La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « vésicant »

Vésicant

Variantes Singulier Pluriel
Masculin vésicant vésicants
Féminin vésicante vésicantes

Définitions de « vésicant »

Trésor de la Langue Française informatisé

VÉSICANT, -ANTE, adj.

A. − MÉD. Qui produit des vésicules, des ampoules sur la peau ou sur les muqueuses. Emplâtre vésicant. Des urines tellement ammonicacales qu'elles étaient vésicantes (Cl. Bernard, Notes, 1860, p. 32).
Empl. subst. masc. Substance vésicante. Les vésicants jouissent de la propriété de faire, par leur application sur elle, rougir la peau, comme la farine de moutarde, qui provoque une congestion cutanée destinée à soulager un organe profond voisin d'un trop grand afflux de sang (Garcin, Guide vétér., 1944, p. 18).
B. − Gaz vésicant. Gaz de combat provoquant de graves lésions de la peau et des voies respiratoires, tel l'ypérite. Il nous faut également signaler (...) l'aspect diphtéroïde que prennent les gorges soumises à l'action de certains gaz vésicants (Aviragnet, Weill-Hallé, Marie dsNouv. Traité Méd.fasc. 21928, p. 722).
Prononc. et Orth.: [vezikɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1. 1478 « qui produit des vésicules, des ampoules sur la peau » (N. Panis, Le Guidon en françois, fo40 ds Sigurs); rare av. le xixes. 1812 (Mozin-Biber); 1814 subst. (Nysten); 2. 1928 se dit de gaz qui provoquent des lésions des voies respiratoires, de la peau (Aviragnet, Weill-Hallé, Marie loc. cit.). Empr. au lat.vesicans, de vesicare « gonfler, former des ampoules ».

Wiktionnaire

Nom commun - français

vésicant \ve.zi.kɑ̃\ masculin

  1. (Par ellipse) Produit vésicant.
    • Un vésicant.
  2. (En particulier) (Zoologie) Insecte qui, séché et réduit en poudre, est vésicant.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. (Militaire) Agent chimique attaquant de façon irréversible les muqueuses et plus particulièrement les voies respiratoires provoquant des lésions cutanées sous forme de cloque.
    • Les vésicants sont des agents létaux qui provoquent des brûlures, des vésications et des nécroses lorsqu’ils sont au contact de la peau, ainsi qu’une toxicité générale. — (Y. Buisson, J. D. Cavallo, J. J. Kowalski, C. Renaudeau, J. Y. Tréguier, Les risques NRBC, savoir pour agir, Xavier Montauban SA, 2004)

Adjectif - français

vésicant \ve.zi.kɑ̃\ masculin

  1. (Médecine) Qui produit des ampoules sur la peau.
    • Les Aroïdées habitent généralement les lieux humides, marécageux, et les bois très-ombragés; elles sont presque toutes âcres, même vésicantes. On distingue dans cette famille le Gouet ou Pied-de-veau (Arum L.), le Calla et l’Acorus. — (J.-P. Lamouroux, Précis de Phytographie ou d'Histoire Naturelle des plantes, Paris, 1828, p. 333)
    • Une poussière rouge, vésicante, vénéneuse, y est soulevée par un vent brûlant comme le Foehn ou le Sirocco ; elle vous entre dans les pores, soulevant la peau en larges cloques, comme le font les piqûres des maringouins. — (Jean Ray, Harry Dickson, L'Effroyable Fiancé, 1932)
    • Le crapaud ingère sans dommage des proies toxiques, telles que les coléoptères vésicants (cantharides, méloés), des araignées et des chenilles urticantes. — (Jean Rostand, La Vie des crapauds, 1933)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

VÉSICANT (vé-zi-kan, kan-t') adj.
  • 1 Terme de médecine. Qui fait naître des ampoules à la peau, qui produit la vésication.

    Substantivement. Les vésicants.

  • 2 S. m. pl. Terme de zoologie. Les vésicants, famille d'insectes coléoptères, appelés épispastiques par certains auteurs, et se composant principalement des genres cantharide, lytta, méloé et mylabre de Linné, ou des genres qui ont été formés à leurs dépens.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « vésicant »

Lat. vesicare, produire des vessies, de vesica, vessie (voy. ce mot).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

D’après le Robert historique, ce mot est formé aux XIV-XVes siècles à partir de vesicans, participe présent de vesicare. Il est rare avant 1812.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « vésicant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vésicant vesikɑ̃

Citations contenant le mot « vésicant »

  • Cent cinquante tonnes de chlore sont portées par le vent en un lourd nuage jaunâtre flottant à un mètre des tranchées. Près de la moitié des hommes intoxiqués ne survivront pas. En conséquence, dès avril 1915, priorité est donnée aux moyens de protection personnelle contre les gaz. Aux mouchoirs et chaussettes imbibés d’urine des premiers jours succèdent des compresses d’hyposulfite de soude puis des cagoules et enfin, en 1916, des masques avec des cartouches interchangeables. Divers modèles à gaz et filtres, dont les masques à oxygène L. P., sont développés pour contrer les effets des différents gaz, mais le plus difficile à gérer, du fait de son effet vésicant, est le gaz moutarde. CNRS Le journal, Mascarade tragique et guerre chimique | CNRS Le journal
  • En cas de brûlure chimique : ce type de brûlure est causé par un produit chimique (un acide fort, un vésicant). Dans ce cas, le premier réflexe est d’amener immédiatement la victime sous la douche et d’arroser abondamment et longuement la brûlure à l’eau tiède, durant 30 à 60 minutes. Pendant qu’elle est sous le jet d’eau, il faut lui faire enlever ou découper ses vêtements et retirer les bijoux. Le but est de diluer et éliminer le produit chimique le plus tôt possible après le contact. Évitez tout contact entre l’eau de rinçage et la peau saine. Enfilez ensuite des gants de protection et mettez les vêtements contaminés dans un sac en plastique double pour éviter tout autre brûlure. Contactez pendant le rinçage à l’eau les secours ou un centre antipoison. Femme Actuelle, Brûlures chez l’enfant : comment les soigner à la maison ? : Femme Actuelle Le MAG
  • En juillet, des combattants peshmergas (kurdes) ont ainsi affirmé avoir été victimes de projectiles dégageant un « gaz jaune avec une forte odeur d’oignon pourri » - probablement du gaz chloré, ou bien de l’Ypérite, dit gaz moutarde, un vésicant qui provoque des dommages irrémédiables à la peau, aux yeux et aux muqueuses, et auquel il n’existe aucun antidote. L’information a été confirmée par l’Observatoire syrien des droits de l’Homme. www.pourquoidocteur.fr, Attaque bioterroriste : comment la France se prépare
  • Les guerres modernes, notamment en Syrie n'ont pas inventé l'attaque chimique. En juillet 1917, les Allemands introduisent l'ypérite (gaz moutarde), toxique vésicant (détruisant la peau et les voies respiratoires). En réplique du côté français, ce sont les usines du Rhône qui vont le fabriquer dans leur usine de Roussillon (38), où le toxique est chargé dans les obus jusqu'à l'armistice. Vingt tonnes de ce toxique redoutable sont produites par jour à Roussillon en 1918 par une main d'œuvre majoritairement féminine. L'Essor Isère, La guerre, un stimulateur de l'innovation ?
  • Il s’agit en fait d’un sulfure d’éthyle dichloré. Dégageant une odeur caractéristique de moutarde, d’où son autre nom de « gaz moutarde », il était plus stable et plus facilement manipulable. Biologiquement, il exerce des effets à long terme plus graves : il attaque les muqueuses (bouche, nez, yeux) et entraîne la formation de cloques sur la peau et les voies respiratoires, d’où son nom de gaz vésicant. La Croix, Le casse-tête de la destruction des anciennes armes chimiques

Traductions du mot « vésicant »

Langue Traduction
Anglais vesicant
Espagnol vesicante
Italien vescicante
Allemand vesicant
Chinois 发泡剂
Arabe المنفط
Portugais vesicante
Russe нарывной
Japonais 発泡剤
Basque vesicant
Corse vesicant
Source : Google Translate API

Vésicant

Retour au sommaire ➦

Partager