Résonance : définition de résonance


Résonance : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RÉSONANCE, subst. fém.

A. − SC. PHYS. Augmentation de l'amplitude d'oscillation d'un système physique lorsque celui-ci est excité au voisinage de l'une de ses fréquences propres. Effet de résonance, fréquence de résonance, (entrer, être) en résonance. Il pourrait s'agir d'un phénomène de résonance entre le mouvement orbital et les vibrations d'une étoile (Schatzman, Astrophys., 1963, p. 93).Résonance mécanique. L'exemple le plus simple de résonance mécanique est celui de la balançoire, qui ne prend un mouvement d'amplitude notable que si on lui communique des impulsions accordées sur ses propres oscillations. La mise en branle d'une cloche s'effectue de la même manière (Lar. encyclop.).
Résonance d'amplitude, résonance de déplacement. ,,Une résonance d'amplitude existe entre un corps ou un système et une force sinusoïdale appliquée si la moindre variation dans la fréquence de la force provoque une diminution dans l'amplitude du déplacement au point d'application`` (Pir. 1964).
Courbe de résonance. Courbe représentative de la réponse d'un système résonnant à des excitations dont on fait varier la fréquence. Mesurant chaque fois au micromètre secondaire la longueur maximum des étincelles, il trace une courbe de résonance (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 243).
PHYS. NUCL. Résonance magnétique. ,,Méthode d'orientation du moment magnétique des corpuscules, caractéristique analogue à celle d'un petit aimant`` (Musset-Lloret 1964). Résonance magnétique électronique ou résonance électronique de spin ou résonance paramagnétique électronique. ,,Absorption sélective d'un rayonnement électromagnétique par un échantillon de matière soumis à l'action d'un champ magnétique lorsqu'il présente un paramagnétisme électronique`` (Méd. Flamm. 1975). La résonance magnétique électronique se manifeste dans certains métaux, dans certains semi-conducteurs (Nucl.1975).Résonance magnétique nucléaire (abrév. R.M.N.). ,,Transitions induites entre états d'énergie d'un noyau soumis à un champ magnétique fort, lorsqu'on produit perpendiculairement à ce dernier un champ magnétique faible oscillant à des fréquences bien définies`` (Méd. Flamm. 1975). Synon. résonance paramagnétique nucléaire (Nucl. 1964).Résonance neutronique. ,,Phénomène par lequel des neutrons libérés au cours d'une réaction, par exemple dans un barreau d'uranium, ne peuvent sortir du métal, leur énergie étant trop faible`` (Pir. Atom. 1959). Résonance nucléaire. ,,Accroissement brusque de la section efficace d'un noyau pour une réaction nucléaire lorsque l'énergie de la particule incidente est égale à la différence de deux niveaux d'énergie du noyau`` (Ostaya s.d.). Cette résonance nucléaire, en particulier celle du proton, fut très vite utilisée pour mesurer les interactions entre les moments magnétiques nucléaires (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 253).
Subst. + de résonance.Énergie de résonance. ,,Valeur de l'énergie cinétique de la particule incidente correspondant à une résonance dans une réaction nucléaire`` (Nucl. 1975). Potentiel de résonance. Tension à laquelle un atome peut émettre une radiation (d'apr. Duval 1959). Potentiels d'ionisation et de résonance (M. de Broglie, Rayons X, 1922, p. 24).
OPT. Résonance optique. ,,Cas limite de fluorescence, où la radiation du spectre électronique émise par les atomes excités d'un gaz ou d'une vapeur en revenant à l'état fondamental a la même fréquence que la radiation excitatrice`` (Mathieu-Kastler Phys. 1983). Théorie des quanta, théorie qui s'adapte aussi aux résonances optiques (M. Curie, Luminescence, 1934, p. 11).Raie de résonance. V. raie1.
B. −
1. Faculté de résonner, propre à certains objets, à certains milieux; prolongement ou amplification des sons. La résonance de la salle du Conservatoire (Ac.1935).V. grignotement ex. 1.
2. Spécialement
a) ACOUST., ACOUST. MUSICALE. Propriété d'accroître la durée ou l'intensité du son; son résultat. Debussy a conçu le piano comme un instrument original (...) où les cordes frappées ne sont pas capables seulement de résonance mais du chant même (Suarès, Debussy, 1936, p. 74).
Boîte, caisse, corps de résonance. Enceinte fermée dans laquelle se produisent des phénomènes de résonance. Ce luth (...) était une sorte de guitare à neuf cordes, avec une caisse de résonnance un peu plus étendue que celle de la guitare (Combarieu, Rapp. mus. et poés., 1894, p. 154, n. 1).Les harpes (...) avec corps de résonance montant obliquement ne sauraient avoir donné naissance à la lyre (Schaeffner, Orig. instrum. mus., 1936, p. 205).
[En parlant d'un lieu] ,,Le mot « résonance » (...) est pris ici dans le sens des vieux traités d'acoustique (...): prolongation de la durée du son dans une salle par les échos sur les parois`` (J. phys. et Radium, 1930, p. 673D). Synon. réverbération.[Il faut dans la salle] éviter les phénomènes de résonance et d'écho qui prolongent les sons et nuisent à la pureté de l'émission [radiophonique] (J. Mercier, Radio-électr., t. 1, 1937, p. 326).
b) MÉD., PHYSIOL. Bruit que l'on distingue en auscultant le larynx, le cou et le thorax d'un individu qui parle (d'apr. Littré-Robin 1858); amplification des sons, par le jeu des organes phonateurs, dans une ou plusieurs parties des cavités de la bouche et du nez. On peut rencontrer toutes les nuances de résonance thoracique (Cadet de Gassicourt, Mal. enf., t. 1, 1880, p. 204).
Résonance de la voix. Renforcement de la voix par la cage thoracique et le système phonateur. Tout sujet doué de bons poumons, d'un larynx et de cavités de résonnance normaux, servis par un système nerveux bien équilibré peut chanter (Arger, Init. art chant, 1924, p. 9).
C. − Au fig.
1. Ce qui fait vibrer l'esprit ou le cœur. Synon. écho, retentissement.Résonances intérieures, profondes; résonances politiques; sourde, triste résonance; éveiller des résonances. S'ils [les émotifs secondaires] sont actifs, l'afflux du passé donne de l'étoffe et de la résonance à toute leur création (Mounier, Traité caract., 1946, p. 318).À ces infinis de la grandeur, le mathématicien donne une signification plus analysée, plus précise, par contre toute dépouillée de résonance affective et sentimentale (Gds cour. pensée math., 1948, p. 188).
En partic. Effet produit, écho rencontré. Résonances historiques, morales. Des historiens de valeur ont fui, ne disons pas les « grands sujets » − la formule a de fâcheuses résonances académiques − les amples sujets si l'on préfère, ceux qui débordent le cadre étroit de la monographie (L. Febvre, Entre Benda et Seignobos, [1933] ds Combats, 1953, p. 80):
Nous voyons aujourd'hui que la résonance, après plus de soixante ans, de l'œuvre unique et très peu volumineuse de Baudelaire, emplit encore toute la sphère poétique, qu'elle est présente aux esprits, impossible à négliger, renforcée par un nombre remarquable d'œuvres qui en dérivent... Valéry, Variété II, 1929, p. 150.
[Avec un compl. prép. sur] L'accord magnifique de ces trois mots, quand le temps le transporte et le fait traverser le XIXesiècle, trouve un renforcement inattendu et une résonance extraordinaire sur la poésie romantique (Valéry, Variété [I], 1924, p. 96).
P. anal., PEINT. La résonance du coloris. L'important c'est (...) l'art du coloriste à conserver partout et toujours aux couleurs de sa gamme, quelle qu'elle soit, leur principe et leur propriété, leur résonance et leur justesse (G. Dumas, Psychol., 1924, p. 323).
2. PSYCHOL. ,,Mode de retentissement d'un événement vécu`` (Sill. 1965).
[Dans la typologie de Rorschach] Résonance intime. Attitude fondamentale du sujet envers l'objet, ce qui est le plus fondamental de son comportement affectif. Le test de Rorschach (...) permet de déterminer le « type de résonance intime » d'un sujet en faisant le rapport des réponses déterminées par le mouvement à celles qui sont dues à la couleur (Sill.1965).
,,Communication non verbale qui peut exister entre personnes, grâce à quoi nous connaissons et éprouvons des sentiments`` (Sill. 1965).
D. − CHIM. ,,On dit qu'il y a résonance entre plusieurs formules lorsqu'on peut faire appel indifféremment à l'une de ces formules pour représenter la molécule`` (Duval 1959). Il y aurait ici une sorte de « résonance électrochimique », coïncidence des périodes propres du solvant et des ions intramoléculaires (J. Phys. et Radium,1926,p. 327D).
Prononc. et Orth.: [ʀezɔnɑ ̃:s]. Ac. 1798, 1835: résonnance; dep. 1878: résonance. ,,Un seul n, comme ds consonance, dissonance, assonance. Mais résonner, résonnant`` (Le Gal ds Dupré 1972). V. aussi supra ex. de Combarieu et de Arger: -nn-. Étymol. et Hist. 1. Ca 1365 « prolongation de la durée d'un son » (Oresme, Monnoies, éd. L. Wolowski, p. 79); 2. 1746 spéc. « propriété d'un corps d'entrer en vibration » (Condillac, Essai, 2epart., p. 25). Dér. de résonner*; suff. -ance*; le lat. resonantia est att. au sens de « écho » seulement chez Vitruve. Fréq. abs. littér.: 317. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 44, b) 39; xxes.: a) 254, b) 1 135. Bbg. de Gorog (R.). L'Étymol. et la formation des mots désignant « bruit » en fr. médiév. R. Ling. rom. 1977, t. 41, p. 372. − Gohin 1903, p. 369. − Schneiders (H.-W.). Der französische Wortschatz zur Bezeichnung von « Schall ». Genève, 1978, p. 91, 106.

Résonance : définition du Wiktionnaire

Nom commun

résonance \ʁe.zɔ.nɑ̃s\ féminin

  1. Propriété de résonner que possèdent certains objets, certains milieux.
    • La résonance d’une cloche, de l’air, de la salle du Conservatoire.
    • Caisse de résonance.
    • elle croyait percevoir des sonneries de clairon, le vacarme que son père faisait, le matin, en se levant, la résonance de ses éperons dans le corridor, la porte qu’il n’avait jamais pu s’habituer à refermer doucement — (Georges Simenon, La Fenêtre des Rouet, La Jeune Parque, 1945)
  2. (Physique) Propriété d’un corps d’entrer en vibration quand il est soumis à une excitation convenable.
    • Les supports élastiques peuvent être constitués par des lames vibrantes dont on connaît la période propre, ce qui permet de préestimer la vitesse de rotation à laquelle sera observée la résonance. — (Eugène F. Giboin, Aide-mémoire Martinenq des constructions navales, 1958)
  3. (Chimie) Méthode ayant pour objet de décrire mathématiquement la répartition des électrons dans une entité moléculaire à liaisons délocalisées par une combinaison des répartitions électroniques dans des structures hypothétiques à liaisons localisées.
  4. (Musique) Prolongation de la durée d’un son.
  5. Effet qui se répercute dans les esprits collectivement.
    • Il évitait de donner trop de résonance à une affaire criminelle.
  6. Effet qui se répercute dans l'être d'une personne.
    • Être ému par la souffrance de l'autre, ressentir soi-même de la souffrance parce qu'il souffre, être joyeux lorsqu'il est en joie et triste lorsqu'il est affligé relèvent de la résonance émotionnelle. — (Mathieu Ricard, Plaidoyer pour l'altruisme, NiL, Paris, 2013, p. 40)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Résonance : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉSONANCE. n. f.
Propriété de résonner que possèdent certains objets, certains milieux. La résonance d'une cloche. La résonance de l'air. La résonance de la salle du Conservatoire. Caisse de résonance. En termes de Physique, il désigne la Propriété d'un corps d'entrer en vibration quand il est soumis à une excitation convenable. Les résonances produites par la vibration des cordes d'un instrument.

Phonétique du mot « résonance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
résonance resɔ̃ɑ̃s play_arrow

Citations contenant le mot « résonance »

  • Cette exposition souhaite ouvrir la programmation du musée au-delà du XIXe siècle en explorant les prolongements du romantisme dans l’art contemporain, en résonance avec ses collections. À la manière des écrivains et peintres romantiques qui inscrivaient les passions au cœur de leur création, l’exposition invite à une découverte esthétique du cœur et de sa représentation. , Que faire à Paris ce vendredi 31 juillet ?
  • Doris Lamprecht : Certains rôles trouvent des échos dans sa vie au moment où on les aborde. J’ai adoré jouer cette première prieure qui tout à coup rejette tout, alors qu’elle a porté la croix pendant des années. C’est une figure extraordinaire. Je suis croyante mais parfois, la foi devient compliquée. Vocalement, j’aurais aimé chanter Mère Marie, mais la prieure est un personnage plus construit, qui souffre et qui meurt, et qui touche par son côté extrêmement humain. La mort était l’apothéose de mon rôle, alors que Mère Marie n’est pas humaine avec sa rigueur, son refus de s’abandonner et son aigreur : elle est en apothéose tout le temps. La prieure va jusqu’à remettre Dieu en question. On peut être habité par la foi tout en doutant, ce qui n’est pas forcément choquant. Cet opéra a des résonances autobiographiques avec Poulenc, lui-même très croyant. Mireille Delunsch, qui mettait en scène le spectacle, connaissait bien le sujet et aimait chaque personnage. L’actrice Fanny Ardant, qui m’a dirigée dans Véronique d’André Messager au Théâtre du Châtelet, disait aussi que lorsqu’elle travaille sur un ouvrage, elle s’efforce d’aimer chaque rôle, car on peut ainsi les conduire beaucoup plus loin. Il n’y a pas de petits rôles, il n’y a que de grands interprètes. J’ai chanté Emilia d’Otello de Verdi, dans la mise en scène de Nadine Duffaut, où le personnage était toujours sur scène, y compris lorsqu’il ne chantait pas. Je m’investis toujours à 150 % dans mes rôles, même lorsqu’il leur arrive d’avoir des présences muettes. Pour en revenir à cette prieure des Dialogues des carmélites, cette production a été pour moi violente, mais libératrice. Fragil - Culture, société, initiatives citoyennes, Rencontre avec Doris Lamprecht : Des rôles en résonance avec le vécu… - Fragil - Culture, société, initiatives citoyennes
  • La Région Nouvelle-Aquitaine est désormais bien positionnée sur la carte nationale des aides à la production audiovisuelle. Et le Festival du film francophone d’Angoulême (FFA) lui offre une belle caisse de résonance pour lui permettre de démontrer les vertus de cette politique. SudOuest.fr, Angoulême : le FFA programme quatre films soutenus par la Région
  • Le rapport pointe également du doigt les algorithmes de recommandation de Facebook, qui « alimentent la polarisation extrême des contenus », notamment en suggérant des groupes similaires aux utilisateurs. Le réseau social sert ainsi de « caisse de résonance » à l’extrémisme, selon l’audit. , Facebook, « caisse de résonance » de l’extrémisme, selon un audit cinglant
  • Le phénomène de résonance magnétique peut être abordé selon deux modèles : Techno-Science.net, 🔎 Résonance magnétique nucléaire - Définition et Explications
  • Faire du théâtre, c’est se mettre à l’écoute du monde, pour en être la caisse de résonance. De Laurent Terzieff / Le Figaro Magazine - Avril 2001
  • La gentillesse, c'est la résonance la plus profonde, la vie de deux êtres qui ont le courage de s'aimer. De Jean-Michel Wyl / L'exil
  • C'est parce que l'homme peut dire non que son oui prend une pleine résonance et se place dans le même registre que le oui de Dieu. De Paul Evdokimov / L'Amour fou de Dieu
  • Une année qui finit, c'est une pierre jetée au fond de la citerne des âges et qui tombe avec des résonances d'adieu. De Firmin van den Bosch / Aphorismes du temps présent
  • Au fil des jours ordinaires, les yeux perdent leur acuité et l'âme sa résonance. De Lionel Allard / Au fin bout de l'espoir
  • Le sublime est la résonance d'une grande âme. De Longin / Traité du sublime

Images d'illustration du mot « résonance »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « résonance »

Langue Traduction
Corse risonanza
Basque erresonantzia
Japonais 共振
Russe резонанс
Portugais ressonância
Arabe صدى
Chinois 谐振
Allemand resonanz
Italien risonanza
Espagnol resonancia
Anglais resonance
Source : Google Translate API

Synonymes de « résonance »

Source : synonymes de résonance sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires