La langue française

Sublimité

Sommaire

  • Définitions du mot sublimité
  • Étymologie de « sublimité »
  • Phonétique de « sublimité »
  • Citations contenant le mot « sublimité »
  • Images d'illustration du mot « sublimité »
  • Traductions du mot « sublimité »
  • Synonymes de « sublimité »

Définitions du mot « sublimité »

Trésor de la Langue Française informatisé

SUBLIMITÉ, subst. fém.

Littéraire
A. − Caractère de ce qui est sublime. Ce fait résume toute la philosophie socialiste: former peu à peu l'ouvrier à la justice, l'encourager au travail, l'élever jusqu'à la sublimité du dévouement, par l'exhaussement du salaire, par la coparticipation, par les distinctions et les récompenses (Proudhon, Syst. contrad. écon., t. 1, 1846, p. 336).[Le Très Haut] Ce nom désigne le dieu suprême et marque sa sublimité et sa transcendance (Théol. cath.t. 4, 21920, p. 953).
B. − Caractère de ce qui, par sa beauté, sa perfection ou sa valeur morale, mérite une admiration sans bornes. Sublimité de l'héroïsme. L'affaire [au tribunal] promettait des détails curieux; le président devait être sublime; sa femme jugea convenable de briller du reflet de la sublimité conjugale, et elle vint à l'audience (Balzac, Œuvres div., t. 2, 1831, p. 437).Quand ils [Michelet, de Maistre] spéculent sur le passé, ils s'assimilent à des oracles, à des devins, à des prophètes, dont ils épousent l'envergure et empruntent la sublimité de langage (Valéry, Variété IV, 1938, p. 136).
P. méton. Chose, pensée ou action sublime. Cette conception arbitraire et fictivement commerciale du cinéma crée chez les metteurs en scène une déformation professionnelle qui s'exprime (...) par toute une série de coq-à-l'âne, des monstruosités, des sublimités, des incongruités, des fausses situations, des invraisemblances, des prodiges tellement abracadabrants et absurdes que la raison humaine en semble bannie à jamais (Cendrars, Dan Yack, Plan de l'Aiguille, 1929, p. 264).
Prononc. et Orth.: [syblimite]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Fin xiies. « caractère de ce qui est éminent, sublime » (Sermons St Grégoire sur Ezéchiel, 26, 21 ds T.-L.: la sublimiteit de la parolle de Deu); 1694 spéc. litt. (Boileau, Réflexions crit. sur quelques passages de Longin ds Œuvres, éd. Fr. Escal, 1966, p. 547: par Sublime [...] Longin n'entend pas ce que nous appellons le stile sublime; mais cet extraordinaire et ce merveilleux qui se trouve souvent dans les paroles les plus simples et dont la simplicité mesme fait quelquefois la sublimité); 2. 1515-20 « partie supérieure, sommet, haut » (Cl. Marot, Temple de Cupido, 165 ds Œuvres lyriques, éd. C. A. Mayer, p. 96: je veiz Du grant portail le Sublimité); 1521, 22 déc. « hauteur, position élevée » (Guillaume Briçonnet à Marguerite d'Angoulème ds Corresp., éd. Ch. Martineau et M. Veissière, p. 112: le vray feu [de l'Esprit, de l'Amour] [...] est descendu de la sublimité pour se mectre en terre); 3. 1829 « chose sublime » domaine littér. (Berlioz, Corresp. gén., let. no113, I, p. 233 ds Quem. DDL t. 20: des milliers de sublimités [dans les Orientales de Hugo]). Empr. au lat.sublimitas « hauteur », fig. « élévation, grandeur », spéc. « élévation du style, sublimité ». Fréq. abs. littér.: 163. Bbg. Duch. Beauté. 1960, p. 136.

Wiktionnaire

Nom commun

sublimité \sy.bli.mi.te\ féminin

  1. Caractère de ce qui est sublime.
    • Quels termes saurai-je trouver, suffisamment simples dans leur sublimité, — suffisamment sublimes dans leur simplicité, — pour la simple énonciation de mon thème ? — (Edgar Poe, Eureka, 1848, traduction de Charles Baudelaire)
    • Et puis, c’est leur accoutrement qu’il faut voir ! on prendrait un morceau d’étoffe, et l’on travaillerait pendant dix ans à le salir, à le râper, à le trouer, à le rapiécer, à lui faire perdre sa couleur primitive, que l’on n’arriverait pas à cette sublimité du haillon ! — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Pour sentir la sublimité de cette scène, il n’est pas inutile de penser à ce que Jésus exprime si profondément quand il parle du « Sein d’Abraham ». — (Léon Bloy, Le Salut par les Juifs, Joseph Victorion et Cie, 1906)
    • « Quand on a vécu quelque temps dans la société de ces petits, c’est extraordinaire combien vite la sublimité des grands vous essouffle. » — (André Gide, La porte étroite, 1909, Le Livre de Poche, page 133)
  2. Action ou parole sublime.
    • Au lieu des sublimités qu’il attendait, il ne rencontra que des platitudes, un style très lâche, de froides images et force comparaisons tirées de la boutique des lapidaires. — (Gustave Flaubert, Bouvard et Pécuchet, Lemerre, Paris, 1881)
    • Cela explique toutes les bassesses, en idées et en actes, comme aussi toutes les sublimités, en idées et en actes, de l’humanité. — (Émile Faguet, Initiation philosophique, troisième partie : Les Temps modernes, chapitre IX : Dix-neuvième siècle — France ; Hachette et Cie, Paris, 1918, page 161)
    • C’est pas de la faveur ?… la prison m’achève… eh, eh, eh ! c’est naturel ! 57 années d’héroïsme ! de sublimités de guerre et de Paix… j’en crèverais pas ? — (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Féerie pour une autre fois, Gallimard, 1952)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SUBLIMITÉ. n. f.
Caractère de ce qui est sublime. La sublimité du style. La sublimité des pensées.

Littré (1872-1877)

SUBLIMITÉ (su-bli-mi-té) s. f.
  • 1Qualité de ce qui est placé en haut (sens propre peu usité). Nous honorons leurs reliques [des martyrs], dit saint Augustin, jusqu'à les placer sur la sublimité du divin autel, Bossuet, 3e avert. 9.
  • 2Qualité de ce qui est sublime. La sublimité des pensées, du langage. La sublimité de cette science. Montrons dans un prince admiré de tout l'univers ce qui fait les héros : valeur, magnanimité, bonté naturelle, voilà pour le cœur ; vivacité, pénétration, grandeur et sublimité de génie, voilà pour l'esprit, Bossuet, Louis de Bourbon. Prévenu comme vous l'êtes que le style simple n'est point susceptible de sublime, vous croyez qu'il ne peut y avoir là de vraie sublimité, Boileau, Longin, Sublime, Réfl. 10. Content d'avoir montré dans un seul genre la richesse et la sublimité de son esprit, Vauvenargues, Max. CCLXV.
  • 3Exaltation dans la spiritualité. Ceux qui recherchent des sublimités exorbitantes, sans preuve, sans témoignage, sans exemple, sans autorité, Bossuet, Ét. d'orais. III, 21. Dans ces étranges sublimités on [le mystique] passe tranquillement les dix et les vingt ans, sans seulement penser à lui [Jésus-Christ] ni à aucun de ses états, Bossuet, ib. II, 5. On a pu remarquer ici [chez le nouveau mystique] une autre sublimité, c'est-à-dire une autre ignorance et un autre égarement de sa nouvelle contemplation, Bossuet, ib. II, 13.

HISTORIQUE

XIVe s. Ainssin Girars et Berte en très grant vilité Deservoient [méritaient] bien du ciel la grant sublimité, Girart de Ross. v. 2449.

XVIe s. Levay les yeux, et promptement je veis Du grand portail sur la sublimité Le corps tout nud et le gracieux vis De Cupido, Marot, I, 170.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « sublimité »

Du latin sublīmĭtās, « hauteur, élévation, grandeur ».
 Dérivé de sublime avec le suffixe -ité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. sublimitat ; espagn. sublimidad ; ital. sublimità ; du lat. sublimitatem, de sublimis, sublime. On a attribué ce mot à Chapelain ; il est plus ancien que lui, non pourtant au sens d'excellence dans le beau.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « sublimité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sublimité syblɛ̃ite

Citations contenant le mot « sublimité »

  • Par moments, dans l’humanité, une certaine sublimité de la femme apparaît ; aux heures où l’histoire devient terrible, on dirait que l’âme de la femme saisit l’occasion et veut donner l’exemple à l’âme de l’homme. De Victor Hugo / Actes et paroles
  • Ainsi, ce que le Verbe de Dieu a réalisé dans le chef d’œuvre de l’Incarnation, en unissant hypostatiquement la pauvreté de sa nature humaine et la sublimité de sa nature divine, il nous le raconte dans l’Évangile avec un contraste qui vient souligner admirablement, et avec une justesse éloquente, le contraste du chef d’œuvre lui-même. FSSPX.Actualités / FSSPX.News, 25 mars : l’Annonciation, majestueuse simplicité - FSSPX.Actualités / FSSPX.News
  • Marie Marzullo aime à évoquer ces instruments historiques étonnants de modernité, « ils datent tous des années 1820/1830 et sont d’une remarquable fiabilité ». S’ajoute au ton de l’ensemble, la magistrale voix de la soprane, jouant la complicité avec le cornet à pistons, alternant de sublimité avec le pianoforte, la contrebasse viennoise et la guitare romantique. , Culture - Loisirs | [Vidéo] Un authentique moment romantique avec l'ensemble Double face
  • Il est vrai qu’une cathédrale est plus qu’une cathédrale. C’est, pour tous, une part d’histoire et de génie humains. Une épiphanie de sublimité. C’est aussi, pour certains, un petit morceau de sacré qui porte vers le divin. C’est, en tout état de cause, la grâce d’un effort désespéré – et grandiose de ce désespoir – pour atteindre, par l’exprimé de l’artefact, ce qui relève, nécessairement, d’une transcendance presque mendiée. L’édifice est, en lui-même, davantage qu’un édifice. DIACRITIK, La cathédrale et la forêt : de quel feu brûlons nous ?
  • Secrétaire général adjoint de la section conduite par le Directeur général de l’ANPE, Monsieur Sissao n’a certes pas réussi l’exploit de remporter la partie dès le premier tour. Il n’a en revanche donné aucune chance d’espérer à son adversaire du second tour, à en juger par les proportions d’une victoire coachée de main de maître par Ibrahim Ag Noah, fils aîné du défunt ancien député. Avec plus de 80% des suffrages validés par l’administration, la circonscription de Diré signe nettement la volonté d’un retour à l’époque de la grande complicité qu’elle avait jadis entretenue avec ses élus nationaux. Kalidi Sissao, qui sera sans doute confirmé par le prochain arrêt de la Cour constitutionnel, n’est pas l’héritier de Noah Ag Atchia attendu aux fonctions jadis assurées par le père. Mais c’est tout comme puisque l’unique siège parlementaire en jeu est sur point d’être ramené dans l’escarcelle du camp politique familial par Ibrahim Ag Noah, artisan de bout en bout de l’irrésistible machine activée pour la circonstance : du choix du porte-étendard, à la stratégie électorale gagnante en passant par les moyens matériels. Résultat : le précieux siège de Diré revient pour la première fois au RPM, le parti présidentiel, à l’issue des scrutins où le candidat a successivement obtenu 38,75% et 82,54% des suffrages. Cet exploit historique rappelle par ailleurs la touche politique de Noah Ag Atchia tant dans les proportions de la victoire que par la sublimité de l’usage qui en sera fait. En clair, si le successeur de Noah Ag Atchia est confirmé, son mandat sera consacré à une action parlementaire prioritairement orientée vers la satisfaction des besoins et attentes ayant rythmé ses engagements auprès des électeurs. Il s’agit essentiellement de l’accès de la population aux services sociaux de base et son insertion socio-économiques par des activités génératrices de revenus avec une prépondérance aux couches vulnérables, victimes des conflits et personnes en situation de handicap. Ce n’est pas tout. L’épanouissement étant fragile sans stabilité, la cohésion sociale et la culture de la paix seront également au cœur des préoccupations du candidat, qui s’est par ailleurs choisi comme credo le suivi-évaluation de ses actions, l’obligation de rendre compte mais aussi le rassemblement de l’ensemble des composantes et tendances politiques locales autour du dessein partagé de développer le cercle. , Diré : L’héritier de Noah Ag Atchia installe son successeur – Malijet
  • Aya Nakamura est une beauté par nature. Peut importe la tenue dont elle se revête, chacune de ses publications Instagram fait le buzz. Forcément, elle cultive la notoriété et la sublimité. Alors les fans en redemandent, ils sont tous en addiction de la diva ! MCE TV, Aya Nakamura sublime sur Instagram: ces robes qui lui vont à ravir !

Images d'illustration du mot « sublimité »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sublimité »

Langue Traduction
Anglais sublimity
Espagnol sublimidad
Italien sublimità
Allemand erhabenheit
Chinois 崇高的
Arabe التسامي
Portugais sublimidade
Russe возвышенность
Japonais 限界
Basque sublimity
Corse sublimità
Source : Google Translate API

Synonymes de « sublimité »

Source : synonymes de sublimité sur lebonsynonyme.fr
Partager