La langue française

Rader

Sommaire

  • Définitions du mot rader
  • Étymologie de « rader »
  • Phonétique de « rader »
  • Citations contenant le mot « rader »
  • Traductions du mot « rader »
  • Synonymes de « rader »

Définitions du mot « rader »

Trésor de la Langue Française informatisé

RADER1, verbe trans.

MAR. [Le compl. d'obj. dir. désigne un navire] Envoyer, mettre en rade (d'apr. Le Clère 1960).
Part. passé en empl. adj. Plus loin, les navires italiens radés dans le port font la queue pour entrer [dans le canal] (Morand,Route Indes,1936, p. 88).
Prononc. et Orth.: [ʀade], (il) rade [ʀad]. Homon. rader2et les subst. rade1, 2, 3. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1556 (La Lande, tr. Dictys, l., II, 33 r ods Hug.). Dér. de rade1*; dés. -er. Cf. le dér. dérader « être entraîné par le vent, le courant, hors de la rade » dès 1529 (J. et R. Parmentier, Voyage ds Delb. Rec. d'apr. DG).

RADER2, verbe trans.

Vieux
A. − CONSTR. ,,Diviser une tranche de pierre ou de marbre, en deux morceaux, au moyen du ciseau, en la tenant debout, et en faisant deux tranchées, l'une sur une face, et l'autre par derrière`` (Noël 1968).
B. − MÉTROL. ANC. Passer une radoire sur la surface d'une mesure pleine de grains ou de sel, pour faire tomber ce qui dépasse et avoir la juste mesure; faire la mesure juste. Rader du blé (Littré).
REM.
Radeur, subst. masc.,métrol. Officier des gabelles chargé de mesurer le sel. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc.: [ʀade], (il) rade [ʀad]. Homon. rader1et les subst. rade 1, 2, 3. Étymol. et Hist. 1. 1723 « mesurer à ras à l'aide d'une radoire » (Savary, Dict. du comm. d'apr. DG); 1765 (Encyclop. t. 13); 2. 1842 (Ac. Compl.: rader. Diviser un bloc de pierre ou de marbre avec le ciseau, en formant deux tranchées en dessus et en dessous). Dér. de rad[oire]*; dés. -er; cf. le lat. radere « gratter, enlever en grattant », et en lat. médiév. « araser (une mesure de grain) » av. 1166 ds Latham.

Trésor de la Langue Française informatisé

RADER1, verbe trans.

MAR. [Le compl. d'obj. dir. désigne un navire] Envoyer, mettre en rade (d'apr. Le Clère 1960).
Part. passé en empl. adj. Plus loin, les navires italiens radés dans le port font la queue pour entrer [dans le canal] (Morand,Route Indes,1936, p. 88).
Prononc. et Orth.: [ʀade], (il) rade [ʀad]. Homon. rader2et les subst. rade1, 2, 3. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1556 (La Lande, tr. Dictys, l., II, 33 r ods Hug.). Dér. de rade1*; dés. -er. Cf. le dér. dérader « être entraîné par le vent, le courant, hors de la rade » dès 1529 (J. et R. Parmentier, Voyage ds Delb. Rec. d'apr. DG).

RADER2, verbe trans.

Vieux
A. − CONSTR. ,,Diviser une tranche de pierre ou de marbre, en deux morceaux, au moyen du ciseau, en la tenant debout, et en faisant deux tranchées, l'une sur une face, et l'autre par derrière`` (Noël 1968).
B. − MÉTROL. ANC. Passer une radoire sur la surface d'une mesure pleine de grains ou de sel, pour faire tomber ce qui dépasse et avoir la juste mesure; faire la mesure juste. Rader du blé (Littré).
REM.
Radeur, subst. masc.,métrol. Officier des gabelles chargé de mesurer le sel. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc.: [ʀade], (il) rade [ʀad]. Homon. rader1et les subst. rade 1, 2, 3. Étymol. et Hist. 1. 1723 « mesurer à ras à l'aide d'une radoire » (Savary, Dict. du comm. d'apr. DG); 1765 (Encyclop. t. 13); 2. 1842 (Ac. Compl.: rader. Diviser un bloc de pierre ou de marbre avec le ciseau, en formant deux tranchées en dessus et en dessous). Dér. de rad[oire]*; dés. -er; cf. le lat. radere « gratter, enlever en grattant », et en lat. médiév. « araser (une mesure de grain) » av. 1166 ds Latham.

Wiktionnaire

Verbe 1

rader \ʁa.de\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Métrologie) (Commerce) (Désuet) Passer une radoire sur la surface d’une mesure pleine à ras bord de grains, de sel, etc. pour en obtenir la mesure exacte.
    • [...] Pour mesurer et rader tout le Sel qui sera vendu et distribué ; ceux desdits Porteurs, à pareille somme de huit deniers pour minot, & autres mesures à l’équipolant [...] — (Louis XIII, Édict du Roy, portant réglement des droicts que doivent prendre les mesureurs et porteurs de sel, F. Morel et P. Mettayer, 1622, page 8)
  2. (Désuet) (Extrêmement rare) (Dans quelques dictionnaires) Séparer en deux à l’aide d’un ciseau une bande de pierre ou une tranche de marbre à partir d’entailles faites sur ses faces opposées[1].

Verbe 2

rader \ʁa.de\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Marine) (Désuet) Faire entrer un navire dans une rade afin d’y mouiller.
    • A moitié chemin de Cherbourg au Cap de la Hague, il y a une grande Ance nommée la Poste d'Omont-Ville, où un Navire peut rader & y être à l’abri presque de tous les vents ; car il y a des rochers vers l’eau sur lesquels on s’amare, & on porte les ancres du côté de la terre. — (René Bougard, Le petit flambeau de la mer, P.-J.-D.-G. Faure, 1763, page 19)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RADER. v. tr.
T. de Commerce. Passer une règle ou un autre instrument sur la surface d'une mesure pleine de grains, de sel, etc., pour rendre cette surface égale et par ce moyen avoir la mesure juste. Rader du grain, du sel, etc.

Littré (1872-1877)

RADER (ra-dé) v. a.
  • Terme de marine. Mettre en rade un bâtiment. Rader un navire.

HISTORIQUE

XVIe s. L'armée, aiant radé longtemps devant Rameken, aborda le jour d'après à l'endroit du fort de Philippine, D'Aubigné, Hist. III, 527.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RADER, (Marine.) c’est mettre à la rade.

On dit aussi dérader, lorsqu’un vaisseau étant mouillé dans une rade, un coup de vent le force de quitter la rade, de mettre au large. (Q)

Rader, v. act. (Commer.) en termes de Mesureurs de grains, signifie passer la radoire par-dessus les bords de la mesure, pour en ôter ce qu’il y a de trop, & la rendre juste. On dit aussi racler. Voyez Racler. Diction. de com.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « rader »

(Verbe 1) (1622, 1814 pour le sens 2) Dénominal de radoire.
(Verbe 2) (1556) Dérivé de rade avec le suffixe -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Rade.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « rader »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rader rade

Citations contenant le mot « rader »

  • Dix milliards d’euros d’économies par an sont possibles sans brader la qualité des soins et l’accès égal de tous aux traitements. Seule une réappropriation citoyenne de ce « bien commun » qu’est la santé permettra de susciter une véritable volonté politique de transformer le système. Reporterre, le quotidien de l'écologie, Le gang de « Big Pharma » en veut à notre santé
  • Pour la sécurité des populations et des automobilistes, la Côte d’Ivoire vient de se doter d’un rader fixe automatique, qui a été installé le vendredi 30 mars 2018, à Grand Bassam. , Sécurité routière : la Côte d’Ivoire installe son 1er rader fixe automatique - Linfodrome

Traductions du mot « rader »

Langue Traduction
Anglais write off
Espagnol pedir por escrito
Italien cancellare
Allemand abschreiben
Chinois 注销
Arabe لا تصلح
Portugais eliminar
Russe списать
Japonais 帳消し
Basque idatzi
Corse scrive
Source : Google Translate API

Synonymes de « rader »

Source : synonymes de rader sur lebonsynonyme.fr
Partager