La langue française

Encensement

Sommaire

  • Définitions du mot encensement
  • Étymologie de « encensement »
  • Phonétique de « encensement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « encensement »
  • Citations contenant le mot « encensement »
  • Traductions du mot « encensement »
  • Synonymes de « encensement »

Définitions du mot encensement

Trésor de la Langue Française informatisé

ENCENSEMENT, subst. masc.

Action d'encenser. Faire des encensements autour d'un cercueil (Ac.1835-1932).
P. méton. Moment de la liturgie où l'on encense :
Elle lut le Credo, puis le psaume de l'encensement : « Que ma prière monte vers toi comme l'encens, et mes mains levées comme le sacrifice du soir. » Malègue, Augustin,t. 2, 1933, p. 295.
Au fig. Alors, chaque auteur a eu l'idée de se construire un petit public à son usage, de se préparer sa gloire, de se tresser sa couronne en famille. De là est venue l'institution de l'encensement mutuel ou la camaraderie (Balzac, Œuvres div.,t. 2, 1830-35, p. 40).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃sɑ ̃smɑ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1214-1219 (Vie Ste Christine, éd. A. C. Ott, 590). Dér. du rad. de encenser*; suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér. : 7.

Wiktionnaire

Nom commun

encensement \ɑ̃.sɑ̃s.mɑ̃\ masculin

  1. Action d’encenser.
    • Les encensements sont toujours requis à certaines occasions: pour la dédicace d’une église ou d’un autel, lors de la messe chrismale, aux expositions du Saint-Sacrement, ainsi qu’aux funérailles où le corps est honoré comme un ancien temple de l’Esprit Saint.— (Gauthier Vaillant L’encens - Journal La Croix, page 14-15, 20 septembre 2015)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENCENSEMENT. n. m.
Action d'encenser. Faire des encensements autour d'un cercueil.

Littré (1872-1877)

ENCENSEMENT (an-san-se-man) s. m.
  • Action d'encenser. Ils ne l'invoquèrent plus avec les solennités des encensements et des victimes que dans le temple, Massillon, Carême, Temples. Elle fait brûler devant eux la fumée des encensements, Massillon, Prof. rel. 3. L'autel et monseigneur le cardinal de Sourdis furent encensés et non le roi ; disant les chapelains de Sa Majesté, qu'on avait autrefois empoisonné des rois par le moyen des encensements, Saint-Foix, Ess. sur Paris, Œuvres, t. IV, p. 161, dans POUGENS.

HISTORIQUE

XVIe s. Ils n'ont point voulu faire parfums et encensements aux idoles, Calvin, 227. David prioit que son oraison montast devant le Seigneur comme un encensement, Calvin, Instit. 1160.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ENCENSEMENT, s. m. (Hist. ecclés.) c’est dans l’Église romaine l’action d’encenser pendant l’office divin, à l’autel, au clergé, & au peuple.

On voit, dit M. Aubry, par les anciens ordres romains, que l’encens a été introduit comme un parfum pour purifier l’air & les personnes. L’on a commencé de s’en servir dans les tems où les fideles obligés de se cacher, s’assembloient en secret dans des lieux soûterreins, humides & mal-sains ; l’haleine d’un si grand nombre de personnes renfermées produisoit une mauvaise odeur, que l’on tâchoit de dissiper par le moyen de l’encens, ou de quelques autres parfums : telle est l’origine de l’encens dans l’Église.

En effet, il seroit aisé d’établir, que l’encensement n’est point une partie du culte, mais qu’il a été durant plusieurs siecles une simple purification de l’air & des personnes, occasionnée par la nécessité dans les lieux de leurs assemblées religieuses. Tertullien le dit positivement dans son apologétique, chap. xxx. il remarque encore dans un autre endroit, que les anciens chrétiens n’usoient point d’encens pendant l’office divin, & que l’on ne s’en servoit que dans les funérailles : au témoignage de Tertullien, on pourroit joindre ceux d’Athénagore, de Lactance & autres peres, s’il s’agissoit de confirmer cette vérité.

Quand le christianisme fut établi sur les ruines du paganisme, l’usage de l’encens continua dans les temples ; ce ne fut plus alors par le besoin absolu de la purification de l’air, des personnes & des lieux, moins encore pour honorer les hommes ; ce fut pour imiter l’exemple des mages, qui présenterent de l’or & de l’encens à Notre-Seigneur, afin de lui marquer leurs respects & leur soûmission ; l’on se servit aussi de ce moyen pour inviter les chrétiens à détacher leurs pensées de la terre, & à les porter au ciel avec la fumée de l’encens.

Mais ce qui n’étoit qu’un type dans la religion, & qu’un hommage d’oblation au Sauveur du monde, changea bien-tôt de nature, & devint une oblation honorifique aux princes de la terre & aux ministres de l’autel. Le premier exemple eut lieu en faveur des empereurs de Constantinople. Codin nous apprend que dans les fêtes solennelles, le patriarche encensoit à deux différentes fois l’empereur, lorsqu’il assistoit aux offices, & qu’il remettoit après cela l’encensoir à son diacre, pour aller donner l’encensement au clergé.

Dans la suite des tems, les grands seigneurs pour se distinguer de la foule, affecterent de s’attribuer l’encensement ; & voulant de plus en plus marquer leur rang & leur dignité dans l’Église même, ils exigerent deux coups d’encensement, tandis qu’on n’en donneroit qu’un seul à tous les autres assistans pendant le sacrifice.

Voilà comme il est arrivé que le plus ou le moins de coups d’encensement désignent aujourd’hui la qualité de la personne encensée ; & l’on sait bien que les usages fondés sur l’orgueil & l’ambition ne s’abolissent guere : aussi l’honneur futile de l’encensement produit tous les jours en France des procès que l’on juge ordinairement par les titres & les coûtumes des lieux ; c’est pourquoi l’on ne manque point d’arrêts fort singuliers sur cette matiere. Article de M. le Chevalier de Jaucourt.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « encensement »

Encenser.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de encenser avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « encensement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
encensement ɑ̃sɑ̃smɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « encensement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « encensement »

  • Les médecins la détestent”. Offres d’investissement, encensement du Bitcoin ou numéros frauduleux pour résoudre vos problèmes spirituels, la vente pyramidale semble prendre d'assaut la plateforme. Mais ce n’est pas tout. Blasting News, Les bots envahissent les commentaires sur Instagram
  • Dans l’Église catholique, l’encensement est un geste d’adoration quand il est offert à Dieu (cf. Matthieu 2, 11), l’hommage central du Christ, qui s’est offert à son Père en odeur de suavité (Ephésiens 5, 2). La Croix Africa, [Question du jour] Pourquoi encense-t-on les fidèles pendant la messe ? - La Croix Africa
  • Après avoir été un peu oublié dans les années qui ont suivi le concile Vatican II, l’encensement retrouve une place dans nos liturgies. Croire, L’encensement
  • A ce point, je dois vous assurer que ce n’est ni la tradition d’encensement des défunts qui porte ici mes propos, ni en l’occurrence les relations personnelles qui nous liaient, cela dit pour la bonne intelligence des choses et pour donner à mon admiration toute sa crédibilité. A cette image de sagesse, de bonté et de sérénité, sans compter un humour raffiné, vient s’ajouter une culture immense. El Watan, Hommage au photographe Kays Djilali : L’être des profondeurs | El Watan

Traductions du mot « encensement »

Langue Traduction
Anglais incensing
Espagnol incensar
Italien incensazione
Allemand erzürnt
Chinois 激怒
Arabe ساخر
Portugais incensante
Russe incensing
Japonais
Basque incensing
Corse incensante
Source : Google Translate API

Synonymes de « encensement »

Source : synonymes de encensement sur lebonsynonyme.fr
Partager