La langue française

Pécore

Définitions du mot « pécore »

Trésor de la Langue Française informatisé

PÉCORE, subst.

A. − Subst. fém.
1. Vx, rare. Animal, bête.
[Par jeu de mots] [L'âne:] Oh! comprends-tu, Kant, ce qu'il m'a fallu De longanimité pour dire: −J'ai tout lu, Tout appris, et je suis plus que jamais pécore; Et bien! je vais apprendre et je vais lire encore! (Hugo, Âne, 1880, p.265).
2. P. anal., fam., péj.
a) Vx. Homme ou femme stupide. Synon. animal, bête, crétin, idiot, sot.Dame Pluche (...). Le baron m'a traitée de pécore hier soir, et je suis enchantée de partir (Musset, On ne badine pas, 1834, ii, 1, p.29).
En appellatif. Animal!... on sonne avant d'entrer!... on tousse! on se mouche, brute!... Pécore! propre à rien! (Labiche, Sensit., 1860, iii, 11, p.394).
b) En partic. Jeune fille ou femme sotte, prétentieuse et impertinente. Synon. pecque (vieilli), péronnelle, pimbêche.Pécore arrogante, désagréable. Quand elle eut une fille, après deux ans de mariage, ce bégueulisme s'exaspéra jusqu'à produire la plus haïssable et la plus rechignée de toutes les pécores (Bloy, Femme pauvre, 1897, p.21).La stupide pécore, impertinente par surcroît, qui se moquait de son accent, et mettait une malice de singe à faire le contraire de ce qu'il disait (Rolland, J.-Chr., Foire, 1908, p.668):
[P. réf. plaisante à la «chétive pécore» de La Fontaine (Fables I, 3)] :
. ... [Mmede Molé] une pécore sans naissance, sans loyauté, sans esprit, qui a la folie de croire qu'elle est capable de jouer les duchesses de Guermantes et les princesses de Guermantes, (...) cette petite grenouille bourgeoise voulant s'enfler pour égaler ces deux grandes dames... Proust, Prisonn., 1922, p.234.
B. − Subst. masc. ou fém., péj., arg. et pop. Paysan. Synon. pop.péquenot.Les pécores s'amenaient en pèlerinage (...) avec leurs bestiaux malades (M. Stéphane, Ceux du trimard, 1928, p.18).Comme c'était la bâtisse la plus importante du bled, les pécores l'appelaient le Château (Simonin, Touchez pas au grisbi, 1953, p.148).
Prononc. et Orth.: [pekɔ:ʀ]. Ac. 1694, 1718: pecore; dep.1740: pé-. Étymol. et Hist.1. Déb. xives. peccoire «pièce de bétail» (Aimé du Montcassin, Ystoire de li Normant (trad. de l'ital.], éd. V. de Bartholomaeis, p.122, 15), attest. isolée; av. 1512 masc. pecore (G. Crétin, Poésies, éd. K. Chesnay, LVIII, p.266, 77); 2. 1541 masc. et au fig. «bête» (L. Jamet, Epistre du coq à l'asne ds Cl. Marot, OEuvres, éd. G. Guiffrey, t.3, p.742: ces gros pecores D'advocats ou de lieutenantz); 1542 fém. (Rabelais, Pantagruel ds OEuvres, éd. Ch. Marty-Laveaux, t.1, p.305, chap.17: Hé, grosse pecore); 3. 1808 «jeune fille ou jeune femme sottement prétentieuse» (Hautel). Empr. à l'ital. pecora «brebis» (dep.1313-19, Dante; aussi «sot, stupide» fin xvies., Cecchi ds Tomm.-Bell.), du lat. médiév. du domaine ital. pecora «id.» (viiies. ds Lex. Latin. Ital. Med. Aev.), fém. tiré du lat. pecora, plur. neutre de pecus, -oris «bétail, troupeau», en partic. «menu bétail (moutons, brebis, chèvres)». Fréq. abs. littér.: 34.

Wiktionnaire

Nom commun

pécore \pe.kɔʁ\ féminin

  1. (Vieilli) (Élevage) Petit animal de troupeau, petite bête.
    • La chétive pécore s’enfla si bien qu’elle creva. — (La Fontaine, La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Bœuf)

Nom commun

pécore \pe.kɔʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Désuet) (Péjoratif) Homme ou femme stupide.
  2. (Courant) (Péjoratif) Femme sotte, prétentieuse, impertinente.
    • Et quand elle fut seule, comme elle retournait rue Pirouette, elle pensa que « ces trois pécores » ne valaient pas la corde pour les pendre. — (Émile Zola, Le Ventre de Paris, Georges Charpentier, Paris, 1873)
    • C’est une enfant, d’ailleurs, se dit-il, et j’en ai vu d’autres. En quoi cette petite pécore peut-elle m’intéresser ? C’est quelque huguenote à esprit étroit, rigoriste, niaise comme une Agnès. Qu’ai-je à faire avec cette péronnelle ? — (Maurice Maindron, Le Tournoi de Vauplassans, E. Plon, Nourrit et Cie, 1895, p. 78)
    • Quand elle eut une fille, après deux ans de mariage, ce bégueulisme s’exaspéra jusqu’à produire la plus haïssable et la plus rechignée de toutes les pécores. — (Léon Bloy, La Femme pauvre, 1897, G. Crès, 1924, 1re partie, chap. 3, p. 19)
    • Si je ne m’étais pas contenu, je vous réponds que j’aurais bousculé, et comment, les deux pécores. — (Colette, Le képi, Fayard, 1943 ; éd. Le Livre de Poche, 1968, p. 106.)
  3. (Argot) (Péjoratif) Paysan (péquenot ou péquenaud).
    • Comme c'était la bâtisse la plus importante du bled, les pécores l'appelaient le Château.— (Simonin, Touchez pas au grisbi, 1953, page 148)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PÉCORE. n. f.
Il désignait originairement un Petit animal de troupeau, une petite bête. Ce sens n'est plus usité. Il ne s'emploie qu'au figuré et familièrement, comme terme injurieux, pour désigner une Personne sotte et impertinente. C'est une vraie pécore. Taisez-vous, petite pécore.

Littré (1872-1877)

PÉCORE (pé-ko-r') s. f.
  • 1Animal, bête. La chétive pécore [une grenouille] S'enfla si bien qu'elle creva, La Fontaine, Fabl. I, 3.
  • 2 Terme d'injure. Personne stupide. Si l'on va là [à Rome] pécore, on revient habile homme, Hauteroche, Nobles de province, IV, 7. Vous ne serez jamais qu'une pauvre pécore, Molière, l'Ét. III, 5. Son mari était une sorte de pécore lourde et ennuyeuse à l'excès, Saint-Simon, 275, 221.

HISTORIQUE

XVIe s. Il luy faudroit fendre les pieds, et l'envoyer paistre comme une pecore, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pécore »

De l’italien pecora (« brebis »), dérivé du latin pecora, pluriel de pecus, « (petit) bétail », ce qui l’apparente à pécule et pécuniaire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ital. pecora ; bas-lat. pecure, dans un texte du VIIe siècle. L'italien pecora vient du latin pecora, pluriel de pecus, bête de troupeau.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pécore »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pécore pekɔr

Citations contenant le mot « pécore »

  • La chétive pécore Club de Mediapart, Le fabuleux Blanquer: une grenouille en «pôle position»? Des précédents? | Le Club de Mediapart
  • Espérons seulement qu’au regard du peu d’intérêt qu’il présente pour le pays et sa stabilité, il connaîtra, politiquement –bien politiquement-, le sort de la «pécore qui s’enfla jusqu’à crever». Webmanagercenter, Tunisie : La mégalomanie de Ghannouchi a-t-elle de limites ? | Webmanagercenter

Images d'illustration du mot « pécore »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pécore »

Langue Traduction
Anglais pecorates
Espagnol pecorates
Italien pecorates
Allemand pecorates
Chinois cor
Arabe بيكورات
Portugais pecorados
Russe pecorates
Japonais ペコレート
Basque pecorates
Corse pecorati
Source : Google Translate API

Synonymes de « pécore »

Source : synonymes de pécore sur lebonsynonyme.fr

Pécore

Retour au sommaire ➦

Partager