Magot : définition de magot


Magot : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MAGOT1, subst. masc.

A. − Singe à queue rudimentaire du genre macaque vivant en Afrique du Nord et à Gibraltar. On a trouvé, dans les Pyrénées, quelques débris d'un singe de même espèce que le magot d'Afrique et de Gibraltar (Boule, Conf. géol., 1907, p. 195).
Loc. fig., fam. et vieilli. Il est laid comme un magot (Ac.). C'est un homme laid.
Péj., vieilli. [S'emploie pour désigner une pers. très laide, très grossière ou très sotte] Trahir un pareil ange?... Mais regarde-le donc, pauvre magot, et regarde-toi! dit-elle en lui montrant le poète (Balzac, Illus. perdues, 1839, p. 398).Tu vas dans cette baraque. Ah! les magots, ont-ils de sales têtes! (Zola, Œuvre, 1886, p. 170):
1. ... on a décrété que le propre du roman était de faire «concurrence à l'état civil» (...). Concurrence à l'état civil! Comme s'il n'y avait pas déjà suffisamment de magots et de paltoquets sur la terre! Gide, Faux-monn., 1925, p. 1080.
B. − Bibelot figurant un personnage plus ou moins grotesque, sculpté ou modelé, provenant ou imité de l'Extrême-Orient. Magot en porcelaine. Luizzi leva les yeux sur la montre enfermée dans le ventre d'un magot en buis, qui figurait une pendule sur la cheminée (Soulié, Mém. diable, t. 1, 1837, p. 77).Son cou de taureau (...) sa chair molle était toute gonflée par la peur. (...) il s'affaissait comme un magot chinois, blême et pleurard (Zola, Fortune Rougon, 1871, p. 265):
2. ... dans les vitrines élégantes, mille bibelots, des potiches, des statuettes, des bonshommes de Saxe et des magots de Chine, (...) peuplaient le vaste appartement de leur foule précieuse et bizarre. Maupass., Contes et nouv., t. 2, MlleFifi, 1881, p. 158.
REM.
Magotte, subst. fém.,rare. [Correspondant à supra B] M. de Margonne a acheté une maison peinte comme un joujou d'Allemagne et il y a placé dernièrement la petite magotte de la Chine que l'on a l'habitude de nommer sa femme (Balzac, Corresp., 1822, p. 135).
Prononc. et Orth.: [mago]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1476 magos plur. «sorte de singe» (Jean Molinet, Temple de Mars, 106 ds Faictz et dictz, éd. N. Dupire, t. 1, p. 69: Girafes, magos, satirins); 2. a) 1517 magos sens incertain «homme laid»? (Fragments d'une sottie à six personnages par Maître Georges, 40 ds E. Picot, Recueil gén. des sotties, t. 2, p. 257: An depit de villeyns magos); b) 1542-49 «magot (singe) [pris ici comme modèle de laideur]» (Marguerite de Navarre, Heptameron, éd. M. François, 3ejournée, 27enouvelle, p.222: en riant avecq une doulceur de visaige semblable à ung grand magot); 1610 «homme laid» (P. de L'Estoile, Journal, éd. G. Brunet, t.10, p.301: On apeloit cest homme «le Magot de la Cour»); 3.1698 magau «figurine de porcelaine» (G. Dautel, Inventaire de l'abbé d'Effiat ds Havard: deux gros rouleaux de pourcelaine à magaux); 1733 magot (Voltaire, Temple du goût, p.67). De Magog, Magos, nom associé à Gog, Gos dans les légendes et romans du Moyen Âge pour désigner des peuples barbares, souvent représentés comme des êtres horribles, ou leurs chefs (cf. p. ex. mil. xiies. Alexandre, 873 in Elliott Monographs, t.1, p.45; ibid. 9327, p.433; 1180-90 Alexandre II, 2892 in Elliott Monographs, t.2, p.138; ca 1306, Jean de Joinville, Vie de St Louis, éd. N. L. Corbett, §473; 1461 Menus propos, 330 ds E. Picot, Recueil gén. des sotties, t.1, p.92: Ce sont terribles creatures Que ceulx de Gotz et de Magotz; Ilz ont les rains dessus le dos, Et si ont tous chacun deux testes; v. encore Meyer, Alexandre le Grand ds la litt. fr. du Moy. Âge, t.2, pp.386-388 et Flutre Table). Ces noms sont tirés de la Bible: ds Ézéchiel, 38 et 39, Gog est le nom du roi du pays de Magog, en Asie Mineure, qui devait venir à la tête de nombreuses armées pour détruire Jérusalem et la Terre Sainte; ds l'Apocalypse 20, 7-10, Gog et Magog désignent des peuples conduits par Satan contre Jérusalem. Bbg. Sain. Sources t.1 1972 [1925], p.208, 252; t.2 1972 [1925], p.47.

MAGOT2, subst. masc.

Fam. Somme d'argent assez importante que l'on a thésaurisée et que l'on cache. Synon. bas de laine, pécule.Amasser un beau, un joli magot; s'enfuir avec le magot. Ses héritiers (...) se querellent (...), Maître Chicorin, notaire, s'imaginant que le magot va échoir à la cuisinière Thibaude, épouse cette dernière (L. Schneider,Maîtres opérette fr., H. Lecocq, 1924, p. 156):
.Leur premier soin, en rentrant, est de cacher la somme entre le matelas et la paillasse (...). Mais ils avaient été vus par une ouvrière (...) et le soir, en rentrant, ils trouvent le magot déniché. Désespoir, plaintes à la police, recherches inutiles. Goncourt,Journal, 1875, p. 1079.
P. ext. Somme d'argent importante. Jean de Gallans devait recevoir, en cas de réussite, 100000 écus d'or en espèces et 100000 livres tournois de rente annuelle... Le Sieur de Pezerolles (...) n'attendit que huit jours pour prendre la fuite avec le magot (Caron-Hutin,Alchimistes, 1959, p. 55).
Rare. Objets précieux que l'on cache. Synon. trésor.Elle s'était attiré tout le butin du bataillon: bagues, boucles d'oreilles, bracelets, étendards brodés en or, elle avait de tout dans son sac, et me montrant un jour le magot, elle me dit... (Erckm.-Chatr.,Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 268).
Prononc. et Orth.: [mago]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1440 macaux plur. «sacs» (Monstrelet, Chronique, éd. L. Douët-d'Arcq, t. 4, p. 411); 1549 macault, magault «poche, besace» (Est.); 2. 1640 magot d'argent (Oudin Curiositez, p. 314: quantité d'argent caché en quelque lieu). Orig. incertaine. Peut-être altération obscure de l'anc. subst. mugot «trésor caché» (1423 ds Gdf.), même mot que l'a. fr. musgot, musgode, musjoe «provision de vivres» (ca 1050, musgode, Alexis, éd. Chr. Storey, 254), lui-même prob. d'un germ. *musgauda (v. mijoter).
STAT. Magot1 et 2. Fréq. abs. littér.: 235. Fréq. rel. littér.: xixes.: a)279, b)436; xxes.: a)424, b)272.
BBG. Sain. Sources t.1 1972 [1925], p.251.

Magot : définition du Wiktionnaire

Nom commun 1

magot \ma.ɡo\ masculin

  1. (Zoologie) Gros singe sans queue, du genre des macaques.
    • Cependant la curiosité est toujours en éveil pour découvrir comment ce singe, de l'espèce des magots, arriva sur le rocher de Gibraltar, comment il vit et trouve sa nourriture dans un endroit si dénué de forêts et même de végétation, exposé à tout le bruit du commerce et aux grondements du canon. — (Ch. Waterton’s, « Une nouvelle histoire de la famille des singes », traduit de l'anglais, dans la Revue britannique, sous la direction de Amédée Pichot, vol. 2, La Haye : chez les héritiers Doorman, 1857, page 539)
    • Les magots du Maroc (ou macaques berbères), qui vivent dans le parc, attirent également les visiteurs. — (Lonely Planet : Maroc : Côte Méditerranéenne et Rif, Editis, 2014)
    • Dans les gorges de la Chiffa, au sud d'Alger, près d'une auberge nommée Au Ruisseau des Singes, vivait alors un groupe de magots sauvages familiarisés à l'homme devenu une attraction pour les touristes de passage. Le parc de la Montagne des Singes ouvrit avec une population de 150 magots originaires du Moyen Atlas marocain qui prirent rapidement possession de leur nouveau territoire composé de forêts et de prairies et s'y acclimatèrent sans problème, […]. — (Petit Futé : Guide des parcs animaliers 2017/2018)
  2. Homme laid et court ; nabot.
    • Notre course fut longue, nous traversâmes les ponts et, pendant ce temps, je pressais la taille svelte de ma belle inconnue, tout en maudissant son affreux magot de mari qui reculait mon bonheur. — (Ernest Détré, « Une aventure galante au bal de l'Opéra », dans Entre intimes : Contes parisiens, Paris : chez Alphonse Lemerre, 1876, page 11)
    • Comment ! ce hideux magot espérait devenir votre gendre ! — (Alfred Assolant, Aventures merveilleuses mais authentiques du capitaine Corcoran, 1867)
  3. Figure grotesque de porcelaine, de pierre, etc.
    • L’Inde et ses religions revivaient dans un magot chinois coiffé de son chapeau pointu, à losanges relevées, paré de clochettes, vêtu d’or et de soie. — (Honoré de Balzac, La Peau de chagrin, 1831)
    • Un magot en jade semblait rire jusqu'aux oreilles de son rire enfantin et vieillot, et une Vénus de Milo, dont un rayon découpait sur un fond sombre les seins aigus, gonflait de dépit sa narine orgueilleuse et abaissait dédaigneusement les coins de sa bouche arquée. Le dieu chinois et la déesse grecque désapprouvaient l'entreprise de Malivert. — (Théophile Gautier, Spirite, 1865)
    • Un peu plus loin, les magots chinois en robes violettes remuaient leurs caboches vénérables, comme pour approuver ce qu’avaient dit les bergers : « Oui… oui… tu vendras de la porcelaine !… » — (Alphonse Daudet, Le petit Chose, 1868, réédition Le Livre de Poche, page 199)
    • — Quels sont donc ces deux magots de porcelaine ? demande Jacques à Arlette.
      — Les demoiselles Lerouge qui ont à leur gauche un autre phénomène, Mlle Clémentine Chotard. Observez toutes ces vieilles pendant cinq minutes et vous vous amuserez.
      — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 173.)
    • Court de bras et de jambes, le ventre proéminent, la tête ronde aux joues tombantes et au triple menton, M. Lévêque nous faisait songer au magot chinois de notre livre de lecture. — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, pages 33-34)
    • C'est ce magot à la peau verte qui bedonne et grimace en pure perte. Il fut une poignée d’argile arrachée au Xinjiang, camionnée vers l'usine, pétrie, moulée, qui a pris forme humaine et qu'on a enfournée une fois vernissée. — (Jean-Yves Cendrey, Honecker 21, Éditions Actes Sud, 2013, chap. 3)

Nom commun 2

magot \ma.ɡo\ masculin

  1. (Familier) Somme d’argent plus ou moins importante, économisée et rangée avec soin.
    • — Enfin, il n'en parle toujours pas dans son testament. Et, tout de même, s'il venait à mourir, tout d'un coup, sans avoir le temps de se reconnaître, le magot serait à nous. — (Léo Trézenik, Le Magot de l'oncle Cyrille, collection Ma province, Paris : Bibliothèque Charpentier, 1891, p. 194)
    • Je lui ai tant dit : « Épousez-la donc, mon garçon […], » qu’il a fini par accueillir l’idée ; seulement il voulait attendre pour se faire un magot. — (Comtesse de Ségur, L’Auberge de l’Ange-Gardien, 1888)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Magot : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MAGOT. n. m.
Gros singe sans queue, du genre des Macaques. Fig. et fam., Il est laid comme un magot, c'est un magot, se dit d'un Homme laid, court et mal bâti.

MAGOT se dit aussi d'une Figure grotesque de porcelaine, de pierre, etc. Magot de Chine.

Magot : définition du Littré (1872-1877)

MAGOT (ma-go ; le t ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des ma-go-z insupportables) s. m.
  • 1Gros singe sans queue du genre des macaques. Notre magot prit pour ce coup Le nom d'un port pour un nom d'homme, La Fontaine, Fabl. IV, 7. La troisième espèce [de singes] que nous appelons magot est le cynocéphale d'Aristote ; il en a tous les caractères, il n'a point de queue…, Buffon, Quadrup. t. VII, p. 103.

    Il est laid comme un magot, se dit d'un homme fort laid.

    Adj. et fig. Le peuple magot, les singes et les populations qui leur ressemblent. Du peuple magot s'il se raille, à Paris s'il revient grand train…, Béranger, Jean de Paris.

  • 2 Fig. et familièrement. Un magot, un homme fort laid. C'est un magot. Un vilain magot. À la fin la colère m'emporte ; Ah ! le vilain magot qui refuse les gens ! Th. Corneille, Baron d'Albikrac, IV, 7. Les enfants qu'elle avait ne lui paraissaient que de petits magots auprès de ce nouvel Adonis, Hamilton, Gramm. 11. Vous ne seriez pas le premier magot qui aurait épousé une jolie fille, Regnard, Sérénade, 16. Un vieux magot qui est votre tuteur vous veut épouser malgré vous, Dancourt, Colin-maillard, sc. 8. Si elle est entêtée de ce magot, franchement je ne puis excuser cette dépravation de goût, Lesage, Gil Blas, IV, 8. Vous voulez, lui dirais-je, former un enfant qui doit vivre parmi des magots, et vous voulez en faire un géant : cela n'est pas praticable ; le géant choquera les magots, qui se réuniront tous contre lui, et le chasseront de chez eux à coups de pierres, D'Alembert, Jug. Émile, Œuvres, t. V, p. 378, dans POUGENS.

    C'est un magot, un vrai magot, se dit aussi d'un homme gauche et grossier dans ses manières.

    Magot a un féminin en parlant d'une petite fille, ou même d'une femme. Une magotte. Une petite magotte. Voyez cette magotte, avec qui, depuis une heure, j'entre en confusion de ma misère ! Marivaux, Jeux de l'am. et du has. III, 6.

  • 3Figure grotesque de porcelaine, de pierre, etc. Magots de Saxe et riches bagatelles Qu'Hébert invente à Paris pour les belles, Voltaire, Prude, I, 4. Le goût pour les magots et le culte des idoles, l'attachement en un mot aux choses inanimées, n'est-il pas le dernier degré de la stupidité ? Buffon, Nature des anim. Nous avons successivement aimé la musique et les petits chiens, les magots et les mathématiques, Poinsinet, Cercle, sc. 1. Aller, venir, retourner deux cents fois le magot de la cheminée, Rousseau, Conf. V. Avant de proscrire le grec, y avez-vous pensé ?… quitterez-vous la Vénus de Praxitèle pour les magots de Fo-hi-can ? Courier, Lett. à l'Acad. des inscr.

    Par extension. Dans ce dernier art [la peinture], il [Louis XIV] n'aimait que les sujets nobles ; les Téniers et les autres petits peintres flamands ne trouvaient point grâce devant ses yeux : ôtez-moi ces magots-là, dit-il un jour qu'on avait mis un Téniers dans un de ses appartements, Voltaire, Mél. hist. anecd. sur Louis XI.

HISTORIQUE

XVIe s. Il nourrissoit au chasteau de Madrid des lions, des ours, des gros magots et autres bestes sauvages, qu'il faisoit souvent combattre, Pasquier, Lettres, t. II, p. 42. Il se veoid touts les jours des magots furieusement esprins de l'amour des femmes, Montaigne, II, 185.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Magot : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

MAGOT, (Hist. nat.) Voyez Singe.

Magot, s. m. (Grammaire.) figures en terre, en plâtre, en cuivre, en porcelaine, ramassées, contrefaites, bisarres, que nous regardons comme représentant des Chinois ou des Indiens. Nos appartemens en sont décorés. Ce sont des colifichets prétieux dont la nation s’est entêtée ; ils ont chassé de nos appartemens des ornemens d’un goût beaucoup meilleur. Ce regne est celui des magots.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « magot »

Étymologie de magot - Wiktionnaire

(Nom 1) (Date à préciser) De Magog, nom donné dans la Bible à une nation séduite par Satan et en guerre contre Israël, terme appliqué en dérision à une espèce de singe au XVe siècle.
(Nom 2) (Date à préciser) De l’ancien français mugot (« trésor »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « magot »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
magot mago play_arrow

Citations contenant le mot « magot »

  • Il est patient le bonhomme. Le magot doit être à la hauteur de cette longue attente midilibre.fr, Il est le nouveau patron d'Alès Agglo : Christophe Rivenq, derrière l’image - midilibre.fr
  • Les gorges de l’oued Ahansal et celles de l’Assif Melloul se trouvent effectivement, si nous ne nous trompons pas de zone géographique, dans le haut Atlas. Vous confirmez? Merci pour l’information. Nous n’avions pas eu d’écho de la présence de singe Magot dans cette région. Tans mieux pour cette espèce s’il y a plus de zones de présences permanentes d’individus magots que nous ne l’espérions, et qu’en plus ses aires se trouvent dans des endroits peu anthropisés et avec de l’eau en suffisance pour les singes. C’est plutôt une bonne nouvelle pour l’espèce. Bien cordialement. , Maroc : les singes magot sont en péril
  • A moins qu’il ne décide de distribuer son magot aux nécessiteux que compte notre métropole ! Courage, Bruno ! Lyonpeople.com, La fortune cachée de Bruno Bernard. Que fait le président écologiste de ses millions ? -
  • Comment le tueur en série Michel Fourniret est parvenu à mettre la main sur le magot du gang des Postiches, une bande de braqueurs qui a écumé les banques dans les années 1980… Europe 1, Le magot : Fourniret et le gang des Postiches - Le récit
  • La musique du regretté Morricone n'aurait pas déparée pour « Peninsula ». C'est le célèbre compositeur Mowg qui s'y est collé. L'intrigue débute quatre ans après l'irruption de l'épidémie décrite dans « Train to Busan ». La péninsule coréenne est ravagée par les zombies et sous quarantaine ad vitam aeternam. Un soldat joué par Kang Dong-won parvient à gagner Hong Kong avec sa famille, mais sa sœur et son neveu n'y arrivent pas vivants. Ses ennuis ne s'arrêtent pas là : il doit retourner sur la péninsule pour ramener un magot caché dans un camion. Mais, avec son beau-frère joué par Kim Do-yoon, il se voit confronté à une mystérieuse unité 631. C'est là que survient une autre histoire familiale avec une femme jouée par Lee Jung-hyun et ses filles qui se portent à la rescousse du brave soldat. Mais la jeune femme est aussi liée avec le chef de la mystérieuse unité 631... les choses se compliquent, donc, surtout qu'il y a des zombies partout. , Peninsula : zombies, magot et histoire de famille l KBS WORLD Radio

Images d'illustration du mot « magot »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « magot »

Langue Traduction
Corse bottu
Basque loot
Japonais 戦利品
Russe добыча
Portugais saque
Arabe نهب
Chinois 抢劫
Allemand beute
Italien bottino
Espagnol botín
Anglais loot
Source : Google Translate API

Synonymes de « magot »

Source : synonymes de magot sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires