Sanglot : définition de sanglot


Sanglot : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SANGLOT, subst. masc.

A. −
1. Gén. au plur. Contraction spasmodique du diaphragme, due à une douleur ou à un sentiment vif, qui provoque une respiration brusque et bruyante, souvent accompagnée de pleurs. Sanglots étouffés, convulsifs, désespérés, nerveux, précipités, profonds; sanglots de joie; fondre en sanglots; pleurer à gros sanglots; secoué de sanglots; grands, gros, longs sanglots; contenir, étouffer, retenir ses sanglots; éclater en sanglots. Et soudain elle pleura. Les larmes lui coulaient des yeux sans qu'elle arrêtât le flux de ses plaintes. Mais les mots avaient pris des intonations criardes et fausses, des notes mouillées, puis des sanglots l'interrompirent (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Soirée, 1883, p. 1274).Et cette musique de Debussy. Moi, si raidi et durci jusque-là, j'ai eu une crise de sanglots terrible (Alain-Fournier, Corresp.[avec Rivière], 1907, p. 223).
2. Au sing. Spasme, frisson convulsif, hoquet. La femme pâle, Avec un long sanglot douloureux comme un râle, Frissonna tristement dans un horrible émoi (Banville, Cariat., 1842, p. 95).Juliette, fermant les yeux, la gorge soulevée par un sanglot de honte et de plaisir, attendait la défaite (Aymé, Jument, 1933, p. 255).
MÉD. Spasme du sanglot. ,,Apnée prolongée avec convulsions cloniques, contractures et perte de connaissance, consécutives au cri, chez l'enfant de moins de 4 ans`` (Garnier-Del. 1972).
B. − Au fig., littér. Expression d'une douleur vraie ou d'un sentiment profondément ressenti. Les mourants sont par l'eau tordus autour des arbres; Rien n'échappe, et la nuit monte. Profonds sanglots! (Hugo, Légende, t. 5, 1877, p. 1080).Grand silence des Andes prodigieux et solitaires, Ce n'est pas vous, non, qui remplissez ce cœur D'une harmonie indescriptible, où se mêlent Une joie féroce et des sanglots d'orgueil! (Larbaud, Barnabooth, 1913, p. 65).
C. − P. anal., littér. Bruit qui évoque un sanglot. Les sanglots longs Des violons De l'automne Blessent mon cœur D'une langueur Monotone (Verlaine, Poèmes saturn., 1866, p. 72).La lune s'attristait. Des séraphins en pleurs Rêvant, l'archet aux doigts, dans le calme des fleurs Vaporeuses, tiraient de mourantes violes De blancs sanglots glissant sur l'azur des corolles (Mallarmé, Poés., 1898, p. 30).À gros sanglots la gouttière crevée se vidait sur le balcon (Colette, Duo, 1934, p. 191).
Prononc. et Orth.: [sɑ ̃glo]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1170 « spasme de la poitrine » (Chrétien de Troyes, Erec et Enide, éd. M. Roques, 6181); b) 1314 sangloit « hoquet » (Henri de Mondeville, Chirurgie, 1717 ds Gdf. Compl.); 2. p. anal. a) déb. xvies. singlot en parlant du soulèvement des vagues de la mer (D'Auton, Chron., Richel. 5082, f o60 r ods Gdf.); b) 1827 (Baour-Lormian, Ossian, p. XVII: sa harpe est humide de pleurs, chacun de ses sons est un sanglot). Du lat. pop. *singluttus, altér. à partir de gluttire « avaler », de singultus « hoquet; en particulier hoquet des personnes qui pleurent, sanglot; râle ». Fréq. abs. littér.: 2 085. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2 097, b) 4 080; xxes.: a) 4 276, b) 2 318.

Sanglot : définition du Wiktionnaire

Nom commun

sanglot \sɑ̃.ɡlo\ masculin

  1. (Surtout au pluriel) Soupir redoublé, spasme de la poitrine qui, contractée par la douleur, laisse échapper des sons entrecoupés.
    • Elle pleurait simplement, sans aucun sanglot, mais n’en paraissait que plus pitoyable. — (Pierre Louÿs, Trois filles de leur mère, René Bonnel, Paris, 1926, chapitre IV)
    • Mais elle ne put que gagner le fond du jardin et, là, effondrée sur un banc, elle cacha sa tête dans ses mains et éclata en sanglots. Tout semblait se déchirer en elle. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
    • Les sanglots longs
      Des violons
      De l’automne
      Blessent mon cœur
      D’une langueur
      Monotone.
      — (Paul Verlaine)

Nom commun

sanglot masculin

  1. Sanglot
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Sanglot : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SANGLOT. n. m.
Soupir redoublé, spasme de la poitrine qui, contractée par la douleur, laisse échapper des sons entrecoupés. Il s'emploie surtout au pluriel. Pousser des sanglots. Il interrompait à tout moment son récit par des sanglots. Les sanglots étouffaient sa voix. Étouffer ses sanglots.

Sanglot : définition du Littré (1872-1877)

SANGLOT (san-glo ; le t ne se lie pas dans la conversation ; au pluriel, l's se lie : des san-glo-z étouffés ; sanglots rime avec travaux, repos, etc.) s. m.
  • Contraction spasmodique, brusque et instantanée du diaphragme, qui est aussitôt suivie d'un mouvement de relâchement par lequel le peu d'air que la contraction avait fait entrer dans la poitrine est chassé avec bruit. Son cri [de l'hyène] ressemble aux sanglots d'un homme qui vomirait avec effort, Buffon, Quadrup. t. III, p. 339.

    Dans le langage général, il se dit surtout au pluriel ; c'est un signe de chagrin. Le cœur gros de soupirs, les sanglots à la bouche, Corneille, Cinna, IV, 2. Il arriva comme elle expirait, fit des cris, poussa des sanglots, Sévigné, 400. Et vous, Monseigneur, que pouviez-vous, que de lui percer le cœur par vos sanglots [au roi, près de la reine mourante] ? Bossuet, Mar.-Thér. Pleurons et gémissons, mes fidèles compagnes ; à nos sanglots donnons un libre cours, Racine, Esth. I, 5.

HISTORIQUE

XIIIe s. Se c'est sanglous au commencement du purgier ou en le [la] fin, Alebrand, f° 19.

XVe s. Tous plourans à grans senglous de la mort de leur bon prince, Christine de Pisan, Charles V, III, 71. Princes qui plus riches se sent En ce monde, est le plus dolent, Quant de mort lui vient le sanglous, Deschamps, Poés. mss. f° 55.

XVIe s. Il n'y a pas grande difference entre la nausée et le sanglot [hoquet], veu que c'est aussi un effort sans effet de l'expultrice du ventricule ; mais le sanglot est un mouvement convulsif et qui travaille bien plus le ventricule que ne fait la nausée ; d'avantage par le sanglot et hocquet le ventricule se resserre en soymeme, et tire en bas de l'oesophage, Paré, XX, 25.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Sanglot : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

SANGLOT, s. m. en Médecine, est un mouvement convulsif du diaphragme qu’on appelle communément hocquet. Voyez Hocquet.

Sanglot, (Sellerie.) petite courroie qu’on attache à la selle d’un cheval ou au bât des bêtes de somme, pour y attacher les sangles.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « sanglot »

Étymologie de sanglot - Wiktionnaire

Du latin singultus (« hoquet, saccade »). Sans lien étymologique avec le mot sang.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de sanglot - Littré

Picard, souglot, hoquet ; provenç. sanglot, sanglut, singlot, hoquet, sanglot ; cat. singlot ; espagn. sollozo ; ital. singhiozzo, singozzo ; bas-latin, suggultium (dans Mai, Class. auct. t. VI, p. 545) ; du lat. singultus, composé, d'après M. Baudry, de gula, gosier, et sin ou sim (comme dans simplex) : contraction du gosier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « sanglot »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sanglot sɑ̃glo play_arrow

Citations contenant le mot « sanglot »

  • 23 janvier 2015 : La nounou appelle le samu qui évoque le spasme du sanglot , Faits-divers - Justice | Affaire du bébé secoué : l'intégralité du procès de la nounou
  • Ce temps-là est suspendu. Aujourd’hui, il y a cette urgence insupportable. Celle de décompter nos morts, partis sans même le temps d’un sanglot et dans la tragédie d’un huis clos. CharenteLibre.fr, À peine le temps d’un sanglot pour nos vieux [Le point de vue de CL] - Charente Libre.fr
  • Une passation de pouvoirs émouvante, des deux côtés – Nicole Belloubet n’a pu retenir un sanglot à la fin de son discours – mais sans respect des gestes barrières comme le montre la photo prise par l’AFP d’une accolade entre Nicole Belloubet et Eric Dupond-Moretti. L'Obs, Les gestes barrières ont été largement oubliés pendant les passations de pouvoirs
  • Mardi soir à Vénissieux, dans la banlieue lyonnaise où habitait une partie des victimes, les enfants se retrouvent près de la maison de la rue Edgar Varese comme tous les soirs. Pour jouer ensemble. Mais ils sont tous en pleurs. Les plus petits enlacent les plus grands. « C'était des gens bien, je n'ai rien de mal à dire sur eux. Les enfants étaient très bien éduqués, ne causaient aucun problème. Ce qu'il faut se dire, c'est qu'ils sont partis ensemble, lâche un jeune dans un sanglot. Juste avant de partir vendredi dernier, ils se faisaient tous des câlins avec les enfants du quartier pour se dire au revoir. C'est terrible ». leparisien.fr, «C’était des gens bien» : Vénissieux sous le choc après l’accident mortel de l’A7 - Le Parisien
  • « Papy ! Alors, on s’embrasse, on s’embrasse pas ? » L’émotion est palpable au sein de la famille Cuenot, la retenue aussi. On n’est pas bien sûr de pouvoir faire un gros bisou à Claude, de retour après trois mois d’une aventure qui, pour lui, s’est bien terminée. « Enfin » souffle-t-il, la voix étranglée par un sanglot. Pas sûr que ses petits-enfants, ni même ses enfants, aient eu souvent l’occasion de voir pleurer le bonhomme… , Coronavirus | Covid-19 : Claude Cuenot de retour après trois mois de bataille
  • Les sanglots des martyrs et des suppliciés Sont une symphonie enivrante sans doute, Puisque, malgré le sang que leur volupté coûte, Les cieux ne s’en sont point encore rassasiés ! De Charles Baudelaire / Les Fleurs du mal
  • Les sanglots d'un homme ont des sécheresses navrantes. De Emile Zola / La fortune des Rougon
  • Les sanglots sont faits pour qu'on les fume dans la pipe. De Jorge Carrera Andrade / Le temps manuel
  • Se vouloir délivrée ! Sentir tous ses cris qui ne sont pas poussés. Ses sanglots étranglés. De Hélène Cixous / Dedans
  • La peinture n'est pour moi qu'un moyen d'oublier la vie. Un cri dans la nuit. Un sanglot raté. Un rire qui s'étrangle. De Georges Rouault
  • Un petit sanglot est juste ce que l'on doit entendre des hommes à la veille de l'éternité. De Jean Giraudoux / Souvenir de deux existences
  • Dieu perçoit un sanglot plus vite qu’un appel. De Saint Augustin
  • Dieu entend mieux un sanglot qu'un appel. De Saint Augustin
  • Les sanglots longs Des violons De l'automne Blessent mon cœur D'une langueur Monotone. Paul Verlaine, Poèmes saturniens, Chanson d'automne , Messein
  • À l'ouïr sangloter et les nuits et les jours, On jugea que son deuil ne lui durerait guère. Charles Perrault, Peau-d'Âne
  • Les plus désespérés sont les chants les plus beaux Et j'en sais d'immortels qui sont de purs sanglots. Alfred de Musset, Poésies, la Nuit de mai
  • Car c'est enfin, Seigneur, le meilleur témoignage Que nous puissions donner de notre dignité, Que cet ardent sanglot qui roule d'âge en âge Et vient mourir au bord de votre éternité ! Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, les Phares

Images d'illustration du mot « sanglot »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sanglot »

Langue Traduction
Corse sughjettu
Basque sob
Japonais すすり泣く
Russe рыдать
Portugais soluço
Arabe تنهد
Chinois 哭泣
Allemand schluchzen
Italien singhiozzare
Espagnol sollozo
Anglais sob
Source : Google Translate API

Synonymes de « sanglot »

Source : synonymes de sanglot sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « sanglot »


Mots similaires