La langue française

Plaidoyer

Sommaire

  • Définitions du mot plaidoyer
  • Étymologie de « plaidoyer »
  • Phonétique de « plaidoyer »
  • Citations contenant le mot « plaidoyer »
  • Images d'illustration du mot « plaidoyer »
  • Traductions du mot « plaidoyer »
  • Synonymes de « plaidoyer »
  • Antonymes de « plaidoyer »

Définitions du mot « plaidoyer »

Trésor de la Langue Française informatisé

PLAIDOYER, subst. masc.

A. − Vieilli. Synon. de plaidoirie (v . ce mot A).M. de Lally-Tollendal (...) fit le plaidoyer d'un de ses camarades de prison, traduit devant le tribunal avant le massacre; le prisonnier fut acquitté, et chacun sut qu'il le devait à l'éloquence de Lally (Staël, Consid. Révol. fr., t.1, 1817, p.393):
. ... j'ai, dans l'état que j'embrasse, trois espèces de personnes à contenter: mes cliens d'abord, qui veulent, avant tout, que je leur fasse gagner leur cause; mes confrères, qui ne permettent pas qu'on s'écarte des formes; et le public éclairé, qui n'admet point de plaidoyer sans éloquence (...). Je ne dois pas vous dissimuler que Démosthènes et Cicéron ont eu beaucoup de part à ma vocation pour le barreau, et que c'est, en quelque sorte, sous leurs auspices que je suis entré au Palais. Jouy, Hermite, t.1, 1811, p.96.
B. − P. anal. Exposé argumenté, convaincu, en faveur d'une personne, d'une idée, d'une institution. Quelques personnes ont cru voir dans Jocelyn deux intentions sur lesquelles l'auteur doit s'expliquer: un plaidoyer contre le célibat des prêtres, une attaque à la religion: ces personnes sont dans l'erreur (Lamart., Corresp., 1836, p.202).Les idées nouvelles inspirèrent seulement, en Amérique latine, quelques rares plaidoyers en faveur des Indiens et, en France, ce furent les droits des hommes de couleur qui, seuls, trouvèrent d'abord des défenseurs (Lefebvre, Révol. fr., 1963, p.650).
Prononc. et Orth.: [plεdwaje], (il) plaidoie [plεdwa]. Att. ds Ac. dep. 1694. Conjug.: v. aboyer. Étymol. et Hist.1. Fin xives. «discours, argumentation au tribunal» (Froissart, Plaidoirie de la rose et de la violette, 328, Dits et Débats, éd. A. Fourrier, p.203); 2. 1580 «défense écrite ou orale en faveur d'une personne, d'une cause, etc.» (Montaigne, Essais, II, X, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, p.419). Inf. subst. de l'a. fr. plaidoiier, plaidiier (se plaideier «adresser ses supplications» ca 1175, Chron. Ducs Normandie, 18762 ds T.-L.; 1174-76 «argumenter, défendre une cause devant les juges», Guernes de Pont-Ste-Maxence, St Thomas, 777, ibid.), à côté du part. passé subst. plaidoiié, plaidoyé (1283, Ph. de Beaumanoir, Coutumes Beauvaisis, éd. A. Salmon, chap.I, § 42), forme maintenue jusque dans la lang. class. Fréq. abs. littér.: 230. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 443, b) 436; xxes.: a) 120, b) 293.

Wiktionnaire

Nom commun

plaidoyer \plɛ.dwa.je\ masculin

  1. Discours prononcé à l’audience pour défendre le droit d’une partie.
    • À la Cour, ainsi que dans les châteaux des grands seigneurs, […], la langue franco-normande était la seule en usage ; dans les tribunaux, les plaidoyers et les arrêts étaient prononcés dans la même langue. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    1. (Par extension) Toute défense, en faveur d’une personne, d’une opinion, d’une cause.
      • Au reste, Messieurs, toutes mes objections ne portent que sur la nature de la cause que vous défendez; car je suis assez content de vos plaidoyers. — (Maximilien Robespierre, Lettre à Vergniaud, Gensonné, Brissot, Guadet, sur la souveraineté du peuple, janvier 1793)
    2. (Relations internationales) Discours qui soutient la cause des populations de certains pays et cherche à mobiliser l’opinion publique en leur faveur, en faisant connaître leurs besoins et leurs difficultés.

Verbe

plaidoyer \plɛ.dwa.je\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) Plaider.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PLAIDOYER. n. m.
Discours prononcé à l'audience pour défendre le droit d'une partie. Cet avocat a fait un habile plaidoyer. Il se dit, par extension, de Toute défense écrite ou orale, en faveur d'une personne, d'une opinion, d'une cause.

Littré (1872-1877)

PLAIDOYER (plè-do-ié ; plusieurs disent plè-doiié ; l'r ne se prononce pas et ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des plè-do-ié-z éloquents) s. m.
  • Discours prononcé devant un tribunal pour soutenir le droit d'une partie. Il [l'avocat] prononce de graves plaidoyers devant des juges qui peuvent lui imposer silence, et contre des adversaires qui l'interrompent, La Bruyère, XV. Antiphon profita beaucoup des entretiens qu'il eut avec Socrate… il composa des plaidoyers pour ceux qui en avaient besoin, et l'on croit qu'il fut le premier qui introduisit cette coutume, Rollin, Hist. anc. XXV, 3, art. I, § 1. La plupart des plaidoyers dont les voûtes du palais retentissent, très intéressants pour les parties, médiocrement pour les juges et très peu pour tout ce qui n'est ni l'un ni l'autre, ne franchissent guère le cercle étroit où on les débite, D'Alembert, Éloges, Lamotte, note 1.

HISTORIQUE

XIIIe s. Noz avons veu que le [la] partie qui se doutoit d'avoir jugement contre li, disoit que li pledoiés n'avoit pas esté tix [tel], ançois avoit esté autre, Beaumanoir, LXVII, 34.

XVIe s. Voilà pas un playdoyer sec et sain… veritable, franc et juste [de Socrate à ses juges], Montaigne, IV, 217.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PLAIDOYER. Ajoutez : - REM. Les anciennes éditions de Corneille écrivent plaidoyé et non plaidoyer. Tout le cinquième acte [d'Horace] est encore une des causes du peu de satisfaction que laisse cette tragédie : il est tout en plaidoyés, Exam. d'Horace.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PLAIDOYER, s. m. (Jurisprud.) est un discours fait en présence des juges pour la défense d’une cause.

Dans les tribunaux où il y a des avocats, ce sont eux qui plaident la plûpart des causes, à l’exception de quelques causes légeres qui ne roulent que sur le fait & la procédure, que les procureurs sont admis à plaider.

Une partie peut plaider pour elle-même, pourvu que le juge la dispense.

Un plaidoyer contient ordinairement six parties, savoir, les conclusions, l’exorde, le récit du fait, celui de la procédure, l’établissement des moyens, & la réponse aux objections.

Les anciens plaidoyers étoient chargés de beaucoup d’érudition ; on y entassoit les citations des textes de droit & des docteurs, les unes sur les autres. On peut dire des orateurs de ce tems qu’erubescebant sine lege loqui ; ils mêloient même souvent dans les plaidoyers le sacré avec le profane, & des passages tirés de l’Ecriture & des saints peres avec d’autres tirés des poëtes, des orateurs & des historiens.

Non-seulement les plaidoyers étoient ainsi surchargés de citations ; mais la plûpart étoient mal appliquées ; les orateurs de ce tems étoient plus curieux de faire parade d’une vaine érudition que de s’attacher au point solide de la cause.

Depuis environ un siecle on s’est corrigé de ce défaut ; on a banni des plaidoyers toutes les citations déplacées ; mais on est tombé dans une autre extrémité presque aussi vicieuse, qui est de négliger par trop l’usage du droit romain.

Parmi les anciens on doit prendre pour modele les plaidoyers de le Maître, de Patru & de Gauthier, & parmi les modernes, ceux d’Evrard, de Gillet, de Terrasson & de Cochin.

Autrefois les plaidoyers des avocats étoient rapportés, du moins par extrait, dans le vû du jugement ; c’est pourquoi les procureurs étoient obligés d’aller au greffe après l’audience pour corriger les plaidoyers, c’est-à-dire, pour vérifier si les faits rapportés par le greffier étoient exacts ; mais depuis l’établissement du papier timbré en 1674, on a cessé presque partout de rapporter les plaidoyers.

Les conclusions ne se prenoient autrefois qu’à la fin du plaidoyer ; le juge disoit à l’avocat de conclure, & le dispositif du jugement étoit toujours précédé de cette clause du style, postquam conclusum fuit in causâ ; mais depuis long-tems il est d’usage que les avocats prennent leurs conclusions avant de commencer leur plaidoyer : ce qui a été sagement établi, afin que les juges sachent d’abord exactement quel est l’objet de la cause.

Il y a cependant quelque chose qui implique de conclure avant d’avoir commencé la plaidoirie, & pour parler plus correctement, il faudroit se contenter de dire, la requête tend à ce que &c. & l’on ne doit régulierement conclure qu’à la fin du plaidoyer ; en effet jusques-là on peut augmenter ou diminuer à ses conclusions.

Aussi dans les causes du rôle qui sont celles que l’on plaide avec le plus d’apparat, & où les anciens usages sont le mieux observés, les avocats reprennent leurs conclusions à la fin de leur plaidoirie. Voyez Audience, Avocat, Cause, Conclusions, Rolles. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « plaidoyer »

(Date à préciser) Verbe dérivé de plaider avec le suffixe -oyer, le substantif est le déverbal de l’ancien verbe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

L'infinitif de l'ancien verbe plaidoier pris substantivement.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « plaidoyer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
plaidoyer plɛdwaje

Citations contenant le mot « plaidoyer »

  • Quand correctement lue, la Bible est le plus puissant plaidoyer pour l'athéisme jamais écrit. De Isaac Asimov / Moi, Asimov. Mémoires, 1994
  • J’ajoute que tout mon théâtre tend à la dignification de la femme. Mon plaidoyer pour la femme est, vous le voyez, ancien et persévérant, et n’a pas eu de solution de continuité. De Victor Hugo / Actes et paroles
  • Il déclare donc, ou plutôt il avoue hautement que le Dernier Jour d'un Condamné n'est autre chose qu'un plaidoyer, direct ou indirect, comme on voudra, pour l'abolition de la peine de mort. De Victor Hugo / Le Dernier Jour d'un condamné
  • Un plaidoyer vibrant, regardez : POSITIVR, VIDÉO. En 1974, lorsque Gisèle Halimi répondait à une femme anti-avortement, ça donnait ça

Images d'illustration du mot « plaidoyer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « plaidoyer »

Langue Traduction
Anglais advocacy
Espagnol abogacía
Italien patrocinio
Allemand anwaltschaft
Chinois 倡导
Arabe المناصرة
Portugais defesa
Russe пропаганда
Japonais 擁護
Basque sentsibilizazio
Corse avvocatura
Source : Google Translate API

Synonymes de « plaidoyer »

Source : synonymes de plaidoyer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « plaidoyer »

Partager