La langue française

Allusif

Sommaire

  • Définitions du mot allusif
  • Étymologie de « allusif »
  • Phonétique de « allusif »
  • Évolution historique de l’usage du mot « allusif »
  • Citations contenant le mot « allusif »
  • Traductions du mot « allusif »
  • Synonymes de « allusif »
  • Antonymes de « allusif »

Définitions du mot allusif

Trésor de la Langue Française informatisé

ALLUSIF, IVE, adj.

A.− Peu us. [En parlant du style d'une œuvre, des manières ou des paroles d'une pers.] Qui contient une allusion ou des sous-entendus, qui procède par allusion. Phrase allusive :
1. ... MmeStrauss − cause de l'amour avec une sorte d'amertume, (...) Et tout le temps ses paroles, qui ont l'air allusives à l'état intérieur de son âme, laissent percer comme un regret de s'être laissée attendrir. Il y a même un moment où elle célèbre le bonheur d'être seule dans la vie, qui est toute une révélation... E. et J. de Goncourt, Journal,mars 1887, p. 660.
2. Ceux qui se risquent à ces explorations intérieures en ramènent des œuvres singulières et durables, (...) Mais ces œuvres-là sont en même temps celles qui assument ce caractère « symbolique » et allusif, qui définira bientôt toute la poésie post-baudelairienne. A. Béguin, L'Âme romantique et le rêve,1939, p. 365.
3. Ces poèmes traitaient de la neige dont j'ai le spectacle, mais sous une forme allusive où on ne la devine presque pas. J. Cocteau, La Difficulté d'être,1947, p. 116.
4. Où est le critérium qui nous permettrait de distinguer entre le mystère d'intimité de Vermeer et celui de Pieter de Hoogh, entre la fête galante chez Watteau et la fête galante chez ses imitateurs, Lancret ou Pater? C'est à peine si, dans le second cas, quelque chose de vaporeux et de négligent, je ne sais quoi d'évasif et d'allusif qui rend le trait presque flou, une sorte d'aérienne fantaisie permettraient d'authentifier le génie bergamasque de Watteau. V. Jankélévitch, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien,1957, p. 82.
P. ext., rare. [En parlant d'une chose] Allusif à.Qui fait allusion à :
5. Ici tous les tableaux sont de Raphaël [seconde salle, au Vatican]. Le soubassement est formé de dix-sept figures in chiaroscuro (d'une seule couleur). Ces figures, allusives aux vertus de Jules II, soutiennent la corniche. Stendhal, Promenades dans Rome,t. 2, 1829, p. 125.
6. C'est incroyable de pauvreté et de mesquinerie : La Baleine, Le Dauphin, Le Sextant (...) plus Les Poissons et Le Verseau du Zodiaque; voilà tout ce que l'on trouve d'allusif à l'océan et à la marine dans le calendrier du ciel... B. Cendrars, Le Lotissement du ciel,1949, p. 241.
B.− P. méton. [En parlant d'une pers.] Qui s'exprime par allusion. Vous êtes beaucoup trop allusif (Rob. Suppl. 1970).
Rem. On trouve parfois (2 ex. dans la docum.) un synon. allusoire, création plais. sur allusion, p. anal. avec le couple illusion/illusoire :
7. Geneviève, vous pouvez remercier M. Lahirel de son bouquet, si étrangement allusoire... É. Pailleron, L'Âge ingrat,1879, III, 13, p. 138.
Prononc. : [al(l)ysif], fém. [-i:v]. Harrap's 1963 transcrit le mot avec [l] double. Pt Rob. donne la possibilité d'une prononc. avec [l] simple ou avec [l] géminé.
Étymol. ET HIST. − 1770 « qui contient une allusion » (Collé, Journ., III, 274 ds Brunot t. 6, p. 1324 : des traits allusifs). Dér. du rad. de allusion*; suff. -if*.
STAT. − Fréq. abs. litt. : Allusif. 24. Allusoire. 2.
BBG. − Bél. 1957.

Wiktionnaire

Adjectif

allusif \a.ly.zif\

  1. Qui contient une allusion.
    • Le ton péremptoire et l’expression allusive me glacèrent. J’eus le pressentiment d’une discussion immédiate et violente. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 142)
    • Cette ambiguïté allusive est une réalisation du phénomène de l’intertextualité : elle fonctionne seulement si le récepteur dispose d’un bagage culturel suffisant. — (Pierre Le Goffic, ‎Catherine Fuchs, Points de vue sur l'imparfait, 1986, page 112)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ALLUSIF (al-lu-zif, zi-v') adj.
  • Qui contient une allusion. Phrase allusive.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « allusif »

Dérivé du radical allusion avec le suffixe -if.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « allusif »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
allusif allyzif

Évolution historique de l’usage du mot « allusif »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « allusif »

  • Sir Henry Raeburn a peint, en 1795, son ami le révérend Robert Walker glissant sur le Duddingston Loch (Édimbourg). Dans son costume sombre allusif des pasteurs du XVIIIe siècle, sa posture, bras croisés, proche du « Flying Mercury », fait référence au portrait « The Skater » (1782) de l’Américain Gilbert Stuart et au « Mercure volant » (1850), sculpture de l’Italien Giambologna, décrite en 1772 dans le tout premier traité de patinage de l’histoire. SudOuest.fr, Comment l’Ecosse s’est entichée d’un pasteur à patins
  • Exactement. Sur l’idée de travailler davantage, par exemple : il y a eu autant de compréhensions et de pistes que de ministres qui en ont parlé (Nicolas Beytout en a compté quatre). Ce phénomène a été d’autant plus frappant que le chef de l’État a vraiment été très allusif. Comme s’il avait eu peur de relancer des débats vieux de plusieurs décennies, celui sur le temps de travail, des 35 heures ou de l’âge de la retraite. Sur ce dernier point, justement, pas un mot sur le retour de la réforme et de l’âge pivot, alors qu’il l’avait clairement évoquée devant ses visiteurs quelques jours auparavant. Est-ce que c’était pour ne pas froisser les syndicats et tous ceux qui avaient cru que suspendre une réforme, ça voulait dire l’enterrer. À leur décharge, c’est un vieux truc politique. Quand on a un problème, on suspend ou, autre variante, on crée une commission. Est-ce pour faire atterrir l’opinion publique progressivement ? Il est vrai que pendant les mois de confinement, les Français n’ont entendu que des discours moralisateurs sur le monde d’après où rien ne serait plus comme avant. Pas de chance, dans la vraie vie, la fiction doit toujours s’effacer devant la réalité. Europe 1, Comment faut-il interpréter le "travailler plus" d'Emmanuel Macron pour faire face à la crise économique ?
  • Je trouve injuste et inquiétant le dénigrement de Greta Thnuberg, qu’il soit allusif ou agressif, grossier ou bien élevé. Injuste parce que irrespectueux de sa personne dont il ignore la richesse. Inquiétant parce qu’il conforte notre inertie en rassurant notre aveuglement. Oui ou non, la situation est-elle grave ? Oui ou non, nous faut-il nous hâter de réagir ? Réagir, c’est-à-dire se convertir. Même si se convertir hérisse notre confort et malmène notre médiocrité. On la dit extrémiste. Mais qui sont les extrémistes ? Ne sont-ce pas ceux qui, par la démesure de leur avidité, l’outrance de leur insouciance ont mis le monde dans l’état misérable où il se trouve ? Et ce sont eux qui donnent des leçons de maîtrise et de modération. Comment osent-ils, la poutre dans l’œil, accuser la paille dans le sien ? (…) La vérité, c’est que notre petit Amos à couettes touche juste, en plein dans le mille de notre irresponsabilité. Que les destinataires de son courroux se réveillent ! Ils ont Greta et les scientifiques. Qu’ils les écoutent ! Et comment n’entendent-ils pas le cri d’amour au revers de sa colère ? Peut-on aimer la beauté sans exécrer ce qui la détruit ? La Croix, Greta Thunberg. Je trouve injuste et inquiétant son dénigrement, qu’il soit allusif ou agressif, grossier ou bien élevé.
  • Un roman et un album évoquent, l’un de façon frontale, l’autre sur un mode plus allusif, le sort de ceux qui ont tout quitté et tout risqué dans l’espoir d’une vie meilleure Le Temps, Les bruits et les silences du monde selon Sylvie Deshors et Séverine Vidal - Le Temps
  • La trame de "Fanny et le mystère de la forêt en deuil" est formée des menus événements du quotidien et des réflexions ou rêveries de l’adolescente. Les fils de l’imaginaire et de la réalité s’entremêlent pour dessiner un paysage intérieur dont le lecteur suit les transformations avec intérêt. Il s’agissait, pour le poète-romancier "d’utiliser aussi bien l’expressionnisme que l’impressionnisme". Par petites touches précises, dans de brefs chapitres au titre allusif et parfois malicieux, Christiansen donne à voir les nombreuses contradictions de notre condition humaine, dont Fanny fait l’expérience. rts.ch, Le poète-romancier Rune Christiansen fait du deuil un rite initiatique - rts.ch - Livres
  • Le film de Carlos Diegues, très (trop) allusif sur l’histoire du Brésil, laisse une sensation de futilité. Le Monde.fr, « O Grande Circo Mistico » : un siècle de cartes postales coquines

Traductions du mot « allusif »

Langue Traduction
Anglais allusive
Espagnol alusivo
Italien allusivo
Portugais alusivo
Source : Google Translate API

Synonymes de « allusif »

Source : synonymes de allusif sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « allusif »

Partager