La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « pépin »

Pépin

Variantes Singulier Pluriel
Masculin pépin pépins

Définitions de « pépin »

Trésor de la Langue Française informatisé

PÉPIN1, subst. masc.

A. − Graine de certaines baies, de certains fruits. Pépins de citron, de raisin, de tomate; fruits à pépins (p.oppos. à fruits à noyau). On rit cent fois de suite, sans se lasser (...) de ce jeune professeur qui, au cours d'un dîner, a considéré sa tranche de melon avec défiance et fini par la manger tout entière y compris les pépins et l'écorce (Sartre,Mots,1964, p.28):
1. Notre voisine mangeait une orange. Décidément, elle n'était pas d'allure distinguée. Elle avait son mouchoir sur ses genoux; et sa manière d'arracher la peau dorée, d'ouvrir la bouche pour saisir les quartiers entre ses lèvres, de cracher les pépins par la portière, révélaient toute une éducation commune d'habitudes et de gestes. Maupass.,Contes et nouv.,t.1, Soeurs R., 1884, p.1259.
P. anal. Chacune des graines de quelques fruits dont l'ensemble correspond au noyau des drupes. Poires. Amoncellement des pommes. Fruits! J'ai mangé votre pulpe juteuse. J'ai rejeté les pépins sur la terre; qu'ils germent! Pour nous redonner le plaisir (Gide,Nourr. terr.,1897, p.213).
P. métaph., loc. pop. Avoir avalé un pépin. Être enceinte. Madame Gaudron, la cardeuse, s'avançait dans sa robe d'un violet cru, avec son ventre de femme enceinte, qu'elle portait énorme, très en avant. (...) −Tiens! La mariée! cria l'un des voyous, en montrant Madame Gaudron. Ah! Malheur! Elle a avalé un rude pépin! (Zola,Assommoir,1877, p.443).
B. − Au fig.
1. Vieilli, pop. Amourette, béguin, caprice. Avoir un pépin pour qqn. −Non, non, fit le gros roi en secouant sa perruque. Non, il y a bel âge que je suis guéri. Je vous ai aimée, comme tout le monde, bien sûr. Et ce n'était pas un pépin, Suzon, c'était une passion, une passion véritable (Duhamel,Suzanne,1941, p.69).
2. Pop. et fam. Ennui, difficulté. Avoir un pépin. Tracassé, malheureusement, par tant de soucis journaliers, les anicroches continuelles, tous les pépins du «génitron», il avait pas pu bien finir la mise au point du système (Céline,Mort à crédit,1936, p.551).S'il y a un pépin, je ne te laisserai pas tomber, dit Henri (Beauvoir,Mandarins,1954, p.565):
2. ... je vais conduire, bien entendu, parce que la route est méchante en descendant (...). On a mis les chaînes et, comme je conduis avec prudence, nous glissons sans l'ombre d'un pépin jusqu'au fond de la vallée, à travers les forêts endormies sous des monceaux de neige. Giono,Gds chemins,1951, p.170.
Prononc. et Orth.: [pepε ̃]. Homon. pépin2. Ac. 1694-1835: pepin; dep. 1878: pé-. Fér. 1768, Fér. Crit. t.3 1788, Gattel 1841, Nod. 1844 (comparez avec pépie), Littré: pe- mais Land. 1834, Besch. 1845: pé-; DG: pé- ,,et vieilli: pepin``; Rob., Lar. Lang. fr.: pé-. Étymol. et Hist.1. Ca 1175 pepin [de pomme] (Benoît de Ste-Maure, Chron. des ducs de Normandie, 27582 ds T.-L.); 2. 1883 «caprice, passion» [signifierait proprement ,,graine d'amour``] (Larchey, Suppl. aux 9eet 10eéd. du Dict. d'arg., p.117); 3. 1897 «avarie survenant à une machine» (arg. de la Mar. d'apr. Esn.); 1898 «ennui» (Lévy, Gosses Paris, p.5). Prob. dér. d'un rad. expr. *pep- traduisant la petitesse (FEW t.8, p.209b), cf. les var. apophoniques de type pinpin, pipin, pupin, poupin, ibid., p.209a et b. Le sens 3, en raison prob. de l'amertume et de la dureté du pépin (cf. xives., Psautier Maz. 58 ds Gdf. Compl.). Bbg. De Charencey. Étymol. fr. B. Soc. Ling. 1906-1908, t.14, p.clxcv.

PÉPIN2, subst. masc.

A. − Pop. et fam. Parapluie. Le parapluie plia et sonna comme un tambour, le mari et la femme s'injurièrent, elle, perdant son châle, se troussant jusqu'au ventre, lui, se colletant avec le pépin qui claquait (Huysmans, Soeurs Vatard,1879, p.40).Elle s'empare d'Isabelle (...) et, rameutant son monde autour du haut pépin, rentre en pestant contre la pluie (H. Bazin, Qui j'ose aimer,1956, p.249).
B. − Arg. des parachutistes. Parachute. Les avions (...) volent à près de quatre cents à l'heure, ils [les parachutistes] sont emportés dans un tourbillon gigantesque et se recroquevillent sur eux-mêmes: ils pensent au fameux «choc à l'ouverture», cauchemar des anciens qui sautaient naguère avec les «pépins américains» (P. Sergent, La Légion saute sur Kolwezi,Paris, Presses de la Cité, 1979 [1978], p.175).
REM.
Pébroc, pébroque, subst. masc.,arg. Parapluie. Un personnage, le pébroque accroché à son bras, se détacha de leur groupe (Queneau, Zazie,1959, p.247).Avec sa bouille ronde, ses gants beurre frais et son pébroc, Quesquidi pouvait passer pour un honnête Français moyen (Le Breton1960).
Prononc.: [pepε ̃]. Homon. pépin1. Étymol. et Hist. 1847 Dict. arg., p.214). Orig. obsc.; d'apr. Dauzat 1938-64 et Bl.-W.1-5, du nom d'un personnage du vaudeville Romainville ou la Promenade du dimanche (joué aux Variétés en 1807), qui entrait en scène armé d'un énorme parapluie; d'apr. FEW t.8, p.210b, du nom de Pépin, l'un des accusés du procès Fieschi (1836), qui se présentait toujours muni d'un tel accessoire (cependant aucune allusion au port d'un parapluie par l'accusé Pépin n'a été relevée dans Procès de Fieschi et de ses complices devant la Cour des Pairs, Paris, E. Bourdin, 3 vol., 1836; non plus que dans les longs comptes rendus d'audience parus dans La Gazette de Languedoc (4-24 févr. 1836)).
STAT.Pépin1 et 2. Fréq. abs. littér.: 92.
BBG.Migl. Nome propr. 1968 [1927], p.195.

Wiktionnaire

Nom commun - français

pépin \pe.pɛ̃\ masculin

  1. Semence qui se trouve à l'intérieur de certains fruits.
    • Le tannin, qui vient de la rafle, des pépins et des pellicules donne de l’âpreté ; c'est à ce principe qu'il faut rapporter la plus ou moins longue conservation du vin. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 136)
    • Ses oranges faisaient un fruit assez insipide, mais ses pépins écrasés emportaient la bouche comme du piment de Cayenne. — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846)
    • On trouve également de l’huile grasse dans les noyaux et dans les pépins ; elle est presque partout combinée avec le mucilage qu'elle entraîne en partie au moment de l’extraction. — (J. Fritsch, Fabrication et raffinage des huiles végétales, manuel à l'usage des fabricants, raffineurs, courtiers et négociants en huiles, Paris : chez H. Desforges, 1905, page 2)
  2. (Figuré) Problème rencontré lors de l’exécution d’une tâche ou d’une action.
    • Dans ces conditions, le moindre pépin se transforme en galère. Une panne de voiture au mois d’août et le voilà dans l’incapacité de débourser 300 euros pour les réparations, l’obligeant à faire encore appel à ATD Quart Monde. — (Laurie Moniez, Les travailleurs pauvres, ces invisibles, Le Monde. Mis en ligne le 5 septembre 2018)
  3. (Familier) Parapluie
    • Il s’est mis à pleuvoir à torrents, heureusement que j’avais mon pépin !
    • — Déposez ces deux pépins sur les chaises numérotées de 32 à 35.
      Elle lui tend les parapluies grossiers. Comme il a une hésitation pour les prendre, elle s’esclaffe.
      — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 172)
    • — C'est une surprise, ma mère ! dit Bertille, pesant sur le mot mère et ne craignant pas de loucher sur le grand pépin noir piqué le long du mur dans une petite flaque. — (Hervé Bazin, Cri de la chouette, Grasset, 1972, réédition Le Livre de Poche, page 15)
  4. (Familier) Parachute
    • En passant par la portière,
      Parachutiste souviens-toi, Oui souviens-toi.
      Qu'un jour il pourrait se faire.
      Que ton pépin ne s'ouvre pas.
      — (www.musicanet.org, En passant par la portière.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PÉPIN. n. m.
Semence qui se trouve à l'intérieur de certains fruits. Un pépin de raisin, de groseille, etc. Les fruits à pépin n'ont pas réussi cette année. Les arbres à pépin se plaisent dans cette terre.

Étymologie de « pépin »

Probablement dérivé d’un radical expressif *pep- exprimant la petitesse que l’on retrouve dans les variantes apophoniques pinpin, pipin, pupin, poupin.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pépin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pépin pepɛ̃

Évolution historique de l’usage du mot « pépin »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « pépin »

  • Serrer trop fort le pressoir donne un vin qui sent le pépin. De Francis Bacon / Essais
  • Avec patience et crachat on fait entrer un pépin de calebasse dans le derrière d'un moustique. De Proverbe créole
  • Le comique est l’un des plus clairs signes sataniques de l’homme et l’un des nombreux pépins contenus dans la pomme symbolique. De Anonyme
  • Si l'humain n'a pas de pépin particulier, il en invente, ou les médias en inventent pour lui. De Jean Dion / Le Devoir - 17 Février 2000
  • Ce pépin physique pourrait être préjudiciable pour l'Atalanta, en vue du quart de finale de la Ligue des champions prévu le 12 août contre le PSG (en exclusivité sur RMC Sport 1). La nature exacte de la blessure n'est toutefois pas encore établie et nécessitera sans doute des examens pour déterminer une éventuelle durée d'indisponibilité. Celle-ci ne devra pas être supérieure à deux semaines, pour que Gian Piero Gasperini, déjà dans l'expectative avec Josip Ilicic, puisse aligner son défenseur titulaire à Lisbonne. RMC SPORT, Serie A: l'Atalanta renverse Parme, mais perd Palomino à deux semaines du PSG

Images d'illustration du mot « pépin »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pépin »

Langue Traduction
Anglais seed
Espagnol semilla
Italien seme
Allemand samen
Chinois 种子
Arabe بذرة
Portugais semente
Russe семя
Japonais シード
Basque hazia
Corse semente
Source : Google Translate API

Synonymes de « pépin »

Source : synonymes de pépin sur lebonsynonyme.fr

Pépin

Retour au sommaire ➦

Partager