange accompagnement des images intérieures, le perpétuel déroulement secret d'une pensée symbolique (Béguin, Âme romant., 1939, p. 203).
HIST. LITTÉR. [En parlant d'une pers.] Partisan du symbolisme. Synon. usuel symboliste.Quelle belle notation de phénoménologie dans cette simple phrase d'un poète symbolique [A. Fontainas] : « La pensée se vivifiait de surgir corolle... » Une philosophie de l'imagination doit donc suivre le poète jusqu'à l'extrémité de ses images (Bachelard, Poét. espace, 1957, p. 198).
PSYCHOL. Fonction symbolique. Capacité, propre à l'homme d'utiliser des signes, des symboles. Synon. fonction sémiotique (v. ce mot II B 3).
II. − Substantif
A. − Subst. fém.
1. Science, théorie générale des symboles. La Symbolique qui déchiffre l'univers comme un texte hiéroglyphique (Valéry, Variété V, 1944, p. 266):
2. Nous ne réduisons donc pas la signification du mot et pas même la signification du perçu à une somme de « sensations corporelles », mais nous disons que le corps, en tant qu'il a des « conduites » est cet étrange objet qui utilise ses propres parties comme symbolique générale du monde et par lequel en conséquence nous pouvons « fréquenter » ce monde, le « comprendre » et lui trouver une signification. Merleau-Ponty, Phénoménol. perception, 1945, p. 274.
2. Ensemble, système de symboles. La vie de l'oblat sera (...) la louange de Dieu mais réduite à ce qu'il en pourra prendre; pour atteindre ce résultat (...), il faut aussi avoir le goût de la liturgie, le sens du cérémonial, l'amour de la symbolique, l'admiration de l'art religieux et des beaux offices (Huysmans, Oblat, t. 2, 1903, p. 18).La pensée de Bosch s'exprime si directement par les symboliques dont son esprit était familier, conclut Jacques Combe, que le symbole n'y paraît pas comme une allégorie, mais comme un vrai langage (Huyghe, Dialog. avec visible, 1955, p. 323).
[Constr. avec un compl. prép. de ou un adj. désignant un peuple, une religion, une époque] Symbolique égyptienne, grecque, hindoue; symbolique révolutionnaire; symbolique romane; symbolique du Moyen Âge. La symbolique chrétienne vit dans le cœur de l'imagier comme dans l'esprit du philosophe, elle n'est qu'un écho prolongé d'un lointain ébranlement d'âme devenu commun au monde chrétien presque entier (Faure, Espr. formes, 1927, p. 224):
3. ... Charbonneaux-Lassay écrit (Le Bestiaire du Christ, [Paris, 1940,] p. 922): « (...) le coquillage fut, pour les Anciens, un emblème de l'être humain complet, corps et âme. La symbolique des Anciens fit de la coquille l'emblème de notre corps qui renferme dans une enveloppe extérieure l'âme qui anime l'être entier, représenté par l'organisme du mollusque (...) » Bachelard, Poét. espace, 1957, p. 114.
[Constr. avec un compl. prép. de ou un adj. indiquant un domaine] Symbolique de l'imagination, du rêve. Se dessine toute une symbolique des couleurs, des formes, mais aussi de l'espace et de ses directions, qui mériterait d'être étudiée en détail (Huyghe, Dialog. avec visible, 1955, p. 278).La symbolique céleste, solaire, aquatique, cosmobiologique, etc., se retrouve aussi bien dans la Bible que chez les Sioux ou les Bantous (Philos., Relig., 1957, p. 38-14).
PSYCHANAL. Ensemble des symboles produits par l'inconscient. On trouve le mot symbolique sous sa forme substantive chez Freud: dans L'interprétation du rêve (Die Traumdeutung, 1900) par exemple, il parle de la symbolique (die Symbolik) entendant par là l'ensemble des symboles à signification constante qui peuvent être retrouvés dans diverses productions de l'inconscient (Lapl.-Pont.1967).
B. − Subst. masc.
1. Domaine des symboles.Vous distinguez (...) plusieurs de ces signes auxquels vous attachez un sens; mais vous êtes trop enclin à vous contenter du vulgaire et littéral, et vous ne cherchez pas assez l'idéal et le symbolique (A. France, Rôtisserie, 1893, p. 346).Le symbolique et l'adéquat ne représentent, l'un que la prédominance des symboles sur les contenus symbolisés, l'autre que la prédominance inverse de ces derniers sur les symboles (Traité sociol., 1968, p. 126).
2. PSYCHANAL. [Dans la terminol. de Lacan] Ensemble des phénomènes relevant de la psychanalyse en tant qu'ils sont structurés comme un langage, et formant l'un des trois registres de l'ordre de l'inconscient (le symbolique, le réel et l'imaginaire). Entre la symbolique freudienne et le symbolique de Lacan, il y a une différence manifeste: Freud met l'accent sur le rapport unissant (...) le symbole à ce qu'il représente, alors que pour Lacan, c'est la structure du système symbolique qui est première; la liaison avec le symbolisé (...) étant seconde et imprégnée d'imaginaire (Lapl.-Pont.1967).
Prononc. et Orth.: [sε ̃bɔlik]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. Adj. A. 1564 mot symbolique « mot significatif » (Rabelais, Cinquième livre, éd. Ch. Marty-Laveaux, chap. 19, p. 75). B. 1. 1636 « qui a le caractère d'un symbole, qui sert de symbole » (Monet); 2. 1701 archit. colonne symbolique (Fur.); 3. a) 1755 écriture symbolique des Égyptiens (Encyclop. t. 5, p. 358b); b) 1757 géom. (ibid., t. 7, p. 637b: on peut appeller l'Algebre géométrie symbolique); c) 1973 informat. langage symbolique, nom symbolique (Ging.-Lauret); 4. 1886 « qui n'a pas de valeur, d'efficacité en soi » (Bloy, Désesp., p. 12: la croûte symbolique récoltée dans les ordures); 1928 (Tharaud, Pte hist. Juifs, p. 229: leur geste n'avait qu'une valeur sentimentale et symbolique); 5. a) 1904 logique symbolique (L. Couturat, C.r. du Deuxième Congrès de Philos., R. de métaphys., 1904, p. 1042 ds Lal. t. 1 1938 [1932], s.v. logistique); b) 1932 pensée symbolique (Lal. t. 2 1938 [1932]); c) 1945 psychol. fonction symbolique (Merleau-Ponty, Phénoménol. perception, p. 141); 6. 1964 franc symbolique de dommages et intérêts (Rob.). C. 1689 théol. « qui se rapporte aux formulaires de foi » (Bossuet, Avertissements aux protestants, I, III ds Littré: leurs actes qu'ils [les protestants] appellent symboliques). II. Subst. fém. A. 1. 1684 philos. « caractéristique universelle; logistique » (Leibniz, Lettre à Tschirnhaus [ms. conservé à Hanovre, Math. IV, 465] ds L. Couturat, La Log. de Leibniz, Paris, 1901, p. 293: les louanges qu'il [Malebranche] donne à l'Algebre se devroient donner à la Symbolique en general), attest. isolée; 2. a) 1825 « ensemble des symboles propres à une religion, à une doctrine, à un pays, etc. » (J. D. Guigniaut, Religions de l'Antiquité, trad. de l'all. du Dr F. Creuzer, t. 1, 2epart., p. 554: symbolique et allégorie muettes; symbolique et allégorie parlées); 1830 symbolique chrétienne (Michelet, Journal, p. 73); b) 1834 « système d'interprétation des rites, dogmes et symboles des anciennes religions » (A.-M. Ampère, Essai sur la philos. des sc., t. 1, Tableau synoptique à la fin, no42 [cf. t. 2, 1843, p. 103]); 3. 1825 « science des symboles » (J. D. Guigniaut, op. cit., p. 553: la symbolique des noms); 4. 1961 symbolique militaire (Leloir); 5. 1967 psychanal. (Lapl.-Pont.); 1970 symbolique des rêves (Rob. Suppl.). B. Ca 1902 relig. « partie de la théologie qui concerne les exposés officiels de doctrine religieuse » (Gde Encyclop.). III. Subst. masc. 1. 1893 « domaine des symboles » (France, loc. cit.); 2. 1953 psychanal. (J. Lacan, Fonction et champ de la parole et du langage ds Écrits, Paris, 1966, p. 309: du symbolique, de l'imaginaire et du réel). Empr. au b. lat.symbolicus « significatif, allégorique », et celui-ci au gr. σ υ μ β ο λ ι κ ο ́ ς « qui explique à l'aide d'un signe, symbolique; conventionnel », dér. de σ υ ́ μ β ο λ ο ν (symbole*). Au sens II A 2 a, empr. à l'all. Symbolik (1810, G. F. Creuzer, Symbolik und Mythologie der alten Völker, besonders der Griechen, 4 vol., 1810-12 ds Brockhaus Enzykl.). Fréq. abs. littér.: 703. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 548, b) 412; xxes.: a) 1 194, b) 1 582. Bbg. Descombes (V.). L'Équivoque du symbolique. Mod. Lang. Notes. 1979, t. 94, pp. 655-675.

Wiktionnaire

Adjectif

symbolique \sɛ̃.bo.lik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui se rapporte à un symbole, qui sert de symbole.
    • Le 14 juillet 1888, le « 52 » ouvre enfin ses portes. Le choix de la date d’ouverture de la maison close est éminemment symbolique et commercial. — (Régis Latouche, Une maison de tradition : le 52 ; Bruyères et la prostitution, 1800-1946, Journées d’études vosgiennes, 2005)
    • Les blasons sont couverts de dessins symboliques.
  2. Qui utilise des symboles, qui est constitué de symboles.
    • Écriture symbolique, sorte d’écriture hiéroglyphique.
  3. Qui n’a de valeur que par son expression.
    • Les nonnes fertiles lui offrent, aux périodes lunaires, une goutte symbolique de leur dégoulinure. — (Jean Basile, Le piano-trompette: roman, 1983, p. 262)

Nom commun 1

symbolique \sɛ̃.bo.lik\ féminin

  1. Ensemble des symboles propres à un peuple, une culture, une religion, etc.
    • La Symbolique de Creuzer.
  2. Science, étude des symboles.

Nom commun 2

symbolique \sɛ̃.bo.lik\ masculin et féminin identiques

  1. Partisan du symbolisme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SYMBOLIQUE. adj. des deux genres
. Qui se rapporte à un symbole, qui sert de symbole. L'hermine est une figure symbolique. Langage symbolique. Écriture symbolique, Sorte d'écriture hiéroglyphique.

SYMBOLIQUE s'emploie comme nom féminin pour désigner l'Ensemble des symboles propres à une religion, à un peuple, et la Science qui expose ces symboles et qui essaie de les expliquer. La Symbolique de Creuzer.

Littré (1872-1877)

SYMBOLIQUE (sin-bo-li-k') adj.
  • 1Qui a le caractère de symbole. Ces représentations symboliques [figures monstrueuses dans les temples des Indiens] n'étaient autre chose que les emblèmes des vertus, Voltaire, Louis XV, 29. On s'imagine savoir davantage, parce qu'on a augmenté le nombre des expressions symboliques et des phrases savantes, Buffon, Hist. nat. 1er disc. Sa philosophie [de Pythagore] était énigmatique et symbolique pour les uns, claire, expresse et dépouillée d'obscurités et d'énigmes pour les autres, Diderot, Opin. des anc. philos. (pythagorisme). En vain je cherchais des yeux le temple de Vénus, la longue galerie et la statue symbolique qui représentait le peuple d'Athènes, Chateaubriand, Itin. 1re partie. Et la création, toujours, toujours nouvelle, Monte éternellement la symbolique échelle Que Jacob rêva devant lui [le Verbe], Lamartine, Harm. IV, 13. Le saule pleureur ne pleure pas plus que les autres saules… la violette n'est pas plus modeste que le pavot… l'expression morale des végétaux est donc purement symbolique, Lévêque, Science du beau, t. II, p. 344.

    Se dit d'une sorte d'écriture hiéroglyphique.

    Terme d'architecture. Colonne symbolique, colonne qui, par des attributs, désigne une nation, ou quelque action mémorable.

  • 2Qui se rapporte aux formulaires de foi. Que les protestants n'avaient cessé de varier dans leurs actes qu'ils appellent symboliques, c'est-à-dire dans leurs propres confessions de foi, Bossuet, 1er avert. III.

    Livres symboliques ou authentiques, nom donné par les luthériens aux livres qui tiennent lieu de confession de foi, c'est-à-dire la Confession d'Augsbourg, les Articles de Smalcalde et la petite Confession de Luther, Bossuet, Réunion des protest. Réfl. Écrit Molanus, préambule.

  • 3Géométrie symbolique, celle qui étudie les équations des lignes et des surfaces, dans leur plus grande généralité, sans se préoccuper de savoir si leurs représentations géométriques se trouvent être réelles ou imaginaires.
  • 4 S. f. La symbolique, ensemble des symboles propres à une religion, à un peuple, à une époque.

    Science qui expose ces symboles, qui cherche à en pénétrer le sens.

    Ouvrage qui traite de cette science. La Symbolique de Creuzer.

  • 5Système qui considère les religions polythéistes comme une collection de signes ou de symboles, sous lesquels se trouvent enveloppées des vérités naturelles, physiques, morales ou historiques.

    On dit aussi : symbolique chrétienne.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « symbolique »

Lat. symbolicus, de συμϐολιϰὸς, qui vient de σύμϐολον, symbole.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Adjectif) Emprunté au bas latin symbolicus (« significatif, allégorique »), qui est lui-même emprunté au grec συμβολικός, symbolikos (« qui explique à l’aide d’un signe », « symbolique »).
(Nom 1) Emprunté à l’allemand Symbolik (« ensemble de symboles ») de même origine que l’adjectif français.
(Nom 2) Dérivé de symbolisme, en remplaçant le suffixe -isme par -ique pour désigner un partisan.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « symbolique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
symbolique sɛ̃bolik

Citations contenant le mot « symbolique »

  • Les pressentiments dont il est impossible de se défendre, ce sont surtout ceux qui se présentent au moment où la chose se passe loin de nous, et qui ont un air symbolique. De Denis Diderot / Jacques le Fataliste et son maître
  • L'ordre symbolique n'explique pas tout. De Jacques Lacan / Ecrits
  • Désobéir, c’est franchir une ligne symbolique, assumer l’angoisse de la mort. De Jacques Sémelin / Un pas dans la nuit
  • Chaque roman est un déicide secret, un assassinat symbolique de la réalité. De Mario Vargas Llosa / Le Romancier et ses démons
  • Si on veut faire un geste symbolique, il ne faut pas brûler le drapeau, mais le laver. De Norman Thomas
  • La République, mère symbolique, a le devoir de prendre soin de ses enfants les plus faibles. De Abd al Malik / Télérama, 18 février 2015
  • Le comique est l’un des plus clairs signes sataniques de l’homme et l’un des nombreux pépins contenus dans la pomme symbolique. De Anonyme
  • Une photographie est réussie lorsque l'observateur s'approprie l'image et construit sa propre symbolique, sa narration personnelle De Vincent Fillon
  • La séduction représente la maîtrise de l'univers symbolique, alors que le pouvoir ne représente que la maîtrise de l'univers réel. De Jean Baudrillard / De la séduction
  • L'une des fonctions principales d'un ami consiste à subir, sous une forme plus douce et symbolique, les châtiments que nous désirerions, sans le pouvoir, infliger à nos ennemis. De Aldous Huxley / Le Meilleur des mondes
  • Si le mariage n'a plus le faste et la solennité d'autrefois, il reste un jour unique, une frontière symbolique au-delà de laquelle vous ne serez plus la même. De Nadine de Rothschild / Le bonheur de séduire, l'art de réussir
  • Le smoking (crée pour les femmes) a été pour moi l’occasion de donner le pouvoir aux femmes en leur offrant ce costume d’homme si symbolique. De Yves Saint Laurent / La Croix du 26 janvier 2007
  • Si on postule que l'humanité fonctionne sur un stock donné, fini, de formes ou de structures de la vie privée, l'apparition de nouvelles formes est perçue comme une menace symbolique qui serait un invariant de l'histoire de l'humanité. De François de Singly / Le Monde de l'éducation - Juillet - Août 2001
  • Vendredi, la procédure ainsi lancée a abouti à la condamnation de l’entreprise pour abus d’image et préjudice moral. Wemake Construções se voit contraint de verser 30 000 reals d’indemnités (environ 5 000 euros) à David Luiz. Une sentence toute symbolique pour l’actuel Gunner. Sports.fr, Raillé lors du Mondial 2014, David Luiz gagne un procès symbolique
  • Deux bayonnais Baptiste Baratchart et Yann Larre , nostalgiques des fêtes de Bayonne annulées cette année, ont décidé de se retrouver sur un balcon encore plus élevé que celui de la mairie de Bayonne, le sommet du Mondarrain (750 m) pour un jeté de clés très symbolique. France Bleu, Pas de fêtes à Bayonne, mais un lancement de clés symbolique !
  • Le groupe n’a pas l’intention de fermer les lieux pour déménager dans un autre endroit, jure le porte-parole d’Euronext Amsterdam. "Le bâtiment historique de la Bourse d’Amsterdam est un très bel endroit, nous voulons y rester", affirme-t-il. "Tous les jours, l’ouverture et la fermeture des marchés sont marquées par un coup de gong, même si toutes les transactions sont électroniques. Pour les cérémonies de cotation, le bâtiment convient bien, car les sociétés qui viennent se faire coter à la Bourse sont très impressionnées et réclament cette cérémonie pour marquer le début de la cotation de leurs actions", ajoute-t-il. Le parquet de la Bourse a avant tout un aspect symbolique. L'Echo, Le parquet de la Bourse d’Amsterdam, symbolique | L'Echo
  • La Fondation pour la mémoire de l’esclavage a été installée place de la Concorde, à l’Hôtel de la Marine, un bâtiment connu pour avoir abrité pendant plus d'un siècle le ministère de la marine et des colonies, haut-lieu symbolique aussi de l’histoire de la traite négrière...  France Culture, L'Élysée, le plus grand symbole à Paris du passé esclavagiste de la France
  • Déclarée en faillite le 20 mars, c'est ce vendredi que l'entreprise Lebailly à Hautrage devait officiellement acter sa fin. Mais la briqueterie n'a peut-être pas dit son dernier mot. Un entrepreneur flamand souhaite en effet la racheter pour un euro symbolique et relancer l'activité. Il a introduit une demande auprès du Parquet. DH Les Sports +, Hautrage: Il veut racheter la briqueterie pour un euro symbolique - DH Les Sports+
  • https://www.capital.fr/entreprises-marches/le-prix-du-timbre-vert-de-la-poste-va-franchir-un-cap-symbolique-1376833 Capital.fr, Le prix du timbre vert de La Poste va franchir un cap symbolique - Capital.fr

Images d'illustration du mot « symbolique »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « symbolique »

Langue Traduction
Anglais symbolic
Espagnol simbólico
Italien simbolico
Allemand symbolisch
Chinois 象征性的
Arabe رمزي
Portugais simbólico
Russe символический
Japonais シンボリック
Basque sinbolikoak
Corse simbolico
Source : Google Translate API

Synonymes de « symbolique »

Source : synonymes de symbolique sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « symbolique »

Symbolique

Retour au sommaire ➦

Partager