La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « placard »

Placard

Variantes Singulier Pluriel
Masculin placard placards

Définitions de « placard »

Trésor de la Langue Française informatisé

PLACARD1, subst. masc.

A. − MENUISERIE
1. Vieilli. ,,Ensemble des pièces de menuiserie qui forment la porte d'une armoire`` (Chabat 1881).
Placard double. Revêtement de menuiserie garnissant les deux faces d'une porte. Porte à placard double (Rob.).
Placard feint, lambris à placard. Porte factice pratiquée sur un lambris et destinée à faire symétrie avec une porte d'armoire ou une porte d'entrée. Un lambris dit à placard formé d'un cadre et de panneaux correspondants à ceux de la porte elle-même (Notes et Formules de l'architecte, Paris, Albin Michel, t.2, 1920, p.315).
2. P. méton., usuel. Armoire fixe aménagée dans une niche, un renfoncement de cloison; p.ext., construction de menuiserie contre un mur, du plancher au plafond, et équipée de tablettes, de porte-manteaux. Il ouvrit les trois grands placards, qui descendaient du plafond jusqu'au parquet (Erckm.-Chatr., Ami Fritz, 1864, p.163).Un grand placard, rayonné dans le haut seulement, est d'une grande commodité: on range dans le bas les balais, balayettes (...); sur les rayons, les paniers à provisions (Lar. mén.1926, p.466).L'amateur (...) enterra (...) sa collection dans des placards tout exprès aménagés dans les murs (Lhote, Peint. d'abord, 1942, p.50).V. gaze ex. 2.
SYNT. Placard profond; placard bien agencé; placard de cuisine; placard à linge, à vaisselle; placard à balais, à bouteilles, à provisions; placard aménagé en bibliothèque; placard servant de penderie; explorer un placard; fouiller dans un placard; ranger un placard; se cacher dans un placard.
Loc. fig., fam. (Avoir) un cadavre/un squelette dans son placard. (Détenir) un lourd secret; en partic., (avoir) un délit, un crime sur la conscience. L'image de McGovern est sans taches. Il n'a pas, selon l'expression américaine, de «squelette dans son placard» (Réalités, oct. 1972, p.83, col. 2).C'est l'Europe, avec des cadavres dans son placard, des petites filles éventrées (Le Monde, 15 mai 1984, p.22, col. 3).
En compos. ou en appos. [Le 2eélém. indique l'aménagement du placard, l'usage auquel il est destiné] Placard bibliothèque, placard sèche-linge, cuisine-placard. L'un des placards-vestiaires camouflés de miroirs (Colette, Chatte, 1933, p.77).Le placard égouttoir au-dessus de l'évier dont le fond est laissé libre pour que la vaisselle s'égoutte dans l'évier (La Maison de Marie-Claire, avr. 1973, p.1, col. 2).Pour les deux autres chambres ouvertes sur le balcon: un grand dégagement (...) et un vaste placard-penderie (L'Express, 25 févr. 1974, p.13).
B. − P. anal. ou au fig.
1. Arg. Prison. Être au placard. ,,Être en prison`` (Nouguier, Notes manuscr. Dict. Delesalle, 1900, p.220). On les filait si fréquemment au placard pour des broutilles (Simonin, Cave se rebiffe, 1954, p.165).
2. Situation d'une personne qui se voit mise à l'écart après avoir exercé certaines responsabilités, à la suite d'un changement de direction. Les téléspectateurs vous croyaient mort et, miracle, Séveno réapparaît, après treize années de silence. Et puis replongeon, vous redisparaissez après avoir dirigé pendant un an le journal de FR3. Que s'est-il passé? Une mise au «placard»? (Le Matin de Paris, 15 juill. 1983, p.29, col. 1).Je [un journaliste de T.V.] ne me considère pas comme relégué dans un placard. Les placards ont d'ailleurs toujours existé. Ce n'est pas la gauche qui les a inventés, et je le dis d'autant plus sincèrement que je ne suis pas de gauche (Télé 7 jours, 17-23 mars 1984, no1242, p.114).La bonne, elle, qui surveille le spectacle depuis la cuisine, se dit qu'après tout, la météo serait un bon tremplin (sauf, évidemment, si c'est pour finir comme Gillot-Pétré dans un placard de la Cinq) (J.-Y. Bellay, Yves, Marie, France, Claude, Anne, les autres... et nousds Études, t.366, no4, av. 1987, pp.511-513).
REM.
Placarder, verbe trans.a) Construire, aménager un placard. (Dict. xixeet xxes.). b) Masquer par un placard, transformer en placard. Placarder une alcôve, une encoignure (Lar. Lang. fr.). c) Part. passé en empl. adj. Cadres régionaux mutés, présentateurs ou responsables nationaux placardés voire licenciés (L'Événement du Jeudi,5-11 févr. 1987,no118, p.42, col. b).
Prononc. et Orth.: [plaka:ʀ]. Homon. et homogr. placard2. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. a) α) 1364 «lettre ou pièce quelconque dont le parchemin n'est pas plié» (Archives du Nord, B 10292, fo4 ds IGLF); β) 1428 en placard «(document, lettre) qui n'est pas plié» (Archives du Nord, B 113, fo91 vo, ibid.); b) α) 1444 «écrit qu'on affiche sur un mur, un panneau, pour donner un avis au public» (ap. J. Haust, Glossaire philologique des régestes de la cité de Liège, 3 d'apr. FEW t.16, p.630a); β) ca 1552 [éd. 1568] «écrit injurieux et séditieux qu'on affiche dans les rues, qu'on fait circuler dans le public» (Du Bellay, Poésies diverses, II, 304 ds OEuvres poétiques, éd. H. Chamard, t.5, p.250); c) 1832 impr. (Raymond); 2. a) 1549 «enduit dont on revêt un mur» (Est.); b) 1831 «plaque, couche épaisse» (Kock, Cocu, p.278); c) 1859 mar. «pièce de toile de renfort cousue à l'endroit où une voile est usée» (Bonn.-Paris); 3. a) 1572 «assemblage de menuiserie qui s'élève au-dessus du chambranle et va ordinairement jusqu'au plafond» (doc., Toulouse ds Gdf. Compl.); b) 1676 portes en placart (Félibien); c) 1792 «enfoncement, recoin de mur, de cloison fermé par une porte et constituant une armoire fixe» (Inventaire du château de Chavaniac ds Havard). Dér. de plaquer, suff. -ard*. Au sens 3 c, placard est att. dep. 1785 à Marseille (Achard ds FEW t.16, p.629b) et pourrait être un empr. à l'occitan (FEW t.16, p.631b, note 16). Bbg. Archit. 1972, p.223.

PLACARD2, subst. masc.

A. −
1.
a) Avis manuscrit ou imprimé, que l'on affiche dans un lieu public. Synon. affiche, écriteau.Murs couverts de placards, coller un placard. Celle-ci [la République] fit afficher un placard qui disait: «La France est libre. Elle n'accorde au gouvernement provisoire que le droit de la consulter, en attendant qu'elle ait exprimé sa volonté par de nouvelles élections (...)» (Chateaubr., Mém., t.3, 1848, p.620).As-tu vu les nouvelles affiches? C'étaient de grands placards jaunes que la compagnie avait encore fait coller dans la matinée. Elle s'y montrait plus nette et plus conciliante, elle promettait de reprendre le livret des mineurs qui redescendraient le lendemain (Zola, Germinal, 1885, p.1526).Dans le hall, un attroupement stationnait devant un placard fraîchement posé (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p.586).
P. méton. Emplacement réservé sur un mur ou un panneau à l'affichage de ces avis. Les placards au-dessus des tables, qu'on réservait alors pour annoncer la fête de chaque habitué, étaient recouverts d'affiches invitant la Bavière à réclamer une marine de guerre (Giraudoux, Siegfried et Lim., 1922, p.90).
b) En partic., vieilli. Écrit séditieux ou diffamatoire que l'on divulgue en l'affichant ou en le faisant circuler. Placards injurieux; afficher des placards. Le 18 octobre 1657, on avait vu à Paris, avec indignation, le placard de la congrégation romaine de l'Index contre les Provinciales, où elles étaient toutes nommées en particulier (Sainte-Beuve, Port-Royal, t.3, 1848, p.145).Les lettrés, lorsqu'ils s'efforcèrent de créer des mouvements publics, répandirent seulement des pamphlets ou firent poser des placards dans les rues (Civilis. écr., 1939, p.40-4).La plupart des journaux, des brochures, des placards invectivaient contre les lois de messidor (Lefebvre, Révol. fr., 1963, p.543).
HIST. Affaire des Placards:
. En 1534, un violent pamphlet du pasteur Antoine de Marcourt contre la messe, intitulé Articles véritables sur les horribles, grands et importables abus de la messe papale inventée directement contre la sainte Cène de Notre-Seigneur et affiché jusque sur la porte de la chambre royale à Amboise, met le feu aux poudres. François Ierprescrit une procession expiatoire, et les bûchers flambent (affaire des Placards). La Gde encyclop., Paris, Larousse, t.48, 1975, p.10222.
2. P. anal.
a) Fam. Couche épaisse (d'une matière quelconque) appliquée sur une surface; enduit grossier. Un placard de couleur, un placard de pommade (Ac.1935).Sur un ancien palais transformé en maison commune nous vîmes pour la première fois le placard de plâtre blanc qui déshonore beaucoup d'autres vieux palais (Gautier, Tra los montes, 1843, p.20).Un placard de poudre de riz les camouflait [ces légères cicatrices] (Le Breton, Rififi, 1953, p.197).
b) MAR. Pièce de renfort en toile que l'on applique aux endroits usés d'une voile (d'apr. Gruss 1978).
c) Dans le domaine méd.Lésion cutanée en plaque. Placard impétigineux. La peau se recouvre de placards circulaires squameux (Brumpt, Parasitol., 1910, p.105).Les rougeurs cutanées (ou érythèmes) sont très fréquentes. Elles sont soit généralisées, soit localisées sous forme de taches ou de placards (Quillet Méd.1965, p.299).V. kér(a)-, kérat(o)- B 1 ex. de Ravault-Vignon.
B. −
1. DIPLOM. (Pièce) en placard. (Pièce) qui est présentée non pliée. Lettre en placard. Un arrêt en placard (DG).
2. IMPRIMERIE
a) Épreuve en placard(s), p.ell. placard. Première épreuve d'un texte, imprimée en colonnes sur le recto seulement, sans pagination et avec de larges marges pour les corrections et les additions. Corriger des épreuves en placards, collationner des placards. Qui ne sait qu'en imprimerie les placards sont précisément l'opposé des bons à tirer (Balzac, Corresp., 1836, p.107).Drumont, qui a apporté, en placards, un chapitre de son livre (...) nous lit ce chapitre ayant pour titre L'Héritier et où il vaticine au temps présent le peuple (Goncourt, Journal, 1888, p.830).Quand il a exécuté les diverses corrections indiquées sur les placards, le compositeur procède à la mise en pages (Gouriou, Mémento typogr., 1961, p.9).
b) Placard publicitaire/de publicité. Texte publicitaire d'un format important dans une publication. Insérer un placard dans un journal. À la dernière page, le placard de publicité d'une «dame détective et ses limiers, filatures, etc.» (Montherl., J. filles, 1936, p.926).En 1852, elle [l'agence Havas] absorbe le Bulletin de Paris, qui fournissait aux journaux des départements et de l'étranger des informations gratuites contre l'insertion, également gratuite, de placards de publicité (Coston, A.B.C. journ., 1952, p.46).Les moyens d'appel «frappent» le public, lui donnent l'envie physique de venir, de voir... l'affiche en est le type (...). On peut y ajouter (...) le placard publicitaire, mais ce dernier doit figurer en même temps parmi les moyens d'information (Jocard, Tour. et action État, 1966, p.230).
P. méton. Cadre typographique entourant un texte publicitaire ou un faire-part. (Ds Lar. Lang. fr.).
Prononc. et Orth. Étymol. et Hist. V. placard1.
STAT.Placard1 et 2. Fréq. abs. littér.: 531. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 483, b) 373; xxes.: a) 940, b) 1080.
BBG.Nies (F.). Textarten-Appellative. Z. rom. Philol. 1982, t.98, p.326. _Quem. DDL t.5.

placard (sur plaquer),-

Wiktionnaire

Nom commun - français

placard \pla.kaʁ\ masculin

  1. Assemblage de menuiserie, qui s’élève au-dessus d’une porte et va ordinairement jusqu’au plafond.
    • Il faut un placard au-dessus de cette porte.
  2. Armoire pratiquée dans un enfoncement de mur.
    • Il y a des placards des deux côtés de la cheminée.
  3. (Mobilier) Meuble ou petite pièce, fermé par une porte et destiné au rangement.
    • […], puis mon geôlier m'enferma dans une petite pièce obscure. C'était un cachot, presque un placard, où la lumière du jour n'entrait jamais. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • Tu connais l'histoire de Barbe-bleue ? Sa femme ouvre un placard, plein de souvenirs, plein de femmes pendues dans le passé, plein de femmes aimées, oubliées ... — (Armand Salacrou, Une femme libre, acte III, 1934)
    • Vous pouvez aller prendre un café si ça vous dit, j’en ai une pleine cafetière. Vous trouverez les tasses dans le placard au-dessus de l’évier. — (Arnaldur Indridason, Étranges rivages, traduit de l’islandais par Eric Boury, éditions Anne-Marie Métailié, 2013, chapitre 13)
  4. (Vieilli) Ce qu’on plaque, ce qui est plaqué → voir placage.
    • Un placard de couleur.
    • Un placard de pommade.
    • signé & scellé de cire Rouge en placard — (1585)
    • en forme de placards in folio — (François II, Lyon, 1560)
  5. (Spécialement) (Foresterie) Numéro de parcelle, peint ou cloué régulièrement le long de ses limites.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  6. (Médecine) Éruption cutanée.
    • Je me levai, heureuse de lui rendre ce mince service et regrettant de ne pas avoir à accomplir pour elle quelque répugnante corvée, comme de vider son bassin ou d’assécher au tampon d’ouate, une par une, les pustules sanieuses de son placard, qui reprenait mauvaise allure. — (Hervé Bazin, Qui j’ose aimer, Grasset, 1956, page 192)
  7. Écrit, imprimé qu’on affiche dans les rues.
    • Toutes les voitures ont encore leur peinture et leurs placards. — (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
    • Des affiches de mai 68 aux murals républicains de Belfast, des caricatures anti-tsaristes de la révolution russe de 1905 au drapeau arc-en-ciel des militants pacifistes, des placards « ouvriers » de Jules Grandjouan au badge « Touche pas à mon pote » de SOS racisme, […]. — (Xaviez Crettiez & Pierre Piazza, « Introduction » de Iconographies rebelles : Sociologie des formes graphiques de contestation, n° 91-92 de la revue Cultures & Conflits, Éditions L'Harmattan, automne-hiver 2013, p. 12)
    • Dès la Renaissance, les colporteurs, en plus de vendre objets , bibelots, proposent des almanachs, des placards et des libelles, sur lesquels sont fréquemment représentés des apparitions d'animaux exotiques aperçus dans les campagnes françaises […] — (Julien Duriez, « Félins mytères dans nos campagnes », La Croix, 22 juillet 2016, page 21)
    • Défense leur en ayant été faite , ils affichèrent des Placards aux Portes des Halles dans lesquels ils commandaient aux Marchands d'aller vendre leurs draps au Vieux Palais sans les vendre à l'Eglise. — (Histoire de l'église cathédrale de Rouen, métropolitaine et primatiale de Normandie, divisée en cinq livres, François Pommeraye, Rouen, 1686)
  8. Écrit injurieux ou séditieux, qu’on rend public en l’affichant ou en le distribuant.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  9. (Imprimerie) Épreuve imprimée d’un seul côté de la feuille permettant les corrections avant mise en page.
    • Qui ne sait qu’en imprimerie les placards sont précisément l’opposé des bons à tirer. — (Honoré de Balzac, Correspondance, 1836, page 107)
    • Drumont, qui a apporté, en placards, un chapitre de son livre (...) nous lit ce chapitre ayant pour titre L'Héritier et où il vaticine au temps présent le peuple. — (Edmond de Goncourt, Journal, 1888, page 830)
    • Le paragraphe que nous avons choisi ne contient pas de dialogue , car les dialogues sont présents dès le manuscrit et non modifiés ni amplifiés dans les dactylogrammes, placards et épreuves en page. — (Michel Cousin in James Joyce, Ulysse, Gallimard, bibliothèque de La Pléiade, 1995, Hadès - Notice page 1222)
    • Le facteur apportait enfin de gros paquets mous, on coupait les ficelles avec des ciseaux ; mon grand-père dépliait les placards, les étalait sur la table de la salle à manger et les sabrait de traits rouges ; à chaque faute d’impression il jurait le nom de Dieu entre ses dents mais il ne criait plus sauf quand la bonne prétendait mettre le couvert. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 39)
  10. (Argot) (Prison) Prison.
    • À force de péter des lourdes, tu vas finir par te retrouver au placard. — (Philippe Normand, Dictionnaire des mots des flics et des voyous, Livre de Poche, 2012)
    • - En admettant, encore une supposition, qu’on soit cinq sur l’affaire, ça laisserait, net, combien à chacun ?
      - Vingt ans de placard. Les bénéfices, ça se divise, la réclusion, ça s’additionne.
      — (Michel Audiard, dialogues du film Le cave se rebiffe, de Gilles Grangier, 1961)
  11. Par analogie avec le meuble où l’on remise les choses pour une longue période pour parfois les y oublier, purgatoire, mise à l’écart, le plus souvent professionnelle.
    • Il est dans un placard au ministère.
    • placard doré.
  12. Par analogie avec le meuble où sont précieusement stockées des archives qui ne voient jamais le jour, lourd secret, chose secrète.
    • À la table, tout le monde se régale, cependant je ne sais pas si c'est le moelleux du clacos, les 12,5 % du Pessac-Leognan ou l'amidon du pain mais après une trêve de courte durée, le sujet « j'étais un bizuth hier et aujourd'hui je t'emmerde » vient de ressortir du placard. — (Laurent Moreau, 5 gars, 3 filles, trop de possibilités, Numeriklivres, 2017)
    • Un cadavre dans le placard.
  13. (Par extension) Secret personnel autour de son allosexualité non révélée (homo-, bi-, trans’...).
    • être dans le placard, sortir du placard.
  14. (Argot des Gadz’Arts) Cuite.
    • Il s’est pris un beau placard hier..
  15. (Argot) (Désuet) Somme versée à un pourvoyeur pour l’achat d’une prostituée ; d’où le surnom de placardeur pour le pourvoyeur.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  16. décoration Objet de forme rectangulaire servant à y accrocher des barrettes (ou barrette Dixmude) lors de cérémonie officiel (militaire)
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PLACARD. n. m.
Assemblage de menuiserie, qui s'élève au-dessus d'une porte et va ordinairement jusqu'au plafond. Il faut un placard au-dessus de cette porte. Il se dit aussi des Armoires pratiquées dans les enfoncements de mur. Il y a des placards des deux côtés de la cheminée. Il désigne encore Ce qu'on plaque, ce qui est plaqué. Un placard de couleur. Un placard de pommade. Il se dit également d'un Écrit, d'un imprimé qu'on affiche dans les rues. Les badauds s'étaient attroupés devant ce placard. Il se dit aussi d'un Écrit injurieux ou séditieux, qu'on rend public en l'affichant ou en le distribuant. En termes d'Imprimerie, Épreuve en placard ou simplement Placard, Épreuve imprimée d'un seul côté de la feuille et sans que la composition ait été mise en pages.

Littré (1872-1877)

PLACARD (pla-kar ; le d ne se prononce pas et ne se lie pas ; au pluriel, l's ne se lie pas : des pla-kar ornés ; quelques-uns la lient, des pla-kar-z ornés) s. m.
  • 1Ce qu'on plaque.

    Dans le langage familier. Ce qui est appliqué en plaquant, tas, amas. Vous avez mis là un placard de pommade.

  • 2 Terme de construction. Se dit de l'assemblage de menuiserie qui forme la porte d'un appartement ou d'une armoire.

    Placard double, celui qui, dans une baie de porte, est répété devant et derrière.

    Placard feint, celui qu'on pratique sur un lambris pour faite symétrie avec une porte.

    Porte à placard, porte ornée de diverses pièces.

  • 3 Par extension, on le dit de l'armoire elle-même, quand elle est une armoire creusée dans la muraille, et non une armoire mobile. Il n'y a pas de placards dans cet appartement.

    Face d'armoire qui affleure un tuyau de cheminée pour en dérober la saillie.

  • 4 Terme de marine. Sorte de poulie plate.

    Doublage appliqué à une voile qui commence à s'user.

    Sorte de soupape de cuir ou de toile à l'orifice d'un dalot.

  • 5Écrit ou imprimé affiché dans les places et les rues pour donner un avis au public. Aussitôt que l'on eut la nouvelle de l'approche de M. le Prince, il y eut des placards affichés, et une grande émeute sur le Pont-Neuf, Retz, Mém. t. III, liv. IV, p. 220, dans POUGENS. On publia un placard du roi de Suède, par lequel il était défendu à tous ecclésiastiques séculiers et réguliers dans Varsovie, sous des peines très grièves, de se mêler des affaires de l'État, Voltaire, Charles XII, 3. Comme on n'a plus rien à dire au peuple, sinon donnez de l'argent, on le dit avec des placards au coin des rues, ou des soldats dans les maisons, Rousseau, Ess. sur l'orig. des langues, ch. 20.

    Affiche indicative de biens à vendre judiciairement.

  • 6Écrit injurieux ou séditieux appliqué au coin des rues, ou répandu parmi le peuple. Les placards furent répandus dans tout Paris [par les calvinistes], attachés et semés dans tous les carrefours, attachés jusqu'à la porte de la chambre du roi, Bossuet, Var. X, 51. Ce qui piqua le roi davantage, ce fut l'inondation des placards les plus hardis contre sa personne, Saint-Simon, 232, 101. On a condamné un homme à mort pour des placards [en 1760], et, le lendemain de son exécution, on en trouve aux coins des rues de plus séditieux, Diderot, Mém. t. I, p. 271, dans POUGENS. Les placards injurieux [à Louis XIV] s'affichaient aux carrefours, aux pieds des statues du roi, Duclos, Œuv. t. v, p. 28.
  • 7 Terme d'imprimerie. Composition imprimée par colonnes et d'un seul côté. Un placard. Corriger une épreuve en placard.
  • 8 Terme de diplomatique. Se dit d'une lettre, d'une pièce quelconque, dont le parchemin est dans toute son étendue et non plié. Il [le cardinal de Richelieu] se fit laisser les statuts [de l'Académie française] pour les voir, et les renvoya quelque temps après signés de sa main, et contre-signés par Charpentier son secrétaire, et scellés de ses armes en placard, Pellisson, Hist. Acad. I.
  • 9 Terme de gravure. S'est dit pour cul-de-lampe.

HISTORIQUE

XVe s. À ce mot, les deputés tirerent hors de leur sein les scellés et les placquars que le duc leur avait donné, Chastelain, Chr. des d. de Bourg. III, 114. Ai reçu vos lettres en forme de placard, à moi adressants, escrites le troisieme jour de ce mois, Monstrelet, II, 27.

XVIe s. Ceux qui se trouveront avoir faicts et mis les placardz dont vous m'escrivez, Condé, Mém. p. 610. Mon opinion n'est pas de vous bastir icy une histoire entiere de sa vie, ains de vous en remarquer quelques signalez placards, Pasquier, Rech. VI, p. 524, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « placard »

Plaquer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) De plaque, avec le suffixe -ard. Référence nécessaire
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « placard »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
placard plakar

Fréquence d'apparition du mot « placard » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « placard »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « placard »

  • Le surréalisme est la surprise magique de trouver un lion dans un placard, là où on était sûr de trouver des chemises.
    Frida Kahlo — Lettres 1922-1954
  • Une minute d'écart, ça peut se transformer en années de placard.
    Michel Audiard
  • On dit d’une maison sans intérêt qu’elle a de beaux placards, comme on dit d’une femme laide qu’elle a de beaux yeux.
    Philippe Bouvard — Les Pensées
  • Cruelle déception pour les amoureux de la musique électronique et les pompiers de Perpignan. Le festival Fireland, bal des pompiers 2.0 prévu le 12 septembre à la caserne de Perpignan-Sud, est contraint de laisser les platines au placard cette année face aux mesures sanitaires imposées par la crise du coronavirus. Rendez-vous en 2021.
    lindependant.fr — Coronavirus : prévu le 12 septembre, le festival Fireland reporté en 2021 - lindependant.fr
  • Dans cet appartement de 40 mètres carrés du XIVe arrondissement repensé par Rebecca Benichou de Batiik Studio, l’idée a été de tirer parti de sa surface tout en longueur, à commencer par la cuisine intégrée dans une paroi afin de ne pas encombrer l'espace. Abritant de nombreux placards, cette paroi de bois cérusé blanc accueille une niche peinte en orange pâle. Dans cette alcôve, la cuisine, minimaliste, avec son évier, sa robinetterie et ses plaques de cuisson de couleur blanche. Au-dessus, une simple étagère décorée de jolis objets.
    AD Magazine — Petits espaces : 5 cuisines bien pensées | AD Magazine
  • Pour expliquer le concept, un écriteau sur le placard, et surtout un partage sur les réseaux sociaux, et notamment sur la page Solidarité coronavirus Orléans Métropole.
    www.larep.fr — Une Orléanaise installe un placard solidaire devant chez elle pour distribuer des aliments aux plus fragiles - Orléans (45000)
  • Au placard les bérets et foulards rouges. Les fêtes, qui devaient commencer ce mercredi, sont annulées cette année à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) à cause du Covid-19. La dernière annulation remontait à la Seconde Guerre mondiale. Pour éviter toute tentation de regroupement, la Ville a pris des mesures très strictes. Quelles sont-elles ? Comment les Basques vivent-ils la situation ?
    LCI — Annulation des fêtes de Bayonne : la Ville prend des mesures strictes pour éviter des attroupements spontanés | LCI
  • Le bore out est sorti de son placard et a une nouvelle fois occupé les titres de la presse, parions que dans quelques années la porte de ce placard s’ouvrira encore une fois parce qu’un salarié aura utilisé ce terme dans ses conclusions et saura le faire savoir.
    Juritravail — La presse ressort le bore-out du placard.
  • Plus tard, les policiers décident de pousser leur enquête et se rendent au domicile des parents du jeune homme. Là, la famille affirme qu'il est absent et "au ski", pendant qu'il se cache dans un placard. Découvert, il expliquera qu'il avait "cassé son bracelet électronique", selon nos confrères du Progrès et qu'il ne souhaitait pas retourner en prison.
    Lyon Capitale — Lyon : la police le recherche, sa famille le cache dans un placard
  • Confinés en pleine pandémie, leurs restaurants fermés, les grands cuisiniers français savourent le plaisir du «fait maison» avec les fonds de placard, partageant leurs recettes au cours d'une émission télé ou sur les réseaux sociaux.
    La Croix — Confinés, les chefs jouent leur partition gastronomique avec les fonds de placard
Voir toutes les citations du mot « placard » →

Traductions du mot « placard »

Langue Traduction
Anglais cupboard
Espagnol alacena
Italien credenza
Allemand schrank
Chinois 橱柜
Arabe مخزنة
Portugais armário
Russe шкаф
Japonais 食器棚
Basque armairu
Corse armadiu
Source : Google Translate API

Synonymes de « placard »

Source : synonymes de placard sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot placard au Scrabble ?

Nombre de points du mot placard au scrabble : 12 points

Placard

Retour au sommaire ➦