La langue française

Sabre

Sommaire

  • Définitions du mot sabre
  • Étymologie de « sabre »
  • Phonétique de « sabre »
  • Citations contenant le mot « sabre »
  • Images d'illustration du mot « sabre »
  • Traductions du mot « sabre »
  • Synonymes de « sabre »

Définitions du mot « sabre »

Trésor de la Langue Française informatisé

SABRE, subst. masc.

A. −
1. Arme blanche à longue lame pointue, légèrement convexe du côté du tranchant dont la forme et la longueur varient suivant l'époque et le pays. Brandir, tirer un sabre; donner, recevoir un coup de sabre; sabre d'abordage, de cavalerie, de marine, d'officier; sabre de Damas; sabre cosaque, prussien; sabre au côté, à la main, au poing. Plonger son sabre jusqu'à la garde. L'infériorité des armes gauloises donna l'avantage aux Romains; le sabre gaulois ne frappait que de taille, et il était de si mauvaise trempe, qu'il pliait au premier coup (Michelet, Hist. romaine, t. 1, 1831, p. 201).Deux officiers, sabre au clair, marchant de chaque côté du président. A son arrivée dans la salle, le président s'installe au fauteuil présidentiel (Lidderdale, Parlement fr., 1954, p. 122).
2. P méton., SPORTS. Discipline sportive d'escrime, art du maniement de cette arme. Faire du sabre. À l'épée et au sabre, le bras armé est lancé en avant jusqu'à rupture d'équilibre (Jeux et sports, 1967, p. 1434).
3. Loc. et expr.
a) Péj., vieilli. Traîneur de sabre. Militaire bravache et fanfaron; en partic., militaire par opposition à civil. Ces traîneurs de sabre (...) Ils se déguisent en bêtes fauves pour se faire peur entre eux, comme des Chinois! (Augier, MmeGuérin, 1865, p. 334).
b) Fam. Sabre de bois! [Juron] Mais, sabre de bois! s'écria l'ecclésiastique, comment voulez-vous qu'un individu pris dans le mariage puisse garder, par exemple, le secret de la confession? (Flaub., MmeBovary, t. 2, 1857, p. 189).
Au fig. Être un sabre de bois (p. allus. à la batte d'Arlequin). Être sans pouvoir, sans force. Qui veut se dresser devant moi et me grincer des dents à la face, en jurant que je ne suis qu'un sabre de bois, et que comme un absurde bambin j'ai mené ma hoste dans ce désert, confondant avec des histoires lues marches et batailles? (Claudel, Tête d'Or, 1901, 3epart., p. 278).
c) Avaleur de sabre. Saltimbanque dont le numéro consiste à introduire, ou faire semblant d'introduire, un sabre dans son tube digestif. Les bohêmes dont il est question dans ce livre (...) ne se recrutent pas davantage parmi les montreurs d'ours, les avaleurs de sabres (Murger, Scènes vie boh., 1851, p. 1).
Au fig. Personne qui a tendance à bluffer, qui cherche à en imposer. Appris la mort de Rodolphe Salis, l'avaleur de sabres littéraires et artistiques, le triste rodomont qu'il plut à Dieu de mettre au commencement de mes écritures, comme un avis paternel du néant de ce terrible labeur (Bloy, Journal, 1897, p. 244).
4. P. méton. [Symbole de la force des armes, du militarisme] Le sabre et le goupillon; la plume cède au sabre; le sabre, la soutane et la toge. Louis Bonaparte se hâta de se faire acquitter par les prétoriens complices. Après avoir massacré, le sabre vota (Hugo, Hist. crime, 1877, p. 66).Nous sommes au bord du crime final. Déjà Brisson n'existe plus, agenouillé sous le sabre. Je me refuse à croire que le peuple français hésite à exiger la justice au grand jour des criminels dont son aveuglement a fait ses maîtres (Clemenceau, Vers réparation, 1899, p. 220).
B. − P. anal. Ce qui a la forme d'un sabre.
1. Partie d'une plante ou d'un élément anatomique ayant cette forme. L'éléphant avec ses grands sabres d'ivoire aux dents, dont le nez traîne, et qui se mouche sur son ventre, dans ses jambes (Renard, Journal, 1902, p. 768).Le bossu, lui, se contenta de leur envoyer une poignée de graviers. Et toutes [les grenouilles] de plonger entre les sabres des glaïeuls (Pourrat, Gaspard, 1925, p. 237).En appos. Haricot sabre, pois sabre.
2. Objet, instrument en forme de longue lame; en partic., rasoir à main à longue lame. Se raser au sabre. Ce manche de couteau coûte 40 francs, ce sabre de médecin 200 francs (Goncourt, Journal, 1889, p. 1024).La pose à joints vifs (...) conduit, en effet, à poser les lés bord à bord, ce qui implique un émargement très soigné (qu'on ne peut faire correctement qu'au rasoir ou avec un sabre spécial de poseur de papier.) (Bonnel-Tassan1966, p. 154).
3. Loc. adj. En coup, en lame de sabre. Qui rappelle la forme du sabre ou la blessure provoquée par un sabre. Pillerault (...) très grand, très maigre, avec des gestes saccadés et un nez en lame de sabre, dans un visage osseux de chevalier errant (Zola, Argent, 1891, p. 8).C'était Polichinelle! Celui dont nous nous moquions tous à cause de sa voix cassée (...) de son menton et de son nez, surtout, qui se rejoignaient sur une bouche en coup de sabre (Vialar, Morts viv., 1947, p. 68).
C. − Argot
1. Membre viril. Même toute môme, Nini avait jamais été intéressée par le sabre (Pt Simonin ill., 1957, p. 255).Donner un coup de sabre. Synon. de sabrer (v. ce mot C).Les enfants nés du coup de sabre du samedi (A. Le Breton, Malfrats and Co, 1971, p. 24 ds Cellard-Rey 1980).
2. Manger la soupe avec un sabre. Avoir une très grande bouche. Une bouche grande à faire croire que le prévenu mange la soupe avec un sabre (Larch.1872, p. 171).
REM. 1.
Sabre-, élém. de compos.[Les mots constr. désignent certains types de sabres ou des armes proches du sabre par l'aspect, la fonction] a)
Sabre-baïonnette, subst. masc.Sabre court à double courbure ayant une partie tranchante du côté du dos et pouvant s'adapter au canon d'un fusil. Devenu tout à fait furieux, ce sous-officier avait tiré son sabre-baïonnette et courait en répandant l'épouvante sur son passage (Coppée, Vingt contes nouv., 1883, p. 239).
b)
Sabre(-)briquet,(Sabre briquet, Sabre-briquet) subst. masc.Sabre d'infanterie et de l'artillerie à pied utilisé jusqu'au xixes., légèrement courbé avec un faux tranchant vers la pointe. Quelques hommes vêtus en paysans et armés d'un sabre briquet suspendu à un baudrier servent de gardes (Du Camp, Hollande, 1859, p. 203).
c)
Sabre-épée, subst. masc.Sabre léger, presque droit, courbé uniquement à quelques centimètres de la pointe. Ils portaient le casque sans crins et la cuirasse de fer battu, avec les pistolets d'arçon dans les fontes et le long sabre-épée (Hugo, Misér., t. 1, 1862, p. 395).
d)
Sabre-poignard, subst. masc.Lame droite à deux tranchants (d'apr. Bach.-Dez. 1882).
2.
-sabre, élém. de compos.
Canne-sabre, subst. fém.Canne fourreau servant à masquer un sabre. J'avais pris avec moi une canne-sabre (...) achetée à la vente Behrens, qui, dans un gourdin noueux, cachait une de ces lames magnifiques capables de faire sauter une tête d'homme comme un pavot (Morand, Londres, 1933, p. 100).
Prononc. et Orth.: [sɑ:bʀ], [sa:bʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1629 sable « arme blanche, à pointe et à tranchant, à lame plus ou moins recourbée » (ap. Giraud, L'Armement au moyen âge, t. 2, p. 87 ds Gay); 1647 sabre (Cleirac, Us et coustumes de la mer, Explication des termes de marine, p. 59); b) 1898 sports (La Vie au grand air, 1erjuin ds Petiot); 2. a) 1817 « la force militaire » (Staël, Consid. Révol. fr., t. 2, p. 345); b) av. 1836 traîneur de sabre « militaire fanfaron et belliqueux » (A. Carrel, Œuvres, t. 5, p. 191 ds Littré); c) 1836 (Gautier, Mllede Maupin, p. 24: Qu'importe que ce soit un sabre, un goupillon ou un parapluie qui vous gouverne! − C'est toujours un bâton); 1899 (Clemenceau, Vers réparation, p. 80: la domination du sabre et du goupillon sur les esprits et sur les corps); 3. objets, instruments en forme de lame de sabre a) 1765 « instrument pour écrémer le verre » (Encyclop. t. 17, p. 141a-b, s.v. verrerie); b) 1842 « lame métallique servant à tailler les haies » (Ac. Compl.); c) 1870 haricot sabre (Littré); d) 1904 « tige métallique servant à opérer le sabrage des peaux de mouton brutes » (Nouv. Lar. ill.); e) 1964 « dérive allongée de certains yachts » (Lar. encyclop.). Empr. à l'all.Sabel (auj. Säbel), lui-même empr. au hongr. száblya, peut-être par l'intermédiaire du polon. szabla ou du russe sablja (FEW t. 17, p. 1; O. Jänicke ds Mél. Wartburg, 1968, t. 2, p. 441). Fréq. abs. littér.: 1 433. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 858, b) 3 619; xxes.: a) 2 707, b) 940. Bbg. Colomb. 1952/53, pp. 471-472.

Wiktionnaire

Nom commun

sabre \sɑbʁ\ ou \sabʁ\ masculin

  1. (Armement) Arme d’estoc et de taille qui a ordinairement du côté du tranchant une courbure convexe plus ou moins accentuée.
    • Le Capitaine y dirige son escadron et, sans faire remettre au fourreau le sabre qui reste suspendu à la dragonne, il commande : haut le fusil. — (Vicomte Ulric-Guelfe de Civry, Un engagement de cavalerie, le combat de Buzancy, 27 Août 1870, Londres : Arliss Andrews, 1878)
    • Notre arsenal se compose du Winchester et du sabre d'ordonnance de notre cavalier d'escorte, d'un fusil de chasse à deux coups, un « idéal » de la manufacture de St-Etienne, […] et d'un bon revolver tirant des balles cal. 450 que je porte à la ceinture. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 45)
    • Le sabre, quoique d’allure bourgeoise et un peu court de nez, avait bon équilibre et bon poids. C’était un sabre de père de famille mais qui pouvait être très dangereux dans les colères. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 295)
    • Cass. civ. 2ème, 16 novembre 2006, n° 05-19906. La victime avait reçu un coup de sabre d'un agresseur qu'elle avait menacé avec un fléau japonais ! — (Stéphane Obellianne, Les sources des obligations, Presses universitaires d’Aix-Marseille, 2015, page 541 (note 1717 en bas de page))
    • Ce soir-là, on passe Dragon Inn (1967), de King Hu, un classique du film de sabre, devant le public clairsemé qui hante encore les lieux, venu se réchauffer à la lueur des images. — (Le Monde, Les cinémas au cinéma : neuf films pour se plonger dans les salles obscures, Le Monde. Mis en ligne le 9 juin 2020)
  2. (Par extension) Symbole de la force des armes, du militarisme.
    • Le sabre et le goupillon.
  3. Rasoir à manche et à longue lame.
  4. (Ichtyologie) Grand poisson osseux marin prédateur très allongés et minces, de la famille des trichiuridés.
    • Le sabre est commercialisé sous forme de filet, salé, sec ou congelé.
  5. (Héraldique) Meuble représentant l’arme du même nom dans les armoiries. Elle diffère de l’épée par sa lame à simple tranchant courbe et sa garde reliée à l’extrémité inférieure de la poignée pour protéger les doigts. À rapprocher de badelaire, coutelas, couteau, cimeterre, épée, kriss et rapière.
    • D’azur au sabre contourné d’argent posé en barre, accompagné en chef à dextre, d’une tour d’or ouverte du champ, surmontée de trois étoiles du même rangées en fasce, et en pointe à senestre d’une couronne de laurier aussi d’or ouverte vers le chef, au soleil d’or mouvant de l’angle senestre du chef, qui est de Mourvilles-Hautes → voir illustration « armoiries avec un sabre »

Forme de verbe

sabre \sɑbʁ\ ou \sabʁ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de sabrer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de sabrer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de sabrer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de sabrer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de sabrer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SABRE. n. m.
Arme d'estoc et de taille qui a ordinairement du côté du tranchant une courbure convexe plus ou moins accentuée. Quelquefois, le sabre n'a aucune courbure et s'appelle Latte. Il alla à lui le sabre haut. La lame, la poignée d'un sabre. Mettre le sabre à la main. Coup de plat de sabre, Coup appliqué avec le plat de la lame; par opposition à Coup de sabre, Celui qui est donné avec le tranchant, et à Coup de pointe, Celui qui est donné avec la pointe.

Littré (1872-1877)

SABRE (sa-br') s. m.
  • 1Arme d'estoc et de taille, dont la lame présente une courbure, convexe du côté du tranchant, plus ou moins prononcée selon la nature du service auquel elle est destinée. Les sabres orientaux ont une courbure très forte. Les sabres actuellement en usage dans l'armée française sont droits, ou ne présentent qu'une légère courbure. Les députés [aux diètes de Pologne] y décident souvent leurs affaires le sabre à la main, comme les anciens Sarmates, dont ils sont descendus, Voltaire, Charles XII, 2.

    Coups de sabre, coups donnés avec le tranchant.

    Coups de plat de sabre, coups appliqués avec le plat de la lame.

    Par dénigrement. Un traîneur de sabre, militaire qui affecte de mépriser le civil, et qui veut que tout cède à la force armée. Il [Courier] ne s'était point déclaré avec les militaires contre les avocats, ni avec ceux-ci contre les traîneurs de sabre, Arm. Carrel, Œuvres, t. V, p. 191.

    Fig. et par dénigrement. Manches à sabre, militaires considérés comme des machines à tuer. Les intérieurs d'âmes que j'ai vus dans la retraite de Moscou, m'ont à jamais dégoûté des observations que je puis faire sur les êtres grossiers, sur ces manches à sabre qui composent une armée, Beyle, (STENDHAL), Corresp. 21 mai 1813.

  • 2Sabre-briquet, sabre court qui était à l'usage de l'infanterie et de l'artillerie à pied.

    Sabre-poignard, à fourreau de cuir, sorte de sabre qui a été en usage dans l'infanterie.

    Présentement, sabre-baïonnette, sabre court, dont la lame a la forme de celle des yatagans, et qui peut être placé à l'extrémité du canon des fusils, de manière à y remplir le rôle de baïonnette. Les élèves de l'École [de Saint-Cyr] destinés à l'infanterie portent maintenant, au lieu du sabre-poignard à fourreau de cuir d'autrefois, le sabre-baïonnette à fourreau de fer en usage dans les bataillons de chasseurs à pied, Moniteur universel, 25 avril 1867, p. 494, 4e col.

  • 3Sabre de bois, sorte d'exclamation familière dont on se sert pour intimider les enfants, par allusion à la latte d'arlequin.
  • 4Instrument pour tondre les haies et les palissades.
  • 5Lame de cuivre, montée sur un manche de bois, dont se sert le fabricant de glaces.
  • 6Haricot sabre, voy. HARICOT, n° 1.
  • 7 Terme de pêche. Espèce de truble.
  • 8Nom de plusieurs poissons.

    Genre de coquilles.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SABRE, ou Cimeterre, s. m. (Art milit.) espece d’épée tranchante qui a beaucoup de largeur, & dont la lame est forte, pesante, épaisse par le dos, & terminée en arc vers la pointe. Ce mot vient de sabel, qui a la même signification en allemand, ou du mot sclavon, sabla, espece de sabre.

Les Turcs se servent fort adroitement de cette arme, qui est celle qu’ils portent ordinairement à leur col. On dit-qu’ils peuvent couper d’un seul coup de sabre un homme de part en part. Chambers.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « sabre »

Espagn. sable ; ital. sciabola, sciabla ; Venise, sabala ; de l'all. Säbel, qui vient d'autres langues : hongrois, száblya ; serbe, sablja.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’allemand Säbel, du hongrois szablya.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sabre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sabre sabr

Citations contenant le mot « sabre »

  • Le miroir est l'âme de la femme comme le sabre est l'âme du guerrier. De Proverbe japonais
  • La faucille et le marteau pour les communistes ! La croix et la bannière pour les chrétiens ! Le sabre et le goupillon pour les rois ! De Denis Guedj / Le théorème du perroquet
  • Extérieurement nous allons paisiblement côte à côte, mais pendant ce temps-là l'air qui nous sépare est sillonné d'éclairs comme si quelqu'un le fendait continuellement à coup de sabre. De Franz Kafka / Lettre à Felice
  • L'homme qui détient le pouvoir est nanti d'un sabre à double tranchant : s'il le baisse trop, il se coupe le tendon ; s'il le lève plus qu'il ne faut, il se fend le crâne. De Massa Makan Diabaté / Une hyène à jeûn
  • La paix est à l’ombre des sabres. De Proverbe arabe
  • Quand l'homme qui témoigne est armé d'un sabre, c'est le sabre qu'il faut entendre et non l'homme. Anatole François Thibault, dit Anatole France, Crainquebille, Calmann-Lévy
  • Messieurs ! ce sabre […] est le plus beau jour de ma vie. Henri Monnier, Grandeur et décadence de M. Joseph Prudhomme, II, 13, Prudhomme
  • Le droit est un sabre tranchant. De Proverbe arabe
  • La parole est plus tranchante qu'un sabre affûté. De Hakim Meysari / Les Premiers Poètes persans
  • Souvent la parole coupe davantage que le sabre. De Anton Pann / Le Conte de la parole
  • Le sage ne s'affuble pas d'un sabre d'or. De Proverbe chinois
  • Enseigner un méchant, c'est mettre le sabre à la main d'un assassin. De Proverbe oriental
  • Il n'y a que deux puissances au monde, le sabre et l'esprit : à la longue, le sabre est toujours vaincu par l'esprit. De Napoléon Bonaparte
  • Il y a quelques mois, Esposito avait déclaré que la saison 2 de The Mandalorian regorgerait de combats au Sabre Noir. L’acteur avait même confié en avoir cassé plusieurs pendant le tournage. Mais le fameux Sabre ne sera pas présent que dans les combats. La prochaine saison de la série Star Wars devrait en effet lever le mystère sur le passé du sabre, et surtout expliquer comment il s’est retrouvé dans les mains de Gideon. Toms Guide : actualités high-tech et logiciels, The Mandalorian : les liens entre le Sabre Noir et Moff Gideon seront expliqués dans la saison 2
  • C’est un moment unique pour les grandes franchises comme Star Wars et X-Men. Avec la saga Skywalker derrière nous, on ne sait pas exactement quand la propriété reviendra sur grand écran. Et maintenant que Disney a acquis 20th Century Fox, les cinéphiles se demandent si / quand des mutants rejoindront le MCU. L’actrice de X-Men: Apocalypse Olivia Munn a récemment sorti son épée Psylocke à la maison, ce qui a abouti à une vidéo hilarante et désastreuse. Et si le clip n’était pas assez délicieux, quelqu’un a ajouté un sabre laser aux images pour faire bonne mesure et un croisement génial. Urban Fusions, Quelqu'un a ajouté un sabre laser à l'échec de l'épée virale X-Men d'Oliva Munn, et je ne peux pas détourner le regard | TV
  • « Les proies se vidaient de leur sang plus rapidement avec ces dents de sabre, » explique Larisa DeSantis, paléontologue de l'université Vanderbilt, contrairement à la morsure suffocante des lions modernes. Grâce à cette tactique de chasse, le prédateur pouvait s'attaquer à des proies plus imposantes, comme les camelops ou les chevaux qui arpentaient également la planète au cours de la dernière période glaciaire dont la fin remonte à 12 000 ans. National Geographic, Découverte : les animaux à dents de sabre n'étaient pas tous des prédateurs | National Geographic
  • « Vous verrez davantage le sabre noir, vous obtiendrez l’explication de cette arme ancienne au monde moderne, un monde effondré », a-t-il déclaré. «D’où vient ce sabre et comment a-t-il été ressuscité? C’est une clé de notre deuxième saison, qui reviendra tôt ou tard … (Le sabre) est une clé du passé de Moff Gideon, qui a peut-être beaucoup à voir avec d’où il vient et son désir de construire une planète et de l’amener de retour ensemble. » JAPANFM, La deuxième saison mandalorienne explorera le sabre noir de Moff Gideon – JAPANFM
  • Quand le chef religieux turc, Ali Erbas, conduit la prière à Sainte-Sophie, il monte au minbar (estrade) en tenant un sabre à la main. Pas n’importe quel sabre, un yatagan ouvragé dont la lame est gravée d’un verset du Coran. Le Monde.fr, Turquie : Ali Erbas, au centre de la chorégraphie politico-religieuse qui se joue à Sainte-Sophie
  • Celui-ci, ivre et sonné par le choc avec la voiture, mais pas blessé, n'a opposé aucune résistance. Il avait sur lui « un sabre et un fusil semi-automatique », confirme-t-on au parquet de Bobigny. leparisien.fr, Seine-Saint-Denis : armé d’un sabre et d’un fusil, il fonce sur des fêtards en criant Allah akbar - Le Parisien
  • « Très en colère », il raconte avoir appelé ses deux amis, deux frères âgés de 23 et 21 ans domiciliés à Poitiers. Qui débarquent à Lencloître dans la soirée avec un sabre japonais. « Pas pour s'en servir mais simplement par sécurité, jurent-ils. On ne savait pas qui étaient les personnes qui embêtaient Philippe et combien ils étaient. » Centre Presse, Centre Presse : Agression au sabre à Lencloître : "On n'a pas voulu les tuer"

Images d'illustration du mot « sabre »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sabre »

Langue Traduction
Anglais saber
Espagnol sable
Italien sciabola
Allemand säbel
Chinois 军刀
Arabe صابر
Portugais sabre
Russe сабля
Japonais セイバー
Basque saber
Corse sabellu
Source : Google Translate API

Synonymes de « sabre »

Source : synonymes de sabre sur lebonsynonyme.fr
Partager