La langue française

Submerger

Sommaire

  • Définitions du mot submerger
  • Étymologie de « submerger »
  • Phonétique de « submerger »
  • Citations contenant le mot « submerger »
  • Traductions du mot « submerger »
  • Synonymes de « submerger »

Définitions du mot submerger

Trésor de la Langue Française informatisé

SUBMERGER, verbe trans.

A. − Submerger qqc.[Le suj. désigne un liquide] Recouvrir complètement. Synon. engloutir, inonder, noyer.Il établissait de façon indiscutable la position du château fort des Atlantes, et démontrait que ce site, nié par la science actuelle, n'a pas été submergé par les flots, ainsi que se le figurent les rares défenseurs timorés de l'hypothèse atlantide (Benoit, Atlant., 1919, p. 144).
Empl. pronom. Cette accalmie, cette trêve, la dut-il à l'intercession des ordres cloîtrés ou au changement de temps qui se produisit, à la défaillance du soleil qui se submergea sous des flots de pluie (Huysmans, En route, t. 1, 1895, p. 162).
Au part. passé. La terre a disparu, la maison baigne, les arbres submergés ruissellent, le fleuve lui-même qui termine mon horizon comme une mer paraît noyé (Claudel, Connaiss. Est, 1907, p. 63).
P. anal. Déjà le brouillard submerge les vallées et dans la brume brille La Lune comme un doigt recourbé avec son ongle pointu (Claudel, Tête d'Or, 1901, 3epart., p. 300).Les pentes des montagnes, les clairières d'eucalyptus, les vallées et les collines, tout est submergé par ces fleurs qui semblent annoncer à coups de cymbales dorées le printemps (Tharaud, Passant Éthiopie, 1936, p 119).
P. métaph. Et, pour mieux dire, il n'y a point de spectacle, mais seulement des perceptions inattendues, non interprétées, mal liées, et surtout des actions qui submergent les pensées; un naufrage des pensées à chaque instant; chaque image apparaît et meurt (Alain, Propos, 1912, p. 132).Ces minutes terrifiantes où la bêtise universelle submerge le monde (Lhote, Peint. d'abord, 1942, p. 46).
B. − Submerger qqn
1. Accabler par le poids, l'abondance, la violence de quelque chose. Nous lui persuaderons qu'on ne peut célébrer notre mariage avant le vôtre... Il continuait, me submergeait sous un intarissable flux de paroles qui ne s'arrêta même pas à l'arrivée du train à Paris, même pas à notre rentrée à Normale (Gide, Porte étr., 1909, p. 529).À peine a-t-on fait la connaissance d'un New-yorkais qu'il met sa voiture à votre disposition, vous inscrit à son club, vous submerge de places de théâtre, de bonnes adresses, de livres, de présents, et d'amitiés nouvelles (Morand, New-York, 1930, p. 217).
Au passif. Être submergé par son travail, par ses tâches. Être débordé par l'ampleur de sa tâche. Lui, le souverain pontife, du haut du trône de Saint Pierre et submergé par tant de tâches, il s'intéresse à ton sort (Druon, Louve Fr., 1959, p. 251).
2. Succomber sous le nombre. Au centre notamment, les 22edivision française et 50edivision britannique furent littéralement submergées sous le flot allemand (Foch, Mém., t. 2, 1929, p. 88).
REM. 1.
Submergé, -ée, part. passé en empl. adj.[En parlant de pers. ou de choses] L'obscurité semblait gonfler sa vague énorme. C'était on ne sait quoi de submergé (Hugo, Fin Satan, 1885, p. 769).Je serai promptement repu! Gavé! Submergé d'abondance! (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 589).Empl. subst. En attendant le médecin de l'état civil, que l'on était allé quérir, à bicyclette, le brigadier de gendarmerie s'informa des parents du « submergé », comme il disait, trouvant à ce mot une élégance rare (L. Daudet, Ariane, 1936, p. 195).
2.
Submergeant, -ante, part. prés. en empl. adj.[Corresp. à supra B] Envahissant, dominant. Cette marée submergeante des mots (Barrès, Cahiers, t. 13, 1921, p. 158).Une odeur submergeante, chavirante, qui vous avait cerné peu à peu, et que l'on avait d'abord flairée distraitement (Romains, Hommes bonne vol., 1938, p. 141).
Prononc. et Orth.: [sybmε ʀ ʒe], (il) submerge [sybmε ʀ ʒ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1393 « recouvrir complètement (d'un liquide) » (Eustache Deschamps, Œuvres, éd. G. Raynaud, t. 7, p. 300); 2. xives. fig. « envahir » (Guillaume de Saint André, Le Livre du bon Jehan, éd. E. Charrière, 711). Empr. au lat.submergere « engloutir », également att. au sens fig. dep. le iiie-ives. ds Blaise Lat. chrét., dér. de mergere « enfoncer », préf. sub- marquant la position inférieure; cf. au xvies. la forme plus pop. somerger (se) au sens fig. (1556, Taillemont, Genievre, p. 135 ds Hug. − 1578, La Boderie, Hymnes, 10 b, ibid.). Fréq. abs. littér.: 567. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 477, b) 720; xxes.: a) 910, b) 1 067.

Wiktionnaire

Verbe

submerger transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Recouvrir d’eau ; faire disparaître sous les eaux.
    • Sans les digues élevées et solidement établies qui l’en garantissent, la Camargue serait submergée par le Rhône plusieurs fois durant le cours du printemps, au moment sur-tout de la fonte des neiges, et pendant l'automne lors des pluies équinoxiales : […]. — (M. de Rivière, « Mémoire sur la Camargue », dans les Annales de l'agriculture française, 2e série, tome 34, Paris : chez Madame Huzard, avril 1826, p. 77)
    • Les vagues brisent à bord et submergent constamment le pont qui, mal calfaté à New-York, laisse pénétrer l'eau dans la cabine. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  2. (Figuré) Recouvrir entièrement.
    • Tout un crépitement de coups de feu et d’éclatements de projectiles commença, et Bert vit autour de lui, l’enveloppant, l’engloutissant, le submergeant, une immense fulguration blanche accompagnée d’un coup de tonnerre semblable à l’explosion d’un monde. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 249 de l’éd. de 1921)
    • Radios d’information en continu, journaux gratuits, Google News, Yahoo!, MSN, le nombre des messages submerge un public qui finit par ne plus faire qu’un survol de cette offre surabondante. — (Bernard Poulet, La fin des journaux et l’avenir de l’information, Gallimard, 2009, page 101)
    • Depuis le 5 novembre, Marseille tente désespérément de rattraper les années perdues. Les syndics sont submergés d'appels d'habitants inquiets. La municipalité multiplie les expertises en urgence des immeubles signalés. Deux semaines après la catastrophe, plus de 1000 Marseillais avaient été évacués. — (Louis Hausalter, A Marseille, l'effondrement du système Gaudin, dans Marianne n° 1132 du 23-29 novembre 2018, p. 26)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SUBMERGER. v. tr.
Recouvrir d'eau, faire disparaître sous les eaux. L'inondation submergea toute la vallée. Ce navire a été submergé.

Littré (1872-1877)

SUBMERGER (sub-mèr-jé. Le g prend un e devant a et o ; je submergeais, nous submergeons) v. a.
  • 1Couvrir d'eau. En 1421 il y eut une inondation qui sépara la ville de Dordrecht de la terre ferme, submergea soixante et douze villages, Buffon, Preuv. Théor. terre, Œuvr. t. II, p. 426. Combien de régions ont été submergées par les eaux du ciel ! Barthélemy, Anach. ch. 64.
  • 2Plonger entièrement dans l'eau. Submerger un vaisseau. La Hollande est encore plus en sûreté que Venise ; elle submergerait les troupes révoltées, elle les ferait mourir de faim, Montesquieu, Esp. XI, 6.

    Fig. Quelquefois la corruption vient à grands flots [par la comédie] ; quelquefois elle s'insinue comme goutte à goutte ; à la fin, on n'en est pas moins submergé, Bossuet, Comédie, 8. La douleur l'avait submergé, Bernardin de Saint-Pierre, Paul et Virg. Outougamiz anéanti s'appuyait contre le tronc d'un arbre : il ne parlait plus, sa douleur le submergeait, Chateaubriand, Natch. 2e partie, vers la fin.

  • 3Se submerger, v. réfl. Aller au fond de l'eau. La manière dont il [le merle d'eau] se submerge pour marcher au fond de l'eau, Buffon, Ois. t. XV, p. 212.
  • 4Il se dit fig. et familièrement pour se confondre. Le duc de Guiche se submergeait en bredouillages et en plongeons jusqu'à terre, Saint-Simon, 509, 244.

HISTORIQUE

XVIe s. Voyant tant de grands flots et de vents s'eslever Pour submerger ma barque errante et passagere, Desportes, Œuvres chrestiennes, Sonnets, 9. Et qu'après estre levé suivant sa route, il fut submergé…, Guidon de la mer, dans JAL. Qu'aultresfois ils ont esté submergez par l'inondation des eaux celestes, Montaigne, II, 335.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SUBMERGER, v. act. (Gram.) inonder, couvrir d’eau, noyer. Ce bâtiment a été submergé ; les rivieres se sont débordées, & toutes les terres voisines de leurs bords ont été submergées.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « submerger »

Provenç. somergir, submergir, submerger ; espagn. sumergir ; ital. sommergere ; du lat. submergere, de sub, sous, et mergere, plonger.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin submergere → voir sub- et mergo.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « submerger »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
submerger sybmɛrʒe

Citations contenant le mot « submerger »

  • Tout comme le fleuve de l'Adour, dont l'eau s'engouffrait pour submerger de Bayonne à Saint-Jean-de-Luz. CNEWS, Climat : voici les villes de France qui devraient être englouties par la montée des eaux | CNEWS
  • Comme il est facile de se laisser submerger par la haine ! De Bernard Werber / Les Thanatonautes
  • S.G. : Je pense qu’il est indispensable à tout candidat d’avoir une expérience de plusieurs années dans le bâtiment, une personne ayant un profil de conducteur de travaux ou chargé d’affaires dans une entreprise générale. Je pense aussi qu’il ne faut pas démarrer seul car on peut vite se trouver submerger. L’enseigne Architéa est un bon allié. Toute la Franchise, « Architéa est un bon allié pour ne pas se retrouver submergé » Sabrina Guérin (Architéa Caen)
  • « On s’est fait submerger par la vague, clairement on s’est fait submerger dans le Grand-Est, on s’est fait submerger dans les Hauts-de-France, et on s’est fait submerger en Île-de-France… » FranceSoir, Chronique COVID N°9 – « Les réanimations ont été submergées »
  • Le médicament, développé par Gilead Sciences Inc., interfère avec la production de matériel génétique viral, empêchant le virus de se multiplier et de submerger potentiellement le système immunitaire du corps. News 24, L'UE sécurise l'approvisionnement en remdesivir de COVID-19 pour 30 000 patients - News 24
  • Des baigneurs californiens ont été filmés refusant de porter des masques gratuits dans un comté où ils sont requis, car les cas menacent de submerger certains hôpitaux de l’État. News 24, Les baigneurs californiens disent que les masques «nous tuent» en refusant les couvre-visages gratuits - News 24
  • Il y a dix ans, toute la rédaction de Gamekult se faisait submerger par une vague Zerg qui allait mettre l'open space à feu et à sang. Oui, StarCraft II a célébré le 27 juillet 2020 ses 10 ans d'existence, et s'est offert du même coup une nouvelle mise à jour pour souffler les bougies de son gros gâteau. Ce qui ne rajeunit personne. , StarCraft II se met à jour pour les 10 ans du jeu - Actu - Gamekult

Traductions du mot « submerger »

Langue Traduction
Anglais overwhelm
Espagnol abrumar
Italien sopraffare
Allemand überwältigen
Chinois 压倒
Arabe طغت
Portugais sobrecarga
Russe нападаете
Japonais 圧倒する
Basque izaten
Corse scundiscia
Source : Google Translate API

Synonymes de « submerger »

Source : synonymes de submerger sur lebonsynonyme.fr
Partager