La langue française

Canif

Définitions du mot « canif »

Trésor de la Langue Française informatisé

CANIF, subst. masc.

A.− Vx. Petite lame de fer emmanchée de bois ou d'ivoire et qui servait à tailler les plumes :
1. Les secrétaires, assis à cru sur le rocher, écrivaient sur leurs genoux avec des roseaux taillés. Chacun d'eux avait à portée de la main une longue boîte de cuivre contenant les roseaux, le canif et l'écritoire. About, Le Roi des montagnes,1857, p. 81.
Fig. et pop. Donner un coup de canif dans le contrat (de mariage). Tromper, commettre une infidélité conjugale :
2. Je n'admettais pas qu'un des deux époux « trompât » l'autre : s'ils ne se convenaient plus, ils devaient se séparer. Je m'irritais que mon père autorisât le mari à « donner des coups de canif dans le contrat ». S. de Beauvoir, Mémoires d'une jeune fille rangée,1958, p. 189.
TECHNOL. Outil avec lequel les graveurs sur bois (et spécialement les luthiers) creusent différentes parties de leurs planches :
3. Bientôt aussi les artistes du bois et du cuivre font d'étonnants progrès, soit qu'ils rendent d'emblée par le canif ou le burin leurs imaginations décoratives, ... La Civilisation écrite,1939, p. 1405.
B.− P. ext., cour. Petit couteau de poche, composé d'une ou de plusieurs lames repliables. Canif à deux ou à plusieurs lames, canif à ressort; aiguiser un canif :
4. ... le petit vieux, qui se coupait les ongles au canif, venait d'entamer à pleine lame l'ongle du pouce, et, posément, sans se reprendre, comme on taille un bouchon, il détachait d'un geste courbe un copeau de corne crissante. R. Martin du Gard, Les Thibault,La Mort du père, 1929, p. 1312.
Prononc. et Orth. : [kanif]. Land. 1834 recommande ka-nife et non ga-nife. Cf. aussi Littré : ,,Il ne faut pas prononcer ganif, ce que font quelques-uns; c'est la recommandation inverse de Ménage qui dit : prononcez ganif et non canif; l'usage a changé et le c a prévalu``. Cf. encore DG qui rappelle : kà-nĭf'; vieilli gà-nĭf'. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. [Indirectement attesté par son dér. a. fr. canivet « petit couteau », 2emoitié du xiies. (Lai du Cor, 292 ds T.-L.); ca 1165 (Chr. de Troyes, Philomena, 846, ibid.)]; 1441-42 quenif (A. M.-et-L., E 43, fo34 ds Gdf. Compl.); 1611 canif (Cotgr.). Prob. issu de l'a. b. frq. *knif (REW3, no4723; De Gorog, no212; FEW t. 16, p. 337) que l'on peut déduire de l'a. nord. knîfr « couteau » (d'où l'ags. tardif cnīf [angl. knife]). Étant données l'ancienneté et l'aire géogr. des mots fr., l'hyp. d'un empr. au frq. semble préférable à celle d'un empr. soit à l'ags. ou à l'a. nord. (DIEZ5, p. 539; Dauzat 1968; EWFS2, 1rehyp.), soit au m. néerl. (EWFS2, 2ehyp.). Fréq. abs. littér. : 163. Bbg. Brüch 1913, p. 141. − Cohen 1946, p. 74. − De Gorog 1958, no212. − Goug. Lang. pop. 1929, p. 71.

Wiktionnaire

Nom commun

canif \ka.nif\ masculin

  1. Petit couteau formé d’une ou de plusieurs lames d’acier.
    • Quand je fus assuré que le silence était bien revenu, je saisis un canif et fis de mon mieux pour tenter de m’entailler la jambe droite. Mais la lame était émoussée et je manquais de cœur à l’ouvrage. — (Graham Greene, Une sorte de vie, traduit de l'anglais par Georges Belmont & Hortense Chabrier, éd. Robert Laffont, 1971, chap. 3, §. 1)
    • Pour moi, il y a plusieurs choses qui me font envie, comme les grands cahiers à dessin, les peintures et les compas du Magasin Wimphen, ou les canifs à douze lames de l’armurerie. — (J. M. G. Le Clézio, Le Chercheur d'or, Gallimard, 1985)
    • En tant que surveillants, nous n'étions pas autorisés à franchir la porte d'entrée avec des récipients en verre, des chewing-gums, des canifs dont la lame mesurait plus de cinq centimètres, des journaux, des magazines, des bipeurs, des téléphones portables ou, bien sûr, nos pistolets et autres armes personnelles. — (Ted Conover, Newjack : Dans la peau d'un gardien de prison, traduit de l'anglais par Anatole Pons, éd. du Sous-Sol, 2018)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CANIF. n. m.
Petit couteau formé d'une ou de plusieurs lames d'acier. Un canif qui coupe bien. Canif à deux, à trois lames. Fig. et fam., Donner un coup de canif dans le contrat, se dit d'Un des époux qui fait une infidélité passagère à l'autre.

Littré (1872-1877)

CANIF (ka-nif ; au pluriel l's ne se lie pas : des ka-nif aiguisés. Il ne faut pas prononcer ganif, ce que font quelques-uns ; c'est la recommandation inverse de Ménage, qui dit : prononcez ganif et non canif ; l'usage a changé et le c a prévalu) s. m.
  • Espèce de petit couteau pour tailler les plumes.

    Fig. Donner un coup de canif dans le contrat, être infidèle à son conjoint. On avait l'habitude pour annuler, canceller une écriture, de la barrer ou de passer dedans le canif.

HISTORIQUE

XIIIe s. Kenivet, J. de Garlande, 588.

XVIe s. On oste la pellicule jaune de l'escorce avec un canivet bien tranchant, De Serres, 850.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CANIF. Ajoutez : - REM. La locution : donner un coup de canif dans le contrat, est très bien expliquée par cet exemple : Il [le garde des sceaux Châteauneuf] y passa le canif [dans le privilége surpris par les maîtres peintres], et en arracha le sceau en présence de la compagnie [l'Académie], l'assurant que jamais elle n'entendrait plus parler de cette affaire, De Montaiglon, Hist. de l'Acad. de peinture (Mém. attribués à H. Testelin), t. I, p. 82.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CANIF, s. f. outil de l’Ecrivain ; c’est une espece de petit couteau d’acier, fort tranchant, & dont le manche ressemble assez à une pyramide à pans ; il sert à tailler les plumes ; il y en a un d’une autre espece, à ressort, & dont le manche ressemble beaucoup par sa partie supérieure à celui d’un coûteau : mais sa partie inférieure finit en pointe. Cette pointe sert à fendre la plume, quand on en taille. Il y a des canifs à secret qui taillent eux-mêmes la plume ; mais ils sont de mauvais service.

Canif ou Knif, est un outil des Graveurs en bois, qui leur sert à creuser différentes parties de leurs planches, comme par exemple, à étrecir des filets que les burins ont laissés trop gros. Voyez la fig. 36. Pl. II. de la Gravure.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « canif »

Du vieux-francique *knif (cf. anglais knife).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Angl. knife ; suéd. knif, de l'ancien scandinave knîfr, couteau. Canivet est le diminutif de canif.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « canif »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
canif kanif

Évolution historique de l’usage du mot « canif »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « canif »

  • Où il y a un traité, il y a un canif. De Talleyrand / La Confession de Talleyrand
  • Je me souviens de mon premier canif offert par mon parrain. J'avais dix ans, il avait la taille de ma main. Nacré, je le glissais au fond de la poche de mon short comme une pièce de collection. www.lamontagne.fr, Jean-Luc Petitrenaud : longue vie aux couteaux - Paris (75000)
  • Un coup de canif NON, un coup de Sabre OUI ! Le Telegramme, Un droit de l’environnement assoupli pendant la crise : exceptions ou tendance de fond ? - France - Le Télégramme
  • Le président russe a annoncé mardi la hausse de l'impôt sur le revenu suite à la crise du coronavirus, le premier coup de canif au taux d'imposition uniforme dont le pays a été fier. Le Figaro.fr, Crise du coronavirus: Poutine annonce une hausse de l'impôt sur le revenu

Traductions du mot « canif »

Langue Traduction
Anglais penknife
Espagnol navaja
Italien coltellino
Allemand taschenmesser
Portugais canivete
Source : Google Translate API

Synonymes de « canif »

Source : synonymes de canif sur lebonsynonyme.fr

Canif

Retour au sommaire ➦

Partager