Prophétiser : définition de prophétiser


Prophétiser : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PROPHÉTISER, verbe trans.

A. − RELIGION
1. Annoncer à l'avance les événements futurs par inspiration surnaturelle. Synon. prédire (v. ce mot A).Le Choeur: Et déjà étais-tu saisie de l'art divin? Cassandre: Déjà je prophétisais aux nôtres tous leurs maux (Claudel, Agamemnon, 1896, p.897).
Prophétiser sur.Faire des prédictions sur. Il est possible que sire Robert l'ait informé qu'il tenait à Vaucouleurs une jeune fille prophétisant sur le royaume de France (A. France, J. d'Arc, t.1, 1908, p.107).
Absol. La sibylle s'élance, monte sur l'autel qui est devant le temple; elle prophétise (Renan, Drames philos., Prêtre Némi, 1885, v, 4, p.604).
2. [Dans la Bible] Les patriarches ont prophétisé la venue de Jésus-Christ (Ac.).Jérusalem sera brûlée à cause de ses violences et de ses impuretés. Mais Ézéchiel prophétise aussi contre les peuples étrangers: les Ammonites, les Moabites, les Iduméens et les Philistins (Théol. cath.t.4, 11920, p.999).
B. − P. ext.
1. Annoncer des événements futurs par voyance, par divination ou par pressentiment. Un manant qui fait la leçon à Louis XIV et prophétise 89 (Flaub., Éduc. sent., t.1, 1869, p.222).Absol. Les femmes celtes (...) ces druidesses mystiques qu'on représente une faucille d'or à la main (...) avaient des visions et prophétisaient dans la forêt de Brocéliande (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p.362):
1. Prophétiser, c'est voir, il faut donc que ce qui arrivera soit déjà, mais en quel sens? Cela ne peut être présent au sens où l'est un objet voilé qui se découvrira pour moi tout à l'heure. G. Marcel, Journal, 1918, p.151.
2. Annoncer des événements futurs en usant de l'observation, de l'analyse rationnelle. Prophétiser la ruine de qqn. Procédé imparfait, mais qui permit, avant 1870, à Dumont, (...) surtout, de prophétiser les usages futurs du cinéma et quelques-unes de ses techniques (Sadoul, Cin., 1949, p.9):
2. S'agissait-il de blés, de farines, de grenailles, de reconnaître leurs qualités (...) de prévoir les cours, de prophétiser l'abondance ou la pénurie des récoltes, de se procurer les céréales à bon marché, de s'en approvisionner en Sicile, en Ukraine, Goriot n'avait pas son second. Balzac, Goriot, 1835, p.102.
3. Prophétiser l'âge d'or, des calamités, la fin du monde. [Des auteurs éminents] ont prophétisé l'extinction du paupérisme et de l'inégalité (Proudhon, Créat. ordre, 1843, p.506).Les misonéistes annoncèrent que (...) les locomotives mettraient le feu aux maisons et aux récoltes. Les pasteurs prophétisèrent que le bruit des convois effraierait les hommes dans les champs (P. Rousseau, Hist. techn. et invent., 1967, p.263):
3. De sa voix volumineuse, celui-ci prophétisait des désastres ou bien il annonçait soudain que la fortune venait de lui tomber du ciel. Son catastrophisme se doublait en effet d'un optimisme extravagant. Beauvoir, Mém. j. fille, 1958, p.65.
REM.
Prophétiseur, subst. masc.Celui qui fait des prédictions. Combien de prophétiseurs qui n'ont couru qu'à la ruine et dont le désastre n'a même pas laissé un souvenir (Barrès, Cahiers, t.7, 1909, p.207).
Prononc. et Orth.: [pʀ ɔfetize], (il) prophétise [-ti:z]. Ac. 1694, 1718: prophetiser; dep. 1740: -phé-. Étymol. et Hist. 1. 1155 empl. abs. «annoncer les desseins de Dieu, par inspiration spéciale» (Wace, Brut, 1625 ds T.-L.); ca 1223 trans. (Gautier de Coinci, éd. V. F. Koenig, I Mir. 11, 286); 2. ca 1160 «prédire par divination, pressentiment ou conjecture» (Eneas, 3077 ds T.-L.); 1erquart du xves. empl. abs. (Miracles de Ste Geneviève, éd. Cl. Sennewaldt, 821). Empr. au lat. chrét. prophetizare, de même sens que le fr., gr. π ρ ο φ η τ ι ́ ζ ω «id.». Fréq. abs. littér.: 201. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 277, b) 125; xxes.: a) 401, b) 304.

Prophétiser : définition du Wiktionnaire

Verbe

prophétiser \pʁɔ.fe.ti.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Prédire l’avenir par inspiration divine.
    • Les patriarches ont prophétisé la venue de Jésus-Christ.
  2. (Bible) Dans le style biblique, ce verbe peut avoir pour complément d’objet direct les gens ou les nations à qui l’on adresse des prophéties qui les concernent.
    • N’écoutez pas les paroles des prophètes qui vous prophétisent ! — (Louis Segond, traduisant l’Ancien testament, Jérémie, XXIII, 16 ; La maison de la bible, Genève-Paris-Marseille, 1942, page 595.)
  3. (Par extension) Prévoir et dire d’avance ce qui doit arriver.
    • Le problème est que ce qu’il écrit depuis trente ans est exact. Ce qu’il a prophétisé s’est vérifié. Ce qu’il annonce est inquiétant. — (Michel Guerrin, « La thèse du ruissellement, selon laquelle plus l’offre culturelle sera riche, plus elle sera partagée par tous est illusoire », Le Monde. Mis en ligne le 26 octobre 2018)
    • Il avait tant fureté, réuni tant d’indices, qu’il aurait pu prophétiser le spectacle qu’offriraient les nouveaux quartiers en 1870. — (Émile Zola, La Curée, 1871, chapitre II)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Prophétiser : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PROPHÉTISER. v. tr.
Prédire l'avenir par inspiration divine. Les patriarches ont prophétisé la venue de JÉSUS-CHRIST. Par extension, il signifie Prévoir et dire d'avance ce qui doit arriver. Je vous avais bien prophétisé que cela arriverait.

Prophétiser : définition du Littré (1872-1877)

PROPHÉTISER (pro-fé-ti-zé) v. a.
  • 1Prédire l'avenir par inspiration divine. Je hais cet homme-là, parce qu'il ne me prophétise jamais rien de bon, et qu'il ne me prédit que du mal, Sacy, Bible, Rois, III, XXII, 8.

    Absolument. L'esprit de Dieu s'étant saisi de lui [Balaam], il commença à prophétiser, Sacy, Bible, Nombr. XXIV, II, 3. Je souhaite que vous ayez tous le don des langues, mais encore plus celui de prophétiser, Sacy, ib. St Paul, Ire épît. aux Corinth. XIV, 5. Prophétiser, c'est parler de Dieu, non par preuves du dehors, mais par sentiment intérieur et immédiat, Pascal, Pens. XXV, 160, édit. HAVET.

  • 2Parler comme faisaient les anciens prophètes. Luther prophétisait contre lui [Georges de Saxe] de toute sa force, sans considérer qu'il était de la famille de ses maîtres, Bossuet, Variat. II, 44. Le président [Maupertuis]… démontra à l'assemblée qu'il était aussi aisé à l'âme de voir l'avenir que le passé : et alors il se frotta les lèvres avec la langue, remua longtemps la tête, exalta son imagination, et prophétisa, Voltaire, Facéties, Diatr. du docteur Akakia.
  • 3 Fig. Prévoir par conjecture et dire d'avance ce qui doit arriver. Il prophétisait vrai, La Fontaine, Fabl. III, 18.

    Absolument. Je prophétise avec audace ; L'avenir me sourit de loin, Béranger, Pet. coin.

HISTORIQUE

XIIe s. E li seinz esperiz te durrad [donnera] la grace, et erranment [aussitôt] prophetizeras, Rois, p. 33.

XIIIe s. Biax fils, li astrenomiien Prophetisierent de toi bien, Ke jà nul bien ne me feroies, Moi et mon regne destruiroies, Gui de Cambrai, Barl. et Jos. p. 151. Chou [ce] qu'à venir de lui estoit, Sa figure prophetisoit, Gui de Cambrai, ib. p. 11. Et de lonctens estoit prophetisié, que il auroit un empereour en Constantinoble qui seroit gietés contreval cele colombe [colonne], Villehardouin, CXXVII.

XVe s. Et ainsi nature prophetisoit en lui ce que puis advint, Bouciq. I.

XVIe s. Touchant lequel propos Platon mesme luy escrivit quelquefois, comme prophetisant ce qui lui estoit à advenir, Amyot, Dion, 11. Si ma prudence ne les a peu penetrer et profetiser [les conditions muettes des hommes], Montaigne, III, 269.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Prophétiser : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

PROPHÉTISER, (Critiq. sacrée.) προφητεύειν, signifie 1°. annoncer les choses futures. Platon dit que la faculté de prophétiser est au-dessus de nous, qu’il est besoin d’être hors de nous quand nous la traitons ; il faut, continue-t-il, que notre prudence soit offusquée ou par le sommeil, ou par quelque maladie, ou enlevée de sa place par un enthousiasme, un ravissement céleste ; οὐδεὶς γὰρ ἔννους ἐφάπτεται μαντικῆς ἐνθέου καὶ ἀληθοῦς, ἀλλ’ ἢ καθ’ ὕπνον τὴν τῆς φρονήσεως πεδηθεὶς δύναμιν, ἢ διὰ νόσον ἢ διὰ τίνα ἐνθουσιασμὸν, παραλλάξας, in Timæo, p. 543. G. 2°. Prophétiser veut dire simplement donner des avis, des instructions sur le sujet de la conduite, & par rapport à Dieu. Holopherne dit à Achior, vous nous avez bien prophétisé aujourd’hui, Judith, 6. 5. Il avoit conseillé à Holopherne de ne point attaquer les Juifs, parce que ce peuple étoit invincible quand il étoit fidele à Dieu. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « prophétiser »

Étymologie de prophétiser - Wiktionnaire

Du latin prophētizāre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de prophétiser - Littré

Prov. prophetisar ; espagn. profetizar ; ital. profetizzare ; du lat. prophetizare, de propheta, prophète.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « prophétiser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
prophétiser prɔfetize play_arrow

Conjugaison du verbe « prophétiser »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe prophétiser

Citations contenant le mot « prophétiser »

  • Un discours un peu décousu et plutôt long qui n’a pas franchement convaincu les internautes. Surtout lorsque Florent Pagny s’est mis à prophétiser l’avenir des plateformes de streaming, le fonctionnement des maisons de disques ou encore les revenus des artistes. Le HuffPost, Aux Victoires de la musique 2020, le discours de Florent Pagny perd les téléspectateurs | Le HuffPost
  • Ainsi fait on se demande bien sur quoi se basent les personnes et entités précitées pour prophétiser un cataclysme exclusivement en Afrique. Wakat Séra, Covid-19: "Sur quoi se base-t-on pour prophétiser un cataclysme exclusivement en Afrique?" (Association 2h pour Kamita) - Wakat Séra
  • Pourtant en 2015, lors de la remise du rapport de la CNRA, son président de l’époque Babacar Touré tirait sur la sonnette d’alarme. Sans codes culturels et sans projet de transmission, la société serait moins qu’une jungle. Oui, parce que la puissance de la télévision numérique rend urgente la prise des mesures, tant dans les espaces privés familiaux que dans l’espace public. La télévision est devenue mieux un troisième éducateur au sein de la famille. Une transformation anthropologique de fait qui ne saurait souffrir d’une passivité coupable. Sans prophétiser le chagrin, il est juste de poser le constat des pratiques médiatiques mortifères. La télévision est au premier rang des artificiers qui tirent des charges violentes et inconsidérées, contre les communautés culturelles et les identités. SeneNews.com, Médias, réseaux sociaux et dépravation de la jeunesse : Chronologie d’une décadence préméditée ! ( Par Babacar Touré )
  • Je me permis de prophétiser, tôt ou tard, une intervention à chaud de l’armée, qui nous renverrait des dizaines d’années plus tôt à la Bataille d’Alger menée implacablement par la 10e D.P. du général Massu. Eurolibertés, Du racisme au racialisme… - Eurolibertés
  • Citant le concile Vatican II, il relève qu’aujourd’hui comme hier nous sentons que « les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des hommes de ce temps, des pauvres surtout et de tous ceux qui souffrent, sont aussi les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des disciples du Christ ». Au cours de ce temps de pandémie, poursuit-il, « nous avons fait l’expérience de notre propre vulnérabilité et de notre impuissance ». Une situation que nous vivons aussi avec cette « colère saine et nécessaire qui nous pousse à ne pas baisser les bras face aux injustices et qui nous rappelle que nous avons été rêvés pour la Vie ». En tant que communauté presbytérale, soutient plus loin le pape François, « nous sommes appelés à annoncer et prophétiser l’avenir, comme la sentinelle annonce l’aurore qui apporte un nouveau jour ». Pour lui, il faut encore une fois se laisser surprendre par le Ressuscité. « Que ce soit à lui, à partir de son côté blessé, signe de combien la réalité devient dure et injuste, à nous pousser, à ne pas nous détourner de la réalité dure et difficile de nos frères. Que ce soit à lui à nous enseigner à accompagner, soigner et panser les blessures de notre peuple, non par la crainte, mais avec l’audace et la prodigalité évangélique… » « Laissons-nous surprendre également par notre peuple fidèle et simple, souligne-t-il, si souvent éprouvé et déchiré, mais aussi visité par la miséricorde du Seigneur. » « Que ce peuple nous enseigne à façonner et tempérer notre cœur de pasteur avec la douceur et la compassion, avec l’humilité et la magnanimité de la résistance active, solidaire, patiente et courageuse, qui ne reste pas indifférente, mais qui dément et démasque tout scepticisme et fatalisme », affirme-t-il également. La Croix, “Nous sommes appelés à annoncer et prophétiser l’avenir”, écrit le pape François aux prêtres de Rome
  • Depuis quelque temps le ministre Bruno Le Maire se répand sur les écrans pour prophétiser «la suppression de 800.000 emplois en France dans les prochains mois». Il n’est pas le seul. L’Unedic, l’assurance-chômage, a surenchéri en pronostiquant 900.000 pertes d’emplois. Gouverner, c’est prévoir. Mais comprenne qui voudra, ces Cassandre du chiffre nous évoquent la fameuse formule de Staline: «Un mort est une tragédie, un million de morts est une statistique» Le Figaro.fr, Jean-Pierre Robin: «Un chômeur est un drame, un million de chômeurs est une statistique»

Traductions du mot « prophétiser »

Langue Traduction
Corse profetizza
Basque nire izenean
Japonais 予言
Russe пророчить
Portugais profetizar
Arabe تنبأ
Chinois 预言
Allemand prophezeien
Italien profetizzare
Espagnol profetizar
Anglais prophesy
Source : Google Translate API

Synonymes de « prophétiser »

Source : synonymes de prophétiser sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires