Écourté : définition de écourté


Écourté : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCOURTER, verbe trans.

A.− Rendre plus court.
1. Rendre plus court en longueur. Écourter une barbe, des cheveux, une jupe.
Emploi adj. L'habit français, mesquin, écourté, conservait cependant quelque élégance (Jouy, Hermite, t. 4, 1813, p. 262).
Spéc. Écourter un animal (chien, cheval notamment). Lui couper la queue et/ou les oreilles. Si le petit chien a la queue courte, tu pourras l'appeler Bobtail, qui veut dire écourté (M. de Guérin, Corresp.,1833, p. 93).
P. méton. Oreilles écourtées (cf. Gautier, Fracasse, 1863, p. 13). Trompe écourtée (cf. Flaub., Salammbô, t. 2, 1863, p. 152).
2. Littér. En durée. Écourter un séjour, un voyage, une visite. Synon. abréger.Les touristes, faute de logement, écourtent leur séjour (Jocard, Tour. action État,1966, p. 188):
1. En réalité, sa permission était de quatre jours. Mais il pensait l'écourter : il n'avait guère envie de passer à Paris quatre longs jours, réduit à des soins improvisés, exposé à cent occasions de fatigue. Martin du Gard, Les Thibault,Épilogue, 1940, p. 790.
3. [En parlant de l'espace-temps]
a) [d'une distance parcourue ou à parcourir] Il n'est pas nécessaire de mettre autant de mois pour me suivre; on peut d'ailleurs écourter le chemin que je propose (T'Serstevens, Itinér. esp.,1963, p. 12).
b) [d'une énonciation orale ou écrite] Écourter un discours, un texte. Je tiens à vous annoncer mon accouchement. De là cette lettre écourtée. Je vous écrirai bientôt plus longuement (Hugo, Corresp.,1873, p. 360).J'arrêterai ici cet exposé que j'ai volontairement écourté (Joffre, Mém.,t. 2, 1931, p. 48).
B.− Péj. [Employé surtout au part. passé-adj.] Rendre plus court que la norme attendue. Synon. tronquer.
1. [En parlant principalement des ouvrages de l'esprit] Ne pas donner d'ampleur, de développement suffisant. Écourter une scène, une citation. Version odieusement écourtée (Blanche, Modèles,1928, p. 86).Selon les protestants anglais, les catholiques récitent un « Pater » écourté d'une phrase (Green, Journal,1935-39, p. 234):
2. L'opinion s'est montrée parfois rigoureuse pour Jean de Mitty, qui fut le premier éditeur de Leuwen, vers 1894. Je veux bien que le texte qu'il nous offrit à cette époque paraisse désormais un texte regrettable, écourté, assez gravement altéré peut-être; ... Valéry, Variété II,1929, p. 75.
2. [En parlant de gestes, d'attitudes] Il s'inclina cérémonieusement devant MlleVerdure, qui lui fit une révérence écourtée (Gide, Isabelle,1911, p. 607):
3. Tu leur as déjà entendu réciter [aux prêtres de Thèbes] la formule? Tu as vu ces pauvres têtes d'employés fatigués écourtant les gestes, avalant les mots, bâclant ce mort pour en prendre un autre avant le repas de midi? Anouilh, Antigone,1946, p. 177.
3. Au fig. Notre esprit incline sans cesse (...) à rétrécir et à écourter les réalités qu'il touche (Teilhard de Ch., Phénom. hum.,1955, p. 144).
Prononc. et Orth. : [ekuʀte], (j')écourte [ekuʀt]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1174-76 escurter « rendre plus court » (G. de Pont-Ste-Maxence, Vie de St Thomas, éd. E. Walberg, 584), spéc. « couper (la queue d'un animal) » (Id., ibid., 4954); 2. 1690 « rendre trop court » (Fur.); 3. 1846 « abréger » (Dumas père, Monte-Cristo, t. 2, p. 663 : Un été absent ou écourté). Dér. de court*; préf. é-*, dés. -er. Fréq. abs. littér. : 121.
DÉR. 1.
Écourtement, subst. masc.,rare. Action d'écourter (en durée); son résultat. L'écourtement d'un entretien. « Nos parents ne sont pas la principale cause de l'écourtement de notre visite » (Proust, Sodome,1922, p. 821). [ekurtəmɑ ̃]. 1reattest. 1891 (Renan, Hist. peuple Isr., t. 3, p. 399); du rad. de écourter, suff. -ment1*. Fréq. abs. littér. : 1.
2.
Écourticher, verbe trans. fam.,région. (Canada), surtout au part. passé-adj. Raccourcir à l'excès. Écourticher une jupe. P. méton. Fille écourtichée. Habillée trop court. La belle Bernadette Salvail, écourtichée dans sa robe blanche (Guèvremont, Survenant,1945, p. 206). [ekuʀtiʃe], (j')écourtiche [ekuʀtiʃ]. 1reattest. 1909 (Dionne); 1945 (Guèvremont, loc. cit.); du rad. de écourter, suff. -icher (-iche* et -er).

Écourté : définition du Wiktionnaire

Adjectif

écourté \e.kuʁ.te\

  1. Qui a été raccourci en longueur ou en durée.

Forme de verbe

écourté \e.kuʁ.te\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe écourter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Écourté : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCOURTER. v. tr.
Couper trop court. Écourter des cheveux. Écourter un manteau, une jupe. Écourter un chien, un cheval, Leur couper la queue et les oreilles. Il se dit figurément en parlant des Ouvrages de l'esprit où l'on ne met pas ou dont on retranche les développements nécessaires. Il fallait abréger cette scène, mais vous l'avez écourtée. Ce cinquième acte est écourté. Il a par trop écourté son exposé, ses conclusions.

Écourté : définition du Littré (1872-1877)

ÉCOURTÉ (é-kour-té, tée) part. passé.
  • 1Rendu trop court. Une robe écourtée.
  • 2À qui on a retranché quelque partie apparente et allongée du corps, comme les oreilles, la queue ou une partie de la queue. Cheval écourté.

    Substantivement. À ces mots il se fit une telle huée, Que le pauvre écourté ne put être entendu, La Fontaine, Fabl. V, 5.

  • 3Trop abrégé. Un récit écourté.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « écourté »

Étymologie de écourté - Wiktionnaire

Adjectivation du participe passé de écourter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « écourté »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
écourté ekurte play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « écourté »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « écourté »

  • Lundi soir, le MLB Network présentait une émission spéciale révélant l’horaire du baseball majeur pour la fameuse saison écourtée. C’est maintenant officiel : les Blue Jays affronteront les Rays de Tampa Bay le vendredi 24 juillet, pour ce qui sera leur premier match de la saison. Passion MLB, OFFICIEL : Les Jays amorcent leur saison contre les Rays le 24 juillet - Passion MLB
  • La Fédération étudiante collégiale espère que ce calendrier écourté n’entraînera pas d’augmentation de la charge de travail des cégépiens. Le Journal de Québec, Session d’automne écourtée pour plusieurs cégépiens | JDQ
  • Présent à la reprise professionnelle du DFCO où il est sous contrat jusqu'en 2022, Rayan Philippe (19 ans) sort d'un exercice 2019-2020 auréolé de ses premières minutes de jeu en Ligue 1 et un prêt écourté à Toulon (N1) à cause de l'épidémie de coronavirus. Désireux de prouver qu'il peut taper plus régulièrement à la porte de l'équipe de Stéphane Jobard, l'attaquant international U20, né à Nice, affiche sa détermination dans un entretien exclusif accordé à Actufoot. Actufoot, Rayan Philippe (DFCO) : "Quand je suis devant le but, c'est comme si j'étais dans mon jardin"

Traductions du mot « écourté »

Langue Traduction
Corse scuritu
Basque laburtu
Japonais 短縮
Russe укороченный
Portugais encurtado
Arabe تقصير
Chinois 缩短了
Allemand verkürzt
Italien accorciato
Espagnol acortado
Anglais shortened
Source : Google Translate API

Synonymes de « écourté »

Source : synonymes de écourté sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « écourté »



mots du mois

Mots similaires