La langue française

Remplacer

Sommaire

Définitions du mot remplacer

Trésor de la Langue Française informatisé

REMPLACER, verbe trans.

A. − [Le suj. désigne l'agent]
1. Mettre quelque chose ou quelqu'un à la place de quelque chose ou de quelqu'un d'autre.
a) [Le compl. désigne une chose]
α) Qqn1remplace qqc.2par qqc.3ou, plus rarement avec qqc.3.Synon. substituer.Sa tête avait été mise à prix; le consul promettait d'en donner le poids en or. Un Septimuleïus en fait sortir la cervelle et la remplace avec du plomb fondu (Michelet, Hist. romaine, t. 2, 1831, p. 143).En grand secret, je remplace mes bas par des chaussettes (Colette, Cl. école, 1900, p. 176).
Empl. pronom. passif. Bah! dit-il, après un petit silence... Tout se remplace (Mirbeau, Journal femme ch., 1900, p. 267).
β) En partic. Mettre quelque chose de neuf à la place de quelque chose qui a été usé, détruit ou perdu. Synon. changer.Les cousines allaient acheter une vache, pour remplacer Blanchette (Zola, Terre, 1887, p. 170).Si on vous avait volé votre coffre-fort, vous le remplaceriez (Hamp, Champagne, 1909, p. 105).
b) [Le compl. désigne une pers.] Mettre quelqu'un capable d'assumer les mêmes fonctions à la place de quelqu'un d'autre.
α) Qqn1remplace qqn2par qqn3.À deux heures du matin on vint changer le factionnaire qui était un vieux soldat, et on le remplaça par un conscrit (Hugo, Misér., t. 2, 1862, p. 176).J'ai un peu d'instruction. Ne pouvez-vous m'occuper à la mairie? − Heu, dit Lacombe... c'est-à-dire... justement je pensais remplacer les employés qui restent par des femmes (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 18).
β) Qqn1remplace qqn 2.Il s'absenta de l'Hôtel-Dieu sans congé, et, pour cette faute, fut immédiatement remplacé (A. France, Rabelais, 1909, p. 31).Je vais être obligé de remplacer Lanrezac: j'ai songé à vous (Joffre, Mém., t. 1, 1931, p. 371).
2. Créer quelque chose à la place de quelque chose d'autre, qui disparaît ainsi. Dans un moment où il lui semblait trop difficile de résister aux vœux des plébéiens, il remplaça le consulat par le tribunat militaire (Fustel de Coul., Cité antique, 1864, p. 395).
B. − [Le suj. désigne ce qui prend la place]
1. Occuper la place ou assumer la fonction de quelque chose ou de quelqu'un d'autre.
a) Qqc.3remplace qqc.2.Synon. tenir lieu de, suppléer, se substituer à.Le brasero remplace en Espagne les cheminées, qui sont fort rares (Gautier, Tra los montes, 1843, p. 40).Caderousse était assis (...) sur un de ces bancs de bois qui dans les auberges de village remplacent les chaises (Dumas père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 663).L'idée de l'expérience ne remplace nullement l'expérience (Alain, Propos, 1924, p. 605).
Empl. pronom. réciproque. Synon. s'échanger.L'état physiologique et l'état pathologique ne sauraient être considérés comme deux états distincts qui se remplacent (Cl. Bernard, Princ. méd. exp., 1878, p. 140).
b) Qqn3remplace qqn2.Assumer les fonctions ou jouer le rôle que quelqu'un d'autre avait auparavant ou habituellement. Synon. succéder à.Un vieux franc-tireur qui suivait la litière, attendant son tour pour remplacer le premier camarade qui flancherait (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Idées colonel, 1884, p. 251).Paneloux accepte de remplacer Rambert à la maison de quarantaine (Camus, Peste, 1947, p. 1386).
En partic. Exercer temporairement ou dans des circonstances déterminées les fonctions de quelqu'un qui se trouve dans l'impossibilité de les exercer. Synon. suppléer.− Monsieur le commissaire de police? − Il est absent. Je le remplace (Hugo, Misér., t. 1, 1862, p. 916).Quand la patronne fait des courses, c'est son cousin qui la remplace au comptoir (Sartre, Nausée, 1938, p. 35).
HIST. Effectuer le remplacement de quelqu'un au service militaire:
Ils s'adressaient à une agence ou à un monsieur qui (...) leur trouvait un pauvre diable, lequel consentait à les remplacer au régiment pendant sept années... Mirbeau, Journal femme ch., 1900, p. 39.
2. Prendre la place de quelque chose dans le temps. Synon. succéder à.À mesure que l'aurore remplaça l'aube, toutes ces eaux prirent alternativement les reflets changeants de la nacre (Sand, Lélia, 1839, p. 497).Le prolétariat doit (...) aboutir à un État socialiste remplaçant l'État bourgeois (Sorel, Réflex. violence, 1908, p. 263).
Empl. pronom. réciproque. Synon. se succéder.C'était plutôt comme les images d'un kaléidoscope qui se remplacent l'une l'autre dans une succession incompréhensible, absurde (Daniel-Rops, Mort, 1934, p. 203).Tour à tour les contraires s'opposent, se nient et se remplacent, sans qu'on puisse jamais atteindre une unité plus haute (J. Vuillemin, Essais signif. mort, 1949, p. 252).
Prononc. et Orth.: [ʀ ɑ ̃plase], (il) remplace [-plas]. Att. ds Ac. dep. 1694. Conjug. Prend une cédille devant a et o: il remplaçait, nous -çons. Étymol. et Hist. 1. 1606 « mettre (une chose) à une autre place » (Nicot); 1607 « remettre en place » (Vauquelin, Sat., A Thiard ds Hug.); 2. 1611 « mettre à la place d'une autre personne, d'un autre objet » (Cotgr.); 1709 « succéder à quelqu'un dans un emploi » (Lesage, Turcaret, II, 8 ds Littré); 1792 « faire à la place de quelqu'un le temps de service militaire imposé par la loi » (Rapport de Pache du 25 oct. ds Brunot t. 9, p. 944); 1835 « remplir de façon passagère les fonctions de quelqu'un » (Ac.); 3. 1616 « tenir lieu d'un objet, d'une personne » (Crespin); 4. 1679 « faire un placement nouveau d'un capital » (Rich.). Formé de re-* et de l'a. verbe emplacier « mettre en place » (emplacement*). Fréq. abs. littér.: 3 147. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 6 498, b) 6 357; xxes.: a) 5 753, b) 6 602.
DÉR.
Remplaçable, adj.Qu'on peut remplacer. Anton. irremplaçable.Alban, un peu étourdi, s'émerveillait bientôt combien un être qu'on désire est facilement remplaçable par un autre (Montherl., Bestiaires, 1926, p. 474).Mis en présence d'une solution d'électrolyte, les cations échangeables (...) sont remplaçables par ceux de la solution suivant la réaction d'équilibre (Caillère, Hénin, Minér. argiles, 1963, p. 69).[Sans compl.] Ces toilettes n'étaient pas un décor quelconque, remplaçable à volonté, mais une réalité donnée et poétique comme est celle du temps qu'il fait, comme est la lumière spéciale à une certaine heure (Proust, Prisonn., 1922, p. 33).Quoi de plus remplaçable que Mathilde? (Mauriac, Genitrix, 1923, p. 368). [ʀ ɑ ̃plasabl̥]. 1reattest. 1784 (De La Coste, Voyage philos. d'Angleterre, t. 1, p. 208; de remplacer, suff. -able*.

Wiktionnaire

Verbe

remplacer \ʁɑ̃.pla.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se remplacer)

  1. Succéder à quelqu’un dans une place, dans un emploi.
    • C’est son fils qui le remplace dans ses fonctions.
    • (Par inversion des époques)Il est en effet incontestable qu'à une époque, le détroit de Behring qui sépare aujourd'hui l’Asie de l’Amérique était remplacé par un territoire qui reliait les deux continents. — (René Thévenin & Paul Coze, Mœurs et Histoire des Indiens Peaux-Rouges, Payot, 1929, 2e éd., p. 14)
  2. Remplir de façon provisoire le rôle, les devoirs, les fonctions de quelqu’un.
    • Vous le remplacerez pendant son absence.
  3. (En particulier) (France) (Histoire) (Militaire) Faire à la place de quelqu’un le temps de service militaire imposé par la loi.
    • Il s’est fait remplacer.
  4. Tenir lieu d’une personne, d’une chose.
    • Nous nous élevons rapidement et ne tardons pas à quitter la zone des cultures tropicales et subtropicales des terres basses. Les plantations de bananes, de canne à sucre, de tabac, de patates, les nopaleries et la vigne sont remplacées par des champs de céréales, de légumineuses et de pommes de terre ; […]. — (Frédéric Weisgerber, Huit jours à Ténériffe, dans la Revue générale des sciences pures et appliquées, Paris : Doin, 1905, vol.16, pp. 1041)
    • Dans les mellahs, le moqadem des quartiers de la vie musulmane était remplacé par le cheikh el yhoud qui en assurait la police sous l'autorité du gouverneur de la ville. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 30)
  5. Donner pour successeur ; mettre à sa place.
    • Il va de soi que le même mécanicien et les mêmes chauffeurs ne pourraient faire un service de onze jours. On les remplace donc, comme il convient, de six heures en six heures. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, Hetzel, 1892, chapitre 5)
    • On l’a remplacé par son fils.
    • S’il venait à manquer, il ne serait pas facile à remplacer.
  6. (En particulier) Mettre une chose à la place d’une autre.
    • Puis, avec un gros soupir, il replia les originaux, les serra dans la poche de côté de son veston et, très soigneusement, les remplaça dans le portefeuille par les copies qu’il avait faites. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 152 de l’éd. de 1921)
    • Un nouveau beaupré, en pin d'Orégon lui aussi, remplace celui qui fut brisé dans un ouragan. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • L'élevage des vers à soie « ne paie plus ». Voilà pourquoi, aujourd'hui, dans le Gard, on arrache les mûriers : on les remplace imprudemment par des vignes.... — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Reprenons ici l'exemple de l’atrazine, appliquée pour le désherbage des voies de chemin de fer en Suisse. Après avoir été détectée dans les nappes phréatiques, l’atrazine a été remplacée par le diuron. — (Nathalie Chèvre & Suren Erkman, Alerte aux micropolluants: Pesticides, biocides, détergents, médicaments et autres substances chimiques dans l'environnement, Lausanne : P.P.U.R., 2011, p. 124)
    • La Révolution abolit la peine du pilori que, quelques années plus tard, le Code pénal remplaça par celle de l’exposition. Elle-même fut abolie en 1848. — (Le pilori des Halles, dans Hippocrate revue d'humanisme médical, janvier 1949, n° 1, p.32)
    • Les anciens impôts basés sur le Koran sont supprimés et remplacés par des contributions nouvelles qui seront recueillies par des fonctionnaires spéciaux, au lieu de l'être par les caïds. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 65)
  7. Mettre quelque chose de neuf à la place de quelque chose qui a été usé, détruit ou perdu.
    • Il faut remplacer les rideaux.
  8. (Pronominal) Prendre la place l’un de l’autre, successivement ou alternativement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REMPLACER. v. tr.
Succéder à quelqu'un dans une place, dans un emploi. C'est son fils qui le remplace dans ses fonctions. Il signifie aussi Remplir de façon provisoire le rôle, les devoirs, les fonctions de quelqu'un. Vous le remplacerez pendant son absence. Se remplacer l'un l'autre, se remplacer, Prendre la place l'un de l'autre, successivement ou alternativement.

REMPLACER signifiait, particulièrement, Faire à la place de quelqu'un le temps de service militaire imposé par la loi. Il s'est fait remplacer. Il signifie aussi Tenir lieu d'une personne, d'une chose. De tous mes amis, il ne me reste plus que lui, mais il remplace à lui seul tous les autres. La paix de l'âme est un bien que rien ne remplace. Il signifie encore Donner pour successeur, mettre à sa place. On l'a remplacé par son fils. J'ai remplacé ce meuble par un autre plus moderne. Il est difficile de remplacer un tel chef, Il est difficile de trouver un homme qui ait sa capacité, qui puisse dignement remplir sa place. S'il venait à manquer, il ne serait pas facile à remplacer.

Littré (1872-1877)

REMPLACER (ran-pla-sé. Le c prend une cédille devant a et o : remplaçons) v. a.
  • 1Tenir la place de. Nous perdons notre appui, mais vous le remplacez, Voltaire, Tancr. IV, 1. Vous ne manquerez jamais d'amis… mais les anciens amis sont les seuls qui tiennent au fond de notre être ; les autres ne les remplacent qu'à moitié, Voltaire, Lett. Mme du Deffant, 27 déc. 1758. Comme un flot disparaît sous le flot qui le suit, Un être est remplacé par l'être qu'il produit, Saint-Lambert, Sais. II. Ne sais-tu pas que, si l'on peut te suppléer, on ne saurait te remplacer ? Genlis, Mères riv. t. I, p. 131, dans POUGENS.

    Tenir lieu de. Rien ne remplace la santé. Les hommes, qui ne peuvent remplacer nos pertes, ne peuvent aussi consoler notre douleur, Massillon, Carême, Prière 2.

  • 2Succéder à quelqu'un dans une place, une fonction, un service. Il remplaça son père dans sa charge. C'est une fille que je donne à Mme la baronne pour remplacer Marine, Lesage, Turcaret, II, 8. Édouard : Et vous voulez, monsieur, remplacer un tel homme ! - Godwin : Lui succéder ; hors vous, qui peut le remplacer ? Delavigne, la Popular. IV, 2.

    Occuper momentanément la place d'un autre. Je vous ai choisi pour me remplacer.

  • 3Faire à la place d'un autre le temps de service militaire prescrit par la loi. Il est parti pour remplacer son frère. Simon Gabelin a vendu tout son bien pour acheter un homme, et se fait remplacer, Courier, Gaz. du village, n° 4.
  • 4Mettre à la place d'une personne, d'un objet. Remplacer un domestique. Vous remplacerez ces poiriers morts par des cerisiers. Elle a suivi le mauvais exemple de celles qui, étant sur le retour de l'âge, veulent remplacer de quelque chose ce qu'elles voient qu'elles perdent, Molière, Critique, 6. Andromaque, en moins d'un lustre, Remplaça deux fois Hector, Rousseau J.-B. Odes, II, 7. Que voulez-vous ? les hommes remplacent en vanité ce qui leur manque en éducation, Voltaire, Mél. litt. aux auteurs de la Bibl. Si, par quelque grande catastrophe, la nature vivante se trouvait dans la nécessité de remplacer les formes actuellement existantes, Buffon, Suppl. à l'hist. nat. Œuv. t. XI, p. 67. Le hasard voulut qu'il [Gudin, tué] fût dignement remplacé ; Gérard, le plus ancien des généraux de brigade de la division, en prit le commandement, Ségur, Hist. de Nap. VI, 7.

    Il est difficile de remplacer un tel capitaine, un tel ministre, il est difficile de trouver un homme qui ait autant de capacité que ce capitaine, ce ministre.

  • 5Servir de compensation. Ce qui remplace ce malheur [la mort du prince de Condé], et qui comble de joie, c'est la parfaite santé du roi, dont on ne peut assez remercier Dieu, Sévigné, 15 janv. 1687.
  • 6Faire un emploi obligé des fonds provenant de la vente d'un immeuble, en les appliquant à une acquisition équivalente.
  • 7Se remplacer, v. réfl. Prendre la place l'un de l'autre alternativement. Les morts et les vivants se remplacent.
  • 8 Absolument. Terme de commerce. Se rassortir des marchandises qu'on a vendues.
  • 9Être remplacé. Les vieilles amitiés ne se remplacent pas.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

REMPLACER, v. act. (Gram.) remettre une chose à la place d’une autre. J’ai employé mes fonds, je vais travailler à les remplacer. On remplace les qualités externes qui nous manquent, par celles de l’esprit & de l’ame.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « remplacer »

Re, en, et place.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du préfixe rem- et de placer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « remplacer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
remplacer rɑ̃plase

Citations contenant le mot « remplacer »

  • Sentiment. Le plus beau des bouquets offerts ne peut remplacer les sentiments ; des bijoux au moins sont nécessaires. De Alain Schifres / Le Nouveau Dictionnaire des idées reçues
  • La vie intérieure seule peut remplacer toutes les chimères. De Talleyrand
  • Le monde du partage devra remplacer le partage du monde. De Claude Lelouch / Itinéraire d'un enfant très gâté
  • Cela prend parfois beaucoup d'hommes pour en remplacer un seul. De Claire Martin / Les Morts
  • Ne perds jamais ton ignorance, tu ne pourras pas la remplacer. De Erich Maria Remarque / Interview - 1946
  • Si Dieu était ovipare, il faudrait remplacer les crucifix par des coquetiers. De François Cavanna / Le saviez-vous ?
  • A chaque lettre de deuil que je reçois, je m'amuse à remplacer le nom par le mien. De Jules Renard
  • Synonyme : Mot qu'on écrit pour remplacer celui dont on ne connaît pas l'orthographe. De Anonyme
  • Comment ai-je pu être si immature de penser qu’il pourrait remplacer les éléments manquants en moi ? De Björk / Immature
  • On a plus goût à rien mais tant besoin de tout ce qui pourrait remplacer un être indélébile. De Pascal Obispo / Personne
  • Décider de ne pas être un salopard permet de se sentir plutôt bien... Ca pourrait presque remplacer Dieu. De Ernest Hemingway / Le soleil se lève aussi
  • La science ne peut remplacer l'intuition et le sentiment, pas plus que la technique ne peut tenir lieu de morale. De Zanussi
  • La femme est ce que l'on a trouvé de mieux pour remplacer l'homme quand on a la déveine de ne pas être pédéraste. De Boris Vian
  • Il y a deux sortes d'hommes. Ceux qui combattent leur père et ceux qui cherchent toute leur vie à le remplacer. De Christian de Bartillat
  • Il y a quelques jours on annonçait que le Borussia Dortmund lorgnait sur le Lillois Jonathan Ikoné pour venir remplacer Jadon Sancho en cas de départ de l’Anglais vers la Premier League. Ce vendredi, Bild explique que Memphis Depay serait en fait la cible n°1. Evalué à 45M€, le Néerlandais ne cache pas ses envies de départ si un gros club se présentait. Sport24, Memphis Depay pour remplacer Sancho ? - Fil Info - Transferts - Football
  • À compter du 1er janvier 2022, exit les chaudières au fuel ou au charbon dans les logements neufs. Il sera tout simplement interdit d’en installer. De même qu’il sera obligatoire de remplacer les chaudières au fuel et au charbon en panne par des chaudières à moindre impact environnemental. Dossier Familial, Quelles aides pour remplacer son ancienne chaudière fuel ou charbon ? | Dossier Familial
  • Robin Williams a failli ne pas devenir le professeur Brainard de "Flubber", découvrez pourquoi et qui aurait pu le remplacer dans ce long métrage Disney. AlloCiné, Flubber (Disney+) : ces acteurs qui ont failli remplacer Robin Williams - AlloCiné
  • Des chèvres pyrénéenne et des moutons landais vont s’installer pour quelques semaines dans plusieurs endroits de la ville à partir de lundi prochain. Leurs objectif : remplacer les tondeuses thermiques.   La-R%C3%A9publique-des-Pyr%C3%A9n%C3%A9es, À Pau, des moutons et des chèvres pour remplacer les tondeuses - La République des Pyrénées.fr

Images d'illustration du mot « remplacer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « remplacer »

Langue Traduction
Anglais replace
Espagnol reemplazar
Italien sostituire
Allemand ersetzen
Chinois 更换
Arabe يحل محل
Portugais substituir
Russe замещать
Japonais 取り替える
Basque ordezkatu
Corse rimpiazzà
Source : Google Translate API

Synonymes de « remplacer »

Source : synonymes de remplacer sur lebonsynonyme.fr
Partager