La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « pacte »

Pacte

Variantes Singulier Pluriel
Masculin pacte pactes

Définitions de « pacte »

Trésor de la Langue Française informatisé

PACTE, subst. masc.

A. − DROIT
1. Convention expresse ou tacite, en principe immuable, entre deux ou plusieurs parties. Pacte éternel, inviolable; pacte exprès, tacite; conclure, faire, rompre, sceller, violer un pacte. Tout homme, tout inconnu était pour elle un adversaire, −avec qui l'on pouvait plus tard, s'il y avait lieu, signer un pacte d'alliance (Rolland,J.-Chr., Révolte, 1907, p.423).On viole le pacte non écrit qui lie les gens d'une certaine caste, d'un certain monde; on devient celui contre qui, s'il s'obstine, tout sera permis (Mauriac,Journal 3, 1940, p.215):
. L'amitié est un pacte, où l'on fait la part des défauts et des qualités. On peut juger un ami et une amie, tenir compte de ce qu'ils ont de bon, négliger ce qu'ils ont de mauvais... Maupass.,Contes et nouv., t.2, Lettre noyé, 1884, p.903.
En partic.
HIST., ÉCON. POL. Pacte de famine. Accord conclu, peut-être prétendument, entre des financiers au xviiies. pour s'assurer le monopole des grains. Le bruit courait que des gueux avaient acheté tout le blé de la France pour nous affamer, et même on appelait cela le pacte de famine (Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t.1, 1870, p.111).
DR. CIVIL. Pacte commissoire. ,,Clause d'un contrat par laquelle il est stipulé que la résolution sera encourue de plein droit en cas d'inexécution totale ou partielle`` (cida 1973). Pacte de préférence. ,,Convention par laquelle le propriétaire d'un bien, pour le cas où il le vendrait, le réserve au bénéficiaire de la clause, de préférence à toute autre personne, pour un prix déterminé ou déterminable`` (Jur. 1974).
Pacte de famille. Traité qui intervient entre les membres d'une même famille pour le règlement de leurs intérêts. Le pacte de famille qui existe entre les couronnes de France et d'Espagne (Voy. La Pérouse, t.4, 1797, p.96).
Pacte sur succession future. ,,Contrat dont l'objet est une succession non encore ouverte`` (Jur. 1974).
DR. INTERNAT. Accord conclu entre États. Pacte germano-soviétique.
Pacte de non-agression. V. agression ex. 20.
Pacte de la Société des Nations. ,,Charte constitutive de la Société des Nations, formant les vingt six premiers articles de tous les traités de paix qui ont mis fin à la guerre de 1914-1918`` (Cap. 1936).
Pacte atlantique. ,,Convention internationale de défense constituée sous l'égide des États-Unis et un certain nombre d'États européens`` (Barr. 1974).
DR. CONSTIT. Pacte social. Convention par laquelle les hommes sont unis en société et défèrent pouvoir et autorité à certains d'entre eux. L'acte par lequel un peuple est aggrégé ou conservé à la nation, est un acte du pouvoir constituant (...); c'est un article du pacte social (Robesp.,Discours, Pétit. peuple avign., 1793, p.596).
ÉCON. POL. Pacte colonial. Système élaboré pour régler les relations douanières entre les colonies et les puissances européennes, par lequel le marché colonial est réservé à la métropole et le monopole du pavillon est réservé à la marine métropolitaine. Le pacte colonial, choquant en ce qu'il réservait tous les avantages à la métropole fut supprimé par l'Angleterre en 1850 (Romeuft.21958).
2. P.méton. Écrit sur lequel figure cette convention. Signer un pacte. (Dict. xixeet xxes.). V. convention A 3.
3. Convention par laquelle en sorcellerie et dans certaines mythologies, le diable se met au service de quelqu'un en échange de son âme. [Faust] essaya pour y échapper [à l'ennui] de faire un pacte avec le diable, et le diable finit par l'emporter (Staël,Allemagne, t.3, 1810, p.70).Quelle horrible torture pour Faust, à qui son pacte promettait quelques années de bonheur, mais dont il vient de commencer le supplice éternel! (Nerval,Faust, 1840, p.5).
B. − Résolution par laquelle quelqu'un décide de rester fidèle à quelque chose; p.méton., accord constant. Pacte avec la chance, avec l'enfer. Quoi! c'est toi, c'est un fils par ma mort racheté, Qui me conseille un pacte avec la lâcheté! (Lamart.,T.Louverture, 1850, v, 7, p.1394).Voici longtemps que nous avons fait notre pacte avec la mort (Claudel,Otage, 1911, ii, 1, p.259).
Prononc. et Orth.: [pakt]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1304-05 [ms. unique fin xives.] «accord, convention» (Chron. de Morée, éd. A. Longnon, § 153, p.54: les pas et les convenances; § 167, p.58: et dirent ...que... li pat vainquent les loys); 1350 pag (doc. ds Gdf. Compl.); 1352-56 pact (Bersuire, Tit. Liv., BN 20312 ter, fol. 2 vo, ibid.), forme encore utilisée au xviies. et relevée par Trév. 1771; en 1647 Vaug., p.372 note: ,,pact ne vaut rien du tout``; 1461 pacte (Ord. des rois de France 3erace, t.15, 1811, p.286); spéc. a) ca 1600 entrer en pact avec le diable (Aubigné, Sancy, I, 1 ds Hug.); 1673 faire pacte avec la mort (Le Maistre de Sacy, Ste Bible, Isaïe, XXVIII, 15, éd. Paris, G. Desprez, 1717, t.2, p.307b); 1691 pacte avec l'impiété (Racine, Athalie, I, 1); b) 1756-58 pacte social (J.-J. Rousseau, Que l'état de guerre naît de l'état social ds OEuvres, éd. B. Gagnebin et M. Raymond, t.3, p.269, d'apr. M. Launay, Le Vocab. pol. de J.-J. Rousseau, p.156). Empr. au lat. pactum «accommodement, convention, pacte», auquel a été également emprunté, dès la 2emoitié du xiiies., l'a. prov. pat «id.» (Memorandum des consuls de Martel [Lot], éd. H. Teulié, I, 133 ds R. Philol. fr. t.8, 1893, p.291; 1362 pac Comptes des frères Bonis, éd. E. Forestié, t.2, p.553). D'une forme vulg. *pacta, plur. du neutre pactum, considérée comme fém. sing., est issu l'a. prov. pacha «société, commerce, relation» (1225-28 Jaufre, éd. C. Brunel, 7304; fin xiiies. Bertran Carbonel ds Levy [E.] Prov.), «pacte, accord, convention» (fin xiiies. Folquet de Lunel, ibid.), type att. dans le domaine d'oc situé à l'est du Rhône et qui s'est répandu dans le domaine fr.-prov. (a. fribourgeois pasche 1470-90 «marché» Comptes ... du clocher de St Nicolas à Fribourg, éd. J. D. Blavignac, I, 131, 133 d'apr. J. Girardin ds Z. rom. Philol. t.24, 1900, p.211; pache xvies. Farce, éd. P.Aebischer ds Arch. rom. t.7, 1923, p.324), partie du Vivarais, du Velay et de l'Auvergne (FEW t.7, p.462b), de là le m. fr. pache «accord, convention» (1360 doc. ds Gdf.), encore relevé par Trév. 1732; en 1647 Vaug., p.372 note: ,,Il y a certaines provinces en France où l'on dit pache ... mais ce mot est barbare``. Fréq. abs. littér.: 583. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 812, b) 476; xxes.: a) 607, b) 1165. Bbg. Quem. DDL t.11.

Wiktionnaire

Nom commun - français

pacte \pakt\ masculin

  1. Convention accompagnée d’actes publics qui lui donnent un caractère d’une importance primordiale.
    • Aussitôt que les deux parties, […], auront établi les bases d’un accommodement, je désire, monsieur l’amiral, qu’elles puissent former ensemble des pactes, à titre de voisins et d’amis. — (Anonyme, Turquie - insurrection de Candie, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
  2. (Par extension) Alliance.
    • La constitution de 1793 fut le premier pacte social qui, depuis l'origine du monde, eût fait un dogme de la fraternité humaine. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • La France demande que soit soumise au Tribunal de La Haye la question de savoir si le pacte franco-soviétique est compatible avec Locarno. — (Victor Margueritte, Le cadavre maquillé : La S.D.N. (Mars-Septembre 1936), Flammarion, 1936, page 34)
    • Moscou offre en compensation une rectification frontalière en Carélie orientale et la conclusion d'un pacte d'assistance. — (Jean Quellien, La Seconde Guerre mondiale, 1939-1945, Paris : Éditions Tallandier, 2015)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PACTE. n. m.
Convention qui est, en général, accompagnée d'actes publics qui lui donnent un caractère d'une importance particulière. Pacte tacite. Pacte illicite. Pacte secret. Faire, conclure, signer un pacte. Rompre un pacte. Pacte commissoire. Voyez COMMISSOIRE. Il signifie quelquefois simplement Alliance. Faire un pacte avec le diable.

Littré (1872-1877)

PACTE (pa-kt') s. m.
  • 1Convention. Ignorez-vous que le Seigneur, le Dieu d'Israël a donné pour toujours à David et à ses descendants la souveraineté sur Israël par un pacte inviolable ? Sacy, Bible, Paralip. II, XIII, 5. J'avoue qu'il y a des obligations mutuelles entre le prince et le sujet… mais que de telles obligations soient fondées sur un pacte mutuel…, Bossuet, 5e avert. 53. La doctrine des pactes, que le ministre [Jurieu] explique en ces termes : qu'il est contre la raison qu'un peuple se livre à un souverain sans quelque pacte, et qu'un tel traité serait nul et contre la nature, Bossuet, ib. 50. Le pacte social établit entre les citoyens une telle égalité, qu'ils s'engagent tous sous les mêmes conditions et doivent tous jouir des mêmes droits, Rousseau, Contr. soc. II, 4. Je sais bien mauvais gré à l'auteur du Système de la nature du prétendu pacte qu'il imagine que les rois ont fait avec les prêtres pour opprimer les peuples, D'Alembert, Lett. au roi de Pr. 10 juil. 1775.

    Faire un pacte avec le diable, contracter avec le diable une prétendue convention par laquelle il accordait richesse et pouvoir pendant un certain temps, au bout duquel il s'emparait de celui qui avait fait le pacte. Elle nous parut d'une noirceur, comme quand on a fait un pacte avec le diable, et que le jour approche de se livrer, Sévigné, 139. Le Sage dit [au sujet de l'affaire des poisons, sous Louis XIV] que le maréchal duc de Luxembourg avait fait un pacte avec le diable, afin de pouvoir marier son fils avec la fille du marquis de Louvois, Voltaire, Louis XIV, 26.

    Fig. Nous avons fait pacte avec la mort, nous avons contracté alliance avec l'enfer, Sacy, Bible, Isaïe, XXVIII, 15. Rompez, rompez tout pacte avec l'impiété, Racine, Athal. I, 1. La justice humaine, qui ne voit que les actions, n'a qu'un pacte avec les hommes, qui est celui de l'innocence, Montesquieu, Esp. XXVI, 12. Ce n'est que dans l'espérance et en faveur du chant, que nous consentons qu'on altère la déclamation naturelle : c'est là le pacte du théâtre lyrique, Marmontel, Œuv. t. X, p. 18.

  • 2Pacte de famille, traité conclu en 1761 entre la France et l'Espagne, par lequel toutes les branches de la maison de Bourbon s'obligeaient à se soutenir mutuellement.
  • 3Pacte fédéral, la constitution de la Suisse.
  • 4Pacte de famine, nom sous lequel on connaît une compagnie de monopoleurs de grains fondée en 1729, et qui organisa systématiquement des chertés.
  • 5 Terme de droit romain. Convention à laquelle le droit civil n'attachait pas d'action.

    Pactes nus, pactes qui n'étaient confirmés ni par le droit civil ni par le droit prétorien, et qui n'avaient pas été joints à un contrat de bonne foi.

  • 6 Terme de jurisprudence. Pacte de famille, accord fait pour régler l'ordre de succéder autrement qu'il n'est réglé par la loi.

    Pacte de préférence, clause par laquelle l'acheteur s'engage à donner la préférence au vendeur, dans le cas où il se dépouillerait de ce qu'il vient d'acquérir.

    Pacte de réméré, voy. RÉMÉRÉ.

REMARQUE

La Fontaine a dit pact, qui est un archaïsme : De certains mots, caractères, brevets, Où, sans pact ni demi… L'on se guérit, l'on guérit sa monture, Orais.

HISTORIQUE

XIVe s. Et si li fecial n'i estoient, celui pact et celle aliance estoit tenue pour nulle, Bercheure, f° 2, verso.

XVIe s. L'argent de tous montoyt par les pactes [promesses] que ilz luy envoyoyent, six vingtz quatorze millions…, Rabelais, Garg. I, 46. Voicy un pact qui sera entre vous et moy, Rabelais, Pant. I, 46. L. Emilius Regillus… feit pache avec eulx [les habitants de Phocée] de les recevoir pour amis du peuple romain, Montaigne, I, 27.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pacte »

Génev. pache, s. f. ; prov. pacha, s. f. ; catal. pacte ; espagn. pacto ; ital. patto ; du latin pactum, pacte, pacisci, faire un pacte, qui est l'inchoatif de l'archaïque pacĕre et de sa forme nasalisée pangere ; tous trois se rencontrent dans le participe pactus ; le radical est pak, affermir, sanscr. paç, lier, grec πήγνυμι, fixer (voy. PAGE 1). Pache est la forme régulière que pactum a dû donner.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin pactum (« pacte », « convention », « accord », « contrat », « parole », « promesse », « arrangement », « traité »).
Le mot est étymologiquement lié à la paix, pactus étant le participe passé de paciscor (faire la paix).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pacte »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pacte pakt

Fréquence d'apparition du mot « pacte » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « pacte »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « pacte »

  • J'ai toujours vécu en couple mais je n'ai jamais été mariée. Je préfère le pacte d'amour au contrat administratif
    Sophie Marceau — Paris Match 7 juin 2012
  • Abolir la dualité des sexes est une crainte de l'imaginaire démocratique, hier avec la citoyenneté des femmes, aujourd'hui avec le pacte de solidarité.
    Geneviève Fraisse
  • Le secret d'une bonne vieillesse n'était rien d'autre que la conclusion d'un pacte honorable avec la solitude.
    Gabriel Garcia Marquez — Cent ans de solitude
  • La mort violente est le fondement de la civilisation, du contrat social, de n'importe quel pacte. C'est la seule certitude.
    Pierre Drieu La Rochelle — Etat-civil
  • La force et la faiblesse des dictateurs est d'avoir fait un pacte avec le désespoir des peuples.
    Georges Bernanos
  • Il y aura toujours des femmes trompées, des hommes trahis, le pacte conjugal n'est pas plus solide qu'un traité entre nations.
    Charlotte Savary — Le Député
  • Il n'est pas de pacte loyal entre les hommes et les lions.
    Homère — L'Iliade, XXII, 262 (traduction P. Mazon)
  • La justice humaine, qui ne voit que les actions, n'a qu'un pacte avec les hommes, qui est celui de l'innocence ; la justice divine, qui voit les pensées, en a deux, celui de l'innocence et celui du repentir.
    Montesquieu — De l'esprit des lois
  • Si elle était possible, chacun de nous voudrait que les pactes qui lient les autres ne le lient pas lui-même.
    Cesare Beccaria — Des délits et des peines
  • Atteindre le plein emploi en 2025 tout en répondant aux défis du numérique et du changement climatique, tel est l’objectif affiché du pacte productif. Il a été évoqué pour la première fois par Emmanuel Macron en avril 2019, à l’issue du grand débat national.
    Force Ouvrière — « Pacte productif 2025 pour le plein emploi » : De bonnes intentions à prouver… - Force Ouvrière
Voir toutes les citations du mot « pacte » →

Traductions du mot « pacte »

Langue Traduction
Anglais pact
Espagnol pacto
Italien patto
Allemand pakt
Chinois 协议
Arabe حلف
Portugais pacto
Russe пакт
Japonais 協定
Basque ituna
Corse pattu
Source : Google Translate API

Synonymes de « pacte »

Source : synonymes de pacte sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot pacte au Scrabble ?

Nombre de points du mot pacte au scrabble : 9 points

Pacte

Retour au sommaire ➦