La langue française

Précurseur

Sommaire

  • Définitions du mot précurseur
  • Étymologie de « précurseur »
  • Phonétique de « précurseur »
  • Citations contenant le mot « précurseur »
  • Traductions du mot « précurseur »
  • Synonymes de « précurseur »

Définitions du mot précurseur

Trésor de la Langue Française informatisé

PRÉCURSEUR, subst. masc. et adj. masc.

I. − Subst. masc.
A. −
1. Homme, femme qui annonce et prépare la venue d'une autre personne. En partic., RELIG. Le Précurseur. Saint Jean-Baptiste, chargé d'annoncer la venue du Christ. [Le bourreau] tient par les cheveux hérissés droits la tête sanglante du Précurseur (Lorrain,Sens. et souv., 1895, p.312).
2. Personnage qui, par ses actes, son oeuvre, ses idées, a influencé, pendant sa vie et surtout après sa mort, une personne, un mouvement ou un courant de pensées. Synon. pionnier, devancier, prédécesseur.On considère généralement Géricault comme un précurseur du romantisme (Réau,Art romant., 1930, p.29):
1. Pour moi, je ne puis croire que Corneille, paraissant du temps de Des Portes, n'eût pu enfanter ses miracles, même avant d'avoir eu pour précurseur Malherbe; et que Racine, à la même époque, n'eût également fini par des chefs-d'oeuvre, eût-il dû les payer par deux ou trois Alexandre et Bérénice de plus. Sainte-Beuve,Tabl. poés. fr., 1828, p.108.
P. ext. Personne clairvoyante qui donne l'exemple et ouvre de nouvelles perspectives. Synon. éclaireur, initiateur, pionnier.Il avait la nette conscience de n'avoir été, lui, qu'un pionnier solitaire, un précurseur, ébauchant des théories tâtonnant dans la pratique, échouant à cause de sa méthode encore barbare (Zola,Dr Pascal, 1893, p.295):
2. Savez-vous ce que je crois? C'est que vous êtes les précurseurs, les premiers appelés, des foules qui se lèveront de partout, de la mine, de l'usine, de la campagne, des taudis, des galetas, redemandant leur ciel dont ils ont soif. R. Bazin,Blé, 1907, p.330.
B. − Ce qui précède et annonce autre chose.
1. Objet qui en annonce un autre, plus perfectionné, plus élaboré. Synon. ancêtre.Le précurseur de la clarinette [le chalumeau] a son origine en France (Gevaert,Instrument., 1885, p.162).
2. Être, chose ou événement présageant la venue d'une autre chose, d'un autre événement. Les blancs approchent de nos limites et nous menacent (...). Déjà les abeilles, leurs précurseurs, sont arrivées parmi nous (Crèvecoeur,Voyage, t.1, 1801, p.117).
3. Spécialement
a) CHIM. Composé chimique qui par sa transformation donne naissance à un nouveau corps. On a réussi à isoler l'hormone thyroïdienne et ses précurseurs qui sont des protéines iodées de plus en plus riches en iode (Quillet Méd.1965, p.471).
b) GÉOPHYS. Séisme ou série de séismes en précédant un autre plus important. Les précurseurs peuvent être presque aussi importants que l'événement principal ou encore nombreux et de faibles magnitudes (GDEL).
c) PHYS. NUCL. ,,Premier train d'ondes transitoire d'atmosphériques [ondes électromagnétiques] de faible amplitude et de haute fréquence, qui atteint un point de l'espace avant le train d'ondes final de grande amplitude et de basse fréquence caractéristique de l'état stable`` (Villen. 1974). Précurseur radio-actif de l'Arn (Privat de Garilhe,Acides nucl., 1963, p.120).
II. − Adj. masc. ou en appos.
A. − [En parlant d'une pers. ou d'un groupe de pers.] La France est précurseur et continuatrice (Barrès,Cahiers, t.12, 1919, p.111).L'inconscient pressenti par les peintres −certains grands peintres ont été dans ce domaine étonnamment précurseurs (Huyghe,Dialog. avec visible, 1955, p.310).
DÉFENSE (arm. de terre). Détachement précurseur. Groupe de soldats envoyés en avant pour préparer l'installation d'une unité dans un lieu précis. Questionné sur la date à laquelle les Ghazanides pourraient réoccuper leurs pâturages, le chef du détachement précurseur avait répondu en souriant que le bétail sur pied et les chevaux des charrois n'y séjourneraient que très peu (Gracq,Syrtes, 1951, p.350).
B. − [En parlant d'une chose, d'un fait, d'un événement]
1. Qui annonce et prépare une chose, un événement futur. Synon. annonciateur.La religion n'est point un fait de subversion, mais un fait précurseur de l'ordre (Proudhon,Créat. ordre, 1843, p.281).Les bois blancs (...) résistent mieux aux chocs. Quelques-uns d'entr'eux (...) lorsqu'ils sont sur le point de se briser (...) font entendre un craquement précurseur qui avertit [le mineur] (Haton de La Goupillière,Exploitation mines, 1905, p.635):
3. Si je ne me trompe pas, si tous les signes qui s'amassent sont précurseurs d'un nouveau bouleversement de ma vie, eh bien j'ai peur. Ce n'est pas qu'elle soit riche, ma vie, ni lourde, ni précieuse. Mais j'ai peur de ce qui va naître, s'emparer de moi −et m'entraîner où? Sartre,Nausée, 1938, p.19.
MÉD. Signes, symptômes précurseurs. Signes cliniques précédant un certain type de maladie. Synon. avant-coureur, prodromique.Crises nerveuses (...) usage journalier d'éther (...) marche à coups de talon, −des symptômes précurseurs de l'ataxie et de la paralysie générale (Goncourt,Journal, 1895, p.722).
2. Poét. [Souvent en parlant d'un phénomène naturel] Elle tomba, comme du roc sauvage Tombe un flocon de neige à l'heure où dans les airs Les vents précurseurs de l'orage De leur souffle rapide allument les éclairs (Baour-Lormian,Ossian, 1827, p.131).
Prononc. et Orth.: [pʀekyʀsoe:ʀ]. Ac. 1694, 1718: pre-; dep. 1740: pré-. Étymol. et Hist.A. Subst. 1. Ca 1415 «celui qui vient avant quelqu'un pour en annoncer la venue» (en parlant de St Jean-Baptiste qui annonce Jésus) (Mystere de la Passion, ms. 697 Arras, éd. J.M.Richard, 24106); 2. 1530 «celui qui en annonce un autre dont il est suivi» (Palsgr., p.222a); 3. 1704 «ce qui précède ou annonce quelque chose» (Bossuet, Élévations sur les mystères, XII, 11 ds Littré). B. Adj. 1. 1767 «qui annonce un événement» oiseau précurseur (Malfilatre, Le Génie de Virgile, ibid.); 2. 1793 méd. «se dit de symptômes qui annoncent une maladie prochaine» (Lavoisien, Dict. portatif de méd.). Empr. au lat. praecursor «celui qui court devant, qui précède», en lat. chrét. «Le Précurseur (St Jean-Baptiste)» (St Augustin ds Blaise), dér. de praecurro «courir devant, devancer». Fréq. abs. littér.: 281. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 368, b) 309; xxes.: a) 381, b) 484.

Wiktionnaire

Adjectif

précurseur \pʁe.kyʁ.sœʁ\ masculin

  1. Qui en précède et en influence d’autres.
    • Elles formaient le modèle pour les collections de la bourgeoisie ; très souvent, elles étaient précurseurs des collections publiques ou des collections des universités. — (in M. Fano Santi, Le collezioni di antichità nella cultura antiquaria europea, page 10, 1999)
  2. (Biochimie) Qui est en amont dans la synthèse, en parlant d’une molécule.
    • Chez le champignon Panellus stipticus, le composé précurseur luminescent est très vraisemblablement un sesquiterpène, le panal […] qui dérive des quinones via la formation de deux molécules intermédiaires, le 1-O-decanolpanal et le 1-O-dodecanolpanal qui sont des composés hydrophobes localisés. — (Bernard Botton & Jean-Jacques Guillaumin, L’Armillaire et le pourridié-agaric des végétaux ligneux, chapitre 8, Nutrition et métabolisme, coordonné par Jean-Jacques Guillaumin, Inra, 2005)

Nom commun

précurseur \pʁe.kyʁ.sœʁ\ masculin (pour une femme on dit : précurseuse)

  1. (Religion) Personne qui vient avant quelqu’un.
    • Le Précurseur de Jésus-Christ, Jean-Baptiste.
  2. Personne qui prépare la voie, qui précède et annonce une grande personnalité, un mouvement, une découverte.
    • Nicolas Oresme applique à la représentation du mouvement une représentation graphique, grâce à un système de coordonnées rectangulaires, ce qui fait de lui un précurseur de la géométrie analytique de Descartes. — (Louis Rougier, Histoire d’une faillite philosophique : la Scolastique, 1925, éd. 1966)
    • Nancy est une ville d’ordre et de lumières où dès le XVIIe et le XVIIIe siècle, des ducs intelligents furent, sans le savoir, les précurseurs heureux de nos urbanistes modernes. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Pour les Indiens cultivés parlant une langue indo-européenne, la langue de référence est toujours le sanskrit, langue partiellement artificielle, comme l’Esperanto, constituée sur la base des langues indiennes utilisées il y a 2600 ans, et mise au point au IVe siècle avant notre ère par le grammairien Pâninī, précurseur de Zamenhof. — (Georges Kersaudy, Langues sans frontières : À la découverte des langues de l’Europe, p. 149)
    • Ce Chilien s’appelait Diego Portales. Il est aujourd’hui considéré par les réactionnaires chiliens et par les généraux de la Junte comme leur grand précurseur. — (Armando Uribe, Le Livre noir de l’intervention américaine au Chili, traduction de Karine Berriot & Françoise Campo, Seuil, 1974)
    • Les radsocs de l’époque, véritables précurseurs de la social-démocratie, situés à la droite de socialistes sur le demi-camembert électoral, passeraient aujourd’hui pour des gauchistes. — (Périco Légasse, « Que la gauche redevienne cassoulet ! », dans Marianne, no 772 du 11 février 2012, p. 82)
  3. Chose qui en précède d’autres.
    • Des nuées de corneilles apparaissent alors, et se traînent comme les brumes dont elles sont les précurseurs. — (Claude-Joseph Trouvé, Essai historique sur les états-généraux de la province de Languedoc, tome 2, page 137, 1818, F. Didot)
    • Ces mouvements, ces troubles sont les précurseurs de quelques grands évènements.
  4. (Biochimie) Molécule qui par une réaction biochimique va donner naissance à une autre molécule.
    • Les acides gras […] sont les précurseurs de plusieurs messagers intra et extracellulaires. — (Jean Demarquoy, Le Dictionnaire de la nutrition, 2014, Jouvence Santé)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PRÉCURSEUR (pré-kur-seur) s. m.
  • 1Celui qui vient avant quelqu'un pour en annoncer la venue. À la quinzième année de Tibère, saint Jean-Baptiste paraît : Jésus-Christ se fait baptiser par ce divin précurseur, Bossuet, Hist. I, 10. Oui, mes chers Juifs… vous êtes nos précurseurs ; mais le serviteur qui porte le flambeau et qui marche devant son maître ne doit pas se croire supérieur à lui, Voltaire, Mél. hist. Un chrét. contre six juifs, 42.
  • 2 Familièrement. Homme qui en précède un autre et l'annonce. Voilà un tel qui va venir, je suis son précurseur. Je crois que je serai votre précurseur dans l'autre monde, si cela continue, D'Alembert, Lett. à Volt. 13 juin 1770.
  • 3 Par extension, homme célèbre qui a immédiatement précédé ou un autre plus grand que lui, ou quelque conception éminente. Scaliger, Lipse et Casaubon n'ont été, à son dire [d'un poëte latin moderne], que ses précurseurs, Guez de Balzac, liv. VIII, lett. 44. Les hommes propres à changer la face des empires ont communément une origine éloignée ; ils ne sont guère l'ouvrage du moment ; presque toujours ils ont des précurseurs qui ont disposé les esprits à recevoir la lumière, Raynal, Hist. phil. IX, 27. Le chancelier Bacon… précurseur plutôt que législateur de la nouvelle philosophie, Raynal, ib. XIX, 13.
  • 4 Fig. Certaines choses qui en précèdent ordinairement d'autres. Toute bonne pensée qui nous sauve a toujours son précurseur : ce n'est point une maladie, une perte, une affliction qui nous sauve par elle-même ; c'est un précurseur de quelque chose de mieux, Bossuet, Élévat. sur myst. XII, 11. L'onde qui les reçut s'en irrita pour elles : ce vers est comme le précurseur de celui de Racine : Le flot qui l'apporta recule épouvanté, Voltaire, Comm. Corn. Rem. Androm. I, 1. L'impétueux autan, précurseur du naufrage…, Delille, Imag. II.

    Adjectivement. Tout nous épouvantait, et la terre et les mers, Et des chiens menaçants les clameurs importunes, Et l'oiseau précurseur des grandes infortunes, Malfilâtre, Génie de Virg. Ces signes précurseurs du trépas des héros Ont-ils, pendant la nuit, troublé votre repos ? Ducis, Oscar, I, 2.

    En médecine, signes précurseurs, ceux qui annoncent une maladie prochaine.

HISTORIQUE

XVIe s. Precurseur de l'Antechrist, Calvin, Instit. 898.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PRÉCURSEUR. - HIST. XVIe s. Ajoutez : Entrant jusques aux interieures [sic] du voille là où Jesus precurseur est entré pour nous, Hébr. VI, 20, Nouv. Test. éd. Lefebvre d'Étaples, Paris, 1525.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PRÉCURSEUR, s. m. (Gramm.) celui qui précede, qui marche, ou qui court devant un autre pour annoncer son arrivée. C’est le nom qu’on donne particulierement a saint Jean-Baptiste qui avoit été choisi pour précéder le Messie & lui préparer les voies, en annonçant aux Juifs son avénement prochain, comme il est dit dans saint Luc : & tu puer propheta Altissimi vocaberis ; præibis enim ante faciem Domini parare vias ejus.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « précurseur »

Lat. praecursorem, de prae, en avant, et cursus, course.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1415) Emprunté au latin praecursor (« qui court devant, qui précède »), de praecurrere (« courir devant, devancer »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « précurseur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
précurseur prekyrsœr

Citations contenant le mot « précurseur »

  • Ne soyez jamais un précurseur : c'est toujours au premier chrétien qu'échoit le plus gros lion. De Saki
  • La foi est l'élément précurseur de toutes nos idées : c'est un prolongement de l'esprit. De Charlie Chaplin / Ma vie
  • En éducation, l'exclusion en littérature est un signe précurseur de l'obscurantisme, et si ce dernier envahit l'école, la nation perd ses repères. De Driss Reffas
  • L'avenir n'appartient à personne. Il n'y a pas de précurseurs, il n'existe que des retardataires. Jean Cocteau, Le Potomak, Stock
  • Il n'y a pas de précurseurs, il n'y a que des retardataires.
  • Il n’y a pas de précurseurs, il n’existe que des retardataires. De Jean Cocteau / Le Potomak
  • Sa façon d'enseigner a marqué les esprits de cette commune. En effet, il était un véritable pédagogue doué de plusieurs talents comme celui de graphiste mais pas seulement... Il est, en effet, un véritable précurseur de la pédagogie active. Une manière d'enseigner qui est, aujourd'hui, prônée partout en Brabant wallon. , Armand Pellegrin : ce précurseur de la pédagogie
  • Un temps magnifique à regarder, mais précurseur de mauvais temps à l’approche d’une forte onde tropicale qui évoluera en tempête tropicale cette nuit. C’est l’image du jour. ZayActu.org, Un temps "rosé" en Martinique précurseur de mauvais temps, ce mardi en fin d'après-midi | ZayActu.org
  • Avec son projet d'exploitation du grisou pour chauffer sa ville, Béthune fait office de précurseur en France. Sa mise en service est prévue pour janvier 2021.  France 3 Hauts-de-France, À Béthune, on se chauffera bientôt grâce au grisou

Traductions du mot « précurseur »

Langue Traduction
Anglais precursor
Espagnol precursor
Italien precursore
Allemand vorläufer
Chinois 前体
Arabe كاشف
Portugais precursor
Russe предшественник
Japonais 前駆
Basque aitzindaria
Corse precursore
Source : Google Translate API

Synonymes de « précurseur »

Source : synonymes de précurseur sur lebonsynonyme.fr
Partager