La langue française

Poterie

Sommaire

  • Définitions du mot poterie
  • Étymologie de « poterie »
  • Phonétique de « poterie »
  • Citations contenant le mot « poterie »
  • Images d'illustration du mot « poterie »
  • Traductions du mot « poterie »
  • Synonymes de « poterie »

Définitions du mot poterie

Trésor de la Langue Française informatisé

POTERIE, subst. fém.

A. −
1. Fabrication d'objets (notamment de vaisselle) en terre, grès ou argile, façonnée et cuite au four; art du potier. Synon. céramique.Art de la poterie; atelier de poterie; ouvrages de poterie; faire de la poterie; poterie d'art. Une terre marneuse, polie comme de la terre à poterie, presque luisante à l'oeil tant elle est nue (Fromentin,Été Sahara, 1857, p.39).
2. P. méton.
a) Objet, ustensile ainsi fabriqué en terre cuite ou en grès, mat ou vernissé. Poteries brutes, décorées, mates, lustrées, poreuses, vernissées; poteries antiques, étrusques, de Vallauris; faire une poterie au tour; exposition de poteries; façonnage, mode- lage, montage, moulage, tournage, cuisson, polissage, vernissage, décoration, émaillage d'une poterie; pièce, tesson de poterie; fabrique de poteries. Dans la grande rue de Saverne, au milieu des faïences et des poteries étalées à terre (Erckm.-Chatr.,Hist. paysan, t.1, 1870, p.777).Qu'on trouve chez un artiste les communes et grosses poteries à fleurs des paysans, on s'émerveille (Renard,Journal, 1888, p.14):
. L'église semble fermée. Son grès rouge a le ton d'une ancienne poterie: on dirait une vieille châsse en terre cuite, monumentale et inutile, abandonnée au soleil. Martin du G.,Thib., Été 14, 1936, p.706.
Au sing. Argile servant à la fabrication de tels objets. Elle avait été acheter à la ville quelques vases en poterie et plusieurs sortes d'anneaux et de jouets en verre (Montalembert,Ste Élisabeth, 1836, p.108).
[À valeur coll.] Le bois remplaçait pour bien des choses la poterie et la céramique méditerranéennes; les Gaulois cisalpins opposèrent leurs futailles en chêne «hautes comme des maisons» aux jarres et amphores de leurs voisins d'Italie (Vidal de La Bl.,Princ. géogr., 1921, p.159).Ensemble d'objets en argile. L'usage de la poterie et de la pierre polie (Teilhard de Ch., Phénom. hum., 1955, p.228).
b) Atelier d'un potier, lieu de fabrication et de vente de la poterie. Visiter une poterie. En quelques enjambées, il atteignit la poterie Goblet sur la façade de laquelle le clair de lune faisait très distinctement lisible la vieille inscription: De Goblet fils c'est ici la fabrique; Venez choisir des cruches et des brocs, Des pots à fleurs, des tuyaux, de la brique. À tout venant le Coeur vend des Carreaux (Hugo, Misér., t.1, 1862, p.539).
3. P. anal. (au sing. à valeur coll.), QUINCAILL. Ustensiles de ménage en métal; leur fabrication. Poterie d'étain, de cuivre, de fer-blanc, de fonte. (Dict. xixeet xxes.).
B. − BÂT. Tuyau en terre cuite pour l'évacuation des fumées ou ensemble de tuyaux pour l'évacuation des eaux usées. Un promontoire de toitures que les poteries des cheminées faisaient ressembler à une falaise rocheuse (Zola,L'OEuvre, 1886, p.110).
Prononc. et Orth.: [pɔtʀi]. Att. ds Ac. dep.1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1260 «fabrication d'objets façonnés dans une pâte argileuse et cuits au four» (Etienne Boileau, Métiers, 191 ds T.-L.: le mestier de poterie); b) 1337 «objet fabriqué par le potier» (doc. ds H. Caffiaux, Commencements de la Régence d'Aubert de Bavière, p.87, note); 2. vers 1330 poterie de coeuvre (doc. ds Gay); 3. 1832 «ensemble de tuyaux en terre cuite ou en grès, établi pour l'écoulement des eaux ou pour les cabinets d'aisance» (Raymond). Dér. de pot1*; suff. -erie*. Fréq. abs. littér.: 151.

Wiktionnaire

Nom commun

poterie \pɔ.tʁi\ féminin

  1. (Céramique) Artisanat basé sur le travail de l’argile, pour la constitution de pots et d’objets d’art.
  2. Métier du potier.
  3. (Par extension) Objet en terre cuite.
    1. Toute sorte de vaisselle de terre.
      • On fabrique dans le département des Ardennes des poteries communes telles que : terrines, vases de cuisine, casseroles, pots à fleurs, etc., avec des argiles impures. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 61)
      • Banassac, qui avait fabriqué des poteries sous les Romains, frappa alors des monnaies et ce village peut « revendiquer la dixième partie des monnaies mérovingiennes éparses dans tous les cabinets du monde ». — (J.-B. Delon, Histoire de Gévaudan-Lozère, Mende : Imprimerie Saint-Privat, 1941, page 37)
    2. (Architecture) Éléments de terre cuite qu’on emploie parfois dans la construction des murs, des voûtes et des planchers, etc.
      • Une voûte de poterie.
    3. Tuyaux de terre cuite qu’on ajuste bout à bout et dont on se sert spécialement pour les cheminées et dont on se servait dans le drainage des sols.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

POTERIE (po-te-rie) s. f.
  • 1Toute vaisselle de terre. Nous sommes sans doute très supérieurs aux anciens dans l'art de la poterie ; la nombreuse série des oxydes métalliques successivement découverts et appliqués nous a fourni les moyens d'enrichir nos poteries d'une variété de couleurs aussi brillantes que solides, Chaptal, Instit. Mém. scienc. 1808, p. 335. On peut séparer en deux classes les objets fabriqués avec des pâtes argileuses : la première renferme ceux qui sont faits avec des terres non lavées ; et la seconde ceux qui sont faits avec des terres lavées, et qui portent le nom général de poterie, Brongniart, Traité de min. t. I, p. 533, dans POUGENS. Les principales espèces de poteries sont les creusets, les faïences grossières, les faïences fines nommées terre blanche, terre de pipe, terre anglaise, le grès, les porcelaines, Thenard, Traité de chim. t. II, p. 218, dans POUGENS.

    Lieu où l'on fabrique de la vaisselle d'argile.

    Art de fabriquer cette vaisselle.

  • 2Ustensiles de ménage en métal. Se dit particulièrement de ceux en étain et de ceux en fonte.
  • 3 Terme d'architecture. Se dit de ces espèces de pots qu'on emploie quelquefois dans la construction des voûtes et des planchers. Une voûte de poterie.
  • 4Tuyaux en terre cuite, ajustés bout à bout et employés dans les constructions à faire une chausse d'aisances, ou une descente, ou une cheminée.

HISTORIQUE

XIIIe s. Nus [nul] potier ne puet [peut] commencier le mestier de poterie à Paris sans congié des mestres, Liv. des mét. 191.

XIVe s. Le [La] femme Jeh. Maslart, pour se peine et travail qu'elle eut de le [la] fustaille et poterie remettre à point, Caffiaux, Régence d'Aubert de Bavière, p. 87.

XVe s. Lettres du roy, fixant les droits à percevoir sur les poteries de Beauvais, De Laborde, Émaux, p. 463.

XVIe s. J'envoyay les dites pieces en une poterie, avec requeste envers les potiers qu'il leur pleust permettre cuire les dites espreuves, Palissy, 312.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

POTERIE, s. f. (ouvrage de Potier.) marchandise de pots & de vaisselle de terre ou de grès. Il se fait en plusieurs endroits de France & des pays étrangers un grand négoce de poterie.

Poterie, (Art. méchan.) la poterie est fort antérieure à la porcelaine, au verre, à la faïence. Ses ouvrages sont grossiers, & son vernis n’est autre chose que le plomb mêlé avec un peu de sable.

Le potier prépare sa terre comme le faïencier ; il se sert d’un crible & non d’un tamis pour la passer.

D’autres mêmes y font encore moins de façon ; ils prennent la terre comme elle est, mais seche ; en rompent les motes avec une masse de bois ; y jettent de l’eau pour la détremper ; la hachent avec une buche ou pelle ; l’étendent à terre ou sur un plancher couvert d’un peu de sable fin & sec ; la marchent à pié nud, en font des ballons plus ou moins gros, selon les ouvrages qu’ils ont à travailler ; en prennent un ballon, & le posent sur la tête du tour. Leur tour est autrement fait que celui du faïencier ; ils se servent, pour le mettre en mouvement, d’un bâton qu’ils prennent d’un bout avec les deux mains ; l’autre, ils le posent contre un des rayons de la roue qu’ils poussent & qu’ils font tourner ; ils appuient & donnent alors la plus grande vîtesse qu’ils peuvent : alors ils quittent leur bâton, & manient la terre comme le faïencier. La piece faite, ils la séparent avec le fil d’archal ou de cuivre qu’ils passent entre le fond du vase & la tête du tour ; l’enlevent, & la placent sur une planche. Ces marchandises étant seches, on ne les tournasine point comme la faïence, mais seulement avec un couteau on en tire le surplus de la terre qui est au fond du vase, & avec la main on forme le cul. Quand les pieces sont bien seches, on les enfourne pieces sur pieces, & non dans des gazettes, jusqu’à ce que le four soit plein. On cuit comme les faïenciers. Après la cuisson, on défourne, & on donne le vernis, ou l’on plombe.

Vernis ou plomb. 24 de minium ou plomb rouge, ou plomb calciné en cendres ; 8 de sable. Si le sable est bien fondant, on en met davantage ; on broie le tout ensemble dans un moulin. On le liquefie avec l’eau ; cela fait, on arrange à terre des vases biscuités ; on verse du vernis dedans ; on le fait couler par-tout en-dedans ; on jette le superflu d’un vase dans un autre. Ainsi l’on met tout en couverte. On met le tout au four, & l’on recuit comme ci-devant pour faire fondre le plomb.

Il y a bien des endroits où l’on met la couverte sur le crud, comme sur le biscuité, & l’on cuit & plombe à-la-fois.

Les taches brunes sont faites de périgueux, & les vertes avec l’écaillement.

L’écaillement, c’est l’écaille de cuivre qui se vend chez les Chauderonniers. Voyez l’article Faïence.

Poterie d’étain, ce terme s’entend de tous les ouvrages d’étain connus ordinairement sous le nom de pots, & principalement de pots à vin & de pots à l’eau, flacons, &c. & qui sont composés de plusieurs pieces pour lesquelles il faut différens moules.

Un pot couvert est composé de quatre pieces différentes, le haut, le bas, qui se soudent l’un à l’autre sur la pance, à l’endroit le plus gros du pot, l’anse & le couvercle qui ne se jettent & mettent sur le pot qu’après qu’il est tourné. Voyez Soudre & Achever.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « poterie »

Potier ; wallon, potreie ; provenç potaria.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIIIe siècle) Dérivé de pot avec le suffixe -erie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « poterie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
poterie pɔtri

Citations contenant le mot « poterie »

  • Sans la casse, la poterie n’existerait plus. De Proverbe arabe
  • Sylvette Celma, la "potière nomade", a exploré toutes les différentes techniques de poterie et jeté son dévolu sur le "raku", une technique japonaise qu’elle décline en trois versions, raku, raku nu et raku-micro-ondes. ladepeche.fr, Montbel. Une nouvelle boutique de poterie au village - ladepeche.fr
  • Des démonstrations et des ateliers seront également au programme de ces deux jours pour initier petits et grands à la poterie. , Brand Content | Marché des potiers à Conflans
  • L'histoire d'une poterie installée à Ciboure de 1919 à 1995 nous est contée au musée Basque à travers ses phases de développement et ses mutations : véritable fresque d'une petite entreprise qui a su allier réussite économique et sens de l'esthétique. , La poterie d'art de Ciboure au musée Basque - Toutes les actualités - Ville de Bayonne
  • En écho à l’exposition bayonnaise sur la poterie d’art de Ciboure, la ville de Saint-Jean-de-Luz propose à son tour de découvrir des artistes. SudOuest.fr, Saint-Jean-de-Luz : les peintres de la poterie de Ciboure s’exposent (aussi) à Ducontenia
  • Visite libre de la poterie du Mesnil de Bavent du samedi 19 septembre au dimanche 20 septembre à La Poterie du Mesnil de Bavent Unidivers, Visite libre de la poterie du Mesnil de Bavent La Poterie du Mesnil de Bavent Bavent samedi 19 septembre 2020
  • La poterie est un art qui se base sur le travail de la terre. Il est donc important de bien la choisir. Elle doit être de bonne consistance pour bénéficier d’une bonne base de travail. Le choix se fait en fonction de l’objet à réaliser mais aussi en fonction de la capacité de chauffe du four. Une terre grès, terre locale fabriquée dans les alentours de Bourges, nécessite une cuisson à 1.310 degrés. Alors que la terre de faïence demande une cuisson plus faible, de 1.000 degrés. www.leberry.fr, Six étapes pour faire une poterie avec une céramiste locale, Isabelle Renault - Bourges (18000)
  • Les flâneries nocturnes. Tous les jeudis, dès le 16 juillet, céramistes, artisans d'art et commerçants du centre du village ouvriront jusqu'à 22h pour un moment agréable dans une ambiance musicale. Des visites guidées du village démarreront à 18h au départ du bureau d'information tourisme (2,50€ par personne). Il sera également possible de visiter le musée de la poterie méditerranéenne les jeudis 16 juillet et 13 août à 21h (2,50€ par personne). Seront aussi programmées des dégustations, des projections-terre et des vide-maisons. Possibilité de se restaurer dans les différents restaurants du village. , SAINT-QUENTIN-LA-POTERIE Un été à la découverte de la céramique et de l’artisanat d’art – Objectif Gard

Images d'illustration du mot « poterie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « poterie »

Langue Traduction
Anglais pottery
Espagnol cerámica
Italien ceramica
Allemand keramik
Chinois 陶器
Arabe الفخار
Portugais cerâmica
Russe керамика
Japonais 陶器
Basque buztingintza
Corse ceramica
Source : Google Translate API

Synonymes de « poterie »

Source : synonymes de poterie sur lebonsynonyme.fr
Partager