La langue française

Minorité

Définitions du mot « minorité »

Trésor de la Langue Française informatisé

MINORITÉ, subst. fém.

A. − [La minorité affecte une pers.]
1. [Le subst. renvoie à l'adj. mineur] État d'une personne qui n'a pas encore atteint l'âge légal au-delà duquel elle est considérée comme pleinement responsable de ses actes:
1. Le roi des grillons me faisoit la grâce de m'aimer; il n'ignoroit pas que ma minorité expire aujourd'hui, et qu'il est de l'usage des princesses de ma maison de prendre un mari à dix ans. Nodier,Trésor Fèves,1833, p.45.
En partic. Minorité d'un souverain. Période pendant laquelle un souverain, à cause de son jeune âge, ne peut régner par lui-même. La longue minorité de Charles VI, les malheurs de son règne, les déréglemens d'Isabeau de Bavière, firent tout-à-coup succéder la licence la plus effrénée à la réserve la plus scrupuleuse (Jouy,Hermite, t.3, 1813, p.6).Pendant la minorité de leur roi mi-anglais, mi-français, le duc de Glocester (...) et son oncle (...) se prenaient aux cheveux (A. France,J. d'Arc, t.1, 1908, p.123).
2. [Le subst. renvoie à l'adj. moindre] État d'infériorité. Le peuple, au Moyen-Âge surtout, est dans la société ce qu'est l'enfant dans la famille. Tant qu'il reste dans cet état d'ignorance première, de minorité morale et intellectuelle, on peut dire de lui comme de l'enfant: cet âge est sans pitié (Hugo,N.-D. Paris,1832, p.268).Parfois (...) cet esprit poétique (...) entendit dans la parabole mystique de l'arbre de la science (...) un avertissement clair, à savoir que la science n'était pas bonne pour l'homme pendant la minorité de son âme (Baudel.,Nouv. Hist. extr.,1857, p.328).
B. − [La minorité concerne un groupe, un ensemble]
1. Ensemble des membres qui, les moins nombreux dans une assemblée, un groupement, s'opposent à la majorité. V. opposition.Être dans la minorité; minorité de droite, de gauche; division majorité-minorité. Je leur ai fait part de tout ce que savais; je leur ai communiqué des notes importantes sur la minorité et la majorité du conclave, sur les sentiments dont les différents partis sont animés (Chateaubr.,Mém., t.3, 1848, p.506):
2. La direction générale des esprits était la même dans tout le parti populaire, car tous voulaient la liberté; mais il y avait des divisions particulières dans la majorité comme dans la minorité de l'Assemblée, et la plupart de ces divisions étaient fondées sur les intérêts personnels qui commençaient à s'agiter. Staël,Consid. Révol. fr., t.1, 1817, p.234.
En partic.
[Dans un vote, dans une réunion de votants] Nombre des suffrages inférieur à la moitié des votants. Être mis en minorité:
3. Aussitôt, tout a changé comme par enchantement et avant-hier l'opposition a été en minorité de quarante voix dans les bureaux. Le cabinet qui était par terre est donc relevé. Mais il est si profondément atteint que je ne sais s'il pourra longtemps se soutenir. Tocqueville,Corresp. [avec Reeve], 1845, p.87.
[A l'intérieur d'un parti, d'un syndicat, d'une collectivité] Rassemblement d'individus que des idées, des intérêts, des tendances différencient d'une majorité dirigeante. Une minorité agissante, de blocage. Les anciens partisans du facteur aux huîtres se réunirent à ce groupe de mécontents, et j'eus bientôt vingt-neuf voltigeurs contre moi. C'était une minorité imposante, et je craignais que ma popularité n'en fût bientôt ébranlée (Reybaud,J. Paturot,1842, p.219).L'attitude germanophile de cette minorité visible et remuante abusait des hommes malheureux, par conséquent irritables et aisément enclins aux généralisations hâtives (Ambrière,Gdes vac.,1946, p.41):
4. Ce qui fait la noblesse du socialisme, c'est qu'il ne sera pas un régime de minorité. Il ne peut donc pas, il ne doit donc pas être imposé par une minorité. Jaurès,Ét. soc.,1901, p.94.
2. Le plus petit nombre de personnes ou de choses dans une collectivité ou un ensemble. Dans la minorité des cas. − Voyez cependant sainte Colette, Lydwine, sainte Aldegonde, Jeanne-Marie de la Croix, la soeur Emmerich, combien d'autres qui passèrent leur existence, à moitié paralysées, sur un lit! − Elles sont une minorité infime (Huysmans,En route, t.2, 1895, p.147).Un tiers seulement des enfants nés dans la paroisse dont il est question ont été baptisés, et c'est une minorité encore plus faible qui fréquente le catéchisme et reçoit quelque instruction religieuse (Coppée,Bonne souffr.,1898, p.172).
3. DR. INTERNAT. ,,Groupement de personnes liées entre elles par des affinités religieuses, linguistiques, ethniques, politiques, englobées dans une population plus importante d'un État, de langue, d'ethnie, de religion, de politique différentes`` (Sand.-Béa Pol. 1976). Minorité blanche, culturelle, raciale. La minorité catholique d'Irlande du Nord.
Prononc. et Orth.: [minɔ ʀite]. Atp.ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. 1376 «situation d'une personne mineure» (Acte de Charles V, 21 mai ds Mandements et actes divers de Charles V, éd. L.Delisle, p.643). II. 1. 1727 «partie la moins nombreuse d'un groupe» (Le Freeholder, etc. p.77 ds Barb. Infl. no7, p.9); 1776 «groupe qui réunit le moins grand nombre de suffrages» (Garnier à Vergennes, 18 mars - Doniol I, p.456 n. − ds Proschwitz Beaumarchais, 270); 2.1784 «le plus petit nombre d'un ensemble (sans idée de suffrage)» (Brissot, Journ. du Licée, juin, − II, p.385 − , ibid.), minorité est moins fréq. que majorité, v. Proschwitz, loc. cit.; 3. 1851 (J. Simon, Relig. natur., p.402:... on commençait à se demander ce que c'était que la loi sans un Dieu, et s'il y avait autre chose en elle que l'oppression des minorités); 1908 minorité nationale (Lar. mens., p.235b); 1931 minorités ethniques (Lar. 20e). I empr. au lat. médiév. minoritas, -atis terme de dr. (1189 ds Nov. Gloss.), dér. de minor, v. mineur2. II empr. à l'angl. minority «groupe le moins important» (1734 d'apr. Höfler ds Z. rom. Philol. t.86, p.336); «groupe le moins important dans un vote» (1774 ds NED) mais le sens 3 est attesté seulement en 1921 ds NED Suppl.2Fréq. abs. littér.: 382. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 792, b)230; xxes.: a) 621, b) 450. Bbg. Barb. Loan-words 1921, p.144. _ Dub. Pol. 1962, p.344. _ Mack. t.1 1939, p.118, 163, 280, 284, 287. _ Maulnier (Th.). Le Sens des mots. Paris, 1976, pp.149-150. _ Quem. DDL t.11.

Wiktionnaire

Nom commun

minorité féminin

  1. Le petit nombre, par opposition à majorité.
    • L’acquiescence active ou passive d'un vaste nombre d’Allemands au nazisme, la facile soumission de tous, sauf d'une brave et infime minorité, sont des faits d'une profonde signification historique. — (E. L. Woodward, Les origines de la guerre, Oxford University Press, éd. 1944, page 25)
    • C'est ce qui permit à une minorité conquérante, politiquement et socialement dominante, de populations surtout chrétiennes, païennes et zoroastriennes, de consolider l'Islam et de soumettre rapidement les mondes sémitiques et iranien. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992)
    • La minorité des voix, des suffrages, des votants.
  2. (Spécialement) Partie la moins nombreuse d’une assemblée, qui combat certaines opinions, certaines mesures préférées par la partie la plus nombreuse.
    • Un député, un orateur de la minorité. — La minorité a gagné quelques voix.
    • Sans remonter à l’événement traumatique fondateur que furent les massacres de la Saint-Barthélemy, on rappellera que la minorité réformée fut l'objet, sous Louis XIV, d'un « mémoricide » sans précédent : […]. — (Chantal Bordes-Benayoun, Patrick Cabanel & Colette Zytnicki, Les musées protestants et juifs dans le midi de la France, dans Une histoire à soi: Figurations du passé et localités, sous la direction de Alban Bensa & Daniel Fabre, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2015)
  3. État d’une personne mineure.
    • Le privilège de la minorité est de faire déclarer nuls tous les actes que le mineur a faits à son préjudice.
    • M. d’Orsel nous traitait tous comme des enfants, y compris sa fille aînée, que par un calcul de tendresse il se plaisait à rajeunir encore et remettait en minorité par des noms qui rappelaient le couvent. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 156)
  4. (Histoire) (Absolument) Minorité des souverains ou temps qu’a duré cette minorité.
    • Pendant la minorité de Louis XIV. — Les minorités sont ordinairement des temps de troubles.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MINORITÉ. n. f.
Le petit nombre, par opposition à Majorité. La minorité des voix, des suffrages, des votants. Les ennemis du ministère sont en minorité, en faible minorité. La minorité des Français. Minorité d'une assemblée, La partie la moins nombreuse, qui combat certaines opinions, certaines mesures préférées par la partie la plus nombreuse. Un député, un orateur de la minorité. La minorité a gagné quelques voix.

MINORITÉ désigne aussi l'État d'une personne mineure. Le privilège de la minorité est de faire déclarer nuls tous les actes que le mineur a faits à son préjudice. Il se dit, absolument, de la Minorité des souverains ou du Temps qu'a duré cette minorité. Pendant la minorité de Louis XIV. Les minorités sont ordinairement des temps de troubles.

Littré (1872-1877)

MINORITÉ (mi-no-ri-té) s. f.
  • 1État d'une personne mineure. Dieu lui avait donné cette indomptable valeur pour le salut de la France, durant la minorité d'un roi de quatre ans, Bossuet, Louis de Bourbon.

    Recevoir de minorité, dans l'ordre de Malte, admettre des chevaliers avant l'âge de 16 ans.

    Le temps pendant lequel on est mineur.

    Une minorité, le temps pendant lequel un prince souverain est mineur. Déjà pour le soutien d'une minorité et d'une régence tumultueuse s'était élevé à la cour un de ces hommes [le duc d'Enghien]…, Fléchier, le Tellier. Une minorité ruine presque toujours des conquérants, Voltaire, Mœurs, 195.

    Sorte de ruban qu'on inventa pendant la minorité de Louis XV.

  • 2Le petit nombre, par opposition à majorité. Le plus grand de tous les dangers, celui de transporter à la minorité des suffrages l'influence que le bien général donne incontestablement à la majorité, Mirabeau, Collection, t. I, p. 459.

    La minorité d'une assemblée, la partie la moins nombreuse qui combat les mesures, les opinions de la partie la plus nombreuse.

    Être, se trouver en minorité, n'avoir avec soi sur une question que le moindre nombre des votants. Le ministère s'est trouvé en minorité sur cette question.

    Être dans la minorité, se dit aussi en général pour professer une opinion, une croyance, etc. qui n'a pas pour elle la majorité du public.

REMARQUE

Minorité, au sens de moindre nombre, n'est pas dans les anciennes éditions du Dictionnaire de l'Académie ; c'est un mot venu d'Angleterre avec les débats parlementaires.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

MINORITÉ. Ajoutez : - HIST. XVIe s. La duchesse sa mere…ne pouvoit resister aux entreprinses que mettoient sus plusieurs grans seigneurs à l'occasion de la minorité de l'aage de ce jeune prince, Paradin, Chron. de Savoye, p. 342.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MINORITÉ, s. f. (Jurisp.) est l’état de celui qui n’a pas encore atteint l’âge de majorité ; ainsi comme il y a plusieurs sortes de majorités, savoir celle des rois, la majorité féodale, la majorité coutumiere & la majorité parfaite, ou grande majorité. La minorité dure jusqu’à ce qu’on ait atteint la majorité nécessaire pour faire les actes dont il s’agit.

La minorité rend celui qui est dans cet état incapable de rien faire à son préjudice ; elle lui donne aussi plusieurs privileges que n’ont pas les majeurs : elle forme un moyen de restitution.

Voyez le Traité des minorités, tutelles & curatelles, par Meslé ; & ci-devant, Majeur, Mineur, & Rescision, Restitution. (A)

Minorité des Rois, (Hist. mod.) âge pendant lequel un monarque n’a pas encore l’administration de l’état. La minorité des rois de Suede, de Danemarck & des provinces de l’Empire, finit à 18 ans ; celle des rois de France se termine à 14 ans, par une ordonnance de Charles V. du mois d’Août 1374. Ce prince voulut que le recteur de l’université, le prévôt des marchands & les échevins de la ville de Paris, assistassent à l’enregistrement. Le chancelier de l’Hôpital expliqua depuis cette ordonnance, sous le regne de Charles IX, & il fut alors décidé, que l’esprit de la loi étoit que les rois fussent majeurs à 14 ans commencés, & non pas accomplis, suivant la regle que, dans les causes favorables, annus inceptus pro perfecto habetur. Il est bien difficile de peser le pour & le contre qui se trouve à abréger le tems de la minorité des rois ; ce qu’il y a de certain, c’est que si dans la minorité on porte aux piés du trône les gémissemens du peuple, le prince laisse répondre pour lui, les auteurs mêmes des maux dont on se plaint ; & ceux-ci ne manquent jamais d’ordonner la suppression de pareilles remontrances. Mais des ministres n’abuseront-ils pas également de l’esprit d’un prince qui commence sa 14e année ! (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « minorité »

Vient du latin médiéval minoritas, lui même du latin minor. XVe siècle dans son sens juridique (minorité d'âge), XVIIIe siècle dans son sens politique (minorité de suffrages).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. menoretat ; espagn. minoridad ; ital. minorità ; du lat. minoritatem, de minor (voy. MINEUR 2).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « minorité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
minorité mɛ̃ɔrite

Citations contenant le mot « minorité »

  • La Belgique, c'est un terrain vague où des minorités se disputent au nom de deux cultures qui n'existent pas. De Jacques Brel
  • La démocratie est le pire des dictatures, parce qu'elle est la dictature exercée par le plus grand nombre sur la minorité. De Pierre Desproges
  • La volonté, la décision, l'entreprise sortent du petit nombre ; l'assentiment, l'acceptation, de la majorité. C'est aux minorités qu'appartiennent la vertu, l'audace, la puissance et la conception. Charles Maurras, Enquête sur la monarchie, Fayard
  • La minorité a toujours raison. Henrik Ibsen, Un ennemi du peuple
  • Le marché pénalise les minorités pauvres, alors que la démocratie pénalise les minorités riches. De Jacques Attali / Fraternités - Une nouvelle utopie
  • Avec le politiquement correct, on ne dit plus noir, mais "membre d'une minorité visible". Ainsi, Stevie Wonder est une minorité visible non-voyante. De Anthony Kavanagh
  • La minorité a ceci de supérieur à la majorité qu'elle comprend un nombre inférieur d'imbéciles. De Léo Campion
  • La majorité n’a pas le droit d’imposer sa connerie à la minorité. De Georges Wolinski
  • La démocratie, ce n'est pas la loi de la majorité, mais la protection de la minorité. De Albert Camus
  • La minorité a quelquefois raison, la majorité a toujours tort. De George Bernard Shaw
  • La démocratie n'est pas simplement la loi de la majorité respectant comme il convient le droit des minorités. De Clement Attlee / Discours du 12 septembre 1945
  • La majorité a toujours tort. Parce qu'elle est composée d'imbéciles. La minorité aussi est composée d'imbéciles. Mais ils sont moins nombreux. De Léo Campion
  • A la nomination d'une petite minorité corrompue, la démocratie substitue l'élection par une masse incompétente. De George Bernard Shaw / Bréviaire d'un révolutionnaire
  • Contre le camp de la majorité silencieuse, j'ai choisi la minorité bavarde. De Guy Bedos
  • La civilisation est quelque chose d'imposé à une majorité récalcitrante par une minorité ayant compris comment s'approprier les moyens de puissance et de coercition. De Sigmund Freud / L'Avenir d'une illusion
  • L'histoire de la plupart des pays a été celle de majorités piétinant des minorités dix fois plus nombreuses. De Oliver Wendell Holmes / Discours
  • Tout Français appartient, officiellement ou de coeur et d'esprit, à une minorité qui se désole de ne pas avoir accès au petit écran. De Bernard Pivot / Remontrance à la ménagère de moins de cinquante ans
  • Elle a demandé que Boucau avenir " ne soit plus désigné comme opposition mais comme minorité ". Le maire Francis Gonzalez a immédiatement pris acte, accepté la proposition et demandé qu’il soit fait référence à la minorité et non plus à l’opposition. SudOuest.fr, Boucau : Minorité constructive plutôt qu’opposition
  • La Chine a accusé hier le chef de la diplomatie britannique de répandre des «calomnies» après ses propos dénonçant les «atteintes graves» aux droits de l’homme contre la minorité musulmane ouïghoure au Xinjiang (nord-ouest). El Watan, Minorité Ouïghoure en Chine : Escalade entre Pékin et Londres | El Watan
  • Sur le parking du supermarché de la commune, Marie-Martine pointe aussi du doigt le « brassage de populations », tout comme Odile, une retraitée qui sort de moins en moins de chez elle et jamais sans son masque. « Le problème, c'est que les gens ont besoin de décompresser et qu'une minorité de touristes ne respecte pas les règles, déplore-t-elle. L'autre jour, j'ai dû faire une remarque à trois adolescentes qui postillonnaient sur les bacs de crème glacée. » Et Marie-Martine de conclure : « J'espère que les gens vont se ressaisir… » leparisien.fr, Covid-19 en Bretagne : «Une minorité de touristes ne respecte pas les règles» - Le Parisien
  • Après trois mois de silence, le groupe de la minorité Générations Annemasse, emmené par Maxime Gaconnet, a tenu un point-presse samedi 27 juin, notamment pour évoquer les différents dossiers judiciaires en cours. Le Messager, Annemasse : la minorité dénonce « un procès politique » et croit en son recours - Le Messager

Images d'illustration du mot « minorité »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « minorité »

Langue Traduction
Anglais minority
Espagnol minoría
Italien minoranza
Allemand minderheit
Chinois 少数民族
Arabe أقلية
Portugais minoria
Russe меньшинство
Japonais 少数
Basque gutxiengo
Corse minurità
Source : Google Translate API

Synonymes de « minorité »

Source : synonymes de minorité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « minorité »

Minorité

Retour au sommaire ➦

Partager