La langue française

Ménétrier

Définitions du mot « ménétrier »

Trésor de la Langue Française informatisé

MÉNÉTRIER, subst. masc.

A. − HIST. Ménestrel. Saint Louis ne dédaignait pas d'admettre des ménétriers ou poètes ambulans à sa table (Montalembert, Ste Élisabeth, 1836, p. LXXVI).
B. − Musicien populaire qui faisait danser les villageois, le plus souvent au son du violon, en particulier à l'occasion des noces. Synon. violoneux.Ménétrier de campagne, de village. Paganini transformait un violon de ménétrier en Stradivarius (Péladan, Vice supr., 1884, p. 202).Juchés sur une tonne, les deux ménétriers moulent la vielle et raclent le crin-crin. Et en avant, Messieurs! Et balancez vos dames! (Genevoix, Raboliot, 1925, p. 126).V. accorder ex. 20.
Prononc. et Orth.: [menetʀije]. Ac. 1694 et 1718: menestrier, 1740: menétrier, dep. 1762: ménétrier. Chateaubr., Génie, t. 1, 1803, p.73: ménestrier (arch.). Étymol. et Hist. Ca 1260 menestrer «joueur d'instrument, ménestrel» (R. de Blois, Beaudous, 4233 ds T.-L.); ca 1265 jougleour et menestrier (Brunet Latin, Trésor, éd. J. F. Carmody, II, 16, p. 185); plus partic. 1680 ménétrier «musicien de village qui joue du violon pour faire danser» (Rich.). Altération par substitution de suff. de ménestrel*. Fréq. abs. littér.: 48.

Wiktionnaire

Nom commun

ménétrier \me.ne.tʁi.je\ masculin (pour une femme on dit : ménétrière)

  1. Violoniste de village qui escorte notamment les noces et fait danser les invités.
    • […] ; il s’arrêta, pour passer la nuit, à une petite hôtellerie écartée de la route ordinaire, et, là, il obtint d’un ménétrier vagabond des nouvelles sur le résultat du tournoi. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820, chapitre XVI)
    • Cambrinus fut bientôt en état de faire danser les jeunes filles sur le pré. Il était dix fois plus habile que les autres ménétriers ; mais, hélas ! nul n’est prophète en son pays. — (Charles Deulin, Contes du roi Cambrinus, 1874, Cambrinus)
    • Les autres gens de la noce causaient de leurs affaires ou se faisaient des niches dans le dos, s’excitant d’avance à la gaieté ; et, en y prêtant l’oreille, on entendait toujours le crin-crin du ménétrier qui continuait à jouer dans la campagne. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, Michel Lévy frères, Paris, 1857, première partie, chapitre IV)
    • Les sources [...] offrent un témoignage de la place occupée par le chant dans les armées des XIVe et XVe siècles. En effet, les montres d'armes et la comptabilité mentionnent la présence de ménétriers dans les compagnies de gens de guerre. — (Alain Marchandisse et Bertrand Schnerb, "Chansons, ballades et complaintes de guerres au XVe siècle", dans Laurent Hablot et Laurent Vissière, "Les paysages sonores du Moyen Âge à la Renaissance", 2015, Presses universitaires de Rennes)
  2. (Moyen Âge) Poète qui récite des vers en s’accompagnant d’un instrument de musique.

Adjectif

ménétrier masculin

  1. Relatif à Ménétreux-le-Pitois, commune française située dans le département de la Côte-d’Or.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MÉNÉTRIER. n. m.
Violoniste de village qui escorte les noces et fait danser les invités. Deux ménétriers précédaient le cortège. Faire jouer les ménétriers.

Littré (1872-1877)

MÉNÉTRIER (mé-né-tri-é ; l'r ne se prononce et ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : des mé-nétri-é-z habiles) s. m.
  • Homme qui joue du violon pour faire danser. Il se pourrait bien faire qu'Orphée eût été un fameux ménétrier des dieux Cabires, Voltaire, Dict. phil. Samothrace. Je ne suis qu'un vieux bonhomme, Ménétrier du hameau, Béranger, Vilain.

    S. f. Ménétrière, et, avec l'ancienne orthographe, ménestrière, femme qui fait danser au violon. Une harmonie grossière, telle qu'on devait l'attendre d'une ménestrière de village, Dacier, dans LEGOARANT.

HISTORIQUE

XIVe s. Iceux menestriez alerent pour corner et faire mestier en la chambre des compaignons de la ville de Saint Goubain, Du Cange, ministerellus.

XVe s. Menestriers de bouche et du bas mestier furent apareillez devant le roy, et y firent leur devoir de ce qu'ils devoient dire et faire ainsi comme ils ont usage, Froissart, liv. IV, p. 102, dans LACURNE. À iceulx mots fut mandé le roy des menestriers qu'on dit heraulx d'armes, qui cria lors l'esbatement qui depuis fut nommé tournoy, Perceforest, t. I, f° 23. Ung menestrier de la harpe, ib. t. II, f° 81. Six hauts menestriers et trois bas, Godefroy, Annot. sur l'Hist. de Charles VI, p. 715, dans LACURNE.

XVIe s. Pythagoras estant en compaignie de… jeunes hommes… commanda à la menesteriere de changer de ton…, Montaigne, I, 345. Soufflez, menestrier, l'espousée passe, se dit lorsque quelqu'un se vante, Oudin, Curios. franç.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ménétrier »

Wallon, mestré ; bourguig. menetrei ; du thème fictif ministerarius, dérivé du latin minister, serviteur (voy. MINISTRE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ménétrier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ménétrier menetrie

Citations contenant le mot « ménétrier »

  • Le Pfifferdaj célèbre la corporation des ménétriers qui était placée sous la protection des seigneurs de Ribeaupierre, au Moyen-Age. Organisée depuis le XIVème siècle, la Fête des Ménétriers mélange musiciens et troubadours et animations médiévales. Chaque année, elle attire les foules au cœur de Ribeauvillé. jds.fr, Fête des Ménétriers (Pfifferdaj) Ribeauvillé 2021 : programme, tarif, renseignements pratiques
  • Immersion en plein Moyen Age ce week-end à Ribeauvillé pour le "Pfifferdaj", ou "fête des ménétriers". Une fête qui remonte à 1390 ! France Bleu, La 627ème "fête des ménétriers" à Ribeauvillé : la plus ancienne fête d'Alsace !
  • Outre l'écriture d'une histoire transculturelle d'une richesse totalement insoupçonnée, cet ouvrage a pour ambition de proposer une nouvelle approche de la technique et du jeu violonistiques des anciens ménétriers violonistes, notamment à la cour de France, à partir de l’étude des consorts populaires actuels de violons de certaines régions d’Europe occidentale (Italie), centrale et balkanique, ainsi que d'une relecture des textes européens anciens. France Musique, « Les "Bandes de violons" en Europe » de Luc Charles-Dominique - Sélection prix France Musique des Muses 2019

Images d'illustration du mot « ménétrier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ménétrier »

Langue Traduction
Anglais fiddler
Espagnol violinista
Italien violinista
Allemand geiger
Chinois 提琴手
Arabe العابث
Portugais violinista
Russe обманщик
Japonais バイオリン弾き
Basque biolin
Corse fiddler
Source : Google Translate API

Synonymes de « ménétrier »

Source : synonymes de ménétrier sur lebonsynonyme.fr

Ménétrier

Retour au sommaire ➦

Partager