La langue française

Porche

Sommaire

  • Définitions du mot porche
  • Étymologie de « porche »
  • Phonétique de « porche »
  • Citations contenant le mot « porche »
  • Images d'illustration du mot « porche »
  • Traductions du mot « porche »
  • Synonymes de « porche »

Définitions du mot porche

Trésor de la Langue Française informatisé

PORCHE, subst. masc.

A. − ARCHIT. Construction en avant-corps, habituellement basse, abritant la porte d'entrée d'un édifice. Porche d'une cathédrale, d'une chapelle, d'une église, d'un hôtel; porche à colonnes; statues d'un porche; porche latéral, principal. Au-dessus du porche du château d'Iviça un balcon porté sur des pilastres regardait la place (Toulet,Contrerimes, 1920, p.152).À Albi, au flanc de la forteresse de brique, les derniers gothiques ont attaché un porche léger fouillé comme une dentelle, comme une pièce d'orfèvrerie (Hourticq,Hist. art, Fr., 1914, p.105).V. enchâssure ex. de Péguy:
1. Les portes des monastères byzantins sont (...) précédées fréquemment d'un petit porche (...). Ce petit porche couvert n'était pas rigoureusement établi devant toutes les entrées des monastères anciens. Lenoir,Archit. monast., 1852, p.71.
Porche en tambour. ,,Espèce de vestibule de menuiserie placé du côté intérieur de la porte d'une église`` (Ac. 1835, 1878).
Porche intérieur. Synon. de avant-nef (s.v. avant-).Les basiliques primitives (...) présentaient quelques dispositions auxquelles on dut renoncer (...). Le premier changement important fut la suppression du porche intérieur situé derrière la porte d'entrée (Lenoir,Archit. monast., 1852, p.110).
B. − Embrasure de porte cochère, vestibule ouvert d'un immeuble. Porche donnant sur la cour; attendre, passer sous un porche. Un bâtiment vétuste s'ouvrait par un porche propre et pauvre (Malègue,Augustin, t.1, 1933, p.258).Il s'avança sous le porche couvert et gagna la loge du portier (Druon,Gdes fam., t.2, 1948, p.11):
2. La porte de cet hôtel était grande ouverte, et laissait voir un vaste porche à voûte d'arête, à clef pendante, au pied d'un grand escalier de pierre... Borel,Champavert, 1833, p.61.
REM.
-porche, élém. de compos.[Le 1er élém. désigne une construction surmontant le porche] a)
Clocher-porche, subst. masc.(Ds Vogüé-Neufville 1971).
b)
Tour-porche, subst. fém.(Ds GDEL).
Prononc. et Orth.: [pɔ ʀ ʃ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Fin xies. «vestibule, pièce devant une maison» (Raschi, Gl., éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, t.1); 1690 porche de menuiserie «vestibule de menuiserie placé du côté intérieur de la porte d'une église» (Fur.). Du lat. porticus «passage couvert à colonnes», dér. de porta «porte». Fréq. abs. littér.: 612. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 508, b) 849; xxes.: a) 1038, b) 1089.

Wiktionnaire

Nom commun

porche \pɔʁʃ\ masculin

  1. Portique, lieu couvert à l’entrée d’un temple, d’une église, ou même d’un palais.
    • Un soir, sous le porche de Saint-Benoît-le-Bétourné, qui est garni de bancs de pierre, elle m’apprit ce que je ne savais pas encore et qu’elle savait depuis longtemps. — (Anatole France, La Rôtisserie de la reine Pédauque, 1893)
    • Des porches cintrés s'exhale parfois une odeur enivrante; […], et l'on surprend souvent dans l'air, le puissant arôme des distillations qui s'opèrent. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. Construction abritant une porte d'entrée.
    • La voiture passa devant la grande porte de la cour de la ferme, continua son chemin le long d’une épaisse charmille et s’arrêta en face d’un petit porche de bois rustique à demi caché sous un vigoureux cep de vigne aux feuilles empourprées par l’automne. — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, 1843)
    • Sous le porche, un boueux attendait l'arrivée de la voiture en songeant que, par un temps pareil, elle ne viendrait sans doute pas. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 62)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PORCHE (por-ch') s. m.
  • 1Petit vestibule soutenu ou non de colonnes, devant les palais et les temples. Porche circulaire. Porche cintré.
  • 2Porche intérieur, partie de l'église dépendante des constructions du portail, dont l'ordonnance diffère de celle de la nef qu'elle précède, et dans laquelle se trouve ordinairement la tribune de l'orgue.
  • 3Porche en tambour, espèce de vestibule de menuiserie placé du côté intérieur de la porte d'une église. Le porche de menuiserie est celui qui est ménagé par une cloison de planches.

HISTORIQUE

XIIe s. Un porche fud fait devant le temple vers le est, al frunt, Rois, p. 250.

XVe s. Icellui suppliant se soit transporté en certain hostel ou porche, où il aveit pluseurs louages en la rue de S. Severin, à Paris, Du Cange, porchetus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PORCHE, s. m. (Architect.) disposition de colonnes isolées, ordinairement couronnées d’un fronton, qui forme un lieu couvert devant un temple ou un palais ; on l’appelle tétrastyle, quand il a quatre colonnes de front ; exastyle, lorsqu’il y en a six ; octostyle, huit ; décastyle, dix, &c.

Porche ceintré, porche dont le plan est sur une ligne courbe. Tel est le porche du palais Massinei, du dessein de Baltazar de Sienne, à Rome.

Porche circulaire, porche dont le plan est en rond, c’est-à-dire, a la forme d’un cercle. Il y a un porche de cette espece devant l’église de notre-Dame de la Paix, restaurée par Pierre de Cortone à Rome.

Porche fermé, espece de vestibule devant une église avec des grilles de fer. C’est ainsi que sont les porches de saint Pierre de Rome, & de saint Germain l’Auxerrois à Paris.

Porche ou tambour ; c’est en dedans de la porte d’une église, une cage de menuiserie, couverte d’un plafond, qui sert, & pour empêcher la vue des passans, & afin de garantir du vent par une double porte. Dans l’église de la Sorbonne à Paris, pour ne citer que celui-là, est un porche de cette façon.

Il y a de ces porches qui sont ceintrés par leurs encoignures, comme, par exemple, ceux de la sainte-Chapelle, & des peres Chartreux à Paris.

Les porches des temples ont été inventés pour mettre à couvert du soleil ou de la pluie, ceux qui ne pouvoient pas entrer dans l’église ; les Latins l’ont appellé atrium, & l’ont toujours regardé comme faisant une partie du temple, pour laquelle on devoit avoir de la vénération. Baronius a remarqué que Constance n’osa pas faire enterrer Constantin son pere dans l’église, & qu’il se contenta de le faire inhumer dans le porche, in atrio ; & au rapport de Balzamon, sur le second canon des apôtres, on encensoit les porches comme les églises. On plaçoit dans les porches des puits, des fontaines, des cuves pleines d’eau, où l’on se lavoit avant que d’entrer dans l’église. C’étoit en cet endroit qu’on mettoit les pénitens du premier ordre, qu’on appelloit pleureurs : ils étoient-là, dit Tertullien, pour commencer à réparer le scandale qu’ils avoient donné au public, & à demander des prieres à ceux qui entroient dans l’église. On y plaidoit autrefois les causes : mais les conciles & les peres se récrierent contre cet usage qui fut aboli. Au reste ceux qui voudront être instruits de cette matiere, peuvent lire le traité que M. Thiers en a composé. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « porche »

Wallon, poiss ; provenç. porge, porgue ; du lat. porticus, qui vient de porta, porte.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin porticus, féminin, devenu masculin en latin populaire en raison de sa terminaison en -us. Ce mot est un doublet populaire de portique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « porche »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
porche pɔrʃ

Citations contenant le mot « porche »

  • La clôture du chantier du porche sud, désormais ouvert au public avec les statues des apôtres restaurées et la voûte avec des chênes du Cranou refaite, avait lieu vendredi, à l’église Saint-Sauveur du Faou. Le Telegramme, Au Faou, le porche sud de l’église Saint-Sauveur ouvert - Le Faou - Le Télégramme
  • Arrivé en haut de la colline, tournez à gauche puis, quelques dizaines de mètres plus loin, tournez à droite. Après un virage prononcé, ce chemin descend doucement en forêt sur l’autre versant de la colline puis continue en angle droit sur la gauche en quittant le sous-bois. Se diriger alors droit devant vers Ville-au-Val d’où se détache son château à tourelles aisément identifiable. Sur la gauche, panorama sur la centrale EDF de Blénod et la colline de Mousson. Sur la droite, beau panorama sur la vallée de la Natagne. On atteint alors Ville-au-Val après avoir passé un petit pont de pierre. Au niveau d’un porche en pierre, prenez à droite le petit sentier ombragé qui longe l’enceinte du château et mène à l’église. , Culture - Loisirs | À la découverte de l’arrière-pays d’Autreville

Images d'illustration du mot « porche »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « porche »

Langue Traduction
Anglais porch
Espagnol porche
Italien veranda
Allemand veranda
Chinois 门廊
Arabe رواق .. شرفة بيت ارضي
Portugais varanda
Russe крыльцо
Japonais ポーチ
Basque arkupe
Corse porch
Source : Google Translate API

Synonymes de « porche »

Source : synonymes de porche sur lebonsynonyme.fr
Partager