La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « harangue »

Harangue

Variantes Singulier Pluriel
Féminin harangue harangues

Définitions de « harangue »

Trésor de la Langue Française informatisé

HARANGUE, subst. fém.

Discours solennel fait devant une personne d'un rang ou d'une dignité élevés, une assemblée ou une foule. Prononcer une harangue; une belle harangue; harangue militaire, politique. Cette allusion à la harangue de l'académicien reçu, qui, en dissertant des Césars, avait surtout critiqué Napoléon, fit sourire sa majesté (Bourges, Crépusc. dieux,1884, p. 176).Pujol, chef de section aux ateliers nationaux, (...) donna le signal du soulèvement par une harangue aux ouvriers sur la place de la Bastille (Bainville, Hist. Fr., t. 2, 1924, p. 192).L'héritage des prophètes, ce sont des recueils de harangues, directes ou allégoriques, véhémentes, sévères, attendries, consolantes (Weill, Judaïsme,1931, p. 120) :
1. Le peuple revoit en lui [Caïus] Tibérius, mais plus véhément, plus passionné. Sa pantomime était vive et animée, il se promenait par toute la tribune aux harangues. Sa voix puissante emplissait tout le forum, et il était obligé d'avoir derrière lui un joueur de flûte qui la ramenait au ton et en modérait les éclats. Michelet, Hist. romaine, t. 2, 1831, p. 139.
SYNT. Écouter, lire, préparer, terminer une harangue; une brève, une pathétique harangue; harangue éloquente, officielle, pompeuse, solennelle, violente; harangue d'un ambassadeur, d'un chef militaire, d'un député, d'un magistrat, d'un maire, d'un sénateur; harangues de Cicéron, de Démosthène.
P. ext. Discours fait selon des règles, selon un protocole et dont on attend un résultat. Deux Indiens qui paraissaient avoir quelque autorité sur les autres, s'avancèrent; ils me firent très-gravement une assez longue harangue dont je ne compris pas un mot (Voy. La Pérouse,t. 2, 1797, p. 121).Le tabellion s'avançait au trot de sa bête et repassait dans son esprit la harangue qu'il allait débiter à M. Levrault (Sandeau, Sacs,1851, p. 22) :
2. ... je suis à vos ordres, moi, et mon esprit, et ma science, et mes lettres, prêt à vivre avec vous, damoiselle, comme il vous plaira, chastement ou joyeusement, mari et femme, si vous le trouvez bon, frère et sœur, si vous le trouvez mieux. Gringoire se tut, attendant l'effet de sa harangue sur la jeune fille. Elle avait les yeux fixés à terre. Hugo, N.-D. Paris,1832, p. 122.
Péj., cour. Discours ennuyeux. Une creuse, fastidieuse interminable, sotte harangue. Quand aura-t-il fini sa harangue? (Littré). Monsieur, trêve à tant d'insistance (...) d'absurdes on-dit vous ont mal avisé, veuillez donc m'épargner d'inutiles harangues (Courteline, Conv. Alceste,1905, II, p. 30) :
3. J'en arrive, après avoir terminé ces volumes, à ne même plus me rappeler les incontinentes descriptions, les insipides harangues qu'ils renferment; il ne me reste que la surprise de penser qu'un homme a pu écrire trois ou quatre cents pages, alors qu'il n'avait absolument rien à nous révéler, rien à nous dire. Huysmans, Là-bas, t. 1, 1891, p. 9.
REM.
Haranguerie, subst. fém.Mauvaise harangue. Les armes de Satan c'est la criaillerie, (...) Et l'avocasserie et la haranguerie (Péguy, Tapisserie Ste Geneviève et J. d'Arc,1913, p. 87).
Prononc. et Orth. : [aʀ ɑ ̃:g] avec init. asp. Fér. 1787 ,,La harangue (...), et non pas l'harangue``. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1461 harangue (Villon, Requête au Prince ds Lais Villon, éd. J. Rychner et A. Henry, p. 51, 38). Empr. à l'ital.ar(r)inga « discours public » (attesté dep. le xiiies., B. Latini ds Batt.; également à l'orig. de l'a. prov. arengua et du cat. arenga « id. », tous deux attestés ca 1300, v. FEW t. 16, p. 246b et Cor., s.v. arenga) prob. formé sur ar(r)ingo « arène » (dep. mil. xiiies., Novellino ds Batt.), aussi « place publique; lieu de rassemblement » (cf. lat. médiév. arengum attesté en 1328 à Padoue ds Du Cange), lui-même issu, avec a intercalé, du got. *hriggs (prononcé *hrings) correspondant à l'a.b.frq. *hring « cercle, anneau » (cf. rang; v. FEW t. 16, p. 246). Bien que dans cette hyp. le h initial du mot fr. fasse difficulté (Bl.-W.4-5l'explique par le fait que l'a.prov. connaissait arengua, et que l'anal. de nombreux mots qui ont un h en fr. en regard des formes prov. sans h aurait pu faire apparaître cette initiale en fr.), on ne peut admettre un empr. à l'a.b.frq. *hari-hring « rassemblement de la foule, de l'armée » (EWFS1-2) car, en raison de l'ancienneté et de la polysémie du mot en italien, celui-ci est sans aucun doute à l'orig. du terme dans les autres lang. romanes. Fréq. abs. littér. : 227. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 637, b) 333; xxes. : a) 190, b) 127.

Wiktionnaire

Nom commun - français

harangue (h aspiré)\a.ʁɑ̃ɡ\ féminin

  1. Discours fait à une assemblée, à un prince ou à quelque autre personne élevée en dignité.
    • Aussi, les harangues des princes, les remontrances des ministres, y tiennent-elles une grande place. — (Jean-Jacques Ampère, La Chine et les travaux d’Abel Rémusat, Revue des Deux Mondes, 1832, tome 8)
    • Le Béarnais se mit à rire; […]. La voiture ne s'arrêta pas, car il tombait une petite pluie fine, […], et on avait déjà perdu beaucoup de temps à écouter la harangue des notables de Sainte-Menehould ; mais Henri IV fit prendre les placets des verriers, et peu de jours après leur accorda de nouvelles lettres patentes. — (André Thieuret, Le secret de Gertrude, dans Le Correspondant, tome 82, Paris : chez Charles Douniol, 1870, p. 236)
    • Aussi les harangues ne manquaient pas au roi Charles IX et à la reine de Navarre ; on sait combien les huguenots étaient harangueurs. Force allusions au passé, force demandes pour l’avenir furent adroitement glissées au roi au milieu de ces harangues. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre I)
  2. (Familier) Discours ennuyeux ; longue remontrance.
    • On pourrait remplir des pages entières avec l’exposé sommaire des thèses contradictoires, cocasses et charlatanesques qui forment le fond des harangues de nos grands hommes ; rien ne les embarrasse. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.IV, La grève prolétarienne, 1908, p.159)
    • Pendant ce temps, dans la cité géante, le mouvement insurrectionnel échappait à tout contrôle. […]. Au début, la rébellion ne se manifesta que par des vociférations isolées, des harangues sur les places et des excitations dans la presse. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 233 de l’édition de 1921)
    • Hé mon ami, tire-moi de danger !
      Tu feras après ta harangue.
      — (Jean de La Fontaine, Fables, Livre premier, XIX : L'Enfant et le Maître d'école)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HARANGUE. (H est aspirée.) n. f.
Discours fait à une assemblée, à un prince ou à quelque autre personne élevée en dignité. Prononcer une harangue. Harangue séditieuse. La tribune aux harangues. Il se dit quelquefois, familièrement, d'un Discours ennuyeux, d'une longue remontrance. Il leur a fait une longue harangue là-dessus. Il s'est engagé dans une interminable harangue.

Littré (1872-1877)

HARANGUE (ha-ran-gh') s. f.
  • 1Discours fait à une assemblée, à un prince ou à quelque autre personne élevée en dignité. Le député vint donc et fit cette harangue : Romains, et vous, sénat, assis pour m'écouter, La Fontaine, Fabl. XI, 7. Le coadjuteur a fait la plus belle harangue qu'il est possible, Sévigné, 207. Il est des personnes qui blâment en général dans l'histoire les harangues, surtout celles qui sont directes, j'ai répondu ailleurs à cette objection, Rollin, Hist. anc. t. XII, liv. 25, ch. 2, art. 1, § 2e. Pour préférer les harangues de Démosthène à celles de Cicéron, il me semble qu'il faudrait presque avoir autant de solidité, de force et d'élévation d'esprit, qu'il en fallut à Démosthène pour les composer, Rollin, Trait. des Ét. IV, 1, p. 394. Notre temps nous est cher, courte harangue aux grands, Dancourt, Sancho Pança, II, 3. Si vous voulez juger du caractère de l'esprit de Grotius, lisez sa harangue à la reine Anne d'Autriche sur sa grossesse ; il la compare à la juive Anne qui eut des enfants étant vieille, Voltaire, Lett. Linguet, 15 mars 1767. Les harangues sont une autre espèce de mensonge oratoire que les historiens se sont permis autrefois ; on faisait dire à ses héros ce qu'ils auraient pu dire, Voltaire, Russie, Préface, § 7.
  • 2 Par extension, un discours quelconque. Il ne me reste que la langue Pour vous faire cette harangue, Régnier, Épît. III. Je ne vous ferai point de harangue importune, Corneille, D. Sanch. I, 3. Eh ! mon ami, tire-moi du danger ; Tu feras après ta harangue, La Fontaine, Fabl. I, 19. …Notre époux Fit cette harangue à la belle, La Fontaine, Pet. chien.
  • 3 Familièrement. Discours ennuyeux, longue remontrance. Quand aura-t-il fini sa harangue ?

    Voy. à DISCOURS, où la synonymie est exposée.

HISTORIQUE

XVe s. Et par si bel ordre, si notable arenge, l'ot dit que tous en furent esmerveilliez, Christine de Pisan, Charles V, III, 43.

XVIe s. Une piteuse et lamentable harangue, Marot, I, 310. Ainsi pour vray, que mon cueur et ma langue Disoient d'accord si piteuse harengue, Marot, III, 278. Le tiers estat donna charge à Versoris [leur orateur] d'ajouster quatre points à son harangue, D'Aubigné, Hist. III, 246. Son ministre l'advertit de faire un mot de harangue : à gens de bien courte harangue, dist le bon homme…, D'Aubigné, ib. I, 309.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

HARANGUE, s. f. (Belles-Lettres.) discours qu’un orateur prononce en public, ou qu’un écrivain, tel qu’un historien ou un poëte, met dans la bouche de ses personnages.

Ménage dérive ce mot de l’italien arenga, qui signifie la même chose ; Farrari le fait venir d’arringo, joûte, ou place de joûte ; d’autres le tirent du latin ara, parce que les Rhéteurs prononçoient quelquefois leurs harangues devant certains autels, comme Caligula en avoit établi la coûtume à Lyon.

Aut Lugdunensem rhetor dicturus ad aram. Juven.

Ce mot se prend quelquefois dans un mauvais sens, pour un discours diffus ou trop pompeux, & qui n’est qu’une pure déclamation ; & en ce sens un harangueur est un orateur ennuyeux

Les héros d’Homere haranguent ordinairement avant que de combattre ; & les criminels en Angleterre haranguent sur l’échafaud avant que de mourir : bien des gens trouvent l’un aussi déplacé que l’autre.

L’usage des harangues dans les historiens a de tout tems eu des partisans & des censeurs ; selon ceux-ci elles sont peu vraissemblables, elles rompent le fil de la narration : comment a-t-on pû en avoir des copies fideles ? c’est une imagination des historiens, qui sans égard à la différence des tems, ont prêté à tous leurs personnages le même langage & le même style ; comme si Romulus, par exemple, avoit pû & dû parler aussi poliment que Scipion. Voilà les objections qu’on fait contre les harangues, & sur-tout contre les harangues directes.

Leurs défenseurs prétendent au contraire qu’elles répandent de la variété dans l’histoire, & que quelquefois on ne peut les en retrancher, sans lui dérober une partie considérable des faits : « Car, dit à ce sujet M. l’abbé de Vertot, il faut qu’un historien remonte, autant qu’il se peut, jusqu’aux causes les plus cachées des évenemens ; qu’il découvre les desseins des ennemis ; qu’il rapporte les délibérations, & qu’il fasse voir les différentes actions des hommes, leurs vûes les plus secrettes & leurs intérêts les plus cachés. Or c’est à quoi servent les harangues, sur-tout dans l’histoire d’un état républicain. On sait que dans la république romaine, par exemple, les résolutions publiques dépendoient de la pluralité des voix, & qu’elles étoient communément précédées des discours de ceux qui avoient droit de suffrage, & que ceux-ci apportoient presque toûjours dans l’assemblée des harangues préparées ». De même les généraux rendoient compte au sénat assemblé du détail de leurs exploits & des harangues qu’ils avoient faites ; les historiens ne pouvoient-ils pas avoir communication des unes & des autres ?

Quoi qu’il en soit, l’usage des harangues militaires sur-tout paroît attesté par toute l’antiquité : « mais pour juger sainement, dit M. Rollin, de cette coûtume de haranguer les troupes généralement employée chez les anciens, il faut se transporter dans les siecles où ils vivoient, & faire une attention particuliere à leurs mœurs & à leurs usages ».

« Les armées, continue-t-il, chez les Grecs & chez les Romains étoient composées des mêmes citoyens à qui dans la ville & en tems de paix on avoit coûtume de communiquer toutes les affaires ; le général ne faisoit dans le camp ou sur le champ de bataille, que ce qu’il auroit été obligé de faire dans la tribune aux harangues ; il honoroit ses troupes, attiroit leur confiance, intéressoit le soldat, réveilloit ou augmentoit son courage, le rassûroit dans les entreprises périlleuses, le consoloit ou ranimoit sa valeur après un échec, le flattoit même en lui faisant confidence de ses desseins, de ses craintes, de ses espérances. On a des exemples des effets merveilleux que produisoit cette éloquence militaire ». Mais la difficulté est de comprendre comment un général pouvoit se faire entendre des troupes. Outre que chez les anciens les armées n’étoient pas toûjours fort nombreuses, toute l’armée étoit instruite du discours du général, à peu-près comme dans la place publique à Rome & à Athenes le peuple étoit instruit des discours des orateurs. Il suffisoit que les plus anciens, les principaux des manipules & des chambrées se trouvassent à la harangue dont ensuite ils rendoient compte aux autres ; les soldats sans armes debout & pressés occupoient peu de place ; & d’ailleurs les anciens s’exerçoient dès la jeunesse à parler d’une voix forte & distincte, pour se faire entendre de la multitude dans les délibérations publiques.

Quand les armées étoient plus nombreuses, & que rangées en ordre de bataille & prêtes à en venir aux mains elles occupoient plus de terrein, le général monté à cheval ou sur un char parcouroit les rangs & disoit quelques mots aux différens corps pour les animer, & son discours passoit de main en main. Quand les armées étoient composées de troupes de différentes nations, le prince ou le général se contentoit de parler sa langue naturelle aux corps qui l’entendoient, & faisoit annoncer aux autres ses vûes & ses desseins par des truchemens ; ou le général assembloit les officiers, & après leur avoir exposé ce qu’il souhaitoit qu’on dît aux troupes de sa part, il les renvoyoit chacun dans leur corps ou dans leurs compagnies, pour leur faire le rapport de ce qu’ils avoient entendu, & pour les animer au combat.

Au reste, cette coûtume de haranguer les troupes a duré long-tems chez les Romains, comme le prouvent les allocutions militaires représentées sur les médailles. Voyez Allocutions. On en trouve aussi quelques exemples parmi les modernes, & l’on n’oubliera jamais celle que Henri IV. fit à ses troupes avant la bataille d’Ivry : « Vous êtes François ; voilà l’ennemi ; je suis votre roi : ralliez-vous à mon pannache blanc, vous le verrez toûjours au chemin de l’honneur & de la gloire ».

Mais il est bon d’observer que dans les harangues directes que les historiens ont supposées prononcées en de pareilles occasions, la plûpart semblent plûtôt avoir cherché l’occasion de montrer leur esprit & leur éloquence, que de nous transmettre ce qui y avoit été dit réellement. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « harangue »

Provenç. arengua ; espagn. et portug arenga ; ital. aringa, harangue, aringo, lieu où l'on harangue ; de l'anc. h. allem. hring, cercle, assemblée ; allem. mod. Ring, cercle, anneau. Les étymologistes rattachent hring au latin circus, au grec ϰύϰλος, cercle, en sanscrit çakra, roue.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVe siècle) De l’italien arringa (« discours public ») autrefois aringa, à l’origine de l’ancien occitan arengua et du catalan arenga (sens identiques), tous deux attestés ca 1300. Probablement formé sur ar(r)ingo (« arène », « place publique, lieu de rassemblement »), lui-même issu, avec a intercalé, du gotique *hriggs (prononcé *hrings) correspondant à l’ancien bas francique hring (« cercle, anneau »)[1]. Voyez gringue pour un mot issu de cette même racine ou ring, via l’anglais.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

(XVe siècle) De l’italien arringa (« discours public ») autrefois aringa, à l’origine de l’ancien occitan arengua et du catalan arenga (sens identiques), tous deux attestés ca 1300. Probablement formé sur ar(r)ingo (« arène », « place publique, lieu de rassemblement »), lui-même issu, avec a intercalé, du gotique *hriggs (prononcé *hrings) correspondant à l’ancien bas francique hring (« cercle, anneau »)[1]. Voyez gringue pour un mot issu de cette même racine ou ring, via l’anglais.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « harangue »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
harangue arɑ̃g

Citations contenant le mot « harangue »

  • Eh ! mon ami, tire-moi de danger, Tu feras après ta harangue. Jean de La Fontaine, Fables, l'Enfant et le Maître d'école
  • Une des bases idéologiques de la gauche judiciaire est «la harangue de Baudot», ce texte fondateur du Syndicat de la magistrature, écrit en 1968 par un magistrat syndiqué, Oswald Baudot, à l’attention des jeunes juges. Il fixe trois lignes directrices, dont la plus forte est la suivante: «Soyez partiaux (…) Examinez toujours où sont le fort et le faible qui ne se confondent pas nécessairement avec le délinquant et sa victime. Ayez un préjugé favorable pour la femme contre le mari, pour l’enfant contre le père, pour le débiteur contre le créancier, pour l’ouvrier contre le patron, pour l’écrasé contre la compagnie d’assurance de l’écraseur, pour le malade contre la sécurité sociale, pour le voleur contre la police, pour le plaideur contre la justice.» Pour la gauche judiciaire, entre le délinquant qui s’enfuit devant la police et cette dernière, il faut avoir un préjugé favorable pour le délinquant. C’est ce qui justifie que l’on encourage une manifestation interdite dès lors que c’est contre la police, que la ministre de la Justice souhaite recevoir la famille du délinquant, et que le ministre de l’Intérieur va jusqu’à envisager de s’agenouiller. Par bonheur, les juges d’instruction chargés de l’affaire Traoré ne sont pas des adeptes de Baudot et cherchent la vérité sans préjugé. Le Figaro.fr, «La harangue du juge Baudot reste la bible de la gauche judiciaire»
  • Le 5 août de la même année, Eric Clapton, probablement ivre en plein concert à Birmingham, se lance dans une longue harangue politique : il appelle à voter pour le conservateur Enoch Powell, connu pour ses positions anti-immigration et prévient ses fans que la Grande-Bretagne est en train de devenir une « colonie noire ». C’est le point de départ du mouvement « Rock Against Racism », lancé par des fans de rock se sentant trahis par les deux rock-stars. MaXoE, White Riot, un film de Rubika Shah, sortira le 05 août au cinéma (Cinéma / DVD, Musique, Société) - MaXoE
  • Face à la montée en puissance de l’Assemblée Nationale, Louis  XVI, conseillé par son entourage, décide de frapper un grand coup : 30000 mercenaires suisses et allemands affluent vers la capitale et se massent sur le Champs-de-Mars. Necker désapprouve ses préparatifs et est renvoyé le 11 juillet. Les gardes français se mutilent et s’allient aux insurgés. Le 12 juillet, Camille Desmoulins harangue la foule aux cris de “aux armes, aux armes” ! C’est une Saint Barthélemy des patriotes qui se préparent.” , Que célèbre-t-on le 14 juillet ? | lepetitjournal.com
  • « Dites combien vous gagnez ! », harangue Marie-Hélène Amiable, la maire (PCF) de Bagneux, dans un cri étouffé par son masque. Derrière le micro, Fathia hésite. « 1 380 euros en fin de carrière… », lâche-t-elle finalement. Huée générale. leparisien.fr, Bagneux : concert de casseroles pour soutenir les soignants - Le Parisien
  • Le 5 août de la même année, Eric Clapton, probablement ivre en plein concert à Birmingham, se lance dans une longue harangue politique : il appelle à voter pour le conservateur Enoch Powell, connu pour ses positions anti-immigration et prévient ses fans que la Grande-Bretagne est en train de devenir une « colonie noire ». Rolling Stone, Le documentaire "White Riot" se dévoile : Bowie et Clapton... fascistes ? - Rolling Stone
  • Le 14 juillet 1789 est dans tous les esprits quand on évoque la Fête nationale. Cet été là, une grande agitation règne à Paris. Face au mécontentement populaire, le roi a réuni les Etats généraux, une assemblée des représentants de la noblesse, du clergé et du tiers-état. Ces derniers demandent une réforme profonde des institutions et, le 9 juillet, se proclament Assemblée nationale constituante. L'initiative inquiète le roi qui fait venir en secret des régiments suisses et allemands à proximité de Versailles. La rumeur court bientôt que les troupes royales se préparent à entrer dans Paris pour arrêter les députés. Le 12 juillet, un orateur harangue la foule qu'il appelle à réagir : c'est Camille Desmoulins, monté sur un tonneau, qui annonce une "Saint Barthélemy des patriotes". , France : Fête nationale/découvrez l'histoire du 14 juillet - Linfodrome
  • On les appelait les « juges rouges ». Membres du tout jeune Syndicat de la magistrature, né dans la tourmente de Mai 68, ils revendiquaient pleinement la « part du juge » dans l’œuvre de justice. L’un des leurs, Oswald Baudot, alors substitut du procureur de la République à Marseille, adresse, en 1974, à ses jeunes pairs une harangue les appelant à faire pencher la justice en faveur des plus défavorisés. Le Monde.fr, 1974, la « harangue » de Baudot
  • Il prend la parole, harangue la foule avec une telle verve, un tel engagement, une telle force dans la voix que spontanément, comme s’ils s’étaient passé le mot, les 20.000 militants du RDR, présents sur la place, scandèrent à l’unisson : « le lion ! le lion ! le lion ! ». Le jeune Lion, Amadou Gon Coulibaly, était ainsi né, faisant trembler, de par sa fougue, adversaires et partisans.Cet acte sera fondateur d’une carrière exceptionnelle au sein de notre famille politique. Afriksoir, L’intégralité de l’émouvant hommage de Kandia à Gon : « Il m’avait dit, ma sœur, tu m’as toujours prévenu de faire attention… » – Afriksoir
  • Pour y parvenir, tous les renforts seront les bienvenus à Landerneau (Finistère). « C’est gratuit (l’association du carnaval prend en charge la sono, le Dj animateur, les frais d’huissier…), ouvert à tous, de 7 à 77 ans (et au-delà), habitants du coin et de plus loin. On peut venir participer de partout en France. Et même d’Italie, de Belgique… C’est quand même l’Allemagne qu’il faut battre », harangue Alain Péron. Sans méchanceté aucune. Le Landernéen à l’origine de ce rassemblement se montre même fair-play : « Nous avons lancé une invitation à Lauchringen ». Pas de retour pour le moment. Le Telegramme, Êtes-vous prêt pour le plus grand rassemblement de Schtroumpfs du monde ? - LeTelegramme Soir
  • Parmi les manifestants, une femme a particulièrement attiré l’attention et suscité beaucoup d’admiration. Juchée sur le toit d’une voiture à Khartoum, elle harangue une foule immense et fait le buzz sur les réseaux sociaux. Plurielle, Vidéo. Soudan: une femme harangue la foule et fait le buzz - monde
  • C'est une harangue, derrière un pupitre, face aux caméras. Ce jour-là, comme souvent, le président des Philippines ne s'encombre pas de nuance.   France Culture, La pandémie nous vaccine-t-elle contre le "populisme" ?
  • À partir d'une réflexion très personnelle, vous dévoilez très vite la position de votre organisation syndicale, le Syndicat de la magistrature, et employez le terme de violences policières comme si cela était systémique. Vous me semblez plus idéologue que syndicaliste. J'aurais préféré vous entendre défendre et revendiquer pour votre corporation plutôt que de clouer au pilori les policiers dans leur ensemble. Vous me laissez donc penser que votre vision de la société, mais surtout de votre métier, reste imprégnée, colorée, désaxée par la harangue d'Oswald Baudot, grande figure de votre syndicat, qui encourageait, en 1974, les jeunes magistrats à être partiaux, à avoir un préjugé favorable pour le voleur contre la police. Je vous laisse mesurer aujourd'hui les conséquences de ces quarante-cinq années d'endoctrinement : sentiment d'impunité dans le milieu des délinquants et haine antiflic. leparisien.fr, Grégory Joron, du syndicat Unité SGP-Police : «Madame la juge, vous êtes complice de la haine antiflic» - Le Parisien
  • Muni d’un mégaphone, Alexandre Welsch court sans cesse dans les rues de Strasbourg pour haranguer ses collègues cheminots. Ce jeudi 9 janvier, cinquième jour de manifestation contre la réforme des retraites, le secrétaire général du syndicat Sud Rail Alsace a décidé de « prendre le rôle de meneur ». Pour faire durer cette mobilisation, déjà historique au sein de la SNCF, « il faut que ça vive, l’ambiance c’est très important, ça donne envie aux gens de revenir. » Rue89 Strasbourg, Des cheminots déterminés et plus de 4 500 manifestants contre la réforme des retraites
  • Mais ce cri fut aussi un cri de guerre, annonçant de grandes catastrophes, des drames terribles, le sang, la mort et le fanatisme. De nombreux compatriotes, dont des Français de confession musulmane, ont été assassinés sauvagement en entendant ce cri, qui fut en l’état un cri de rage et de haine. Cette harangue était inutile, elle apparaît comme une provocation. Contrepoints, Les dérapages malsains d’une manifestation contre l’islamophobie | Contrepoints
  • Christian Wohlwend harangue ses troupes. Sa 1re saison davosienne a été exemplaire. RTSSport.ch, National League: Wohlwend et Grönborg en lice pour le prix d'entraîneur européen de l'année - rts.ch - Hockey
  • À l’assaut ! Après vous avoir fait chasser quantité de trésors pendant les Series, Winamax vous harangue à guerroyer une semaine durant pour ouvrir son coffre le plus fourni, celui qui ne s’offre qu’aux légendes. Du dimanche 3 mai au jeudi 14 mai et pour un buy-in de 50 €, lancez-vous ainsi dans une quête acharnée pour gagner votre part du précieux magot. Besoin d'aide pour vous mettre en selle ? Faites-vous la main sur les Expresso 3 Million Week à 4 €. Si vous vous faites estourbir en route, vous aurez le droit à plusieurs vies, puisque vous pourrez repartir en chasse sur l'un des 43 Day 1 au programme, et viser le Day 2 qui aura lieu le 13 mai à 21 heures, avant le Day 3 le lendemain. Un tournoi destiné aux vrais guerriers, puisqu’il sera joué en mode Knockout, avec des primes en cash à la clé pour chaque ennemi éliminé. Prêts pour la bataille ? Winamax.fr, 3 Million Week - Le plus précieux des trésors - Winamax
  • Au début, Luther King harangue la foule, notes en mains. Il en appelle à Abraham Lincoln, le président qui a aboli l’esclavage aux Etats-Unis. SudOuest.fr, Mort de George Floyd : il y a 57 ans, le discours de Martin Luther King, « I have a dream »
  • Chronomètre en main, le sapeur-pompier d’Antibes, attaché au service citoyenneté du SDIS (1), harangue les élèves de CE1 de Karine Zamora : « Allez ! Allez ! On se dépêche d’évacuer ! » Nice-Matin, Les écoliers révisent les règles de sécurité à respecter dans le bus - Nice-Matin
  • Armée d'un mégaphone, Assa Traoré harangue une foule déjà convaincue et plante le décor. « Il est impossible de marcher dans les rues de Paris sans penser désormais à George Floyd et à tous ceux qui sont tombés à cause de la violence des policiers là-bas comme en France, expose-t-elle. Et nous ne sommes pas ici par hasard devant l'entrée du Tribunal de Paris. Nous sommes ici parce que la justice est complice des violences des forces de l'ordre. Ici, une juge couvre les gendarmes qui sont impliqués dans la mort de mon petit frère ». Chacune de ses phrases chocs est ponctuée par des slogans anti-forces de l'ordre : « policiers, assassins ! » ou « tout le monde déteste la police ». leparisien.fr, Adama Traoré, George Floyd : à Paris, plus de 20000 personnes rassemblées contre les violences policières, 18 personnes interpellées - Le Parisien
  • Juché sur les épaules d'un de ses camarades, Jean-Michel, 16 ans, harangue la foule. « C'est notre heure, clame le jeune homme. Nous les 2003, nous sommes la génération cobaye du gouvernement. J'ai déchiré ma convocation, je n'ai pas peur de ne pas aller passer l'épreuve ! » leparisien.fr, Yvelines : des lycéens boycottent le bac pour protester contre la réforme - Le Parisien
  • "On ne veut plus entendre que ce sont des bavures, on ne veut plus entendre que ce sont des erreurs : ce sont des violences volontaires !" Célia, étudiante en droit et l'une des organisatrice de la manifestation, harangue la foule, qui lui répond en cœur : "Police partout, justice nulle part !" France Bleu, VIDEO - Nantes : nouvelle manifestation contre les violences policières
  • Le spectacle s'ouvre par la harangue de Ross - Michaël Cohen, impeccable- qui exploite, dans une sordide baraque foraine, une collection de monstres humains. Parmi eux Merrick, « l'homme éléphant » qu'incarne, d'abord dissimulé sous des couvertures puis à visage découvert, l'enfant iconique du rap français. La scène est encadrée de rideaux de velours rouge -ce sera l'unique explosion de couleur du spectacle- aux pans retenus de part et d'autre par une danseuse qui habitera à plusieurs reprises la pièce comme un rêve; et par un jeune homme au bras coupé, Luc Bruyère, à la présence et à la voix extrêmement troublantes. leparisien.fr, «Elephant Man», avec JoeyStarr et Béatrice Dalle : c’est musclé, ça cogne et ça fait mal - Le Parisien
  • Au nom d'une islamophobie largement fantasmée, il s'est fait connaître samedi dernier, devant les locaux de CNews, après sa harangue abjecte vis-à-vis d'Éric Zemmour et d'autres défenseurs des valeurs républicaines. Abdelaziz Chaambi, militant de longue date de la gauche la plus extrême et de l'islam le plus politique, a ouvert son sac à Valeurs actuelles, et se défend d'être le “fiché S” que certains médias ont dépeint.  Valeurs actuelles, Qui est Abdelaziz Chaambi, l’homme derrière les propos orduriers à l’encontre d’Éric Zemmour ? | Valeurs actuelles
  • Bienvenue au bal des pompiers ! MUSIQUE – DANSE – TOMBOLA : Ainsi nous harangue le premier plan du film, sous forme de carton d’invitation. , Milos Forman – “Au feu les pompiers” | Culturopoing
  • C’est une harangue à deux voix que lance Procos, la fédération du commerce spécialisé, à destination des professionnels des centres commerciaux. La tribune  "les centres commerciaux s’essoufflent et doivent vite s’adapter", est en effet co-signée par François Feijoo, le président de Procos, et Emmanuel Le Roch, le délégué général ce cette fédération. Le contexte La tribune dresse d’abord un tableau de la situation, telle que les représentants du commerce spécialisé la voient. "Chute de la fréquentation, développement de la vacance, baisse des chiffres d’affaires, les centres commerciaux font face à un déficit croissant d’attractivité d’année en année. A ces effets, s’ajoute la hausse constante des coûts d’exploitation qui met aujourd’hui les commerçants des centres au coeur d’un redoutable ‘‘effet ciseaux’’ immédiatement perdant. En l’absence d’une vraie réaction de la part des propriétaires et des gestionnaires des centres, ce modèle est voué à se dégrader rapidement, d’autant que les alternatives aux centres commerciaux ne cessent de se développer : e-commerce, réseaux sociaux, lieux de flux, retail parks, nouveaux quartiers, proximité, tiers lieux… ". Et de résumer "les consommateurs changent, les commerçants s’adaptent et les centres commerciaux évoluent peu". Continuons de lire la tribune en distinguant les 5 points clés de son argumentation. 1) Changements sociétaux "La société de consommation connaît de profondes et nombreuses mutations : volonté des citoyens de consommer autrement, arbitrages entre postes de dépenses au profit des voyages, des loisirs et aux dépends de certains achats tels que la mode ou l’alimentation. Le smartphone et internet modifient profondément les habitudes et les parcours d’achat et transforment l’acte de consommer. Pourtant, toutes les études le montrent, les consommateurs quel que soit leur âge, souhaitent se rendre en magasin pour toucher les produits, tester, vivre des expériences, bénéficier de conseils personnalisés…" 2) Mutation des magasins "Les magasins restent donc indispensables mais où les positionner ? Demain, le commerce sera omnicanal ou ne sera pas. 80 à 85 % du chiffre d’affaires doit être réalisé en points de vente mais selon le meilleur maillage géographique et économique. Les enseignes recherchent les meilleurs flux mais leurs décisions stratégiques dépendent de la rentabilité donc du rapport coûts/chiffres d’affaires, notamment loyer, ce que l’on continue d’appeler le ‘‘taux d’effort’’ [ratio entre les coûts immobiliers supportés (loyer, charges, fiscalités) et le chiffre d’affaires réalisé par un magasin]. Il n’est pas question de nier les difficultés des commerçants engagés dans une transformation profonde et accélérée qui réclament d’importants investissements, des compétences nouvelles, au moment où la rentabilité est fortement dégradée…" 3) Innovations et omnicanalité "L’équation n’est pas simple, mais la dynamique est en cours : innovations, tests de format, partenariats, un seul objectif : séduire le consommateur et lui assurer la meilleure expérience. Y compris sur le web, la part de marché des enseignes omnicanales ne cesse de croître. Le modèle retail est résilient mais selon de nouveaux équilibres, son environnement doit donc également s’adapter. Pour les enseignes, il existe de nouvelles manières de rencontrer leurs clients. La période actuelle offre de nombreuses opportunités, de nouvelles façons d’être en contact avec le client et de réaliser du chiffre d’affaires. Internet, gares, aéroports, outlets, centres-villes, retail-parks… sont autant de canaux possibles. L’univers des possibles s’est élargi pour les enseignes. Elles ne raisonnent pas en opposant centre-ville et périphérie, internet et magasins… elles font du commerce là où elles touchent les consommateurs dans les meilleures conditions, territoire par territoire". Et de conclure "les centres commerciaux ne sont plus un incontournable du développement". 4) Pour une mobilisation des propriétaires et gestionnaires L’interpellation de Procos s’exprime à plein ici : "tous les propriétaires et gestionnaires de centres ne semblent pas avoir pris conscience de ce mouvement immuable et rapide, les réactions restent insuffisantes et sans proportion avec les enjeux. Les centres-villes engagent leur mutation. Le gouvernement lance un plan d’action en ce sens. Mais, qu’en est-il des centres commerciaux ? Les bailleurs répondent davantage à une logique financière plus que commerciale et économique". La fédération cite alors les statistiques de l’observatoire Procos/Stackr selon lesquelles les magasins en centres commerciaux voient leur fréquentation baisser de 5 % par an en moyenne depuis 5 ans. Et continue «les chiffres d’affaires par m² se réduisent. Or, à l’exception des centres les plus en difficulté, les loyers continuent de croître tendanciellement, les charges et travaux refacturés aux commerçants, également". Le ton devient accusateur "une dynamique destructrice à très court terme ! Certaines foncières se félicitent encore de l’accroissement du taux d’effort supporté par les enseignes de leurs centres. Se sont-elles aperçues que mathématiquement, le taux d’effort augmente lorsque les chiffres d’affaires baissent ? Les vieux réflexes résistent". 5) Vers une nouvelle approche Les signataires reviennent ensuite à des propositions constructives. "La gestion financiarisée doit faire place à une approche commerciale et marketing, revenir à la seule raison d’être des centres : créer du flux, combiner merchandising et communication pour être attractifs". Et d’appuyer la démonstration : «deux obsessions devraient remplacer la valorisation financière : redynamiser les flux et adapter les coûts à la réalité de l’activité des magasins. Or, aujourd’hui, on parle de digital, d’applications mobiles, de réalité virtuelle, d’accès aux données clients des enseignes… mais quid d’actions profitables au business des commerçants ? ". Nouvelles statistiques : "en France, le poids d’internet dans le commerce de détail atteint 9 %. Il est déjà de 17 % en Grande Bretagne où on en mesure les conséquences. C’est maintenant qu’il faut s’adapter, plus tard sera trop tard ! L’existence du flux est la justification de la présence en centre commercial. Le modèle s’est essoufflé. Les budgets marketing financés par les enseignes, existent : il faut réinterroger les actions menées, les politiques de communication, mesurer l’impact réel sur les commerces. Par ailleurs, la solution ne peut être recherchée systématiquement dans les offres promotionnelles qui impactent le compte d’exploitation. L’organisation centralisée des foncières a coupé la relation avec les responsables des magasins, or les réponses adaptées aux attentes des consommateurs locaux dépendent de la qualité de cette relation et de ces échanges. Les enseignes se transforment et testent de nouvelles approches ». Botte finale : "Commerçants et propriétaires de centres ont été des partenaires naturels. Aux centres commerciaux de décider vite s’ils s’engagent dans le mouvement d’adaptation avec des moyens et des approches à la hauteur des enjeux". lsa-conso.fr, Procos dénonce l’inertie des centres...
  • « Goûtez-moi ce melon. Il est gorgé de soleil », harangue un primeur. Samedi matin, sur le marché de la rue Ordener (XVIIIe), en lisière de Montmartre et de l'avenue de Saint-Ouen, les clients arpentent les allées frappées par le soleil. Micro à la main, Patricia, chargé de l'animation offre des cadeaux aux clients à l'occasion de la traditionnelle fête des marchés célébrée tout au long de ce week-end. Une opération offerte par les 5 000 commerçants des 80 marchés (couvert et en plein air) de la capitale (qui se tiennent du mardi au dimanche). leparisien.fr, « Les marchés, c’est l’âme de Paris » - Le Parisien
  • Perché sur les grilles du palais de justice de Perpignan pour haranguer les Gilets jaunes à l’action, lors de l’envahissement du tribunal le samedi 5 janvier dernier, le prévenu avait traité un policier de "collabo". Puis en garde à vue, il avait refusé de se soumettre au relevé d’empreintes digitales. Ce mercredi, la justice l’a reconnu coupable et condamné à une peine de prison ferme. lindependant.fr, Perpignan : Il avait traité un policier de "collabo", un Gilet jaune condamné à de la prison ferme - lindependant.fr
  • Ainsi, donc, avec les succès obtenus à la fin du siècle dernier par les musulmans contre les puissances colonisatrices occidentales et avec les moyens financiers considérables que leur fournit le pétrole, les musulmans se trouvent-ils portés par un courant ascendant. Ils ont pris conscience qu'ils étaient en mesure d'avoir leur revanche sur les pays occidentaux, des pays sans Dieu et aux mœurs dépravées, disent-ils, et ils voient le pétrole comme un don d'Allah à son peuple, un peuple dont il est dit dans le Coran qu'il est le meilleur que Dieu ait jamais créé. Et ils ont la démographie pour eux : c'est une arme redoutable. On se souvient de cette harangue du dirigeant algérien Boumediene à la tribune des Nations unies, en avril 1974 : « Un jour, des millions d'hommes quitteront l'hémisphère Sud pour aller dans l'hémisphère Nord. Et ils n'iront pas là-bas en tant qu'amis, parce qu'ils iront pour conquérir. Et ils conquerront avec leurs fils : le ventre de nos femmes nous donnera la victoire. » Valeurs actuelles, L'assimilation des musulmans, un combat perdu d'avance ? | Valeurs actuelles
  • VA voit de la "violence" dans la harangue de Zemmour. Où ça, exactement ? Il aura simplement recentré le débat sur la question de l'identité et de la civilisation françaises, il est vrai abandonné par la droite molle et moribonde (qui est terrorisée par l'idée de "faire le jeu du FN"). Il est 100% dans son droit de dénoncer l’« idéologie diversitaire » et la « guerre d’extermination de l’homme blanc hétérosexuel » qui ruinent le débat politique et entraine le pays vers le chaos multiconflictuel. Enfin qu'il accuse l'État de détruire la nation, ce n'est pas un scoop, puisqu'il défend non seulement le multiculturalisme et ce qu'il est convenu d'appeler l'immigration sauvage, mais prône la dissolution de la France dans la purée européenne, combattant le patriotisme fondateur de la Nation comme un vulgaire "populisme". Pas si violent que ça, Zemmour... Valeurs actuelles, Eric Zemmour : “Les problèmes aggravés par l’immigration sont aggravés par l’islam. C’est la double peine” | Valeurs actuelles
  • “Nous continuons de construire et de développer le plus grand incubateur de startup, harangue Roxanne Varza, Et aujourd’hui, nous vous présentons les 40 stratups qui vont compter demain.” Sur l’estrade de la Main Stage de Station F dans le 13e arrondissement de Paris, la patronne du mastodontesque incubateur fondé par Xavier Niel, le boss de Free, s’adresse à un parterre de staff de jeunes pousses et d’investisseurs.  Forbes France, Future 40 : Les Nouvelles Pépites De Station F | Forbes France
  • Pas un jour, depuis que le virus s'est répandu dans nos vies, sans qu'un expert, une voix autorisée, ne nous avertisse, ne nous harangue et, parfois, ne nous sermonne, sur nos insuffisances, notre égoïsme et notre futilité. Le Courrier de Russie, [ Vidéo ] - Sylvie Bermann : « Rien n'empêche un rapprochement avec la Russie »
  • Planté là, au milieu de la gigantesque halle de Station F, l'artiste Pharrell Williams harangue une foule acquise à sa cause. L'auteur du hit planétaire « Happy » est à Paris pour la fashion week, mais a tenu à faire un détour par le 13e arrondissement pour voir ce campus dont la notoriété a traversé l'océan Atlantique. Pharrell Williams, c'est aussi l'une des têtes de proue d'Adidas, avec qui il co-crée des produits. Et c'est pour célébrer le lancement de l'incubateur de la marque allemande qu'il s'est prêté à l'exercice. Car  pour Adidas, l'enjeu est important . Dans la grande bataille d'image à laquelle se livrent les marques de sport, paraître comme innovant est un avantage clef. Les Echos Executives, Adidas choisit Paris pour son programme mondial d'accompagnement de start-up, La communauté
  • Anne-Sophie Chazaud : Les propos reprochés à Laetitia Avia, comme le rapporte Mediapart, qu’elle aurait tenus envers nombre de ses ex-collaborateurs, empreints de connotations racistes, méprisantes, de l’esprit de discrimination, de sexisme, mais aussi les pratiques de travail peu respectueuses qu’elle aurait fait régner, démontrent à l’évidence l’éternelle tartufferie des moralistes. Car la loi Avia cherche à réfréner la liberté d’expression sous les motifs les plus vertueux et au prétexte des luttes sociétales minoritaristes et victimaires. Se retrouver mis en accusation, du côté des bourreaux, pris la main dans le pot de confiture, lorsqu’on s’époumone dans de curieuses diatribes à vouloir contrôler la saine morale et la parole d’autrui (songeons à sa grotesque harangue à la tribune de l’Assemblée contre les « trolls, les haters et les têtes d’œuf » (sic)), est toujours assez savoureux. Atlantico.fr, L’affaire Laetitia Avia ou la preuve que les 1001 tensions de la société française rendent sa loi encore plus dangereuse | Atlantico.fr
  • Sur le toit d'une voiture, une jeune femme harangue la foule, le doigt pointé vers le ciel. Une posture quasiment messianique !  RTL.fr, Soudan : Alaa Salah, le visage de la révolution
  • À la suspension méridienne, les tribuns révolutionnaires sont montés sur un muret délimitant les plates-bandes du parvis du tribunal, pour pousser une harangue bien sentie contre le pouvoir qui cherche à museler leur parole libre et insoumis. En dehors de la salle d’audience, les caméras sont autorisées. , Procès de Jean-Luc Mélenchon : « Les explications que vous fournissez sont pathétiques » - Administratif | Dalloz Actualité
  • Debout sur le toit d'une voiture, l'index levé vers le ciel, elle harangue la foule en criant "Thawra !" ("révolution"). La photo de cette femme vêtue de blanc, prise à Khartoum (Soudan), lundi 8 avril, par Lana H. Haroun, est devenue symbolique du mouvement de contestation contre le régime d'Omar El-Béchir, en étant massivement relayée sur les réseaux sociaux. Franceinfo, Soudan : une femme vêtue de blanc devient le symbole de la contestation contre Omar El-Béchir
  • ....à cet âge là, on prend des leçons, on en donne pas. Aux vedettes des réseaux sociaux envahissantes tout est permis, y compris d'oser la harangue envers une représentation nationale. Intervention choquante ! Le Telegramme, Le Télégramme - France - Climat. Prises de bec autour de la venue de Greta Thunberg à l’Assemblée
  • Samedi 19 janvier. À Andokoi, un quartier pauvre de la commune populaire de Yopougon (district d’Abidjan), Hamed Bakayoko harangue une foule qui n’a certes pas effectué le déplacement en grand nombre mais qui est attentive à son discours. Car la date choisie est loin d’être anodine : elle intervient à une semaine du congrès constitutif du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), prévu le samedi 26 janvier. JeuneAfrique.com, Côte d’Ivoire : le congrès du RHDP se prépare sur fond de précampagne présidentielle – Jeune Afrique
  • «Nous ne vous laisserons pas tranquilles.» Quand elle est lancée par Rébecca Chaillon, performeuse black et prodigieuse, la menace prend tout son relief. D’autant que la harangue intervient au beau milieu de Monstres, coup de tonnerre chorégraphique qui, comme le dit son sous-titre, «ne danse pas pour rien». Le Temps, A Lausanne, La Cité met le feu au Château - Le Temps

Traductions du mot « harangue »

Langue Traduction
Anglais harangue
Espagnol arenga
Italien arringa
Allemand harangue
Chinois 长篇大论
Arabe النادب
Portugais arenga
Russe разглагольствовать
Japonais 説教
Basque harangue
Corse arenia
Source : Google Translate API

Synonymes de « harangue »

Source : synonymes de harangue sur lebonsynonyme.fr

Harangue

Retour au sommaire ➦

Partager