La langue française

Pastis

Sommaire

  • Définitions du mot pastis
  • Étymologie de « pastis »
  • Phonétique de « pastis »
  • Citations contenant le mot « pastis »
  • Traductions du mot « pastis »
  • Synonymes de « pastis »

Définitions du mot pastis

Trésor de la Langue Française informatisé

PASTIS, subst. masc.

A. −
1. Boisson alcoolisée à l'anis, bue en apéritif avec de l'eau fraîche. −J'ai soif, dit-elle. Offre-moi l'apéritif. −Où veux-tu aller? −Je connais un bar à pastis, près de la place Maubert (Vailland, Drôle de jeu, 1945, p.29).L'eau fait «louchir» le pastis, c'est-à-dire qu'il se trouble et prend une teinte jaune laiteuse, plus ou moins opaque selon la concentration (Sallé1982).
2. Pâtisserie du Midi occitanien parfumée à l'armagnac, à l'anis, à la fleur d'oranger. Le gril où le pastis est tenu au chaud au-dessus d'un lit de cendres (Pesquidoux, Chez nous, 1923, p.20).
B. − Au fig., fam., région. (Provence). Chose complexe, inextricable, embrouillée, trouble. Synon. désordre, gâchis, imbroglio.Que se passe-t-il? (...) il y a que mon nom est sur la liste. Je dois passer au quatrième étage. Qu'est-ce que c'est que ce pastis? (Camus, Cas intéress., 1955, 7etabl., p.678).Il s'est fourré dans un drôle de pastis (Colin1971):
. Alors, comme il y avait des appareils océanographiques à réparer, (...) tu comprends, ces appareils, on ne peut pas les réparer n'importe où. Il faut les ramener à ceux qui les ont faits. Parce que ça, c'est de la précision. C'est scientifique... scientifique... Un pastis terrible, quoi! Pagnol, Fanny, 1932, III, 3, p.176.
REM.
Pastaga, subst. masc.,arg. Pastis. Dans les tapis de truands, on se farcit souvent trente pastagas par tête de pipe avant de becter (Le Breton1960).
Prononc. et Orth.: [pastis]. Cendrars, Homme foudr., 1945, p.142: pastisse. Étymol. et Hist.1. 1916 «méli-mélo, gâchis, tracas; situation confuse, embrouillée» (sold. d'apr. Esn. 1966); 2. 1928 pastisse «boisson alcoolisée à l'anis» (Lacassagne, Arg. «milieu», p.151, donné comme mot de l'arg. marseillais); 1931 pastis «id.» (A. Brun, Le Fr. de Marseille, p.120). Mot marseillais att. au sens de «méli-mélo, gâchis, tracas» en 1915 (sold. du Midi ds Esn.), issu de l'a. prov. pastis, pastitz «pâté» (xive-xves. ds Levy Prov.; et encore en usage dans de nombreux dial. du midi de la France, v. FEW t.7, p.750b), du lat. pop.*pasticium, dér. de pasta, pâte*. Pour les différents empl. de pastis au sens 1, v. Esn. Poilu 1919. Le sens 2 est issu du sens de «méli-mélo, situation confuse, embrouillée» p.allus. au trouble provoqué par l'eau versée sur cet alcool. Fréq. abs. littér.: 14. Bbg. Gall. 1955, p.235. _Sain. Sources t.3 1972 [1930] p.73.

Wiktionnaire

Nom commun

pastis \pas.tis\ masculin invariable

  1. (Provence) Situation embarrassante, compliquée ou confuse.
    • Tu ne veux tout de même pas que j'aille réclamer la Baronne à la police ! Tu te rends compte dans quel pastis elle risque de fourrer celle-là. — (Guy Des Cars, Le mage et la bonne aventure, Flammarion, 1977)
    • Malgré la bonne volonté de Griffin, tout le monde nageait en plein pastis ; d’autant plus que Thelonius lui-même bouffait, toujours au même endroit, deux temps dans son solo, ne faisant bien sûr qu’accroître la consternation générale. — (Laurent de Wilde, Monk, 1996, collection Folio, page 210)
  2. (Boisson) Boisson anisée typique du Sud de la France qui se boit augmentée d'eau fraîche.
    • Parce que, les pastis, c'est comme les seins d'une femme, un c'est pas assez et trois c'est trop. — (Fernandel, cité par Raymond Castans, Fernandel m'a raconté, 1976)
    • Ça me fait peine de ne plus boire le pastis bien frais, sous les platanes, de ne plus jouer aux boules avec vous… — (Marcel Pagnol, César, 1936)
    • Vous les féliciterez de ma part. Bravo à Frey et à ce marchand de pastis de Marseille, Pasqua je crois. Nous allons gagner les élections, et haut la main, je vous en fiche mon billet. — (Dominique Jamet, Un traître, éditions Flammarion, 2008, chap. 26)
    • Certains plats restent à la carte toute l'année : frisée aux lardons, bouquet de crevettes sauce cocktail, gambas flambées au pastis, bavette d'aloyau à l'échalote, tête de veau sauce gribiche […]. — (Petit Futé Seine-et-Marne, 2008, page 103)
  3. (Quercy) Gâteau composé de pâte feuilletée très fine, garni intérieurement de pommes ou de poires.
  4. (Landes) Brioche parfumée à l’anis.
  5. (Handball) Au handball, arrêt des deux mains du gardien lors duquel le ballon est conservé par celui-ci sans qu'il n'ait touché le sol.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « pastis »

De l'ancien occitan pastitz (« pâté, mélange ») ; plus avant, du latin populaire *pasticium, du latin pasta (« pâte ») ; il donne pastís en catalan et en occitan, pasticcio en italien et pastiche en français.
Le terme est attesté au début du XXe siècle sous les graphies pastisse et pastis pour désigner une situation confuse ; il est employé peu après de manière argotique pour nommer la boisson anisée qui remplace l’absinthe, interdite au début du siècle. Le mot devient d'emploi courant lorsque Ricard inscrit sur sa bouteille « Le vrai pastis de Marseille ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pastis »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pastis pastis

Citations contenant le mot « pastis »

  • Le pastis, c'est comme les seins. Un c'est pas assez et trois c'est trop. De Fernandel
  • Louable de surveiller la circulation de drogue dans les HLM, mais ne devrait-on pas également se préoccuper de la consommation de pastis dans les commissariats ? De Guy Bedos / Libération - 1994
  • Il y en a qui sont faits pour commander et d'autres pour obéir. Moi je suis fait pour les deux : ce midi, j'ai obéi à mes instincts en commandant un deuxième pastis. De Pierre Dac
  • 12/12 Pastis de Saint-Tropez. Voici le nom de la nouvelle marque de pastis disponible dans les bars et chez les cavistes de la presqu'île de Saint-Tropez. Historiquement, la ville du Vard est l'une des premières, avec Marseille, à avoir hébergé les premiers pastis dans les années 50.  Celui-ci s'appelait Le Mont Pécoulet. 70 ans plus tard, des entrepreneurs de la région se sont réunis pour créer ce produit. La recette de ce pastis contient notamment de la figue, de la fleur d'oranger ainsi que des extraits d’amandes douces, clin d’œil à l’amaretto importé par les Tropéziens d’origine italienne au début du siècle dernier. , Le pastis de Saint-Tropez fait son retour 70 ans plus tard / Spiritueux - Rayon Boissons
  • Je vais en profiter pour faire de la pub au pastis de La Plaine distillé par la brasserie du même nom. Un goût fantastique. Marsactu, La fusion entre Pernod et Ricard signe la fin de la vraie-fausse guerre du pastis | Marsactu
  • Fabriquer un pastis breton n’est pas si simple, et trouver le goût attendu par les consommateurs a été compliqué. Plusieurs goûteurs, dont le père et le mari de Sylvaine Le Meur, les premiers à se sacrifier à la cause, ont réalisé un travail itératif. « La quarantaine d’épices, herbes et graines donne au Ty Jaune un aspect délicat et goûteux. Mais sa singularité tient au fait que le sucre est remplacé par des sucres marins élaborés à base d’algues bretonnes. Ils rendent l’alcool plus doux et ont un indice glycémique bien plus bas, que celui du leader du marché », précise-t-elle. Le Telegramme, Ty Jaune, le premier pastis 100 % breton ! - Ploudaniel - Le Télégramme

Traductions du mot « pastis »

Langue Traduction
Anglais pastis
Espagnol pastis
Italien pastis
Allemand pastis
Chinois 糊状
Arabe باستيس
Portugais pastis
Russe пастис
Japonais パスティ
Basque pastisa
Corse pastis
Source : Google Translate API

Synonymes de « pastis »

Source : synonymes de pastis sur lebonsynonyme.fr
Partager