La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « mixte »

Mixte

Définitions de « mixte »

Trésor de la Langue Française informatisé

MIXTE, adj. et subst. masc.

I. − Adjectif
A. − [En parlant de choses]
1. Qui comprend deux ou plusieurs éléments de nature différente. Synon. combiné, complexe, composé, composite, hétérogène, mélangé, mitigé, panaché; anton. homogène, pur, simple.Corps, salade, tissu mixte. Boire du thé, manger (...) des sandwiches mixtes à la laitue et au hareng (Colette,Cl. ménage, 1902, p.159).
P. ext. Qui participe de deux natures, qui appartient à deux catégories, ou qui a une fonction double ou multiple:
1. Devant la porte de la maison, demi-ferme, demi-manoir, une de ces habitations rurales mixtes qui furent presque seigneuriales et qu'occupent à présent de gros cultivateurs, les chiens, attachés aux pommiers de la cour, aboyaient et hurlaient... Maupass.,Contes et nouv., t.1, Hautot, 1889, p.257.
Spécialement
BOT. Bourgeon, bouton mixte. Bourgeon qui est pourvu à la fois de feuilles et de fleurs. (Ds Baillon t.3 1891, Gatin 1924).
BOURSE. Titre* mixte.
GÉOL., MINÉR. Roche mixte. Roche qui contient deux ou plusieurs minéraux différents (par exemple le micaschiste qui contient du mica et du quartz, la marne de l'argile et du calcaire). (Ds Duval 1959, Minéral. 1972).
Cristal mixte. Cristal qui contient plusieurs corps isomorphes. Anton. cristal pur.À chaque composition de la phase liquide, comprise dans le domaine de saturation, correspond la composition d'une phase solide en équilibre (d'un cristal mixte coexistant) (Niggli,Loi phases minér. et pétrogr., t.2, 1938, p.48).
TRANSP. Train mixte. Train qui assure à la fois le service des voyageurs et celui des marchandises. Martin, qui a manqué quatre correspondances et qui s'est trompé trois fois de direction, roule dans un train mixte entre Barcelonnette et Gap (Romains,Copains, 1913, p.160).Cargo mixte. Cargo, navire de commerce pouvant transporter à la fois des marchandises et un petit nombre de passagers (jusqu'à 12 personnes). Elle voyageait à bord de la Romania, un cargo mixte qui venait d'Ostende (Martin du G.,Thib., Belle sais., 1923, p.1044).
Paquebot mixte. Navire conçu pour transporter des passagers (en nombre supérieur à 12) et aussi éventuellement des marchandises, un fret plus ou moins important. Tel paquebot mixte brésilien qui, construit dans un chantier de la Basse-Seine, a «fait» pendant de longues années, sous pavillon belge, la ligne Anvers-Matadi (M. Benoist, Pettier,Transp. mar., 1961, p.7).
Navire mixte (vieilli). Navire à voile et à vapeur. (Ds Soé-Dup. 1906). À l'heure qu'il est le navire mixte est une machine surprenante traînée par une voilure de trois mille mètres carrés de surface, et par une chaudière de la force de deux mille cinq cents chevaux (Hugo dsGuérin1892).Emploi subst. Le mixte a ses avantages, certes, mais il a ses inconvénients. La voile et la vapeur s'épaulent réciproquement (Audiberti,Quoat, 1946, 1ertabl., p.25).
ARTS MÉN. Cuisinière, table de cuisson mixte. Cuisinière, table à double mode de chauffage (par exemple au gaz et à l'électricité). Les toutes dernières casseroles (...) adhèrent parfaitement (...) à toutes les plaques électriques courantes (...) elles se posent aussi directement sur la flamme des brûleurs à gaz − ce qui est bien commode quand on est équipé d'une table de cuisson mixte − (Elle, 6 nov. 1972, p.191, col. 1).
Chaudière mixte. ,,Chaudière assurant à la fois le chauffage central et la production d'eau chaude sanitaire`` (Termes nouv. Sc. Techn. 1983, p.63).
DROIT
Action, cause mixte. Action, cause qui fait valoir à la fois un droit personnel et un droit réel (v. action1I A 2 c rem. 2 a). Causes personnelles, réelles et mixtes (Ac.).
DR. CANON. Cause mixte. ,,Cause dont l'Église a le droit de connaître concurremment avec l'État et qui est attribuée par prévention`` (Foi t.1 1968).
DR. PUBL. Assurance mixte. ,,Assurance en cas de décès par laquelle l'assureur s'engage à verser le capital stipulé, soit au décès de l'assuré, soit à une échéance déterminée`` (Barr. 1967, 1974):
2. Il me paraît avantageux, pour un capitaliste de la catégorie B, de consacrer les revenus annuels, (...) à souscrire une assurance sur la vie, une assurance mixte, d'une durée à fixer. Si tu ne meurs pas trop tôt, à l'âge de 66 ans, par exemple, tu récupères, je suppose, une somme de cent mille francs... Duhamel,Cécile, 1938, p.113.
LING. Langue mixte. Langue artificielle ou naturelle qui résulte d'un mélange de plusieurs langues; en partic., celle dont le système morphologique est d'origine composite (d'apr. Mar. Lex. 1933, 1951). Les créoles peuvent avoir été des langues mixtes de syntaxe africaine et de vocabulaire européen. Les sabirs, les pidgins peuvent être aussi des langues mixtes (Ling.1972).
GRAMM. Déclinaison, conjugaison mixte. ,,Celles qui participent de deux ou plusieurs types différents; ainsi la conjugaison du lat. seco qui est du type de amo au présent et du type moneo au parfait`` (Mar. Lex. 1933, 1951).
PHONÉT. Son, voyelle mixte. Son, voyelle intermédiaire entre deux sons définis, entre le palais dur et le palais mou. Si la partie postérieure du palais et la partie antérieure du voile viennent au contact de la partie médiane de la langue, les voyelles sont mixtes (Bouasse,Instrum. à vent, 1930, p.211).Les voyelles moyennes, par exemple [e, ε, ɔ, o], sont dites aussi parfois voyelles mixtes (Ling.1972).
MUS. GRÉGORIENNE. Mode, ton mixte. Mode, ton constitué par le mélange du mode authentique et de son plagal (d'apr. Mus. 1976). Quand les notes excèdent le nombre de neuf, (ainsi qu'il a coutume d'arriver aux modes mixtes) l'on change ou transpose la clef sur une autre ligne (Jumilhac,Sc.plain-chant, 1847, p.133).
2. Qui tient le milieu entre deux choses, deux qualités, deux natures différentes. Synon. intermédiaire.Opinion, solution mixte; genre mixte. Je ne parle pas des poèmes dans lesquels un récit domine, et la chronologie des événements intervient: ce sont des ouvrages mixtes; opéras, et non sonates ou symphonies (Valéry,Variété III, 1936, p.66).
Spécialement
ÉCON. Économie mixte. Économie semi-libérale et semi-étatisée; ,,participation de l'État et de capitaux privés au capital d'une société`` (Combe 1971, Combe-Cusset 1974). Sociétés d'économie mixte. Les entreprises publiques peuvent revêtir la forme de l'économie mixte (Air-France, Compagnie générale transatlantique et Messageries maritimes, entreprises de construction de matériels aéronautiques, secteur pétrolier, SNCF) (Belorgey,Gouvern. et admin. Fr., 1967, p.64).
MUS. Voix mixte. Voix intermédiaire entre le grave et l'aigu. La voix mixte, qui, partant du la, s'élève au et au mi aigu. À partir de ce mi aigu, commence la véritable voix de tête (Reybaud,J. Paturot, 1842, p.76).
POL., vieilli. Gouvernement, régime mixte. Régime de vie politique intermédiaire entre deux modes de gouvernement (par exemple à mi-chemin entre monarchie et république, entre aristocratie et démocratie). Dans les gouvernements mixtes elles [les assemblées aristocratiques] perdent la plus grande partie de leur valeur, et sont misérables quand arrivent les grandes crises de l'État (Chateaubr.,Litt. angl., t.2, 1836, p.64).V. monarchie A 4.
B. − [En parlant de groupes humains, de collectivités]
1. Qui comprend ou qui concerne des personnes de catégories, d'origines ou de formations différentes. Comité, équipe mixte:
3. ... couples qui tournoient, aux sons d'un orchestre mixte (...) composé de Trouillard et d'autres violoneux, pistons et trombones locaux, mêlés à des parcelles de l'Amicale du Fresnois, en casquettes galonnées. Colette,Cl. école, 1900, p.306.
Spécialement
ADMINISTRATION
Hôpital mixte. Hôpital pour civils et pour militaires. Rengagés tôt tombés des affiches, mêlés − l'hôpital était mixte, − aux petits employés de boutique (Céline,Voyage, 1932, p.182).
Commune mixte. En Algérie, commune où la gestion était double, française et indigène. Je vais retourner à El Ameur. Et toi, tu livreras le camarade à Tinguit. On l'attend à la commune mixte (Camus,Exil et Roy., 1957, p.1612).
DR. CONSTIT., DR. ADMIN.
Commission mixte. Commission composée de membres appartenant à des groupes dont les origines et/ou les intérêts diffèrent (v. commission II A). Commission mixte paritaire:
4. ... en amenant les hommes importants des syndicats à se rencontrer souvent avec des patrons et en leur fournissant l'occasion de participer à des discussions d'ordre général dans des commissions mixtes, ne pourrait-on pas faire s'évanouir le sentiment corporatif? Sorel,Réflex. violence, 1908, p.81.
Jury, tribunal mixte. Jury, tribunal dont les membres appartiennent à des corps différents (par exemple le conseil de prud'hommes) ou à des pays différents. L'autre [projet de loi] tendait à mettre fin aux jurys mixtes créés par la loi du 12 juillet 1875 (Cacérès,Hist. éduc. pop., 1964, p.44).
DÉFENSE. (Détachement)constitué de militaires appartenant à des corps d'armes différents ou à des nationalités différentes. La brigade mixte placée sous les ordres du colonel Savy, composée du 2erégiment de zouaves et du régiment colonial du Maroc (Bordeaux,Fort de Vaux, 1916, p.290).
RELIG. Mariage mixte. V. mariage A 1 et ex. 3.
En partic. Mariage chrétien où l'un des conjoints est catholique. Pour mettre en évidence l'importance oecuménique d'un tel mariage mixte, vécu pleinement dans la foi des deux conjoints chrétiens, on recherchera (...) une cordiale collaboration entre le ministre catholique et le ministre non catholique, dès le moment de la préparation au mariage et des noces (Jean-Paul ii, La Famille chrétienne dans le monde d'aujourd'huids Cah. de l'actualité relig. et soc., no238-239, 1982, p.93).P. méton. Foyer mixte. Le but de cette journée oecuménique régionale (...) de la région Centre-Est (...) est de permettre aux groupes interconfessionnels ou non (groupes bibliques, foyers mixtes, Cimade, action des chrétiens pour l'abolition de la torture, par exemple) de mieux connaître ce qui se vit ailleurs que chez eux (La Croix, 9 juin 1982, p.9, col. 5).P. ext. Chaque année en France, il y a 20000 mariages mixtes (de races, nationalités, religions, cultures différentes) (La Croix, 4 juin 1982, p.5, col. 5).
2. Qui comprend ou qui concerne des personnes (notamment des jeunes) des deux sexes mêlés ensemble. Collège, établissement, lycée mixte; classe, cours, enseignement mixte. V. géminé II B 5 ex.:
5. Puis il parle d'écoles mixtes, dit que dans les basses classes, ce mélange est bon, qu'il corrige la sauvagerie des petits garçons et que les petites filles se développant plus vite, ça apporte chez les masculins une émulation profitable. Goncourt,Journal, 1887, p.637.
Spécialement
MUS. Voix mixtes. Voix de femmes (ou d'enfants) et voix d'hommes ensemble. Anton. voix* égales.L'usage constant de l'octave dans les choeurs à voix mixtes (Laloy,Aristoxène, 1904, p.190).
[P. méton.] (Ensemble vocal) des deux sexes ; (pièce vocale) pour voix mixtes. Chorale mixte. 4 pièces pour choeur mixte Op. 27 et 3 satires pour choeur mixte Op. 28 [de Schoenberg] (1925). Le choeur mixte est évidemment le terrain idéal pour l'épanouissement du style contrapuntique (Samuel,Art mus. contemp., 1962, p.194).
TENNIS, TENNIS DE TABLE. Double(-)mixte et, p.ell., mixte subst. masc. sing., fam. Match entre deux équipes dames-messieurs, où chaque équipe est composée de deux joueurs. Anton. double-dames, double-messieurs (v.double).La femme est au filet, l'homme également mais un peu en retrait. La femme ne jouera que les balles venant de son côté, laissant toutes les autres à son partenaire (...). C'est là certainement la formation de double-mixte la plus valable, puisqu'elle combine au mieux les forces respectives (H. Cochet,Le Tennis, Paris, P.U.F., 1978, p.95).
COIFFURE. Salon mixte. Salon de coiffure pour dames et salon de coiffure pour messieurs (d'apr. P. Aguantadero ds Amis Lex. fr. Ét. lexicogr., t.4, no16/17, 1977, pp.16-24).
CYCL. Vélo mixte. Vélo pour homme ou pour femme. [P. méton.] Cadre mixte (Catal. camif, été 1981, p.57).
Tandem mixte. Tandem à la fois pour homme et pour femme. V. Catal. camif, été 1981, p.54.
MODE ET VÊT. Garde-robe, pull, tenue mixte. Casquette mixte (Catal. camif,été 1981, p.37).
II. − Subst. masc.
A. − [Correspond à supra I A]
1. CHIM. Corps composé. Toutes les parties d'un mixte. Réduire les mixtes à leurs principes (Ac.). Un mixte formé par la syncristallisation de plusieurs orientations d'un même cristal (Friedel,Cristallogr., 1926, p.396).
2. HIST. RELIG. Dans certains monastères, verre de vin coupé d'eau (notamment pour le lecteur de table); légère collation. De Pâques au 14 septembre où le jeûne cistercien est moins rigide, le dîner a lieu vers 11 heures 30 et l'on peut y ajouter le mixte, c'est-à-dire une légère collation le soir (Huysmans,En route, t.2, 1895, p.102).
3. Littér. Un mixte de + subst. abstr.Amalgame complexe. Synon. composé:
6. Ce mixte de savoir, de méthode et de songe, de parfaite et certaine lucidité et de rapports imaginaires est si difficile à admettre que l'on serait parfois tenté de suspecter la bonne foi de notre visionnaire... Valéry,Variété V, 1944, p.278.
4. PHILOS. ,,Théorie des mixtes`` (Logos). ,,Théorie par laquelle Platon rend compte de l'existence matérielle du cosmos comme résultant d'un mélange des essences dérivées des idées`` (Logos):
7. Pascal (...) décrit (...) l'embrouillement de la région mitoyenne où vit l'amphibie humain. Cette confusion (...) n'est pas (...) un monde de mélanges dosés et mesurables tels que sont, par exemple, les mixtes du Philèbe. Jankél.,Je-ne-sais-quoi, 1957, p.38.
B. − [Correspond à supra I B]
1. AVIRON. Équipe de rameurs issus de clubs différents. (Ds Lar. Lang. fr., Lexis 1975).
2. TENNIS, TENNIS DE TABLE. Supra I B 2.
REM.
Mixtiligne, adj.,géom. Formé de droites et de courbes. Figure, triangle mixtiligne. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [mikst]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Adj. 1. 1remoitié xiies. mixte «mélangé» (Psautier Oxford, 74, 7 ds T.-L.); 1276 (Chartes et doc. poitevins du XIIIes., éd. Milan S. La Du, t.2, p.207); 2. 1465 action mixte «action qui a pour objet de faire valoir soit un droit réel, soit un droit personnel» (Preuves des Mémoires de Philippe de Commynes, éd. Godefroy et Lenglet Du Fresnoy, t.2, p.547); 1474 cause mixte «procès réunissant des causes différentes» (Ordonnances des rois de France de la troisième race, éd. De Pastoret, t.18, p.6); 1477 juridiction mère, mixte et impère «haute et moyenne juridiction» (ibid., t.18, p.352); 1480 personne mixte «juge connaissant des matières ecclésiastiques et temporelles» (Lettres de Louis XI, éd. Vaësen et Charavay, t.9, p.361); 3. 1721 math. figure mixte, nombre mixte (Trév.); 4. 1868 bâtiment mixte «navire armé qui peut marcher à voiles et à vapeur» (Littré); 5. 1887 école mixte (Goncourt, loc. cit.). B.Subst. 1. ca 1250 miste «repas qui consistait, à Citeaux, dans un quart de livre de pain et le tiers d'une hémine de vin» (Règle cistercienne, 486 ds T.-L.); 2. 1671 «corps composé d'éléments différents» (Rich. avec citations de Rohault, Traité de phys. de 1671 et de La Chambre [1594-1675]); 3. 1931 «équipe de tennis composée d'un joueur et d'une joueuse» (Lar. 20e). Empr. au lat. mixtus, part. passé de miscere «mêler, mélanger». Fréq. abs. littér.: 264. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 403, b) 230; xxes.: a) 226, b) 519. Bbg. Faik (S.). Note de rech. sur les adj. mixte, métissé et composite, 1976, pp.1-7. _ Vardar Soc. pol. 1973[1970], p.268.

Wiktionnaire

Nom commun - français

mixte \mikst\ masculin

  1. (Chimie) (Archaïsme) Corps composé d’éléments hétérogènes ou de différente nature ; composé hypothétique d’éléments imaginaires.
  2. (Chimie) (Désuet) Composé indéterminé.
  3. (Archaïsme) Verre de vin et d’eau que prenait le lecteur de table avant de commencer son office, dans certaines communautés.

Adjectif - français

mixte \mikst\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est mélangé, qui est composé de plusieurs choses de différente nature et qui participe de la nature des unes et des autres.
    • Corps mixte.
    • Train mixte, train composé de wagons de marchandises et de voitures de voyageurs.
  2. (Figuré) Ce qui tient compte d’idées, de sentiments, de genres différents.
    • Il s’est fait en politique une opinion mixte.
    • Le drame est une sorte de genre mixte qui tient de la tragédie et de la comédie.
    • Commission mixte, Commission composée d’hommes pris dans deux ou plusieurs compagnies, dans deux ou plusieurs nations.
    • On a établi une commission mixte pour la liquidation des créances respectives, pour la détermination des limites.
  3. (Droit) Qui relève de plus d'une branche du droit.
    • Causes personnelles, réelles et mixtes.
    • Causes mixtes, s’est dit aussi des causes qui étaient de la compétence du juge séculier et du juge ecclésiastique en même temps.
  4. (Éducation) Qui mélange les deux sexes.
    • École mixte.
  5. (Religion) Qui unit deux religions.
    • Mariage mixte.
  6. (Zootechnie) Qualifie une race qui a plusieurs productions économiquement importantes par exemple à la fois le lait et la viande, en opposition aux races spécialisées.
  7. (Sylviculture) Mélangé et constitué à la fois de feuillus et de résineux.
    • Peuplements résineux ou mixtes, vieux et clairs pour les coqs, plus denses pour les poules, comportant du pin ou du sapin (hêtraie-sapinière âgée d’altitude notamment). — (Thierry Sardin, Massif Vosgien : sapin, épicéa et pin sylvestre, Office national des forêts, 2012, ISBN 978-2-84207-356-5)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MIXTE. adj. des deux genres
. Qui est mélangé, qui est composé de plusieurs choses de différente nature et qui participe de la nature des unes et des autres. Corps mixte. En termes de Chemins de fer, Train mixte, Train composé de wagons de marchandises et de voitures de voyageurs. Il se dit, au figuré, de Ce qui tient compte d'idées, de sentiments, de genres différents. Il s'est fait en politique une opinion mixte. Le drame est une sorte de genre mixte qui tient de la tragédie et de la comédie. Commission mixte, Commission composée d'hommes pris dans deux ou plusieurs compagnies, dans deux ou plusieurs nations. On a établi une commission mixte pour la liquidation des créances respectives, pour la détermination des limites. En termes de Jurisprudence, Causes, actions mixtes, Causes, actions qui sont à la fois personnelles et réelles. Causes personnelles, réelles et mixtes. École mixte, École où l'on admet des enfants des deux sexes. Mariage mixte, Mariage religieux où l'un des deux époux seulement est catholique. Causes mixtes s'est dit aussi des Causes qui étaient de la compétence du juge séculier et du juge ecclésiastique en même temps.

Littré (1872-1877)

MIXTE (mik-st') adj.
  • 1Composé de plusieurs choses de différente nature. Corps mixte.
  • 2 Par extension, qui participe à différentes choses. Précisément parce que nous sommes des êtres mixtes, nous ne saurions avoir une idée directe de la substance immatérielle, Bonnet, Lett. div. Œuv. t. XII, p. 472. Je n'étais guère moins fatigué des gens du monde et, en général, de la vie mixte que je venais de mener, moitié à moi-même, et moitié à des sociétés pour lesquelles je n'étais point fait, Rousseau, Conf. X.

    Gouvernement mixte, gouvernement qui participe de la nature de plusieurs autres. Dans toutes sortes de gouvernements, monarchique ou mixte, absolu ou limité, héréditaire ou électif, il doit toujours être permis de représenter les griefs de la nation, Fénelon, t. XXII, p. 380. C'est un double inconvénient des gouvernements mixtes, tel qu'était celui de Carthage, où le pouvoir est partagé entre le peuple et les grands…, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. I, p. 196, dans POUGENS. Plusieurs États, les uns monarchiques, les autres mixtes, Voltaire, Louis XIV, 2.

    Commission mixte, commission composée d'hommes pris dans deux ou plusieurs compagnies, dans deux ou plusieurs nations.

    Espèce mixte, race d'animaux produite par croisement. Ces animaux d'espèce mixte sont beaucoup moins féconds et toujours plus tardifs que ceux d'espèce pure, Buffon, Quadrup. t VIII, p. 27.

    Terme de jurisprudence. Causes, actions mixtes, causes, actions qui sont à la fois personnelles et réelles.

    Causes mixtes s'est dit aussi des causes qui étaient de la compétence du juge séculier et du juge ecclésiastique en même temps.

    Terme de botanique. Boutons mixtes, boutons qui produisent à la fois des feuilles et des fleurs. Vaisseaux mixtes, vaisseaux qui présentent dans leur étendue les caractères spéciaux de plusieurs espèces, qui sont, par exemple, rayés en un point, ponctués en un autre, etc.

    Terme de mathématique. Proportions mixtes, celles où l'on compare la raison de l'antécédent et du conséquent à leur différence. Nombre mixte, nombre composé d'entiers et de fractions. Figure mixte, figure composée en partie de lignes droites et en partie de lignes courbes.

    Mathématiques mixtes (par opposition à mathématiques pures) ou sciences physico-mathématiques, sciences qui empruntent aux mathématiques leurs procédés de calcul pour résoudre les questions qui peuvent donner lieu à des équations.

    Terme de grammaire. Terme mixte, terme de la langue d'une science et du langage commun.

    Terme de peinture. Peinture mixte, genre où l'on se sert du pointillement de la miniature et de la touche libre de la détrempe.

    Terme de plain-chant. Mode mixte, se dit des chants dont l'étendue excède celle de leur octave, et passe d'un mode dans l'autre, du mode authentique dans le plagal, ou réciproquement.

    Terme de minéralogie. Cristaux mixtes, cristaux qui résultent d'une loi mixte de décroissement.

    Terme de marine. Bâtiment mixte, bâtiment à voiles et à vapeur.

    Terme d'horlogerie. Pendule mixte, pendule qui est adapté à un mouvement.

    Écriture mixte, celle des manuscrits antérieurs au IXe siècle ; elle emprunte ses lettres à la fois à la majuscule, à la minuscule, et même à la cursive.

  • 3 S. m. Un mixte, terme de l'ancienne chimie désignant tout corps composé d'éléments hétérogènes ou de différente nature, et souvent composé hypothétique d'éléments imaginaires. On pourrait apprendre par cet exemple que l'étude d'un seul mixte [l'antimoine] est presque sans bornes, Fontenelle, Lemery. Je vois des mixtes, tels que les végétaux et les animaux, Voltaire, Newt. I, 8. Un chimiste combinant des mixtes ne les fera pas sentir dans son creuset, Rousseau, Ém. IV. Les opérations chimiques n'ont jamais tiré d'aucun mixte qu'autant d'or qu'il en contenait déjà, Rousseau, Hél. V, 3.

    La chimie moderne n'a pas complétement renoncé à l'usage de ce mot ; elle l'emploie quelquefois au sens vague d'un composé indéterminé.

  • 4Un mixte, un verre de vin et d'eau que prenait le lecteur de table avant de commencer son office, dans certaines communautés.

HISTORIQUE

XIVe s. Telles operacions sont mixtes ou meslées de voluntaire ou de involuntaire, Oresme, Eth. 48. Et semble que as infortunés la presence de leur amis est mixte ou mellée de delettacion ou de tristece, Oresme, ib. 289.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MIXTE, adj. (Mathémat.) On dit qu’il y a raison ou proportion mixte, lorsqu’on compare la raison de l’antécédent & du conséquent à leur différence, comme si

a . b c . d  : en ce cas, l’on aura
3 4 12 16
7 . 1 28 . 4 Voyez Raison & Proportion.
a+b . a−b c+d . c−d

Mathématiques mixtes. Voyez Mathématiques.

Mixte, (Phys.) un corps mixte en Philosophie, est celui qui est composé de divers étémens ou principes. En ce sens, mixte est opposé à simple ou élémentaire, qui se dit des corps qui ne sont composés que d’un principe seulement, comme les Chimistes supposent que sont le soufre, le sel, &c.

Les Scholastiques définissent un corps mixte, un tout résultant de plusieurs ingrédiens altérés, ou modifiés par le mélange. Suivant ce principe, les différens ingrédiens ou composans, n’existent point actuellement dans le mixte, mais ils sont tous changés de façon qu’ils conspirent à la formation d’un nouveau corps, d’une espece différente de celles des ingrédiens.

L’objet de la Chimie est de résoudre les mixtes en leurs parties composantes, ou principes. Voyez Chimie, &c.

Les Scholastiques distinguent les mixtes en parfaits & imparfaits. Les mixtes parfaits sont des corps animés, où les élémens sont transformés par un parfait mélange : tels sont les plantes, les bêtes, les hommes. Les mixtes imparfaits, sont des corps inanimés dont la forme n’est pas différente de celle des élémens : tels sont les météores, les minéraux, les métaux. Sur quoi tout cela est il fondé ? Voyez Élémens. Chambers.

Mixte & Mixtion, (Chimie.) les Chimistes prennent ces mots dans deux sens différens : premierement, dans un sens général & vague, ils appellent mixtes les corps chimiques, formés par l’union de divers principes quelconques ; & mixtion, l’union, la combinaison de ces divers principes : c’est-là le sens le plus connu, & le plus ancien. Secondement, dans un sens moins général, plus resserré, ils appellent mixte le corps formé par l’union de divers principes élémentaires ou simples ; & mixtion, l’union qui constitue cet ordre particulier de corps chimiques. Cette derniere acception est plus propre aux Chimistes modernes ; elle a été principalement introduite dans la langue chimique, par Becher & par Stahl, qui n’ont cependant pas assez soigneusement évité d’employer ces expressions dans la premiere signification.

Nous allons considérer les mixtes & la mixtion, sous ces deux points de vûe.

Il est clair que sous le premier, la mixtion est la même chose que la syncrèse, que la combinaison, que l’union chimique, que la liaison intime, la forte cohésion de divers principes, opérée par l’exercice de cette force, ou de ce principe universel que nous avons considéré sous le nom de miscibilité, voyez Miscibilité, Chimie. On trouvera encore beaucoup de notions majeures sur la mixtion, répandues dans plusieurs autres articles de ce Dictionnaire, dans l’article Chimie, dans l’art. Menstrue, dans l’art. Rapport, dans l’art. Principes, Chimie, dans l’art. Union, &c. où ces notions ont concouru nécessairement à établir ou à éclaircir les différens points de doctrine chimique, dont on s’occupe dans ces articles. Nous allons en donner dans celui-ci, le résumé & le complément.

1°. Les mixtes ou corps chimiques composés, sont formés par l’union de principes divers, d’eau & d’air, de terre & de feu, d’acide & d’alcali, &c. ils different essentiellement en cela des aggregés, aggregats, ou molécules qui sont formées par l’union de substances pareilles ou homogenes. Cette différence est exposée avec beaucoup de détail dans la partie dogmatique de l’article Chimie, voyez cet article. Il suffit de rappeller ici, que c’est à cause de cette circonstance essentielle à la formation des mixtes, que ces corps ne peuvent être résous en leurs principes, qu’on n’en peut séparer un de leurs matériaux, sans que leur être propre spécifique périsse, au lieu que l’aggregé étant divisé dans ses parties intégrantes & primitives, chacune de ces parties est encore un corps pareil à la masse dont elle est détachée. C’est dans ce dernier sens que la plus petite partie d’or est toujours de l’or ; mais nul des principes chimiques de la plus petite partie d’or, de l’or individu, du mixte appellé or, n’est de l’or ; nul assemblage de certains principes de l’or, moins un, n’est de l’or ; de même que nulle unité, concourant à la formation du nombre six, n’est six ; ni nulle somme de ces unités, moins une, ou moins plusieurs, n’est six.

2°. La mixtion ne se fait que par juxta-position, que par adhésion superficiaire de principes, comme l’aggrégation se fait par pure adhésion de parties intégrantes d’individus chimiques. On n’a plus heureusement besoin de combattre les entrelacemens, les introsusceptions, les crochets, les spyres & les autres chimeres des Physiciens & des Chimistes du dernier siecle.

3°. La mixtion n’est exercée, ou n’a lieu, qu’entre les parties solitaires, uniques, individuelles des principes, fit per minima : elle suppose, elle demande la destruction, ou du moins le très-grand relâchement de l’aggrégation, tel que celui qui est propre aux liquides, aux substances que les Chimistes appellent dissoutes ou résoutes, solutæ ; & voilà d’où naît l’axiome chimique, corpora non agunt, c’est-à-dire, ne contractent point la mixtion chimique, nisi sint soluta.

4°. La mixtion est un acte naturel spontané ; l’art ne la produit point, n’ajoute rien à l’énergie du principe naturel dont elle dépend, n’excite point la force qui la produit ; il ne fait que placer les corps miscibles dans la sphere d’activité de cette force ; sphere qui est très-bornée, qui ne s’étend point à un espace sensible. Ainsi, non seulement les mixtes naturels, mais même les mixtes qui peuvent être appellés à quelques égards artificiels, savoir, ceux qui sont dûs à la dissolution chimique, ou à l’action menstruelle, déterminée par des opérations artificielles, voyez Menstrue, Chimie ; tous ces corps, dis-je, sont à la rigueur des produits naturels, des êtres dûs immédiatement à un principe absolument indépendant de l’art humain. Je sens bien qu’on pourroit chicaner sur cette maniere d’envisager le principe immédiat de la mixtion, & dire que tous les principes des changemens que les hommes appellent artificiels, sont pourtant naturels à la rigueur ; mais cela ne seroit pas exact : des principes naturels concourent, il est vrai, aux changemens opérés par les hommes, mais ils y concourent plus ou moins prochainement ; & ce concours plus ou moins prochain, plus ou moins médiat, suffit ici pour établir des différences essentielles. En un mot, l’acide & l’alkali qui, lorsqu’ils sont mis à portée l’un de l’autre, ex intentione artificis, s’unissent pour former le nitre, sont joints par un lien qui peut être plus exactement, plus proprement appellé naturel, que celui qui assujettit les douves d’un tonneau, au moyen des cerceaux, &c.

5°. L’acte de la mixtion est soudain & momentané : mixtio fit in instanti, dit Stahl, dans son specimen Becherianum, part. I. sect. 1. membre. 1. §. xij. Ceci est une suite nécessaire du dogme précédent ; car non-seulement l’observation, les faits, établissent cette vérité ; mais elle est susceptible, dans la considération abstraite, de la plus exacte démonstration. En effet, dès que la mixtion s’opere par une force inhérente, ou toûjours subsistante dans les corps ; dès que des corps se trouvent placés dans la sphere d’activité de cette force (cette sphere étant sur-tout circonscrite dans les termes de la plus grande vicinité possible, peut-être du contact), & dès que tous les obstacles sont écartés ou vaincus, la mixtion doit arriver dans un instant, par un acte simple, dans lequel on ne sauroit concevoir de la durée ; en un mot, être très-voisin, ou se toucher, est la même chose dans ce cas, que subir la mixtion.

6°. La cohésion mixtive est très-intime ; le nœud qui retient les principes des mixtes est très-fort : il résiste à toutes les puissances méchaniques ; nul coin, nul lévier, nul choc, nulle direction de mouvement, ne peut le rompre : & même le plus universel des agens chimiques, le feu, & toute l’énergie connue de son action dissociante, agit en vain sur la mixtion la plus parfaite, sur un certain ordre de corps chimiques composés, dont nous parlerons dans la suite de cet article. A plus forte raison, le degré le plus foible de cette action, savoir la raréfaction par sa chaleur ne porte-t-elle point absolument sur la mixtion, même la plus imparfaite. Le moyen le plus commun, le plus généralement efficace que la nature & l’art employent pour surmonter cette force, c’est un plus grand degré de cette même force. Certains corps combinés chimiquement, ne se séparent parfaitement & absolument, que lorsque chacun ou au-moins l’un d’entre eux, passe dans une nouvelle combinaison. Cette nouvelle combinaison est l’effet propre du phénomene que les Chimistes appellent précipitation ; & ce plus haut degré de force mixtive existe entre deux substances, dont l’une est nue ou libre, (voyez Nud, Chimie) & l’autre unie ou combinée, par l’exercice duquel cette derniere est dégagée de ses anciens liens, & en subit de nouveaux ; ce plus haut degré de force, dis-je, est connu dans l’art sous les noms de plus grand rapport, & de plus grande affinité. Voyez Rapport, Chimie. Voyez aussi a l’art. Feu, Chimie, & à l’art. Distillation, quels sont les corps chimiques composés dont le feu seul peut désunir les principes, & quels sont ceux contre la mixtion desquels cet agent est impuissant.

Ce lien, ce nœud, cette cohésion mixtive, est très-supérieure dans le plus grand nombre de cas à la cohésion aggrégative, qui est l’attraction de cohésion des Physiciens. Cette vérité est prouvée, & en ce que l’action dissociante du feu se porte efficacement sur tous les aggrégés chimiques ; & en ce que dans les cas les plus ordinaires & les plus nombreux, les parties intégrantes individuelles des aggrégés abandonnent, deserunt, leur association aggrégative, pour se porter violemment, ruere, à la mixtion, ou à l’association avec des principes divers, comme cela arrive dans presque toutes les dissolutions (voyez Menstrue, Chimie), & enfin en ce que les puissances méchaniques surmontent, quelquefois même avec beaucoup de facilité, la cohésion aggrégative.

Il est tout commun aussi de voir dans les opérations chimiques les agens chimiques très-énergiques, & principalement le feu rompre l’aggrégation d’un sujet chimique composé sans agir sur sa mixtion. Toutes les opérations chimiques proprement dites, que nous avons appellé disgrégatives, & toutes celles que nous avons appellé mixtives ou combinantes, sont dans ce cas. Voyez Opérations chimiques.

Il arrive cependant quelquefois que certains menstrues obéissent davantage à la force de cohésion aggrégative, qu’à la force de miscibilité : par exemple, l’esprit de nitre concentré à un certain point, n’agit pas sur l’argent par cette raison ; voyez Menstrue, Chimie : mais ces cas sont rares.

7°. Un caractere essentiel de la mixtion chimique, du-moins la plus parfaite, c’est que les propriétés particulieres de chaque principe qui concourt à la formation du mixte, périssent, ou du-moins qu’elles soient tellement masquées, suspendues, sopitæ, qu’elles soient comme si elles n’étoient point, & que le mixte soit une substance vraiment nouvelle, spécifiée par des qualités propres, & diverses de celles de chacun de ses principes. C’est ainsi que le nitre formé par l’union d’un certain acide, & d’un certain alkali, n’a plus ni les propriétés essentielles de cet acide, ni celles de cet alkali, mais des propriétés nouvelles & spéciales. C’est ainsi que plusieurs sels métalliques qui conservent la corrosivité de l’un de leurs principes, de l’acide, ne retiennent cette propriété, que parce que cet acide est contenu surabondamment dans ces sels, c’est-à-dire dans un état de mixtion très-imparfaite, très-improprement dite. Voyez Surabondant, Chimie.

8°. Un autre caractere essentiel de la mixtion, caractere beaucoup plus général, puisqu’il est sans exception, c’est que les principes qui concourent à la formation d’un mixte, y concourent dans une certaine proportion fixe, une certaine quantité numérique de parties déterminées, qui constitue dans les mixtes artificiels ce que les Chimistes appellent point de saturation. Voyez Saturation, Chimie. Car quoique nous ayons dit que les principes des mixtes s’unissoient per minina partie à partie, cela n’empêche point qu’à une seule partie d’un certain principe, ne puissent s’unir deux ou plusieurs parties d’un autre. C’est ainsi que très-vraissemblablement le soufre commun est formé par l’union d’une partie unique d’acide, & de plusieurs parties de feu ; il est vrai que cette derniere animadversion n’est qu’un soupçon qui est établi cependant sur de très-grandes probabilités. Voyez Soufre. Mais l’observation générale sur la proportion déterminée des ingrédiens de la mixtion, est un dogme d’éternelle vérité, de vérité absolue, nominale. Nous n’appellons mixtes, ou substances non-simples, vraiment chimiques, que celles qui-sont si essentiellement, si nécessairement composées, selon une proportion déterminée de principes ; que non-seulement la soustraction ou la suraddition d’une certaine quantité de tel ou rel principe, changeroit l’essence de cette substance ; mais même que l’excès d’un principe quelconque est de fait inadmissible dans les mixtes, tant naturels qu’artificiels, & que la soustraction d’une portion d’un certain principe, est, par les définitions ci dessus exposées, la décomposition même, la destruction chimique d’une portion du mixte ; en sorte que si d’une quantité donnée de nitre, on sépare une certaine quantité d’acide nitreux, il ne reste pas un nitre moins chargé d’acide ; mais un mélange de nitre parfait comme auparavant, & d’alkali fixe, qui est l’autre principe du nitre, absolument nud, à qui l’acide auquel il étoit joint a été entierement enlevé. En un mot, l’acide n’a pas été enlevé proportionnellement à la quantité entiere de nitre, mais à une certaine portion qui a été absolument dépouillée. Ceci est démontré par les faits.

La premiere assertion est prouvée aussi par des faits très-connus : tous les menstrues entrent en mixtion réelle avec les corps qu’ils dissolvent ; mais l’énergie de tous les menstrues est bornée à la dissolution d’une quantité déterminée du corps à dissoudre ; l’eau une fois saturée de sucre, (voyez Saturation, Chimie) ne dissout point du nouveau sucre ; du sucre jetté dans une dissolution parfaitement saturée de sucre y reste constamment sous le même degré de chaleur dans son état de corps concret. Cette derniere circonstance rend le dogme que nous proposons très-manifeste ; mais elle ne peut s’observer que lorsqu’on éprouve l’énergie des divers menstrues sur les corps concrets ou consistans ; car lorsqu’on l’essaye sur des liquides, ce n’est pas la même chose, & quelque excès d’alkali résout qu’on verse dans de l’esprit de vinaigre, par exemple, il ne paroît pas sensiblement qu’une partie de la premiere liqueur soit rejettée de la mixtion. Elle l’est pourtant en effet, & la chimie a des moyens simples pour démontrer dans les cas pareils, la moindre portion excédente ou superflue de l’un des principes (voyez Saturation, Chimie) ; & cette portion excédente n’en est pas plus unie avec le mixte, pour nager dans une même liqueur avec lui. Car deux liqueurs capables de se mêler parfaitement, & qui sont actuellement mêlées très-parfaitement, ne sont pas pour cela en mixtion ensemble. Au contraire les liqueurs très-pareilles, celles, par exemple, qui ont l’eau pour base commune, se mêlent on ne peut pas plus parfaitement ensemble, au point même qu’elles sont aussi inséparables que deux verres d’eau pure bien entre-mêlés. Un verre de dissolution de sel marin, & un verre de dissolution de nitre qu’on mêleroit ensemble, seroient tout aussi inséparables que ces deux verres d’eau pure. Or ces mélanges tout indissolubles qu’ils sont, ne constituent pas la mixtion. Il en est ainsi de l’alkali excédent, dans l’expérience ci-dessus proposée ; c’est une liqueur alkaline, dont la base est de l’eau, qui est mêlée ou confondue avec une liqueur de terre foliée (c’est le nom du sel résultant de l’union de l’alkali fixe, commun, & de l’acide du vinaigre) dont la base est aussi de l’eau, comme un verre d’eau pure seroit mêlé ou confondu avec un autre verre d’eau pure. La circonstance de tenir en dissolution quelque corps ne change point à cet égard la condition de l’eau, pourvû que dans le cas où chaque eau est chargée d’un corps divers, ces deux corps ne soient point miscibles ou solubles l’un par l’autre.

Il est évident, & les considérations précédentes nous conduisent à cette vérité plus générale, que toutes ces unions de divers liquides aqueux, sont de vraies, de pures aggrégations. Une certaine quantité déterminée d’eau s’unit par le lien d’une vraie mixtion à une quantité déterminée de sel, & constitue un liquide aqueux qui est un vrai mixte. Cela est prouvé entre autres choses, en ce que dès qu’on soustrait une portion de cette eau, une portion du mixte périt : on a au lieu du mixte aqueo-salin, appelle lessive, lixivium, un corps concret, un crystal de sel. Mais toute l’eau qu’on peut surajouter à cette lessive proprement dite, ne contracte avec elle que l’aggrégation ; c’est de l’eau qui s’unit à de l’eau ; & voilà pourquoi ce mélange n’a point de termes, point de proportions : une goutte de lessive se mêle parfaitement à un océan d’eau pure : une goutte d’eau pure se mêle parfaitement à un océan de lessive. Il en est absolument de même de l’esprit de vin, du vin, du vinaigre, de toutes les liqueurs végétales & animales aqueuses, des acides, des esprits alkalis, aromatiques, &c. & de leurs mélanges à de l’eau pure ou entre eux, toutes les fois qu’ils ne contiendront pas des substances réciproquement solubles, ou abstraction faite de l’événement qui résultera de cette circonstance accidentelle, il est clair que tous ces mélanges ne sont pas des mixtions : premierement par les définitions, car ils ne sont bornés par aucune proportion ; secondement, par la nature même des choses ; car nous croyons avoir prouve que dans tous ces cas, ce sont des corps non seulement pareils, mais mêmes identiques de l’eau & de l’eau qui s’unissent, ce qui constitue l’aggrégation. Voyez l’article Liquidité, Chimie. L’acide surabondant des sels métalliques peut aussi être considéré à quelques égards comme uni par simple aggrégation au vrai mixte salin.

Les différentes substances métalliques s’alliant aussi ou s’entremêlant, pour la plûpart, sans aucune proportion, un grain d’argent étant reçu dans une masse d’un millier de cuivre, comme un grain de cuivre dans une masse d’un millier d’argent, nous regardons aussi ces mélanges & les pareils, comme une espece d’aggrégation. C’est ainsi que nous l’avons considéré dans l’exposition du système des opérations chimiques. V. Opérations chimiques.

Des mixtes & de la mixtion considérés dans la seconde acception. M. Becker distingue tous les sujets chimiques en mixtes, composés, surcomposés, decomposita, & ceux qu’il appelle super decomposita.

Il appelle mixtes les corps formés par l’union chimique de deux ou de plusieurs élémens, premiers principes, ou corps simples. Voyez Principes. L’acide, le soufre, l’huile, le charbon le plus simple, les métaux, sont regardés comme des corps de cet ordre, qui est très-peu nombreux, soit dans la nature, soit dans les produits de l’art. C’est la mixtion des sujets chimiques de cet ordre qui est la plus parfaite, la plus intime, la plus constante, à laquelle conviennent éminemment les propriétés de la mixtion en général. Il est tout simple par exemple, qu’elle élude davantage l’énergie des agens chimiques, tant parce que les mixtes sont de tous les corps destructibles les plus petits, que parce que leurs principes sont vraissemblablement cohérans dans le plus grand degré de vicinité possible, ou du-moins existant dans la nature. Si le contact même est concevable, c’est sans contredit principalement entre les principes simples & premiers.

Les composés sont des corps formés par l’union chimique de deux ou de plusieurs mixtes ; ces corps sont plus communs, soit dans la nature, soit dans l’art. Les métaux minéralisés avec le soufre, les sels métalliques, les résines, &c. sont des composés.

Les surcomposés sont des corps formés par l’union chimique de deux ou de plusieurs composés : les exemples des corps de cet ordre, ou du-moins qui soient strictement dans les termes de la définition, ne sont pas aisés à trouver. Sthal dans le specimen Becterianum, n’ose en proposer qu’avec la formule du doute. Cette difficulté vient d’un vice inhérant à la division même de Becker, qui n’a point fait d’ordre distinct pour les combinaisons qui se présentent le plus fréquemment tant dans les sujets naturels que dans les sujets artificiels ; savoir les unions immédiates des élémens, des mixtes & des composés entre eux. En effet, il existe très-peu de corps très-composés dans le dernier ordre de composition, dans lesquels n’entre quelque mixte ou quelque élément. Il y a beaucoup de combinaisons de mixte & d’élémens, &c.

L’usage que fait Becker de sa superdécomposition est aussi très-peu exact ; il entend presque la même chose que nous entendons par surabondance (voyez Surabondance), & spécialement la surabondance d’un principe élémentaire dans un mixte ou dans un composé.

Toute cette doctrine, ou plûtôt cette nomenclature est inexacte & heureusement inutile : il importe seulement en considérant & en traitant les sujets chimiques, d’avoir le plus grand égard aux différens ordres de leur composition, à les examiner successivement en commençant par le plus prochain, le plus immédiat, le dernier. Voyez pour exemple de cette méthode, l’article Végétal, (Chimie). Il entre assurément dans cette recherche, de connoître l’état de simplicité ou de composition diverse de chaque principe considéré à son tour ; mais il importe peu ce me semble, que chacun de ces états ait un nom distinct : si cependant il les faut ces noms, les Chimistes doivent en chercher d’autres, ceux-ci ne valent rien. (b)

Mixte, (Jurisprud.) se dit de ce qui tient de deux natures différentes. Il a des corps mixtes qui sont partie laïcs & partie ecclésiastiques, comme les universités.

Il y a des droits & actions qui sont mixtes, c’est-à-dire partie réels & partie personnels ; de même les servitudes mixtes sont celles qui sont tout-à-la-fois destinées pour l’usage d’un fond & pour l’utilité de quelque personne. Voyez Action, Servitude.

On appelle questions mixtes, celles où plusieurs lois ou coutumes différentes se trouvent en opposition ; par exemple, lorsqu’il s’agit de savoir si c’est la loi de la situation des biens, ou celle du domicile du testateur, ou celle du lieu où le testament est fait qui regle la forme & les dispositions du testament. Voyez question mixte.

Les statuts mixtes sont ceux qui ont en même tems pour objet la personne & les biens. V. Statuts. (A)

Mixte, ou Mélé, adject. est en Musique le nom qu’on donnoit autrefois à quelques modes qui participoient de l’authentique & du plagal : c’est ainsi que s’en explique l’abbé Brossard ; sur quoi l’on ne doit pas se tourmenter pour entendre une explication qu’il n’a surement pas entendu lui-même.

On appelloit modes mixtes ceux qui participoient à plusieurs genres à fois. Voyez Genres.

Mixte, (Peinture.) c’est une sorte de peinture où l’on se sert du pointillement de la miniature & de la touche libre de la détrempe. Les points sont propres à finir les parties du tableau les plus susceptibles d’une extrème délicatesse ; mais par la touche, le peintre répand dans son ouvrage une liberté & une force que le trop grand fini n’a point. On peut travailler en grand & en petit de cette façon. Il y a deux tableaux précieux du Corrège peints dans ce genre, que le roi de France possede. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « mixte »

Provenç. mixte ; espagn. mixto ; ital. misto ; du latin mixtus, mêlé, participe de miscere.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin mixtus, de miscĕo (« mêler, mélanger »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mixte »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mixte mikst

Citations contenant le mot « mixte »

  • Le 16 juillet, pour la première fois en Europe, un casque de « réalité mixte » intégrant une planification préopératoire complète « made in France » a été utilisé au CHRU de Tours. Une paire de lunettes de réalité mixte de Microsoft (HoloLens 2), a permis au Pr Julien Berhouet d’opérer deux patients en toute sécurité. À terme, cette solution pourra être utilisée pour l’enseignement et la téléexpertise. Techniques de l'Ingénieur, Première européenne : l'implantation d'une prothèse grâce à la réalité mixte | Techniques de l'Ingénieur
  • J'ai toujours rejeté pour ma part le principe d'immigration zéro. Il n'est ni réaliste, ni souhaitable. Appliquer ‘l'immigration zéro’ reviendrait par exemple à interdire les mariages mixtes, ou à fermer totalement nos universités aux étudiants étrangers. De Nicolas Sarkozy / Conférence de presse - 11 Décembre 2006
  • Grâce à des lunettes de réalité mixte HoloLens, fabriquées par Microsoft, le chirurgien visualise simultanément l’épaule opérée du patient et une représentation holographique tridimensionnelle de cette épaule. , Première mondiale : la réalité mixte utilisée au bloc opératoire près de Rennes | Actu Rennes
  • Non loin de son implantation, un parc d’activité économique « Highlands » est aménagé et développé par le groupe Em2c sur le plateau de Rillieux-la-Pape. Ce parc est un programme mixte, comprenant tertiaire et activité, qui développe 6.400 m2 de surface de plancher sur un terrain d’1,3 hectare. Em2c poursuit ainsi son ancrage sur le plateau de Rillieux-la-Pape, en prolongeant la dynamique qu’il a initiée au Parc des Bruyères avec l’implantation du siège social d’Everial (10.000 m² en 2019). , Belisoft aquiert en VEFA un bâtiment mixte de 2.220 m² | Lyon Pôle Immo
  • La production de la série "Voltaire, mixte" recherche un comédien de 8 ans, châtain, aux yeux bleus et une comédienne de 10 ans, châtain clair, yeux marrons. SudOuest.fr, Saint-Jean-d’Angély (17) : la série "Voltaire mixte" en quête de deux jeunes comédiens
  • Le 22 avril 2020, les actionnaires de Sopra Steria ont été informés, par la publication d'un avis de réunion paru dans le Bulletin des Annonces Légales Obligatoires n°49, de la tenue de l'Assemblée générale mixte de Sopra Steria Group le mardi 9 juin 2020, à 14h30, au Pavillon Dauphine, Place du Maréchal de Lattre de Tassigny, 75116 Paris. , 01/07/2020 : Procès-verbal de l'Assemblée Générale mixte du 9 juin 2020 - PDF (347 ko) | Zone bourse
  • A noter par ailleurs que le texte élaboré par la commission mixte paritaire acte une autre mesure du gouvernement, également introduite au PLFR 3 par voie d’amendement. Celle-ci vise à aider directement les jeunes apprentis dans leur recherche d’entreprise. Il est ainsi prévu de leur permettre de rester six mois dans leur centre de formation, le temps de trouver un employeur et de signer un contrat d’apprentissage. En temps normal, la loi “Avenir professionnel” prévoit qu’un stagiaire de la formation professionnelle peut rester trois mois dans son centre. Capital.fr, Apprentissage : la nouvelle aide à l’embauche profitera aussi aux alternants en master - Capital.fr
  • La commission mixte paritaire, qui s’est réunie le 21 juillet 2020 à l’Assemblée nationale, sous la présidence d’Éric Woerth (Les Républicains – Oise) et Vincent Éblé (Socialiste et républicain – Seine-et-Marne), est parvenue à un accord sur les dispositions restant en discussion sur le troisième projet de loi de finances rectificative pour 2020. lemoniteur.fr, Crise sanitaire : le "PLFR3" adopté en Commission mixte paritaire
  • « La VR et la réalité mixte sont déjà le présent de la chirurgie » via @USBEKetRICA https://t.co/mEE3YNLrvi pic.twitter.com/dRxIkJ6KUg France 3 Centre-Val de Loire, CHRU de Tours : un casque de "réalité mixte" utilisé pour implanter une prothèse de l'épaule
  • Le Rapport sur le marché Composé mixte a également fourni des données sur l’impact du COVID 19 sur le marché mondial. Le monde fait face à une crise mondiale de la santé sans précédent dans les 75 dernières années. Elle a touché tous les segments de la population et est particulièrement préjudiciable aux membres des groupes sociaux dans les situations les plus vulnérables. Ainsi, l’économie mondiale a beaucoup de prétention face à cette pandémie. Le Rapport comprend des données complètes sur l’impact du COVID 19 sur le marché Composé mixte pour aider les utilisateurs à prendre des décisions à grande échelle. Instant Interview, Rapport sur le marché Composé mixte mondial 2020 – Couvrant l’impact du COVID-19, informations financières, développements, analyse SWOT par les meilleures entreprises mondiales | ap, USG, Proform, Plus 3, Sheetrock – Instant Interview

Images d'illustration du mot « mixte »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « mixte »

Langue Traduction
Anglais mixed
Espagnol mezclado
Italien misto
Allemand gemischt
Chinois 混合的
Arabe مختلط
Portugais misturado
Russe смешанный
Japonais 混合
Basque mistoa
Corse mistu
Source : Google Translate API

Synonymes de « mixte »

Source : synonymes de mixte sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « mixte »

Mixte

Retour au sommaire ➦

Partager