La langue française

Sol

Sommaire

  • Définitions du mot sol
  • Étymologie de « sol »
  • Phonétique de « sol »
  • Citations contenant le mot « sol »
  • Images d'illustration du mot « sol »
  • Traductions du mot « sol »
  • Synonymes de « sol »

Définitions du mot sol

Trésor de la Langue Française informatisé

SOL1, subst. masc.

A. −
1. Partie de la croûte terrestre, à l'état naturel ou aménagée, sur laquelle on se tient et se déplace. Creuser, fouiller, fouler, quitter, raser le sol; marcher, poser, reposer, rouler sur le sol; exercices au sol; mouvement de/du sol; revêtement de sol; trace sur le sol; sol aménagé, cimenté, détrempé, ferme, gelé, glissant; sol en asphalte. Le sol sous les pieds glisse et crie (Verlaine, Poèmes saturn., 1866, p. 79):
1. Le vent s'est enfui quelque part, on ne sait où, erre au fond des immenses déserts, des solitudes altissimes où sont venus l'un après l'autre mourir les échos de ses galops sauvages. Une brise, un souffle, un murmure, un essaim de choses invisibles glisse à trente pieds du sol comme flottant sur l'épaisseur de la nuit. Bernanos, M. Ouine, 1943, p. 1434.
Expressions
À fleur de sol. À même le sol. Ben, tenez, la v'là, c'te putain-là il désigne une fosse qui s'allonge à fleur du sol (Barbusse, Feu, 1916, p. 13).Rroû était (...) aplati à fleur de sol (Genevoix, Rroû, 1931, p. 92).
Battre le sol de la semelle. V. battre1I A 1 d.Il battait le sol de la semelle, son chapeau sous le bras (Adam, Enf. Aust., 1902, p. 130).
Au ras du sol. Très près du sol. Synon. en rase-mottes.Les maisons brûlaient au ras du sol avec le calme des cheminées de village sous le soleil couchant (Malraux, Espoir, 1937, p. 554).
Le sol manque sous les pieds. Synon. le sol se dérobe (v. dérober II A 3).Au fig. La limite est franchie avec une horreur lasse: l'espoir semble un respect que la fatigue accorde à la nécessité du monde. Le sol manquera sous mes pieds. Je mourrai dans des conditions hideuses (G. Bataille, Exp. int., 1943, p. 125).
Spécialement
BLAS. ,,Champ de l'écu`` (Littré; ds Besch. 1845, Lar. 19e-Nouv. Lar. ill.).
DR. Terrain considéré comme la propriété de quelqu'un. Enfin, il n'est permis ni de puiser de l'eau à une fontaine enclavée dans un terrain, sans la permission du propriétaire, parce qu'en vertu du droit d'accession la source appartient au possesseur du sol, s'il n'y a possession contraire (Proudhon, Propriété, 1840, p. 194).La diffusion des eaux, la diversité des orientations, le morcellement des sols, fournissent spontanément sur divers points la somme des conditions nécessaires à une existence fixe (Vidal de La Bl., Princ. géogr. hum., 1921, p. 186).Plan d'occupation des sols (P.O.S.). V. occupation A 1.Cette implantation résulte d'un rééquilibrage du plan d'occupation des sols (L'Est Républicain, 31 août 1986, p. 6, col. 4).
PONTS ET CH. ,,Matériau grenu en place, contribuant (...) aux qualités mécaniques de la chaussée`` (Choppy 1975). P. ext. ,,Tout matériau grenu intervenant dans la composition de la chaussée, à l'exception des matériaux agglomérés par un liant`` (Choppy 1975).
PHYS. Onde de sol. Onde se propageant à la surface du sol (d'apr. Lar. encyclop.).
P. anal. Sol lunaire, sol de la lune. Le sol de la Lune apparaît jonché d'une multitude de pierres (GDEL, s.v. lunaire).
P. métaph. D'un seul bond, le soleil dépasse le sol de l'horizon (Giono, Colline, 1929, p. 71).
P. méton. [Avec une nuance affective le plus souvent] Pays, contrée, région. Sol français. Le sol de la patrie envahie est une terre sacrée (Bordeaux, Fort de Vaux, 1916, p. 68):
2. Le soir il s'en alla, en trouant de la molette de ses éperons le sol brûlant. Les survivants fuirent errants et pourchassés. Mais l'homme renaît toujours, même de ses cendres. L'amour du sol natal est un ferment incoercible de résurrection. Après l'écrasement des protestants, les petits-fils des incendiés reprirent le chemin de leur colline. Pesquidoux, Livre raison, 1928, p. 273.
2. P. anal. Ce qui constitue la surface inférieure d'un bâtiment ou d'un objet. Poser sur le sol; tapis de sol. Degas est l'un des rares peintres qui aient donné au sol son importance. Il a des planchers admirables (Valéry, Degas, 1936, p. 74).
Rem. Confusion possible avec la sole du four. V. sole2C.
B. − AGRIC. Terrain considéré par rapport à sa nature, à ses constituants, à ses qualités productives. Sol alluvial, désertique, fertile, gras, léger, lourd, meuble, pauvre, riche, stérile; amender, cultiver, fertiliser, fumer, labourer, travailler le sol; amendement, appauvrissement, composition, culture, exploitation, propriétés du sol; sciences des sols (synon. pédologie); type de sol. À l'aide d'une houe faite de deux pièces de bois dur reliées par une corde formant crochet, des travailleurs penchés ameublissaient le sol pour quelques plantations (Gautier, Rom. momie, 1858, p. 243):
3. Dans un pays fertile, dans un climat heureux, le même espace de terrain produit en grains, en fruits, en racines, de quoi nourrir beaucoup plus d'hommes que s'il était employé en pâturages. Ainsi, lorsque la nature du sol ne rendait pas cette culture trop pénible; lorsqu'on eut découvert le moyen d'y employer les mêmes animaux qui servaient aux peuples pasteurs pour les voyages ou pour les transports... Condorcet, Esq. tabl. hist., 1794, p. 25.
C. − Au fig. Nature profonde d'un individu. Mais c'est surtout comme à des gisements profonds de mon sol mental, comme aux terrains résistants sur lesquels je m'appuie encore, que je dois penser au côté de Méséglise et au côté de Guermantes (Proust, Swann, 1913, p. 184).Aussitôt, elle ressentit le renouveau d'une force calme, abolie depuis son enfance. Elle revenait à sa nature, (...) elle retrouvait un sol ferme, réduit, appauvri, mais illuminé par l'expérience de la douleur (Chardonne, Chant Bienh., 1927, p. 92).
REM.
Sol-sol, sol-air, loc. adj.,art milit. [En parlant ,,d'un engin, d'une fusée ou d'un missile lancé à partir du sol contre un objectif terrestre ou aérien`` (Rob. 1985)] On peut distinguer les engins sol-sol, les engins sol-air, les engins air-sol, les engins air-air. Le plus petit est une fusée anti-char de faible dimension à l'usage de l'infanterie; le plus grand, qui sera probablement achevé entre 1960 et 1965, est une fusée intercontinentale qui pèsera plus de 100 tonnes, atteindra 25 000 kilomètres à l'heure, aura une autonomie de plus de 7500 kilomètres et dont la tête explosive sera thermonucléaire (Billotte, Consid. strat., 1957, p. 40-16).
Prononc. et Orth.: [sɔl]. Homon. sol2, 3, sole1, 2, 3, 4. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. xves. haut bret. soul « surface de la terre où l'on se tient, où l'on marche » (ds Planiol, La Très ancienne coutume de Bretagne, p. 191); 1538 sol (Est.); 2. xvies. « rez-de-chaussée » (Coust. gén., t. I, p. 528 ds Littré); d'où 1606 « endroit, terrain considéré comme propriété » (Nicot); 3. 1690 « terrain considéré par rapport à sa nature ou à ses qualités productrices » sol ... pierreux ... sol sablonneux (Fur.); 4. 1752-54 « surface aménagée par l'homme pour la marche, le séjour... » (J. F. Blondel, L'Architect. fr., t. II, p. 4 ds IGLF Moy. Âge: tout le sol de cette Eglise est comparté de pavés de marbre); 5. 1793 « contrée, région, pays » le sol français (Laya, Ami loix, I, 1, p. 8). Empr. au lat. class.solum « fondement, fond; base, surface de la terre; pays, contrée ».

SOL2, subst. masc.

MUS. Septième degré de l'échelle fondamentale, soit la cinquième note de la gamme modèle et naturelle d'ut et dominante dans cette même gamme. Concerto en sol; gamme de sol; sol bémol. Les clés usuelles ne pourraient-elles être totalement unifiées au point de vue de la lecture, (...)? On généraliserait ainsi la lecture de la clé de sol deuxième ligne, aujourd'hui, la plus répandue. Il suffirait pour cela d'employer toujours la clé de fa sur la cinquième ligne et de placer la clé d'ut, une fois pour toutes, dans le troisième interligne (D'Indy, Compos. mus., t. 1, 1897-1900, p. 62).Au lieu que, dans le texte définitif, le chant sort des profondeurs et se maintient à mi-hauteur, jusqu'à la modulation de sol dièze à sol naturel, d'où elle s'envole en un bon de dixième, dans une supplication pathétique... Mais la grande ligne est bien fixée (Rolland, Beethoven, t. 1, 1937, p. 259).
Prononc. et Orth.: [sɔl]. Homon. sol1,3, sole1, 2, 3, 4. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. Ca 1223 (Gautier de Coinci, Miracles Vierge, éd. V. F. Koenig, 1 Mir 11, 748, t. 2, p. 33); 1690 clef de sol (Fur.). Syll. tirée, pour désigner la cinquième note de la gamme, par Guido d'Arezzo [995-1050] du mot solve dans l'hymne lat. de St Jean-Baptiste (cf. ré; v. FEW t. 12, p. 82b et t. 4, p. 49b).
STAT. Sol1 et 2. Fréq. abs. littér.: 6 706. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 7 265, b) 9 359; xxes.: a) 10 312, b) 11 103.

SOL3, subst. masc.

CHIM. Solution colloïdale dans laquelle le soluté est un solide dispersé sous formes de particules microscopiques dans le solvant. Ces granules sont donc trop petites pour être visibles au microscope ordinaire, mais ils sont nettement plus gros que les molécules de taille courante. Autrement dit les sols font la transition entre les solutions ordinaires et les suspensions plus ou moins grossières de particules solides dans un liquide (Encyclop. univ.t. 41969, p. 687).
REM.
-sol, élém. formantentrant dans la constr. de n. de solutions colloïdales dont le milieu est désigné par le 1erélém.V. aérosol, alcoosol, hydrosol (s.v. hydro-), organosol (s.v. organo-).
Prononc. : [sɔl]. Homon. sol1,2. Étymol. et Hist. 1933 (Lar. 20e). Empr. à l'angl.sol (v. aérosol).

Sol, subst. masc.,synon., vx. Un gros fermier d'Irlande leur avait dit ce qui suit: Lorsque mes vassaux s'endettent avec moi, je me fais payer en travail, mais ce travail je l'exige à cinq ou six sols par jour (Michelet,Journal, 1834, p. 139).Mais n'espérez pas tirer un sol de votre nouvelle invention, qui n'est pas nouvelle (France,Dieux ont soif, 1912, p. 39).Au fig. Petite quantité. J'aime trop mon repos, et je ne suis pas si sot de me faire pour des mots un sol de mélancolie. Quand il pleut, je laisse pleuvoir. Quand il tonne, je barytonne (Rolland,C. Breugnon, 1919, p. 19).

Wiktionnaire

Nom commun 1

sol \sɔl\ masculin invariable

  1. (Musique) Cinquième note de la gamme.
    • En sol majeur.
    • Quand le mi bémol fit son entrée dans le salon, le do et le sol le considérèrent comme une tierce personne. — (André Gide, Journal 1889-1939, Bibliothèque de la Pléiade, Éditions Gallimard, 1951, page 341)

Nom commun 2

sol \sɔl\ masculin

  1. (Pédologie) Surface de la terre où on se tient, où on marche, sur laquelle on construit, etc.
    • Les pailles, dont les couches épaisses recouvraient entièrement le sol de la cour, se doraient peu à peu d’un jaune pâle sous la lueur grandissante du crépuscule. — (Jules Case, La Fille à Blanchard, 1886)
    • On commence d’abord par nettoyer le sol en arrachant les ronces, les épines, les bruyères, etc., puis on procède à l’abatage du taillis. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 162)
    • Les tuiles, soulevées, roulent sur le toit, tombent sur le sol détrempé ; […] — (Octave Mirbeau, La tête coupée,)
    • Son guiderope traîna de nouveau sur le sol et il envisagea la possibilité de tenter un atterrissage. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 104 de l’éd. de 1921)
  2. (Spécialement) Terrain considéré quant à sa nature ou à ses qualités productives.
    • Le sol schisteux et argileux de la partie septentrionale des Ardennes au-delà de Charleville est entièrement privé de calcaire, […]. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 41)
    • On ne doit employer le crud-ammoniac qu’après l’avoir abandonné à l’air pendant un certain temps, ou l’avoir répandu dans le sol plusieurs mois avant les semailles ou plantations. — (Louis Grandeau, Rapports du Jury International, 5e partie: Agriculture, Horticulture, Aliments, vol.2, p.320, 1906)
    • Le sol argilo-calcaire, parfois décalcifié en surface —devenant argilo-siliceux au contact des grès bigarrés— se prête bien à la culture des céréales. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 13)
    • Tu croyais fouler le sol ferme, une piste — une pissate — te fier à son gazon honnête, il branle au même instant, la vase qu’il dissimule fait irruption à la surface, gargouille, emplit ta chaussure de sa rouille putride. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Couche de terre en général meuble et peu épaisse (quelques centimètres à mètres), le sol recouvre une grande partie des continents : on parle de couverture pédologique. — (Cirad/Gret/MAE, Mémento de l’Agronome, 1 692 p., page 447, 2002, Paris, France, Cirad/Gret/Ministère des Affaires Étrangères)
  3. (Géologie) Muraille, la partie de la roche sur laquelle une mine ou un filon est appuyé.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SOL. n. m.
Surface de la terre où l'on se tient, où l'on marche, sur laquelle on construit, etc. À ras du sol. Au niveau du sol. Creuser le sol. Le sol est inégal. Le sol s'est exhaussé. Propriétaire du sol. Des débris de toute sorte jonchaient le sol. Il se dit spécialement du Terrain considéré quant à sa nature ou à ses qualités productives. Sol granitique, calcaire, argileux. Un sol sablonneux, marécageux. Un sol aride, ingrat, stérile. Un sol fertile. Un sol favorable à la vigne. Amender le sol. En termes de Mines, Il désigne la Muraille, la partie de la roche sur laquelle une mine ou un filon est appuyé.

Littré (1872-1877)

SOL (sou) s. m.
  • Voy. SOU.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SOL, s. m. (Architect.) Ce terme, dérivé du latin solum, rez de-chaussée, signifie dans la coutume de Paris, art. 187, la propriété du fonds d’un héritage. Ainsi il est dit dans cette coutume, que qui a le sol a le dessous & le dessus, s’il n’y a titre contraire. Ceux qui bâtissent sur le fonds d’autrui pour en jouir un certain nombre d’années, n’ont que le dessus. Daviler. (D. J.)

Sol ou Sou, s. m. (Monnoie.) Ce mot signifie tantôt une monnoie réelle & courante, & tantôt une monnoie imaginaire & de compte. Le sol monnoie courante, est une petite espece faite de billons, c’est-à-dire de cuivre, tenant un peu d’argent, mais plus ou moins, suivant les lieux & les tems. Le sol de France a d’abord été fabriqué sur le pié de douze deniers tournois : il fut appellé douzain, nom qu’il conserve encore, quoiqu’il n’en ait pas la valeur.

Il y a eu autrefois en France sous la premiere race de nos rois, des sols, des demi-sols, & des tiers de sols d’or, ainsi que des sols d’argent à la taille de 24 à la livre.

Il y a en Hollande deux monnoies, l’une d’argent, l’autre de billons, auxquelles on donne le nom de sol ; celle d’argent s’appelle sol de gros, & l’autre sol commun, dit en hollandois stuyver : le sol de gros vaut 12 gros ou un schilling d’Angleterre.

Le sol françois, monnoie de compte, appellé sol tournois, est composé de quatre liards qui valent 12 deniers tournois. Les 20 sols tournois font une livre tournois. L’autre sol de compte, que l’on appelle sol parisis, est d’un quart en sus plus fort que le sol tournois, & vaut 15 deniers.

Le sol d’Angleterre se nomme sol sterling ; c’est la vingtieme partie d’une livre sterling, & le sol sterling vaut douze deniers sterlings, ou douze penings, c’est-à-dire vingt-quatre sols tournois de France. (D. J.)

Sol d’or, (Monnoie.) monnoie d’or. On s’est servi en France pendant la premiere race de nos rois, de sols, de demi-sols, de tiers & de sols d’or fin.

Ces monnoies étoient en usage chez les Romains dès Constantin ; & vraissemblablement les Francs qui s’emparerent de la Gaule, imiterent les Romains dans la fabrication de leurs monnoies. La conformité qu’il y a pour le poids entre nos sols, nos demi-sols, & les tiers de sols, & ceux des empereurs romains qui ont régné depuis le déclin de l’empire, ne permet guere d’en douter. Leur sol & le nôtre pesoient également chacun 85 grains de grain, les demi-sols & les tiers de sols à proportion. Cela se justifie par quantité de monnoies qui nous restent des uns & des autres.

Il paroît par plusieurs passages de la loi salique, que le sol d’or des Francs valoit 40 deniers (mais ces derniers étoient d’argent fin, & pesoient environ 21 grains) ; le demi-sol en valoit 20, & le tiers de sol 13 & de deniers. Ce sol d’or vaudroit aujourd’hui de notre monnoie courante 15 livres environ, le demisol & le tiers de sol à-proportion. Ces trois especes d’or avoient ordinairement sur un de leurs côtés la tête ou le buste de quelqu’un de nos rois, & de l’autre une croix, avec le nom du lieu où la piece avoit été fabriquée.

Sous la seconde race, on se servit aussi de sols d’or ; mais il s’en trouve si peu, qu’il n’est pas possible de pouvoir déterminer quel étoit leur véritable poids. M. le Blanc n’a vu qu’un seul de ces sols d’or, qu’il croit être de Louis le débonnaire, & qui étoit beaucoup plus fort que les sols d’or de la premiere race, car il pesoit 132 grains ; ils valoient toujours 40 deniers d’argent, mais ils étoient plus pesans que ceux dont il est parlé dans la loi salique.

Pendant le commencement de la troisieme race, on se servoit encore en France de sols d’or fin ; mais comme il n’en reste aucun, on n’en connoît ni le poids ni la valeur. Sous le regne de Philippe I. il y avoit des francs d’or qu’on nommoit aussi florins d’or, lesquels étoient peut-être la même chose que le sol d’or, qui avoit encore cours en ce tems-là. Après tout, que le sol d’or & le franc d’or ne soient qu’une même monnoie, ou que c’en soient deux différentes, on en ignore le poids & la valeur ; parce que personne n’en a encore vû aucune espece d’or du commencement de la troisieme race. (D. J.)

Sol, (Musique.) l’une des six syllabes inventées par l’Aretin, pour prononcer & solfier les notes de la gamme. Le sol naturel répond à la lettre G. Voyez Gamme. (S)

Sol, terme de Blason. Il se dit quelquefois du champ de l’écu qui porte les pieces honorables & les meubles. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « sol »

(Nom 1) Des premières syllabes des hémistiches en latin de l’Hymne de Saint Jean-Baptiste du poète Paul Diacre, choisies par Guido d’Arezzo au Xe siècle pour la dénomination des notes :
Ut queant laxis resonare fibris.
Mira gestorum famuli tuorum.
Solue polluti labili reatum.
Sancti Iohannes.
Domine.
(Nom 2) sol extèrieur terrasse
(Nom 2) Du latin solum (« sol »).
(Nom 3) Forme ancienne de sou.
(Nom 4) Apocope de solution.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sol »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sol sɔl

Citations contenant le mot « sol »

  • Une fourmi sur le sol, tu l’écrases ; Une fourmi sur ton bras, tu la pousses doucement. De Proverbe belge
  • Cinq personnes sont actuellement isolées... Nord Littoral, La chapelle Poyé pratiquement au sol
  • Si tout le monde appuyait fermement du pied droit sur le sol pour freiner, le temps passerait moins vite. De Roland Topor
  • La pègre est de nature et de nécessité voyageuse, le sol honnête lui manque toujours sous le pied. De Jacques Sauriol / Le désert des lacs
  • On ne peut poser les pieds sur le sol tant qu'on n’a pas touché le ciel. De Paul Auster / Moon Palace
  • Qui danse mal accuse le sol d’être humide. De Proverbe malais
  • Que signifient les racines quand aucun sol ne nous tolère ? De Karine Tuil / Douce France
  • La maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur la femme. De Proverbe albanais
  • Voulez-vous héberger l'amour dans vos maisons ? Jonchez le sol de courtoisie. De Marcabru
  • Les problèmes sont rares dans les airs. C’est toucher le sol qui est dangereux. De Amélia Earhart / 20 Hrs 40 Mins
  • Avec l'instruction, la force cérébrale des masses est comme un sol richement engraissé. De Esenstein
  • L’humanité ressemble aux tiges des citrouilles : si on creuse le sol, la tige est unique. De Proverbe malgache
  • Toute notre histoire est une chaussure qui nous détache du sol du monde. De Erri De Luca / Trois Chevaux
  • L’enfance est le sol sur lequel nous marcherons toute notre vie. De Lya Luft / Pertes et profits
  • Nous sommes destinés à vivre ensemble sur le même sol de la même terre. De Yitzhak Rabin / Déclaration prononcée lors des accords de Washington, citée dans Le Monde le 15 septembre 1993
  • Les vers de terre s'enfoncent dans le sol pour ne pas tomber amoureux des étoiles. De Yvan Audouard
  • Vous pouvez retrouver dans le graphique ci-dessous les surfaces de sol touchées par la sécheresse année après année. Le Monde.fr, Sols arides, manque de pluie, ruisseaux à sec : année après année, une sécheresse récurrente
  • Une quinzaine de pompiers de la caserne de Ramonville a été mobilisée toute la nuit sur un incendie qui s’est déclaré mercredi à 22 h 45 dans le quartier du Cyprié à Balma. Le feu a pris dans le parking sous-terrain d’un immeuble de la rue Coluche, où un véhicule s’est embrasé dans un box pour une cause que l’enquête devra déterminer. Aussi, 42 habitants ont dû être évacués des 24 logements rendus inhabitables par les fumées et le monoxyde de carbone dégagés lors du sinistre. Aucun blessé n’est à déplorer malgré l’importance de l’incendie que les soldats du feu ont combattu jusqu’à 5 heures du matin. "Certains ont pu être relogés dans leur famille, mais nous avons ouvert le gymnase de la ville pour héberger une vingtaine de résidants afin qu’ils s’y reposent. Ce matin, les appartements étaient toujours privés d’eau et d’électricité", précise Sophie Lamant, adjointe au maire. ladepeche.fr, Balma. 24 logements évacués après un départ de feu en sous-sol - ladepeche.fr
  • "Ma mère voit la différence entre nous, parce que mon frère voudrait travailler mais il n'a pas beaucoup d'opportunités, et elle ne veut pas qu'il ait un travail comme elle, à se tuer tous les jours à la tâche pour rapporter seulement un peu d'argent à la maison", explique Jorge. "Mon frère a tant à apporter à la société" américaine, se désole-t-il. L'Obs, "Trump nous utilise": deux frères "Dreamers" sur le sol américain, l'un légalement, l'autre non
  • Après Sojourner en 1997, Spirit et Opportunity en 2004 et Curiosity en 2012, un cinquième "rover" - véhicule conçu pour l'exploration du sol d'une autre planète - s'apprête à fouler le sol martien. Son nom: Perseverance. Comme ses prédécesseurs, il est américain et devrait arriver sur la planète rouge le 18 février prochain. rts.ch, La Nasa a lancé jeudi son cinquième robot d'exploration du sol martien - rts.ch - Sciences-Tech.

Images d'illustration du mot « sol »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sol »

Langue Traduction
Anglais ground
Espagnol suelo
Italien terra
Allemand boden
Chinois 地面
Arabe أرض
Portugais terra
Russe земля
Japonais 接地
Basque lurrera
Corse terrenu
Source : Google Translate API

Synonymes de « sol »

Source : synonymes de sol sur lebonsynonyme.fr
Partager