La langue française

Magma

Sommaire

  • Définitions du mot magma
  • Étymologie de « magma »
  • Phonétique de « magma »
  • Citations contenant le mot « magma »
  • Traductions du mot « magma »
  • Synonymes de « magma »

Définitions du mot magma

Trésor de la Langue Française informatisé

MAGMA, subst. masc.

A. − CHIM., vieilli, rare au plur. Résidu solide, pâteux ou visqueux, subsistant après l'expression, l'évaporation ou la centrifugation des parties fluides d'une substance. Les bouillies (...) [cupriques] (...) se présentent sous la forme de liquides bleutés et clairs, surnageant (...) au-dessus du magma fin et pulvérulent qui se dépose au fond du récipient (Brunet,Matér. vitic.,1909, p. 45).On reprend le magma dans un peu d'eau et on le centrifuge (Roger dsNouv. Traité Méd. fasc. 4 1925, p. 173).Au bout d'une heure ou deux, on laisse reposer, on décante la liqueur, puis on reverse sur le magma une semblable quantité de nouvelle eau régale que l'on fait bouillir comme précédemment (Fulcanelli,Demeures philosophales, t. 2, 1929, p. 135).
P. ext. Masse épaisse, agglomérat pâteux. Dans les formes suraiguës, au contraire, les follicules sont détruits dès les premiers instants; l'on ne trouve plus, au niveau des plaques de Peyer, qu'un magma gangréneux ramolli (Nocard, Leclainche,Mal. microb. animaux,1896, p. 297).Le gardien apportait la nourriture: il passa entre les barreaux deux petits bols emplis d'un magma couleur de boue, à la vapeur aussi fétide que l'atmosphère (Malraux,Cond. hum.,1933, p. 388).Une pluie froide (...) transformant peu à peu toute la butte en (...) un magma gluant et glacé où les sacs (...) s'enfonçaient peu à peu déglutis (Genevoix,Routes avent.,1958, p. 170).
P. anal. Ensemble confus d'éléments (personnes, animaux, objets). Magma humain; magma de voitures, de ferraille; magma de bêtes et de jockeys. Ce n'était pas la foule harassée, magma sombre de sept heures du soir dans les quartiers du centre, mais une foule joyeuse, plus animée de vie (Daniel-Rops,Mort,1934, p. 280).Les plus mordus d'entre les voyageurs (...) pourchassaient leur archiguide à travers le dédale lutécien et le magma des encombrements (Queneau,Zazie,1959, p. 138).
En partic. Assemblage de sons, confus ou discordants. De quelque manière que les fils [des poteaux télégraphiques] soient excités (...) ils fournissent un «magma» sonore qui pénètre dans l'atmosphère principalement par les poteaux jouant le rôle de table d'harmonie (Bouasse,Instrum. à vent,1930, p. 25).
Au fig. Masse confuse, assemblage composite et inextricable d'idées, de sentiments. Quant aux disciplines qui, dans un siècle, se seront dégagées du magma confus de l'histoire, elles n'ont même pas d'état civil (L. Febvre,Combats pour hist., Hist. et psychol., 1938, p. 207).Ce magma de connaissance nous était présenté, il faut le reconnaître, dans une langue très pure (H. Bazin,Vipère,1948, p. 111):
.... la Société Roger-Ducos, vague magma scientifique, où des savants d'arrondissement s'appliquaient, avec une prodigieuse incompétence, à l'étude des questions les plus hétéroclites. Benoit,Atlant.,1919, p. 143.
B. − GÉOL. Masse minérale pâteuse en fusion située à une très grande profondeur sous l'écorce terrestre et qui est à l'origine des roches éruptives selon certaines hypothèses. Les roches éruptives se seraient formées par consolidation d'un magma, soit en profondeur, soit à la surface de l'écorce terrestre. Ni l'état physique, ni la composition chimique de ces magmas ne sont connus avec exactitude (Brajnikov,Pétrogr. et rayons X,1936, p. 8).
VOLCANOL. Masse silicatée en fusion, saturée d'éléments gazeux, qui se forme dans les zones profondes de l'écorce terrestre, dont les mouvements sont à l'origine en particulier des phénomènes volcaniques (d'apr. George 1970). V. magmatisme, infra rem. 1.
P. ext. Magma originel, primaire. Masse liquide et gazeuse en fusion à partir de laquelle s'est formée la Terre. En 1903, Cross, Iddings, Pirsson et Washington établirent une classification basée sur la notion de «composition virtuelle» du magma originel et sur la considération de «minéraux étalons», et de «paramètres magmatiques» (Hist. gén. sc.,t. 3, vol. 2, 1964, p. 485).De nombreux géologues ont pensé que le magma basaltique pourrait être le magma primaire, à partir duquel la plupart des roches ignées se seraient formées par cristallisation fractionnée (Hist. gén. sc.,t. 3, vol. 2, 1964p. 489).
Au fig. Tout ce travail a pour but d'extraire la substance de la vie intérieure du magma originel où elle bouillonne et de lui donner une consistance, une forme; on peut alors, au lieu de la subir simplement, en faire le sujet d'une observation lucide (Huyghe,Dialog. avec visible,1955, p. 312).
REM. 1.
Magmatisme, subst. masc.[Correspond à magma B] ,,Ensemble des phénomènes complexes liés à l'activité interne du globe qui se manifestent, soit par la montée de magma jusqu'à la surface, soit par son intrusion dans l'épaisseur de l'écorce où il se consolide à des profondeurs variables``(George 1970). J. Aubouin (...) considère un géosynclinal comme un ensemble mobile de rides et de sillons, enrichi d'un magmatisme simique particulier (Hist. gén. sc.,t.3, vol.2, 1964, p.503).
2.
Magmatiste, subst. et adj.[Correspond à magma B] a) Subst. Celui, celle qui étudie le magmatisme. H. et G. Termier ont remarqué que les solidistes ne sont pas encore parvenus à une théorie cohérente de la pétrogenèse, alors que les magmatistes ont fait un effort louable de synthèse basé sur la loi des phases (Hist. gén. sc.,t.3, vol.2, 1964p.488).b) Adj. Relatif au magmatisme. Depuis 1910, les théories magmatistes ont reçu l'appui des données expérimentales de N.L.Bowen (Hist. gén. sc.,t.3, vol.2, 1964p.487).
Prononc.: [magma]. Étymol. et Hist. 1. 1694 pharm. (Corneille: Magma. Marc, lie des onguents et oignemens); 2. 1773 chim. «masse épaisse visqueuse ou gélatineuse, ayant l'aspect et la consistance d'une bouillie» (Parmentier, Les Pommes de terre, p. 28 ds Brunot t. 6, p. 226, note 10); 3. 1879 géol. «masse originellement fondue, qui s'épanche grâce aux éruptions volcaniques et qui donne naissance aux roches cristallines» (Fouqué et Michel Lévy, Minéralogie micrographique, roches éruptives françaises, 152 d'apr. FEW t. 6, p. 45a); 4. 1883 fig. «mélange confus» (Loti, Mon frère Yves, p. 133). Mot lat. magma «résidu d'un parfum» empr. du gr. μ α ́ γ μ α «masse pétrie, onguent», de la famille de μ α ́ τ τ ε ι ν «pétrir». Fréq. abs. littér.: 33.
DÉR.
Magmatique, adj.[Correspond à magma B] Relatif au magma. Du point du vue général, nous mentionnerons seulement ce qui suit pour l'interprétation physico-chimique de la consolidation magmatique (Niggli,Loi phases minér. et pétrogr., t. 2, 1938, p. 52).D. Griggs s'appuie sur la possibilité de mouvements magmatiques profonds, plus particulièrement de courants de convection (Furonds R. gén. sc., t. 63, 1956, p. 41).[magmatik]. 1reattest. 1931 (Lar. 20e); de magma, suff. -ique* (terme tiré du gr. μ α ́ γ μ α, μ α ́ γ μ α τ ο ς).

Wiktionnaire

Nom commun

magma \maɡ.ma\ masculin

  1. (Chimie) Résidu épais, lie restant après l’expression des parties fluides d’une substance.
    • Au bout d’une heure ou deux, on laisse reposer, on décante la liqueur, puis on reverse sur le magma une semblable quantité de nouvelle eau régale que l’on fait bouillir comme précédemment. — (Fulcanelli, Demeures philosophales, t. 2, 1929)
  2. Bouillie.
    • Le gardien apportait la nourriture : il passa entre les barreaux deux petits bols emplis d’un magma couleur de boue, à la vapeur aussi fétide que l’atmosphère. — (Malraux, La Condition humaine, 1933)
  3. Ensemble confus d’éléments ; mélange indistinct.
    • Les plus mordus d’entre les voyageurs […] pourchassaient leur archiguide à travers le dédale lutécien et le magma des encombrements. — (Raymond Queneau, Zazie dans le métro, Gallimard, 1959)
    • Si je me laissais aller à une confession voilée, à une sorte de journal intime, je choirais dans un magma psychologique bien éloigné de mon propos. — (Frédérick Tristan, Réfugié de nulle-part, Fayard, 2010)
    • […], Alexandre se permet de mêler plus clairement dans ce «  magma » de raisons d’agir comme il dira plus loin – […] – une critique anti-musulmans totalement évacuée de la communication officielle des Hommen, mais largement présente en coulisse […]. — (Josselin Tricou, « Entre masque et travestissement : Résistances des catholiques aux mutations de genre en France: le cas des "Hommen" », dans la revue Estudos de Religião, vol. 30, n° 1, jan.-avr. 2016, p. 60)
  4. (Géologie) Mélange pâteux, plus ou moins fluide, de matières minérales (roches) en fusion, provenant des zones profondes de la terre, où les roches en fusion sont soumises à des conditions extrêmes de pression et de température.
    • En se refroidissant et en se solidifiant, à la surface du globe, suite à une éruption volcanique, le magma donne naissance aux roches éruptives.
  5. (Mathématiques) Structure algébrique constituée d'un ensemble et d'une opération sur ses éléments appelée loi de composition interne.
    • L'ensemble des entiers naturels muni de l'addition est un magma.

Nom commun

magma \Prononciation ?\

  1. Magma.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

MAGMA (ma-gma) s. m.
  • Terme de pharmacie et de chimie. Marc ou matière épaisse qui reste après l'expression des parties les plus fluides d'une substance quelconque.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MAGMA, s. m (Pharmac.) liniment épais dans lequel il n’entre qu’une très-petite quantité de liquide, pour l’empêcher de s’étendre & de couler ; strictement c’est la partie récrementicielle d’un onguent, ou les feces qui restent après l’expression des parties les plus fluides. Galien restraint l’acception de ce terme aux feces des mirobolans, liv. VIII. D. C. M. P. G.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « magma »

Μάγμα, de μάσσειν, pétrir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVIIe siècle) Apparaît avec le sens étymologique du latin magma (« résidu épais d’un liquide ») puis prend celui de « masse épaisse visqueuse ou gélatineuse, sorte de bouillie » avant de se spécialiser dans le domaine géologique. Plus avant du grec ancien μάγμα, mágma.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin magma.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « magma »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
magma magma

Citations contenant le mot « magma »

  • Nous sommes six milliards de bipèdes à tenir miraculeusement debout sur de fragiles petits pieds, en équilibre sur une boule de magma en fusion. Un véritable numéro de cirque ! De Professeur Choron / Tout s’éclaire !
  • Votre livre terminé est devenu un objet, une sorte de magma un peu pâteux, une masse informe dont vous avez une vision de détails, mais pas de vue d'ensemble. De Patrick Modiano / Magazine Télérama - 02/02/2014
  • En ces temps reculés, les débris particulièrement brûlants qui se sont massivement accumulés ont fait en sorte qu’une majeure partie du manteau lunaire soit constituée d’un océan de magma. Des analyses de la composition de la croûte de la Lune vont dans ce sens, explique Maxime Maurice, un chercheur en planétologie du Centre aérospatial allemand de Berlin. Fredzone, Apparemment, l'océan de magma de la Lune aurait perduré beaucoup plus longtemps que prévu
  • Les spécialistes du Centre Aérospatial Allemand et de l’université du Münster indiquent avoir utilisé un nouveau modèle numérique pour affiner leur estimation. « Les résultats de notre modèle montrent que l’océan de magma de la Lune a perduré longtemps et qu’il lui a fallu près de 200 millions d’années pour se solidifier intégralement et créer le manteau » lunaire, précise dans un communiqué Maxime Maurice, coauteur des travaux. « D’autres modèles donnaient une durée de solidification de 35 millions d’années seulement », détaille Nicola Tosi, également impliqué dans l’étude. , La Lune pourrait être plus jeune de 85 millions d'années, selon une étude
  • Pour parvenir à cette conclusion, l’équipe s’est penchée sur le processus de solidification de l’océan de magma de plus de 1 000 kilomètres de profondeur recouvrant alors la Lune. Le modèle numérique employé a révélé que l’océan de magma lunaire avait mis près de 200 millions d’années à se solidifier, quand les précédentes recherchent estimaient la durée de ce processus à seulement 35 millions d’années. Daily Geek Show, La Lune aurait 85 millions d'années de moins qu'estimé jusqu'à présent
  • Le cycle de l'eau se poursuivrait à l'intérieur de la Terre, lorsque celle-ci s'infiltre dans les plaques tectoniques et en ressort expulsée dans le magma des volcans dont elle perpétue l'activité. Sciences et Avenir, Un cycle de l'eau dans les entrailles de la Terre - Sciences et Avenir

Traductions du mot « magma »

Langue Traduction
Anglais magma
Espagnol magma
Italien magma
Allemand magma
Chinois 岩浆
Arabe الصهيرة
Portugais magma
Russe магма
Japonais マグマ
Basque magma
Corse magma
Source : Google Translate API

Synonymes de « magma »

Source : synonymes de magma sur lebonsynonyme.fr
Partager