La langue française

Roucouler

Sommaire

Définitions du mot roucouler

Trésor de la Langue Française informatisé

ROUCOULER, verbe trans.

A. − Empl. intrans.
1.
a) [Le suj. désigne un pigeon ou une tourterelle] Faire entendre le cri propre à son espèce. La colombe au col noir roucoule sur les toits, Et sur les flots dormants se répand une voix (Lamart., Harm., 1830, p. 488).La tourterelle mâle roucoule pour distraire et bercer sa femelle qui couve (Pesquidoux, Chez nous, 1921, p. 165).
b) P. anal. [Le suj. désigne une pers.] Émettre un son qui évoque un roucoulement. Elle avait gémi et roucoulé sous tant d'hommes qu'elle en perdait le sens de la variété (Arnoux, Seigneur, 1955, p. 23).
2. Au fig. Tenir des propos tendres, amoureux; courtiser une femme. Il passe son temps à roucouler aux pieds de cette femme (Ac.1935).Un beau gars, dont la profession avouée est de roucouler avec toutes les femmes (Gyp, Profess. lover, 1894, pp. 137-138).
B. − Empl. trans.
1. Chanter quelque chose d'une façon langoureuse. Un moment, il jette dans la conversation des imitations du parler biscayen, niçois, belge, et, aussitôt le dîner fini, se jette au piano et roucoule des mélodies espagnoles (Goncourt, Journal, 1886, p. 538).
2. Dire quelque chose sur un ton langoureux. Il se coucha à ses genoux et lui roucoula sa romance favorite, à savoir: qu'elle était charmante, pâle comme la lune, douce comme un mouton (Murger, Scènes vie boh., 1851, p. 255).
REM.
Roucoulerie, subst. fém.,hapax. Moi, les roucouleries sentimentales, les odes aux morts et à la lune, les jamais, les toujours (...) et cœtera pantoufle!... je m'en bats l'œil! (Gyp, Raté, 1891, p. 268).
Prononc. et Orth.: [ʀukule], (il) roucoule [-kul]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. A. Verbe intrans. 1. 1456-67 rencouller « faire entendre un murmure caressant (des colombes) » (Les Cent Nouvelles Nouvelles, éd. F. P. Sweetser, 88, 96); 1549 roucouler (Est.); 2. 1821 fig. part. prés. (Rougemont, Carmouche, Ferdinand, Le Fort de la Halle, p. 32 ds Quem. DDL t. 19: roucoulant comme un ramier de quinze sous); 3. 1832 « tenir des propos tendres » (Borel, Rhaps., p. 133). B. Verbe trans. 1774 (Colardeau, Ep. à M. Duhamel de Denainvilliers ds Robert G. Mots et dict.). Du rad. onomat. ruk (FEW t. 10, p. 555) qui apparaît dans différentes lang. pour caractériser le chant des pigeons, avec élargissement -ouler.
DÉR. 1.
Roucoulade, subst. fém.a) Cri du pigeon ou de la tourterelle. Synon. roucoulement.Les roucoulades nocturnes du rossignol aident une épouse infidèle à berner son mari (Dumesnil, Hist. théâtre lyr., 1953, p. 192).b) Propos ou chant langoureux. Synon. roucoulement.Ça va. Vous êtes sage. Vous comprenez, ma petite vieille, je vous ai fait des roucoulades comme ça, mais au fond je n'en pense pas un mot (Anouilh, Le Bal des voleurs, 1938, p. 186 ds Rob. 1985).Les chants sont beaux [à la messe des Bénédictins] d'une beauté qui ne veut plaire qu'à Dieu (...). Pas de roucoulades, pas de clins d'œil à l'opéra comme dans la musique de la basse époque, la nôtre (Green, Journal, 1946, p. 23). [ʀukulad]. 1reattest. 1857 (Sainte-Beuve, Caus. lundi, t. 13, p. 358); de roucouler, suff. -ade*.
2.
Roucoulis, subst. masc.Doux bruit des oiseaux qui roucoulent. Petit roucoulis de pigeon. Elles roucoulaient [mes tourterelles] comme des sources, sans arrêt tout le long du jour; de délicieux, ce bruit devint exaspérant. Miss Elvin, l'une des deux pensionnaires anglaises, à qui le roucoulis tapait particulièrement sur les nerfs, me persuada de leur donner un nid (Gide, Si le grain, 1924, p. 446). [ʀukuli]. 1reattest. 1890 (Richepin, Cadet, p. 228); de roucouler, suff. -is*.

Wiktionnaire

Verbe

roucouler \ʁu.ku.le\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire entendre, en parlant des pigeons et des tourterelles, un murmure tendre, doux et monotone.
    • En même temps, les moutons bêlent, les chevaux hennissent, les vaches beuglent, les pigeons roucoulent, les porcs grouinent, et les poules suivies des coqs s'envolent en caquetant. — (Marie Alexandre-Dumas, Madame Benoit, Paris, Michel Lévy, 1869, p.7)
    • Tout autour de la jeune femme, les pigeons voletaient, roucoulaient. Les mâles, empressés, la gorge gonflée, saluaient jusqu'à terre les femelles. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
  2. (Figuré) (Par plaisanterie) Tenir des propos tendres et langoureux.
    • Il passe son temps à roucouler aux pieds de cette femme.
  3. (Transitif) Chanter ou parler tendrement, doucement et de façon monotone.
    • Les actrices d’opéra-comique de ce temps-là ne se bornaient pas à roucouler un air ou une romance : on voulait encore qu'elles jouassent la comédie; […]. — (Eugène de Planard, « Théâtre : 1772. Mort de madame Favart, actrice », dans les Éphémérides universelles, ou tableau religieux, politique, littéraire, scientifique et anecdotique, tome 4 : Avril, 2e éd., Paris : chez Corby, 1834, p. 396)
    • Elle s’assit sur ses genoux, le caressa, roucoula, fit une longue énumération de toutes les choses indispensables prises à crédit. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, Michel Lévy frères, Paris, 1857)
    • Au musée des Arts Anciens du Namurois, la dame du guichet fut instantanément conquise par notre petite fille. « Comme elle est mignonne ! Une vraie arsouille ! » roucoulait-elle. — (Harry Pearson, Un géant au Plat Pays: Séjour chez les Belges, traduit de l'anglais par Sylvain Gilmont & Laure Harmegnies, Avin/Hannut : Editions Luce Wilquin, 2003)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ROUCOULER. v. intr.
Il se dit en parlant du Murmure tendre, doux et monotone que font entendre les pigeons et les tourterelles. Il signifie, figurément et par plaisanterie, Tenir des propos tendres et langoureux. Il passe son temps à roucouler aux pieds de cette femme. Il s'emploie aussi comme verbe transitif. Roucouler ses plaintes. Roucouler des chants tristes et langoureux. Roucouler une romance.

Littré (1872-1877)

ROUCOULER (rou-kou-lé) v. n.
  • 1Il se dit du murmure doux et tendre que font entendre les pigeons et les tourterelles. Des tourterelles blanches et des pigeons bleus voltigeaient et roucoulaient dans ces arbres, Chateaubriand, Itin. part. I.
  • 2 Fig. et familièrement. Tenir à une femme des propos tendres et langoureux. Il roucoulait aux pieds de sa maîtresse.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

  • 3 V. a. Roucouler une romance plaintive.

HISTORIQUE

XVIe s. Ils jargonnent comme les jars, ils roucoulent comme colombes, Paré, Animaux, 25.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « roucouler »

D’une onomatopée rouc rappelant le chant des oiseaux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « roucouler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
roucouler rukule

Citations contenant le mot « roucouler »

  • ce qui m'ennuie le plus, c'est que ça passe avec 1/5 des députés, comme beaucoup de choses d'ailleurs. un minimum de 50% de députés devrait être obligatoire, ils sont bien payés pour ça, par pour roucouler au resto du coin L'Obs, L’Assemblée vote la PMA pour toutes mais rejette le don d’ovocytes dans un couple de femmes
  • Le chat ne cessera jamais de vous surprendre. En effet, si son comportement peut vous paraitre parfois étrange, ce n'est rien à côté des sons qu'il peut émettre. Comme on le sait, il miaule parce qu'il sait que cela vous fera réagir, car en grand observateur, il a pu voir qu'un bébé qui crie vous faisait réagir. Ayant toujours plus d'une corde à son arc, le chat peut aussi ronronner, miauler mais aussi roucouler. Il s'agit certainement du bruit le plus adorable qu'il puisse faire. Qu'est-ce que cela traduit ? Comment fait-il pour roucouler ? Est-ce un problème s'il ne le fait pas ? Blasting News, Chat : s'il 'roucoule', c'est plutôt bon signe
  • Il y a un pigeon qui vient tous les jours sur mon balcon pour roucouler contre le compresseur d’air climatisé. Le dialogue ne semble pas évoluer, le compresseur garde ses distances. Mais le pigeon est persistent. l-express.ca, Le sens de la désorientation - l-express.ca
  • Lorsque l'on parle du comportement d'un chat, on a vite fait de s'inquiéter, surtout si ce dernier ne fait pas comme les autres. Dans ce cas, il est important de ne pas agir avec hâte ou de vouloir à tout prix lui apprendre à roucouler. Blasting News, Si votre chat 'roucoule', c'est plutôt une bonne nouvelle

Images d'illustration du mot « roucouler »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « roucouler »

Langue Traduction
Anglais coo
Espagnol arrullo
Italien tubare
Allemand gurren
Chinois
Arabe سجع
Portugais coo
Russe ворковать
Japonais クー
Basque coo
Corse coo
Source : Google Translate API

Synonymes de « roucouler »

Source : synonymes de roucouler sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « roucouler »

Partager