La langue française

Révulsif

Définitions du mot « révulsif »

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉVULSIF, -IVE, adj. et subst. masc.

MÉD., THÉRAP.
I. − Adj. Qui provoque une révulsion. Propriétés révulsives; cataplasme, médicament, sinapisme révulsif. Le cautère devient dans cette circonstance un moyen révulsif, qu'on entretient pendant huit à dix jours, et qu'on renouvelle ensuite en le promenant sur d'autres points de la même région (Nélaton,Pathol. chir., t. 1, 1844, p. 42).Le traitement de la paralysie du radial, au début, comportera des applications révulsives ou vésicantes sur l'épaule et le bras (Garcin,Guide vétér., 1944, p. 132).
P. métaph. « Ponia. » [Poniatowski] Voilà l'élément révulsif qui va le faire réagir [J. Chirac]. Mais précautionneusement. Présidentialiste par nature, par formation, il ne veut surtout pas entrer en compétition ou en conflit avec le chef de l'État (Le Nouvel Observateur, 30 août 1976, p. 17, col. 1).
II. − Subst. masc. Substance ou procédé thérapeutique servant à provoquer une révulsion. La plupart des traitements systématiques conseillés comprennent l'emploi de révulsifs extérieurs (frictions d'essence de térébenthine, de vinaigre chaud...) (Nocard, Leclainche,Mal. microb. animaux, 1896, p. 305).Il prescrivit je ne sais plus quel révulsif pour décongestionner mes poumons, et promit de revenir le lendemain (Gide,Si le grain, 1924, p. 559).
P. métaph. Les sentiments excités par chacun se contrarient, et c'est, dans une certaine mesure, comme je l'éprouvai en allant chez le chef de la Sûreté, un révulsif au moins momentané et assez agissant des tristesses sentimentales que la peur (Proust,Fugit., 1922, p. 443).
Prononc. et Orth.: [ʀevylsif], fém. [-i:v]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1538 adj. « qui détourne d'un organe le principe d'une maladie qui semble s'y être fixée » ayde ... revulsive (Jehan Canappe, Le Guidon en fr., fol. 329 ds Sigurs, p. 543); 1814 subst. (Nysten). Dér. sav. du lat. revulsus, part. passé de revellere, v. révulser. Fréq. abs. littér.: 14.

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉVULSIF, -IVE, adj. et subst. masc.

MÉD., THÉRAP.
I. − Adj. Qui provoque une révulsion. Propriétés révulsives; cataplasme, médicament, sinapisme révulsif. Le cautère devient dans cette circonstance un moyen révulsif, qu'on entretient pendant huit à dix jours, et qu'on renouvelle ensuite en le promenant sur d'autres points de la même région (Nélaton,Pathol. chir., t. 1, 1844, p. 42).Le traitement de la paralysie du radial, au début, comportera des applications révulsives ou vésicantes sur l'épaule et le bras (Garcin,Guide vétér., 1944, p. 132).
P. métaph. « Ponia. » [Poniatowski] Voilà l'élément révulsif qui va le faire réagir [J. Chirac]. Mais précautionneusement. Présidentialiste par nature, par formation, il ne veut surtout pas entrer en compétition ou en conflit avec le chef de l'État (Le Nouvel Observateur, 30 août 1976, p. 17, col. 1).
II. − Subst. masc. Substance ou procédé thérapeutique servant à provoquer une révulsion. La plupart des traitements systématiques conseillés comprennent l'emploi de révulsifs extérieurs (frictions d'essence de térébenthine, de vinaigre chaud...) (Nocard, Leclainche,Mal. microb. animaux, 1896, p. 305).Il prescrivit je ne sais plus quel révulsif pour décongestionner mes poumons, et promit de revenir le lendemain (Gide,Si le grain, 1924, p. 559).
P. métaph. Les sentiments excités par chacun se contrarient, et c'est, dans une certaine mesure, comme je l'éprouvai en allant chez le chef de la Sûreté, un révulsif au moins momentané et assez agissant des tristesses sentimentales que la peur (Proust,Fugit., 1922, p. 443).
Prononc. et Orth.: [ʀevylsif], fém. [-i:v]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1538 adj. « qui détourne d'un organe le principe d'une maladie qui semble s'y être fixée » ayde ... revulsive (Jehan Canappe, Le Guidon en fr., fol. 329 ds Sigurs, p. 543); 1814 subst. (Nysten). Dér. sav. du lat. revulsus, part. passé de revellere, v. révulser. Fréq. abs. littér.: 14.

Wiktionnaire

Adjectif

révulsif masculin

  1. (Médecine) Qualifie les médicaments et autres moyens employés pour décongestionner un endroit du corps en attirant le sang ailleurs.
    • Lotions excitantes. — Ces lotions, que l'on nomme encore lotions révulsives, ont pour but d'activer la circulation du sang dans le cuir chevelu et de ranimer la pousse des cheveux. — (Marcel Hégelbacher; La Parfumerie et la Savonnerie. -1924, p.143)
    • Saignée révulsive.

Nom commun

révulsif \ʁe.vyl.sif\ masculin

  1. Médicament révulsif.
    • Les vésicatoires, les sinapismes et les rubéfiants agissent souvent comme des révulsifs.
    • La fièvre se dessinait d’une façon redoutable. Il fallait des ventouses et des révulsifs à la nuque, de la glace autour du front. — (Jules Claretie, Le Train 17, 1877)
    • Dans ce cas, le catholicisme jouerait tout à la fois le rôle d’un révulsif et d’un déprimant. — (Joris-Karl Huysmans, En route, 1895)


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉVULSIF, IVE. adj.
T. de Médecine. Il se dit des Médicaments et autres moyens employés pour détourner d'un organe le principe d'une maladie qui semble s'y être fixé. Saignée révulsive. On l'emploie aussi comme nom masculin. Faire usage de révulsifs. Les vésicatoires, les sinapismes sont des révulsifs.

Littré (1872-1877)

RÉVULSIF (ré-vul-sif, si-v') adj.
  • Terme de médecine. Se dit de divers moyens que l'art emploie pour détourner le principe d'une maladie, une humeur, vers une partie plus ou moins éloignée.

    S. m. Remède révulsif. Les rubéfiants et les vésicatoires agissent souvent comme des révulsifs.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « révulsif »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
révulsif revylsif

Citations contenant le mot « révulsif »

  • Pour lui, cette mesure est extrêmement dangereuse pour l'Île de Beauté à quelques semaines des vacances d'été. "En venant imposer aux fidèles de la Corse ou à ceux qui viendraient la découvrir cet été de montrer patte blanche avant d’arriver, on leur adresse un message de suspicion profondément révulsif et choquant", explique Jean-Noël Marcellesi, qui espère que "le gouvernement et que le président Emmanuel Macron stopperont cette forme inacceptable de ségrégation sanitaire".  Europe 1, En Corse, un passeport sanitaire donnerait "le coup de grâce à la saison touristique"
  • Pour terminer, autant, le Dr Choguel K. MAIGA, en dépit de tout le respect et l’amitié que notre Rédaction lui a toujours portés, pour y avoir participé sans encore solder les comptes, n’est pas fondé en totale crédibilité et moralité à gloser sur la mauvaise gouvernance, la mal gouvernance, la corruption et les scandales, autant il est révulsif de voir que ceux qui ont envoyé les enfants des autres se faire tuer refuser d’assumer et tenter d’accuser les enfants ds’autres (FORSAT) à leur place. Tout ce qui reste aujourd’hui au M5-RFP, c’est le verbiage, la diversion pour masquer sa déconfiture et son implosion prochaine. Aussi, dans un baroud d’honneur, il fait dans le charivari politicien et le touche à tout. Comme le dossier Soumi dont ils se sont emparés pour amuser la galerie. À force de démagogie et de populisme, on veut faire aujourd’hui croire que l’honorable Soumaïla CISSE n’est pas un otage, mais un prisonnier politique dans les geôles du régime. Car, ce qui est arrivé Soumi peut arriver à chacun d’entre nous. En tout cas nous villageois. De grâce, ne faisons pas de l’enlèvement de Soumaïla CISSE un règlement de compte politicien. Une épouse attend son mari, des enfants attendent leur papa… depuis 120 jours ! De grâce ! Unissons-nous autour de ce dossier. , M5 – RFP: la déconfiture - Bamada.net
  • À Paris, il n'a pas convaincu. Il a agi comme un révulsif, sans grand succès, et à la fin de la saison, le PSG ne l'a pas prolongé. Sans équipe et sans perspectives, la saison 2017-18 s'est déroulée sans but, après quoi Rennes est venu à son secours la saison dernière. BeSoccer, Ben Arfa très proche de rejoindre Valladolid - BeSoccer
  • La moxibustion est une thérapie de médecine traditionnelle chinoise consistant à brûler des bâtons de moxa, enroulés dans de l'herbe séchée, sur des points particuliers du corps, en tant que révulsif. , Les thérapies de médecine traditionnelle chinoise ont de plus en plus d'adeptes étrangers_French.news.cn
  • Voilà l'histoire, agrémentée d'une ébauche d'idylle amoureuse, sans doute juste fantasmée, et d'une incursion dans les studios de la télé où sévit le vieil animateur, sosie de Robert de Niro (pas étonnant, c'est lui !) d'une émission à la Drucker que Fleck, détraqué mais madré, choisit pour faire son « coming out » de tueur et exiger que, dorénavant, on ne l'appelle plus que « Joker ». Une histoire qui, malgré l' incontestable savoir-faire de son metteur en scène - le réalisateur Todd Phillips, jusqu'ici connu surtout pour sa trilogie comique « Very bad Trip » - et son très paradoxal désir de faire écho avec empathie aux très actuels problèmes d'injustice sociale, risque de vous laisser très partagés : pitié plombante puis horreur glaçante, le cocktail serait plus nauséeux que grisant… s'il n'était servi par un interprète ici absolument prodigieux : Joaquim Phoenix. Celui qui fut le « Gladiator » de Ridley Scott et l'inoubliable « Master » de Paul-Thomas Anderson a volontairement perdu vingt-deux kilos pour incarner ce Joker totalement inédit, bien loin du traditionnel ennemi Batman (ici complètement absent). Méconnaissable, il campe avec une intensité sidérante une sorte de héros hugolien maudit, que l'on pourrait presque aimer s'il n'était pas, à la fin, si irrévocablement révulsif. Une performance rare ! Les Echos, « Joker » : comment se forge un Méchant | Les Echos
  • L’autre soir, vous avez emporté mon adhésion pleine et entière quand vous avez haussé vos sourcils en virgule pour devenir… un robinet d’eau froide. Avec un sens du détail hilarant et un art du bruitage tonitruant, vous avez mimé le grondement révulsif d’un tuyau qu’on aimerait plus discret quand on rentre d’une escapade sexuelle. Bien sûr, la partenaire que l’on cherche à ne pas réveiller ne se prive pas d’en faire autant de son côté. Mais tout serait plus simple si la plomberie avait la discrétion complice et si l’eau coulait tiède et apaisante sur un corps à laver de sa culpabilité imprévue. Libération.fr, Philippe Caubère, toujours solaire - Culture / Next
  • Attention, ce remède est réservé aux adultes et la tolérance varie d'une personne à l'autre : il faut laisser agir jusqu'à ce que la peau rougisse et qu'une sensation de chaleur soit ressentie (8 à 12 minutes). On retire alors aussitôt le cataplasme : il ne faut pas que cela brûle la peau. Le cataplasme agit par un effet révulsif : il provoque un afflux de sang dans la zone d'application, ce qui décongestionne les bronches. Pleinevie.fr, Toux grasse ou sèche : comment la calmer naturellement ? - Pleine vie

Traductions du mot « révulsif »

Langue Traduction
Anglais repulsive
Espagnol repulsivo
Italien ripugnante
Allemand abstoßend
Chinois 丑恶
Arabe تنافرى
Portugais repulsivo
Russe отталкивающий
Japonais 嫌悪
Basque repulsive
Corse repulsivu
Source : Google Translate API

Synonymes de « révulsif »

Source : synonymes de révulsif sur lebonsynonyme.fr

Révulsif

Retour au sommaire ➦

Partager