La langue française

Standard

Définitions du mot « standard »

Trésor de la Langue Française informatisé

STANDARD1, subst. masc.

A. − Élément de référence, règle fixée pour définir ou évaluer un produit, une méthode de travail, une quantité à produire, le montant d'un budget.
1. INDUSTR., MÉCAN. Modèle, norme de fabrication à suivre dans la réalisation de produits en série; ce qui est conforme à la norme. Standards européens. Standard de meules (Boissier1975).Le standard concerne tant le matériel, que le logiciel ou les langages (Virg.Micro-informat.1984).
2.
a) ÉLECTRON., TÉLÉV. Ensemble des caractéristiques d'un système de télévision, comprenant notamment le nombre de lignes composant l'image, la largeur de la bande de fréquences du signal vidéo, la polarité de la modulation, le type des signaux de synchronisation. Pendant plusieurs années, l'image à 819 lignes n'a pas paru particulièrement convaincante; mais surtout, un standard élevé entraîne des servitudes de tous ordres considérables (Matras, Radiodiff. et télév., 1958, p. 83).Standard de transmission (Giteau1970).
b) TÉLÉCOMM. Standard téléphonique, p. ell., standard. Système permettant de mettre en relation les différents postes d'une installation téléphonique intérieure, ou ces postes et le réseau urbain. Synon. central* téléphonique.Standardistes, employés, journalistes, messagers, miliciens se sentaient au front (...). Peut-être les avions étaient-ils de nouveau de la partie (...). Mais sous tous les bruits de standards on n'entendait aucune vibration de moteur (Malraux, Espoir, 1937, p. 747).
P. méton. Service chargé de recevoir et d'orienter les communications téléphoniques. Appeler le standard. La chambre aménagée et l'appartement contigu feraient l'affaire (...) le standard filtrerait mieux ici les coups de téléphone (Vialar, Bien-aller, 1952, p. 201).
Le dispositif, l'appareillage de connexion lui-même. Le téléphoniste plantait ses fiches dans le standard, et notait sur un livre épais les télégrammes (Saint-Exup., Vol nuit, 1931, p. 94).La connexion consiste en un jeu de jacks et de fils de contact, dont la disposition est comparable à celle d'un standard téléphonique (Couffignal, Mach. calc., 1933, p. 59).
3.
a) ÉCON. Standard (ou norme) de temps de mouvement. ,,Temps préétabli pour l'exécution d'un geste ou partie élémentaire de travail humain`` (Tez. 1968). Les différents systèmes de standards de temps de mouvements qui ont été successivement préconisés s'inspirent des travaux de Gilbreth (Tez.1968).
b) COMPTAB. ,,Élément de calcul normatif qui doit être (...) l'expression d'une performance optimale permettant d'apprécier la réalité du fonctionnement de l'entreprise, et de servir d'instrument de contrôle`` (ceneco Entr. 1980). Standards de matières premières, standard main-d'œuvre, standards de frais généraux (ceneco Entr. 1980).
c) FIN. Standards prévisionnels. ,,Coûts préétablis par unité d'œuvre, et servant d'instrument de mesure pour les prévisions de dépenses, et de normes comparatives pour apprécier les écarts`` (cida 1973).
B. − P. anal. ou au fig. Modèle de référence, norme adoptée par l'usage, par un groupe de personnes. (...) vous n'avez pas vu tous ces gosses aveugles, et les femmes avec leurs ventres ballonnés? (...) Il ne faut pas juger les Indiens d'après nos standards à nous (Beauvoir,Mandarins,1954,p. 533):
Une grande partie des écrivains soviétiques, renonçant à la recherche d'une forme nouvelle (...), restèrent sous le joug des canons esthétiques du passé. Ce mépris de la forme ne donna pas naissance à une nouvelle forme primitive, il aboutit à l'utilisation du standard existant. Arts et litt., 1936, p. 54-8.
[Avec un compl. prép. de] Standards de durée. Les villes concurrentes se rapprochent de mieux en mieux des standards d'hygiène fixés par l'association (Biot, Pol. santé publ., 1933, p. 56).Loc. Standard de vie. Niveau de consommation moyen atteint dans une population déterminée (d'apr. Willems 1970). Synon. niveau* de vie.Population au standard de vie très bas, incapable de prendre, par elle-même, des mesures défensives (mortalité atteignant jusqu'à vingt pour cent) (Le Corbusier, Charte Ath., 1957, p. 16).
C. − ZOOTECHNIE. Description très précise des caractères d'une race animale, par rapport auxquels on peut juger de la valeur d'un sujet examiné (d'apr. Villemin 1975). On peut se procurer un standard auprès des sociétés canines et des clubs spécialisés (Duchartre1973).Des standards existent pour les principales races de chevaux, de bovins, d'ovins, de caprins, de lapins, de chiens, de chats et d'oiseaux (Villemin1975).
Rem. Le Comité d'étude des termes techniques français propose de remplacer standard au sens général par norme, mais de conserver standard dans le domaine des télécomm. De même il recommande d'éviter standardisation et standardiser et de leur préférer normalisation et normaliser (d'apr. Sciences, nov.-déc. 1959, p. 88) cf. également Communiqué de l'Ac. fr. du 20-4-1967 ds Déf. Lang. fr., juin 1967, no38, p. 4 pour le remplacement de standard par norme.
Prononc.: [stɑ ̃da:ʀ]. Étymol. et Hist. I. 1. 1692 « étalon, titre légal (en parlant de la monnaie anglaise) » (E. Chamberlain, Etat nouveau d'Angleterre, sous le regne du roi Guillaume et la reine Marie, I, 16 ds Höfler Anglic.); 1857 « valeur de référence » (La Veleye, J. des Chem. de fer, p. 1213, c. 1 ds Bonn., p. 143); 2. 1895 « niveau, performance de référence à atteindre » standard d'instruction supérieure (P. Bourget, L'Éducation in Outre-Mer, p. 84 ds Rey-Gagnon Anglic.); 1933 standard de vie (Morand, Londres, p. 45); 3. 1895 « type, modèle, étalon » (P. Bourget, Outre-mer, II, 84 ds Bonn., p. 144); 1899 spéc. zootechnie (Agric. Mod., p. 3, ibid.); 4. 1950 (Lar. mens. t. 12, p. 397, col. 3: Un système de télévision se caractérise donc, entre autres, par le nombre de ses lignes dans une image et le nombre d'images par seconde: ces deux nombres forment les bases du « standard » adopté pour le système de télévision). II. 1904 standard téléphonique (La Revue des postes, télégraphes et téléphones, 13 janv., 2d ds Höfler Anglic.). I empr. à l'angl. standard, issu de l'a. fr. estandart, estandard (v. étendard étymol. et hist.) dont le passage au sens de « modèle, étalon de mesure (d'abord de monnaie ou de poids) » att. en fr. et en lat. du domaine angl. (v. NED et Latham) reste obscur. À partir de cet empl. le terme a pris les sens de « modèle, exemple » (xves. ds NED) et « niveau, valeur moyenne de référence » (déb. xviiies., ibid.) notamment dans l'expr. standard of living (1903, ibid.) ou standard of life (1898 ds NED Suppl.2). II représente prob. une subst. de l'empl. adj. de standard p. ell. de tableau ou table (téléphonique), v. standard2et ne corresp. pas à une dénom. anglaise.
DÉR.
Standardiste, subst.Personne chargée du service d'un standard téléphonique. Il décrocha le récepteur du téléphone. Donnez-moi maître Rosenberg, dit-il à la standardiste (Druon, Gdes fam., t. 2, 1948, p. 181).En compos. Les commis, sténo-dactylographes, agents de bureau, téléphonistes-standardistes ont le régime du personnel administratif d'exécution des services extérieurs de l'État (Encyclop. éduc., 1960, p. 355).[stɑ ̃daʀdist]. 1reattest. 1933 (L'Auto, 3-4 oct., p. 1 ds Grubb Sports 1937, p. 70); de standard1(étymol. II), suff. -iste*.
BBG.Quem. DDL t. 18; 6 (s.v. standardiste).

STANDARD2, adj.

A. − [En parlant d'un produit, de sa qualité] Qui est conforme à un type déterminé ou à une norme de fabrication en série. Synon. normalisé (v. ce mot b, rem. 2 s.v. normaliser).Modèle, produit, type, version standard; pièces, prises standard; cassette, tube standard; dimensions standard. Ultra-filtres de laboratoires (...) avec support, manomètre et raccord standard flexible à la bouteille de gaz comprimé (Catal. instrum. lab. (Prolabo), 1932, p. 104).La télégraphie Morse était devenue, dans le monde entier, un service public parfaitement organisé, avec ses appareils standards, ses règlements et ses employés (P. Rousseau, Hist. techn. et invent., 1967, p. 284).
En partic. Dont les caractéristiques peuvent servir de référence, de repère (d'apr. Luq.-Boud. Lait. 1976).
Échange* standard.
CIN. Format standard. Format 35 millimètres. Dans le domaine du cinéma, la France dispose de cinq mille six cent deux salles de projections de cinéma format standard (Cacérès,Hist. éduc. pop.,1964,p. 182).
En compos. Format sous-standard. Il faudrait susciter la création de maisons de tirage spécialisées dans la réduction au format sous-standard des bons films à succès (Becquet, Organ. loisirs travaill., 1939, p. 59).
B. − ÉCONOMIE
1. Production standard. De ce tableau, il ressort à la fois le temps étalon et la production standard par jour (...). Taylor arrive à chiffrer la production standard des ouvriers en englobant dans un même et unique calcul tous les éléments influant sur le rendement (Pethoud, Organ. industr. et comm., 1931, p. 63).
2. Prix standard. Prix théorique fixé pour tous les coûts d'une entreprise (matières, main-d'œuvre), afin de pouvoir contrôler la gestion des différents services, indépendamment de la variation des prix (d'apr. GDEL). Coût standard. Le coût standard des matières [premières] se calcule en multipliant la quantité standard par le prix standard pour une unité produite (cenecoEntr.1980).
3. Conditions standard. ,,Conditions normales ou de référence`` (Tez. 1968).
C. − BIOL., MÉD. Qui est conforme au type en usage. Pas de déficit dans les tests standard d'intelligence (Delay, Ét. psychol. méd., 1953, p. 204).
Réactions standard (d'une maladie). Réactions sérologiques (d'une maladie) exécutées avec des antigènes choisis pour leur sensibilité et leur spécificité (d'apr. Garnier-Del. 1972). Elles devront être effectuées avec un sérum correctement prélevé (...), avec utilisation si possible de techniques unifiées, véritables réactions standard (Nicolas dsNouv. Traité Méd.fasc. 41925, p. 715).
D. − PHYSIQUE
1. État standard. ,,État de référence, choisi plus ou moins arbitrairement, auquel on rapporte l'état actuel d'un système physique`` (Mathieu-Kastler Phys. 1983).
2. Atmosphère standard, conditions standard. Ensemble de conditions atmosphériques définies de manière fictive d'après des observations moyennes de la variation de température et de pression en altitude (d'apr. GDEL). Les performances d'un avion (...) ne peuvent (...) être comparées entre elles que si nous les ramenons par le calcul à (...) l'atmosphère standard (Guillemin, Constr., calcul et essais avions, 1929, p. 417).Quand on a fait adsorber à une argile de l'éthylène glycol, si l'on tente de faire désorber le liquide dans des conditions standard, on constate qu'il reste fixé un certain poids du produit (Caillère, Hénin, Minér. argiles, 1963, p. 58).
E. − LING. [En parlant d'un état de lang., d'une lang.] Qui est le plus couramment employé au sein d'une communauté linguistique, qui correspond à l'usage dominant jugé normal, sans tenir compte des variations géographiques ou sociales. L'anglais, le français standard; prononciation standard. La langue standard tend à supprimer les écarts en imposant une forme unique entre toutes les formes dialectales (Ling. 1972).
F. − P. anal. ou au fig. Qui correspond à un type courant, ordinaire, qui est conforme à un modèle habituel et ne se distingue pas par un trait particulier ou par son originalité. L'homme d'affaires standard, ses quatre-vingts kilos bien posés sur d'épaisses semelles de crêpe, nous fixant de ses yeux de hibou derrière ses lunettes de fausse écaille (Morand, Excurs. immob., 1944, p. 159).Elle porte maintenant l'uniforme pour bonnes que l'on trouve dans tous les grands magasins, la tenue standard (Camus, Requiem, 1956, 2epart., 2etabl., p. 885).
Péj. Des formules standard, une pensée standard. Pour donner un cachet plus personnel aux nouvelles que publie son journal, le chef des informations fait rédiger de nouveau les dépêches reçues des agences et que tous les journaux sont eues en même temps. Il s'applique à leur enlever cette allure « standard », ce style relâché et banal qui caractérisent la plupart des textes écrits et communiqués hâtivement (Coston, A.B.C. journ., 1952, p. 105).
Prononc. et Orth.: [stɑ ̃da:ʀ]. Selon Lar. Lang. fr., parfois inv. sur le modèle angl. mais le plus souvent variable (v. aussi supra A: des appareils standards). Selon Rob. 1985, toujours inv. Étymol. et Hist. 1. 1893 « conforme à une norme ou un modèle type » tableau dit Standard (L'Électricien, 10 déc., 415 ds Höfler Anglic.); 1897 tables téléphoniques standard (L'Éclairage électrique, 30 janv., 214a, ibid.); 1931 échange standard « remplacement d'un ou plusieurs éléments usagés par d'autres du même type au lieu de les réparer » (Le Génie civil, 17 oct., 382b, ibid.); 2. 1930 « d'un type courant, commun » (Morand, Champions du monde, p. 83). Empl. adj., avec parfois l'accord au masc. plur. seulement, de standard1* (étymol. I).
STAT.Standard1 et 2. Fréq. abs. littér.: 33.
BBG. Quem. DDL t. 28. − Uren (O.). Le Vocab. du cin. fr. Fr. mod. 1952, t. 20, p. 219.

Wiktionnaire

Adjectif

standard \stɑ̃.daʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Normalisé.
    • De plus en plus, l’emballage non retournable fait de nouveaux adeptes et l’on s’oriente de plus en plus vers un emballage standard, de dimensions et de poids constants. — (Lyon-horticole et horticulture nouvelle réunis, v. 11-12, 1932, page 16)
    • Quant aux chambres, elles sont standards et d’aspect quelque peu dépouillé. — (Olivier Jacques, Esteban Cardena, Guadalajara, Guides de voyage Ulysse, 2000, page 156)
    • Créée au XIIIe siècle, la Ligue hanséatique organise les pêcheries de harengs et, en 1375, une norme standard est adoptée afin de faciliter les échanges de harengs salés. — (Jacky Durand, La nuit où le hareng sort, dans Libération du 29 novembre 2010, pp. 30-31)
  2. (Chimie) (Minéralogie) Qualifie l’état d’un composé chimique tel qu’on le rencontre dans la nature.
  3. (Linguistique) Qui correspond à l’usage dominant jugé normal, sans tenir compte des variations géographiques ou sociales.
    • Le français standard.

Nom commun

standard \stɑ̃.daʁ\ masculin

  1. Élément de référence, règle fixée pour définir ou évaluer un produit, une méthode de travail, une quantité à produire, le montant d’un budget.
  2. Modèle, norme de fabrication à suivre dans la réalisation de produits en série ; ce qui est conforme à la norme.
    • Standards européens.
    • Le standard concerne tant le matériel, que le logiciel ou les langages. — (VIRG. Micro-informat. 1984)
  3. Ensemble des caractéristiques d’un système de télévision, comprenant notamment le nombre de lignes composant l’image, la largeur de la bande de fréquences du signal vidéo, la polarité de la modulation, le type des signaux de synchronisation.
    • Pendant plusieurs années, l’image à 819 lignes n’a pas paru particulièrement convaincante; mais surtout, un standard élevé entraîne des servitudes de tous ordres considérables. — (Matras, Radiodiff. et télév., 1958, page 83)
  4. (Par ellipse) Standard téléphonique, système permettant de mettre en relation les différents postes d’une installation téléphonique intérieure, ou ces postes et le réseau urbain.
    1. (Par métonymie) Service chargé de recevoir et d’orienter les communications téléphoniques.
      Appeler le standard.
    2. Appareillage de connexion lui-même.
      Le téléphoniste plantait ses fiches dans le standard, et notait sur un livre épais les télégrammes. — (Antoine de Saint-Exupéry, Vol de nuit, 1931, page 94)
  5. (Par analogie) Modèle de référence, norme adoptée par l’usage, par un groupe de personnes.
    • Une grande partie des écrivains soviétiques, renonçant à la recherche d’une forme nouvelle (…), restèrent sous le joug des canons esthétiques du passé. Ce mépris de la forme ne donna pas naissance à une nouvelle forme primitive, il aboutit à l’utilisation du standard existant.
  6. (Informatique) Qui correspond à un usage majoritaire, mais qui ne correspond pas encore à une norme.
    • le 10Base2 et le 10Base5 sont différents standards, mais au sein de la technologie Ethernet, seul le 10Base-T est normalisé, pour câblage cuivre en 4 paires torsadées non blindées.
  7. (Zoologie) Description précise des caractères d’une race animale, par rapport auxquels on peut juger de la valeur d’un sujet examiné.
    • Des standards existent pour les principales races de chevaux, de bovins, d’ovins, de caprins, de lapins, de chiens, de chats et d’oiseaux.
  8. (Musique) Dans la musique de jazz notamment, thème bien connu et fréquemment joué.
    • Solo, face aux embruns, Thelonius joue huit compositions et un standard qu’il vient d’enregistrer pour Prestige, Smoke gets in your eyes, avec une détermination, une sûreté, un aplomb confondants. — (Laurent de Wilde, Monk, 1996, collection Folio, page 132)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « standard »

De l’anglais standard, issu de l’ancien français estandart, estandard (« étendard, enseigne de guerre ») (ca 1100), de l’ancien bas francique *standhard (« stable, fixe ») ; le passage au sens de « modèle, étalon de mesure (d’abord de monnaie ou de poids) » reste obscur. À partir de cet emploi le terme a pris les sens de « modèle, exemple » et « niveau, valeur moyenne de référence ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « standard »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
standard stɑ̃dar

Citations contenant le mot « standard »

  • L'être humain n'a aucun standard de qualité, hormis son besoin d'appartenance. De Bernard Arcand / Quinze lieux communs
  • Exhibitionnisme et voyeurisme allant en se renforçant mutuellement, domine alors le fétichisme de l'image optiquement correcte, où le standard des apparences complète et parachève celui de l'opinion publique. De Paul Virilio / Entretien avec Christophe Grauwin - Décembre 1999-Janvier 2000
  • Dans le monde des affaires, un directeur sait quelque chose à propos de tout, un technicien sait tout à propos de quelque chose, et seule une standardiste sait tout à propos de tout. De Anonyme

Images d'illustration du mot « standard »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « standard »

Langue Traduction
Anglais standard
Espagnol estándar
Italien standard
Allemand standard
Chinois 标准
Arabe اساسي
Portugais padrão
Russe стандарт
Japonais 標準
Basque estandarra
Corse standard
Source : Google Translate API

Synonymes de « standard »

Source : synonymes de standard sur lebonsynonyme.fr

Standard

Retour au sommaire ➦

Partager