La langue française

Lignage

Définitions du mot « lignage »

Trésor de la Langue Française informatisé

LIGNAGE1, subst. masc.

A. − Groupe de parents, formé d'ascendants et de collatéraux, dont les membres se considèrent comme descendants unilinéaires d'un ancêtre commun. Haut, pur lignage. Le cardinal dénombre toutes les grandes familles d'Espagne (...). À tous les grands lignages il fait voir leurs sambénitos, et sur ces fronts orgueilleux, il pose la cendre de son Tison (Barrès, Greco,1911, p. 93):
1. Les Africains réduits en esclavage n'ont pu maintenir dans leur nouvel habitat les structures sociales de lignage, de classe ou de village, que le trafic négrier avait détruites, mais ils ont apporté avec eux leurs croyances et leurs rites religieux... Traité sociol.,1968, p. 328.
P. anal. Lignage cellulaire. Généalogie des différents tissus telle qu'elle est susceptible d'être retracée en embryologie :
2. Dans le cas de la segmentation inégale, on peut beaucoup plus aisément suivre la filiation, ou lignage cellulaire, des diverses générations successives de cellules, jusqu'à des stades avancés, où les ébauches embryonnaires sont différenciées. Caullery, Embryol.,1942, p. 46.
Au fig. Tout cela ne renseigne point sur le lignage du gothique qui demeure obscur, peut-être parce qu'il est très clair (Huysmans, Cathédr.,1898, p. 63).Si, par la suite, les diplomates ont quelque peu renié ce lignage mercantile, il n'est pas sans saveur de les voir aujourd'hui contraints de le reconnaître − et de l'honorer (Chazelle, Diplom.,1962, p. 16).
B. − TECHNOLOGIE
1. BÂT. ,,Tracé fait au cordeau sur les pièces à tailler ou à scier`` (Barb.-Cad. 1963; ds Littré, Guérin 1892, DG, Lar. encyclop., Quillet 1965, Lar. Lang. fr.).
2. INDUSTR. ,,Opération consistant à mettre en ligne des appareils qui doivent être rigoureusement alignés`` (Le Clère 1960). Vérifier le lignage de l'arbre porte-hélice (Le Clère 1960).
3. PÊCHE. ,,Appareil de pièces de bois destiné à supporter les lignes`` (DG; ds Lar. 20e, Quillet 1965).
4. TYPOGR. Nombre de lignes contenues dans une composition et notamment surface occupée par une annonce et estimée en millimètres par colonne. Lignage minimum 2 lignes (Le Figaro,19-20 janv. 1952, p. 4, col. 10).
Prononc. et Orth. : [liɳa:ʒ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. Ca 1050 linage « ensemble de personnes qui appartiennent à la même lignée » (Alexis, éd. Chr. Storey, 250). II. 1772 « pièce de bois destinée à supporter les lignes » (Duhamel du Monceau, Traité des pêches, II, 1, 62). III. 1867 charpent. « action de tracer avec une ficelle frottée de blanc les sciages que l'on veut opérer » (Littré). I dér. de ligne (sens 1); suff. -age. II dér. de ligne (sens 2 b); suff. -age*. III dér. de ligner*; suff. -age*. Fréq. abs. littér. : 28. Bbg. Dauzat Ling. fr. 1946, pp. 326-327. - Panoff (M.), Perrin (M.). Le Vocab. de l'ethnol. Banque Mots. 1974, no8, p. 142.

LIGNAGE2, subst. masc.

,,Droit de prendre du bois dans une forêt`` (Fén. 1970; ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, DG, Lar. 20e, Quillet 1965, Lar. Lang. fr.).
Prononc. : [liɳa:ʒ]. Étymol. et Hist. 1404 ligneage « redevance due au seigneur pour le droit de prendre du bois dans la forêt » (doc. ds Gdf., s.v. laignage). Dér. de l'a. fr. laigne « bois à brûler » (xiie-xvies. ds Gdf.), lui-même issu du lat. pop. ligna, neutre plur. pris pour un fém. sing. du lat. class. lignum « bois » (ligneux*); cf. la forme latinisée lenagium attestée dès 1105 en Haute-Bretagne (Drevin, Die französischen Sprachelemente in den lateinischen Urkunden des 11. und 12. Jahrhunderts, 15).

Wiktionnaire

Nom commun 1

lignage \li.ɲaʒ\ masculin

  1. (Vieilli) (Collectif) (Famille) Race ou famille plus ou moins anciennement connue ; ensemble des personnes de la même lignée.
    • Dans le même souci de protection du lignage, le père pouvait cependant, s'il se méfiait de ses enfants, les obliger à conserver le patrimoine pour leurs propres enfants : c'est la substitution si répandue dans notre ancien régime. — (Gabriel Lepointe, La Famille dans l'Ancien droit, Montchrestien, 1947 ; 5e éd., 1956, p.205)
    • Ces gens de lignage que déconsidéreraient le commerce ou la banque sont, ou, ce qui compte davantage, se veulent exclusivement propriétaires terriens, gens de guerre et gens d’Église. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 79)
    • Mais si les membres du « lignage » sont le plus souvent apparentés (ce qui n’est pas systématique, ni d’ailleurs nécessairement affirmé), cela ne fait pas pour autant du « lignage » une forme proprement parentale, car sa logique de configuration est seigneuriale. — (Joseph Morsel avec la collaboration de Christine Ducourtieux, L’Histoire (du Moyen Âge) est un sport de combat…, 2007)
    • Quant aux fils des sœurs de ma mère, ils sont les fils d'hommes qui ont pris femme dans le lignage de ma mère. Autrement dit la terminologie ne distingue pas les agnats de ceux qui prennent femme dans les mêmes lignages qu'eux. — (Anne de Sales, Je suis né de vos jeux de tambours : La religion chamanique des Magar du nord, Laboratoire d'ethnologie et de sociologie comparative, Nanterre, 1991, page 61)
  2. (Par analogie) Ce qui précéda une chose et lui donna ses caractéristiques.
    • Mais tout cela ne renseigne point sur le lignage du Gothique qui demeure obscur, peut-être parce qu’il est très clair. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)

Nom commun 2

lignage \li.ɲaʒ\ masculin

  1. (Droit féodal) Droit d'utilisation d'une forêt, d'y prendre du bois. Redevance que l'on devait payer pour obtenir ce droit.

Nom commun 3

lignage \li.ɲaʒ\ masculin

  1. Opération qui consiste à tracer une ligne sur un morceau de bois, de métal, une pierre, ... en vue de faire ensuite une découpe.
  2. (Pêche) Appareil destiné à maintenir plusieurs lignes de pêche.
  3. (Technique) Alignement.

Nom commun 4

lignage \li.ɲaʒ\ masculin

  1. (Vieilli) (Viticulture) Cépage noir de la vallée de la Loire nommé aussi sucrin.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LIGNAGE. n. m.
collectif. Race, famille plus ou moins anciennement connue. Un homme de haut lignage. Tous ceux de son lignage. Ils sont de même lignage. Il a vieilli.

Littré (1872-1877)

LIGNAGE (li-gna-j') s. m.
  • Terme de charpentier. Action de tracer avec une ficelle frottée de blanc les sciages que l'on veut opérer.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

LIGNAGE, (Jurisprud.) signifie en général cognation, en matiere de succession aux propres, ou de retrait lignager quand on parle de lignage, on entend ceux qui sont de la même ligne, c’est-à-dire d’un même ordre ou suite de personnes. Voyez Ligne. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « lignage »

Ligne.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « lignage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lignage liɲaʒ

Citations contenant le mot « lignage »

  • Toutes les mesures de sécurité seront prises afin que le public et les joueurs soient dans les meilleures conditions possibles. Le port du masque sera obligatoire, du gel hydroalcoolique sera accessible à tous, un marquage au sol déterminera le passage jusqu’au guichet ainsi qu’un lignage sur les gradins afin que les pelotazale puissent respecter la distance réglementaire d’un mètre. SudOuest.fr, Pays basque : la pelote reprend à Saint-Jean-Pied-de-Port
  • Jean Failler a ainsi lancé l’intrigue, l’histoire, l’atmosphère. C’est lui qui a également trouvé le titre. Très vite, l’histoire s’est orientée vers le polar : « Nous lui avons laissé carte blanche. Seul le lignage était bloqué. Au deuxième chapitre, Hervé Bellec a confirmé l’orientation de l’histoire vers l’intrigue policière ». Une intrigue qui met sur le devant de la scène un ancien flic, Fanch Dantec alias « Gestapo », connu également sous les surnoms de « la prune » ou « tête de nœud » qui surveille tout le monde dans un bled en Bigoudénie. Il dénonce tout le monde évidemment… Le Telegramme, « Le mouchard sur le toit », polar collaboratif imaginé par le Pontavéniste Paul Burel - Pont-Aven - Le Télégramme
  • Les choses se sont déroulées rapidement pour ce projet. Plusieurs accrocs se sont produits. « Au moment de faire le lignage, c’était chaud et humide. Nous ne pouvions agir quand nous voulions le faire. Ça a retardé et le reste a suivi. Il y a eu des enjeux de circulation. Nous voulions éviter que ça ne dérape. Je suis un partisan d’un projet qui va recueillir l’accord des gens d’affaires. Dans ce cas-ci, nous n’avions pas ce consensus. Mais les marchands sont contents quant aux trois autres endroits des terrasses », ajoute-t-il. Journal Saint-François, Les terrasses sur Victoria sont déjà déplacées - Journal Saint-François
  • Cependant, le comité de revitalisation a tout de même souhaité aller de l’avant avec un aménagement transitoire en prévision des travaux majeurs du boulevard prévus en 2023. Ainsi, au cours des prochains jours, le lignage sur la chaussée sera refait, faisant passer le boulevard Sainte-Madeleine de quatre à deux voies de circulation automobile. L’espace récupéré sera converti en piste cyclable. L'Hebdo Journal, La revitalisation du Bas-du-Cap bien entamée - L'Hebdo Journal
  • Il appartenait à une vieille famille bruxelloise issue du lignage Sweerts, un des sept Lignages de Bruxelles, qui avait déjà brillé dans les beaux-arts du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) de Louis XIV en la personne de ses arrière-grands-oncles, l'orfèvre Philippe van Dievoet et le sculpteur Pierre van Dievoet, un des créateurs de la Grand-Place de Bruxelles (La Grand-Place (Grote Markt en néerlandais) est la place centrale de Bruxelles. Mondialement renommée pour sa richesse ornementale, elle est bordée par les maisons des corporations, l'Hôtel de Ville et...). Techno-Science.net, 🔎 Henri van Dievoet - Définition et Explications
  • Existe-t-il une logique de reproduction sociale au Moyen Âge ? Nous verrons par quels moyens l’on cherche alors à assurer la pérennité de son lignage, de ses terres, de son statut, jusqu'à parfois s'inventer une généalogie. France Culture, Mon nom, ma bataille - Ép. 3/4 - Histoire(s) de famille

Images d'illustration du mot « lignage »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « lignage »

Langue Traduction
Anglais lineage
Espagnol linaje
Italien lignaggio
Allemand abstammung
Chinois 血统
Arabe النسب
Portugais linhagem
Russe родословная
Japonais 系統
Basque leinu
Corse lignaghju
Source : Google Translate API

Synonymes de « lignage »

Source : synonymes de lignage sur lebonsynonyme.fr

Lignage

Retour au sommaire ➦

Partager