La langue française

Malentendu

Définitions du mot « malentendu »

Trésor de la Langue Française informatisé

MALENTENDU, -UE, adj. et subst. masc.

I. − Adj., vx. Qui témoigne d'une divergence d'appréciation; qui ne convient pas. L'intensité de mes souffrances pour de petits sujets, et l'emploi toujours malentendu et aveugle de mes forces morales (M. de Guérin,Journal,1835, p. 239).Politesse malentendue (Fromentin,Été Sahara,1857, p. 244):
1. Schiller, pour se rapprocher du goût de son siècle, avait cru devoir diviser le choeur en deux moitiés, dont chacune était composée des partisans des deux héros (...). Il avait, par ce ménagement malentendu, dépouillé le choeur de l'impartialité qui donne à ses paroles du poids et de la solennité. Constant, Wallstein,1809, p. XXII.
II. − Subst. masc .
A. − Divergence d'interprétation sur la signification de propos ou d'actes entraînant un désaccord. Dissiper un malentendu; (pour) éviter tout malentendu; malentendu qui sépare deux personnes, qui se glisse entre deux personnes; c'est un malentendu; il y a (un) malentendu (entre deux personnes). Quel malentendu incroyable! Et moi qui avais compris le contraire! Mais enfin, comment ne vous êtes-vous pas expliquée? (Montherl.,Pitié femmes,1936, p. 1113):
2. ... il y a, fatalement, à la base de tout amour passionné, un malentendu, une illusion généreuse, une erreur de jugement: une conception fausse qu'on s'est faite l'un de l'autre... Martin du G.,Thib.,Épil., 1940, p. 839.
B. − Désaccord entraîné par une telle divergence. Le malentendu, l'hostilité de l'artiste et de la société ne sont pas niables (Thibaudet,Réflex. litt., 1936, p. 70).C'est la tricherie d'amour qui fera naître les malentendus les plus graves, les plus durables, et les rancunes les plus véhémentes (Jankél.,Je-ne-sais-quoi, 1957, p. 163):
3. Le désaccord n'avait fait que grandir, aggravé par un de ces singuliers malentendus de la chair qui glacent les plus ardents: il adorait sa femme, elle était d'une sensualité de blonde gourmande, et déjà ils couchaient à part, mal à l'aise, tout de suite blessés. Zola,Germinal,1885, p. 1305.
Prononc. et Orth.: [malɑ ̃tɑ ̃dy]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1558 «divergence d'interprétation sur des paroles et des actes, qui empêche l'accord» (Pap. de Granvelle, iv, 369 ds Barb. Misc. 17, 1936-38, t. 4, p. 316); d'où 1600 «mésentente qui résulte de ce manque d'accord» (Lettre de Henri IV in Laffleur de Kermaingnant, Mission de J. de Thumery, pièces justif., 156, ibid.). Comp. de mal* adv. et de entendu, part. passé adj. de entendre*; dès 1507, comme adj. au sens de «mal intentionné» (Le résolu en mariage, 187 ds J. Le Fèvre, Lamentations de Matheolus, éd. A. G. Van Hamel, t. 2, Appendice, p. 134). Fréq. abs. littér.: 772. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 219, b) 412; xxes.: a) 1067, b) 2233. Bbg. Mack. t. 2 1939, p.198, 285.

Wiktionnaire

Nom commun

malentendu \ma.lɑ̃.tɑ̃.dy\ masculin

  1. Paroles ou actions prises dans un autre sens que celui où elles ont été dites ou faites.
    • Les fraises des bois et le petit verre de jaune ou de verte — au choix — qu'on vous verse au café, dissipent un peu ce léger malentendu. — (Schweizer Alpen-Club, L'Echo des alpes, page 360, A. Jullien, 1894)
    • Un malentendu existe entre lui et les simples mortels. […]. Il arbore superbement un scepticisme, un snobisme de décadence qui leur reste inaccessible et fermé. Son ironie naturelle les gêne et les déconcerte. Il est ennuyé, blasé ; […]. — (Anatole Claveau, Le Tout-Paris, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., p.31)
    • Ainsi tous les points ayant donné lieu depuis cinq ans à quelque malentendu, soit en France, soit à l’étranger, ne serait-ce qu’exceptionnellement, ont été l’objet d’explications supplémentaires. — (Alphonse Bertillon, Identification anthropométrique, instructions signalétiques, Imprimerie Administrative, 1893, p. i-xii)
    • Le philosophe doit éviter les ambiguïtés ou les plurivocités, et décider du langage qu'il entend au juste parler. Dans le cas contraire, les portes sont grandes ouvertes aux malentendus. — (Robert Zimmer, Petites distractions philosophiques: Comment apprendre à penser sans jamais s'ennuyer, Librairie Vuibert, 2017, chap. 1)

Forme de verbe

malentendu \mal.ɑ̃.tɑ̃.dy\

  1. Participe passé masculin singulier de malentendre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MALENTENDU. n. m.
Paroles ou actions prises dans un autre sens que celui où elles ont été dites ou faites. C'était un malentendu, ce n'était qu'un malentendu. Ils se sont brouillés par un malentendu. Il y a malentendu.

Littré (1872-1877)

MALENTENDU (ma-lan-tan-du) s. m.
  • Parole ou action mal comprise. Par un malentendu nous crûmes n'avoir point de places, Sévigné, 188. Les disciples de Leibnitz prétendaient que cette force [celle des corps en mouvement] était en raison composée du carré de la vitesse et de la pesanteur des corps ; les Français, au contraire, ne mesuraient cette force que par la vitesse multipliée par la masse ; M. de Mairan exposa le malentendu avec beaucoup de clarté, Voltaire, Singul. nat. XVIII. Si de funestes malentendus venaient à troubler la concorde publique, Rousseau, Dédic. N'y a-t-il pas entre nous quelque malentendu qui vient peut-être de ce qu'il ne sait pas assez bien le français ? Staël, Corinne, I, 3.

HISTORIQUE

XVIe s. Je ne m'estonne plus s'il y a des malentendus entre nous et les Anglois, puisque votre humeur est de preferer le particulier au public, Sully, dans le Dict. de DOCHEZ.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « malentendu »

Agglutination de l'adverbe mal et de entendu au sens de "compris"

Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Mal, et entendu.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « malentendu »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
malentendu malɑ̃tɑ̃dy

Citations contenant le mot « malentendu »

  • C'est par le malentendu universel que tout le monde s'accorde. De Charles Baudelaire / Mon Coeur mis à nu
  • Le grand malentendu, c'est le bonheur ! L'homme s'est toujours appliqué à en faire abstraction. De Eugène Cloutier / Les Inutiles
  • Le désert est un malentendu, un mauvais lit pour le sommeil et le songe, une page blanche pour la nostalgie. De Tahar Ben Jelloun / Sahara
  • Le silence est comme le vent : il attise les grands malentendus et n'éteint que les petits. Elsa Triolet, Proverbes d'Elsa, Les Éditeurs français réunis
  • L'oreille distraite est l'organe du malentendu. De Albert Brie / Le Mot du silencieux
  • Le malentendu est le mur porteur des relations humaines. De Martin Page / Evene.fr - Août 2008
  • Beaucoup de divorces sont nés d'un malentendu. Beaucoup de mariages aussi. De Tristan Bernard / Les petites curieuses
  • J’ai tendance à semer le malentendu afin de m’accorder avec le plus grand nombre. De Serge Bouchard / Quinze lieux communs
  • Le malentendu entre hommes et femmes s’accroît quand ils ne savent pas qu’ils s’aiment. De Frédéric Beigbeder / Au secours pardon
  • Le malentendu en littérature est à la base de la plupart des réputations. Il faut être un peu fou pour écrire. Comment expliquer autrement qu'un homme veuille se faire un nom avec les mots de tout le monde ? De Jacques Ferron / Du fond de mon arrière-cuisine
  • Côte d'Ivoire : Mairie de Grand Bassam, le malentendu entre un adjoint au maire et le chef des services technique aplani, la grève n'aura plus lieu KOACI, Côte d'Ivoire : Mairie de Grand Bassam, le malentendu entre un adjoint au maire et le chef des services technique aplani, la grève n'aura plus lieu - KOACI
  • Jamaal Magloire n’était pas un grand joueur NBA. S’il avait fait du karaté, il aurait été ceinture orange, au max. Mais, comme le veut l’adage, quand on fait 2,11 m, qu’on arrive à courir et mâcher son chewing-gum en même temps, on peut facilement conclure sur un malentendu et faire carrière dans le basket. BasketSession.com - Le meilleur de la NBA : news, rumeurs, vidéos, analyses, Jamaal Magloire et le All-Star Game 2004 ou l’histoire d’un gros malentendu
  • Un malentendu à réécouter ! Au tout début des années 70, Pierre Vassiliu a quitté les disques Decca pour le label d’Eddie Barclay. Le nabab l’a en effet percé à jour : "Toi, c’est la douceur. Pas la gaudriole. Viens chez moi, tu pourras faire ce que tu veux", lui a-t-il dit un jour. Pour Barclay, il signe en 1970 un premier 33 tours, Amour amitié, qui confirme sa nature sensible, son charme cool et son esprit hippie. Deux ans plus tard, il poursuit dans une veine plus encore intimiste avec Attends. Mais ni le premier ni le deuxième ne rencontrent un grand succès. Barclay lui retire sa confiance, ne l’autorisant plus qu’à graver des 45 tours. midilibre.fr, Qui c’est celui-là ? Mais c’est Vassiliu ! - midilibre.fr

Traductions du mot « malentendu »

Langue Traduction
Anglais misunderstanding
Espagnol malentendido
Italien incomprensione
Allemand missverständnis
Chinois 误解
Arabe سوء فهم
Portugais mal entendido
Russe недоразумение
Japonais 誤解
Basque gaizki ulertu
Corse malentendimentu
Source : Google Translate API

Synonymes de « malentendu »

Source : synonymes de malentendu sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « malentendu »

Malentendu

Retour au sommaire ➦

Partager