La langue française

Jus

Définitions du mot « jus »

Trésor de la Langue Française informatisé

JUS, subst. masc.

A. − Domaine alim.
1. Suc d'un fruit ou d'un végétal obtenu par pression, cuisson, décoction, macération. Jus d'ananas, de pamplemousse, de pomme, de raisin; extraire, exprimer le jus; le jus coule, jaillit. Arrosez-le [un morceau de beurre] du jus d'un citron (Brillat-Sav., Physiol. goût,1825, p. 316).Le jus concentré des cerises (Gide, Nourr. terr.,1897, p. 214).J'ai ouvert le frigidaire : une carafe de jus de tomate, une autre pleine de jus d'orange (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 526):
1. Les jus de fruits, s'ils sont bien préparés, peuvent avoir une bonne valeur nutritive, par les sucres, les sels minéraux et les vitamines qu'ils renferment. Les jus frais sont toujours préférables aux jus de conserve, car ces derniers ont été traités par divers procédés pour éviter les fermentations... Lalanne, Alim. hum.,1942, p. 85.
Rem. 1. ,,Un jus de fruit n'a droit à l'appellation de jus de fruit pur que s'il n'est additionné d'aucun des produits autorisés`` (Clém. Alim. 1978). 2. Le subst. qui détermine jus se met tantôt au sing., tantôt au plur. La seconde graph. est préférable chaque fois qu'il s'agit d'un produit déjà préparé, où plusieurs fruits (ou légumes) sont mêlés (d'apr. Colin 1970).
Fam. Jus de la treille, de la vigne. Vin. Burette que le jus de la vigne rendait amoureux (Benjamin, Gaspard,1915, p. 44).
En partic. Jus de réglisse. Extrait de réglisse utilisé comme adoucissant, expectorant. (Ds Littré, Rob.).
Loc. verb., pop. Avoir du jus de navet dans les veines. Être sans énergie, manquer de courage. Pour moi tous les héros de tragédie ne sont que des philosophes flegmatiques, sans passions, qui n'ont que du jus de navet au lieu de sang dans les veines (Mérimée, Jaquerie,1828, p. 318).
2. Suc d'une substance animale obtenu par cuisson, pression, macération (et souvent allongé d'eau, de vin, de beurre). Elle cherchait le moyen de préparer un morceau de veau au jus sans dépenser plus de quinze sous (Huysmans, Sœurs Vatard,1879, p. 99).Cayrouse ricane, en trempant des mies spongieuses dans le jus de son aloyau (Martin du G., Devenir,1909, p. 34):
2. L'oie y fut solennellement déposée [dans un plat], répandant autour d'elle, sous le couteau, un jus sanguinolent du plus délicieux fumet. Gautier, Fracasse,1863, p. 160.
P. ext. Sauce. Les moules servies, Zazie se jette dessus, plonge dans la sauce, patauge dans le jus (Queneau, Zazie,1959, p. 66).
Au fig., pop.
Laisser cuire, mariner, mijoter qqn dans son jus. Laisser quelqu'un dans l'embarras, dans l'attente. Le frère sceptique conseille de la laisser cuire dans son jus (Goncourt, Journal,1855, p. 180).
Cuire dans son jus. Avoir très chaud. (Ds Delvau 1866, s.v. cuire).
B. − P. anal.
1. Liquide de nature diverse (plus ou moins douteuse). Jus de chique. Le simple jus d'une chique de tabac trompant le martyre de leur faim grandissante (Courteline, Train 8 h 47,1888, 2epart., 9, p. 197).J'entre dans la cité. Je cherche les jardins. Je marche dans un jus noir (Claudel, Connaiss. Est,1907, p. 33).
a) Pop. Café. Il est maintenant devant un jus bouillant sur un zinc (Queneau, Pierrot,1942, p. 55).
Jus de chaussette*.
Arg. milit.
[Cri d'un soldat appelant les autres à boire le café] Au jus là-dedans! Quelqu'un crie Au jus là-dedans (...) Et le caporal chante Au pont de Minaucourt (Aragon, Rom. inach.,1956, p. 59).
Du tant au jus. Tant de jours avant la libération du contingent. (Dict. xxes.).
Premier jus, deuxième jus. Soldat de 1re, de 2eclasse (Dict. xxes.).
b) Pop. Eau (dans laquelle on peut tomber, plonger). Ils auraient bien pu me balancer au jus les porteurs pendant que nous franchissions un marigot (Céline, Voyage,1932, p. 223).
2. Pop. Courant électrique. Là-dedans [au bistrot], on y voit à peine le bout de son nez. Ils s'éclairent à la bougie. L'usine électrique a coupé le jus (Giono, Gds chemins,1951, p. 241).
3. Loc. pop.
a) Loc. adj. Du même jus, dans ce jus. De même espèce, de cette sorte. Vous en avez beaucoup des comme ça, dans ce jus-là? (Alain-Fournier, Corresp. [avec Rivière], 1911, p. 267).
b) Loc. verb.
Avoir du jus, jeter du/son jus. Avoir de l'éclat, du prestige; faire de l'effet. Tout de même, ça jetait son petit jus (Le Breton, Rififi,1953, p. 33).
Valoir le jus. Valoir la peine (d'être vu ou entendu). Synon. fam. valoir le coup.Tiens, là, i' vaut l'jus. Oui, tu vaux l'jus, mon vieux! (Barbusse, Feu,1916, p. 50).
4. Arg. scol. Exposé, discours (ennuyeux). Synon. laïus, topo. (Dict. xxes.).
Rem. Jus apparaît comme 2eélém. de qq. mots composés d'orig. pop. comme court-jus* et tire-jus*.
Prononc. et Orth. : [ʒy]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1165 « suc extrait d'un fruit » ([Chr. de Troyes], Guillaume d'Angleterre, éd. M. Wilmotte, 1356); 2. 1538 « sauce (de viande) » (Est.); 1671 jus de gigot cuit (Pomey); 3. 1828 avoir du jus de navet dans les veines (Mérimée, loc. cit.); 4. a) 1866 avoir du jus « être élégant » (Delvau, p. 216); 1916 jeter son jus « id. » (ds Esn.); 1889 de même jus (ibid.); 1918 premier jus « soldat de 1reclasse » (Dauzat, Arg. guerre, p. 266); b) 1867 « profit, bénéfice que rend une affaire » (Delvau, p. 268); 1883 ça vaut le jus (ds Esn.); c) 1884 « eau » (Gazette des tribunaux, ibid.); 1914 « eau acidulée d'accumulateur » (ibid.); 1918 « courant électrique » (ibid.); 1895 « café noir » (ibid.). Du lat. jus, juris « jus, sauce, brouet ». Fréq. abs. littér. : 532. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 543, b) 595; xxes. : a) 826, b) 982. Bbg. Chautard (É.). La Vie étrange de l'arg. Paris, 1931, p. 223. - Quem. DDL t. 5, 17.

Wiktionnaire

Nom commun

jus \ʒy\ masculin, singulier et pluriel identiques

  1. Solution aqueuse obtenue à partir d’un produit solide par pression, coction, infusion ou tout autre moyen.
  2. (Cuisine) Liquide sapide et aqueux obtenu à partir d’un aliment solide.
    • Je fus amené à goûter tous les mets étranges qui constituaient le repas. Il y avait de la pieuvre crue marinée dans du jus de citron sauvage. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Un jus de fruit.
    • Le jus de la viande.
  3. (Technique de parfumerie) Le parfum tel qu’il apparaît à l’issue des diverses opérations d’élaboration.
  4. (Électricité) (Familier) Électricité, courant électrique.
    • La Corse privée de jus — (Titre du journal L’Humanité, 7 mars 2005)
  5. (Familier) Café.
    • Prendre un petit jus après déjeuner.
  6. (Familier) (Sport) Énergie.
    • Dans la dernière ligne droite, je n'avais plus de jus.
  7. (Argot) Sperme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JUS. n. m.
Suc, liqueur que l'on tire de quelque chose, soit par pression, soit par coction, soit par tout autre moyen. Jus de citron. Jus d'orange. Exprimer, tirer le jus. Jus de viande. Par extension, le jus de la vigne, le jus de la treille, Le vin. Jus de réglisse, Suc de la racine de réglisse. Un bâton de jus de réglisse.

Littré (1872-1877)

JUS (jû ; l's se lie : un jû-z épais) s. m.
  • 1Partie liquide des végétaux ou de leurs organes obtenue par expression. Du jus d'herbes.

    Fig. De quelque jus divin que Dieu nous la remplisse, Toute l'eau de la vie a le goût du calice, Lamartine, Harm. III, 6.

  • 2Le jus de la vigne, le jus de la treille, ou le jus avec quelque épithète caractéristique, se dit du vin. Chargé d'une triple bouteille D'un vin… L'odeur d'un jus si doux lui rend le faix moins rude, Boileau, Lutr. II. Et les nymphes des forêts D'un jus pétillant et frais Arrosent le vieux Silène, Rousseau J.-B. Cant. de Bacch. Privés de son jus tout-puissant [le jus de la treille], Nous avons vaincu pour en boire, Béranger, Brennus.

    On dit aussi, dans le même sens, jus du mois d'octobre, jus du bois tortu.

  • 3Jus de réglisse, nom vulgaire et commercial de l'extrait de la racine de réglisse. Le jus de réglisse est très noir s'il a été préparé par décoction, et seulement brun s'il l'a été par macération. Vous plaît-il un morceau de ce jus de réglisse ? - C'est un rhume obstiné, sans doute ; et je vois bien Que tous les jus du monde ici ne feront rien, Molière, Tart. IV, 5.
  • 4Bouillon que l'on prépare avec l'eau et les diverses espèces de viandes. La viande nageait dans le jus. Donnez-moi du jus de ce gigot. Le jus et les sauces lui dégouttent du menton et de la barbe, La Bruyère, XI.

PROVERBE

C'est jus vert ou vert jus, pour dire c'est la même chose. On les trouva tous deux encore sur le même lit ; couchés ou assis, je n'en sais rien, mais c'est jus vert et vert jus, Lesage, Guzm. d'Alfar. I, 2.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et ce qui i naist [dans un terrain] ne soit pas boçu ne retort, ne sanz propre jus, Latini, Trésor, p. 175.

XIVe s. Car je vous ai servi mieux que de pois au jus, Baud. de Seb. VIII, 1092.

XVe s. Ô soulas des gosiers, ô très bon jus de pomme ! Prions pour le bon homme Qui planta les pommiers, Basselin, XLIII.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

JUS, (Art. culin.) jus, succus carnium, piscium, vel vegetantium ; terme générique, qui désigne une liqueur, un suc liquide, naturel ou artificiel. Les chefs d’office & de cuisine, définissent le jus une substance liquide qu’on tire par artifice de la viande de boucherie, de la volaille, du poisson ou des végétaux, soit par expression, soit par coction, soit par infusion ; ainsi l’on voit que le jus a différentes propriétés, suivant la nature des choses différentes d’où il est tiré. On se sert beaucoup de jus dans les cuisines, pour nourrir les ragoûts & les potages. Les maîtres dans l’art de la gloutonerie vous apprendront la maniere de tirer les jus de bœuf, de veau, de perdrix, de bécasse, de volaille, de poisson, de champignons & autres végétaux ; ils vous apprendront encore le moyen d’en former des coulis, c’est-à dire de les passer à l’étamine, les épaissir & leur donner une saveur agréable pour les ragoûts. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « jus »

(Date à préciser) Du latin jus (« jus, sauce, brouet »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin deorsum[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. jus, juris ; sanscr. yûsha, bouillon. Curtius suppose, avec probabilité, que yûsha vient de yu, qui, du sens de lier, réunir, a passé à celui de mêler ; de sorte que jus, bouillon, et jus, droit, auraient la même étymologie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « jus »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
jus ʒy

Citations contenant le mot « jus »

  • Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus. De Daniel Geoffroy
  • Le jus de la vigne clarifie l'esprit et l'entendement. De François Rabelais
  • L’amour est une douceur dont le jus est savoureux et la pâte amère. De Anonyme / Les Mille et Une Nuits : Histoire de Douce Amie et d’Ali-Nau.
  • La présence d'une brique de jus d'orange dans le frigo ne signifie pas forcément qu'il reste du jus d'orange. Ou alors, avec une jolie couleur verte. De Fabien Rohrhust
  • Vin : jus de raisin fermenté connu de l'association des femmes chrétiennes sous le nom de "boisson" et quelquefois de "rhum". De Ambrose Bierce
  • Il ne faut jamais verser du jus de viande dans la gorge d'une hyène et lui demander de le recracher. De Ahmadou Kourouma / En attendant le vote des bêtes sauvages
  • Ce qu’apporte le flot s’en retourne avec le jusant. De Proverbe breton
  • La terre entière, continuellement imbibée de sang, n'est qu'un autel immense où tout ce qui vit doit être immolé sans fin, sans mesure, sans relâche, jusqu'à la consommation des choses, jusqu'à l'extinction du mal, jusqu'à la mort de la mort. De Joseph de Maistre / Les soirées de Saint-Pétersbourg
  • Il est des gens trop haut placés par la dignité de leur vie, par la noblesse de leur caractère, par la nature même des fonctions qu'ils exercent, pour que la moindre éclaboussure atteigne seulement jusqu'à leurs semelles. De Georges Courteline / Un client sérieux
  • Ils appartiennent tous à une mouvance ayant le vent en poupe dans la nouvelle génération de consommateurs, soucieux de boire ou manger sain et curieux de nouvelles saveurs (*). En réalité, un retour à ce qui se faisait dans tous les vignobles du monde jusque dans le courant du siècle dernier : « Je n’ajoute ou n’enlève rien à mes jus (NDR. il ne parle jamais de vin, mais de jus). Mes raisins cultivés en bio toute la saison sont juste pressés pour mon gris ou mon pétillant, ou macèrent en grappes entières pour mes rouges. Ils entrent en fermentation avec des levures indigènes, c’est-à-dire propres aux raisins et à l’ambiance de la cave. Il n’y a aucune action brutalisante. » , Economie | Le jus nature de Stéphane Cyran
  • Cassez votre cabosse, vous aurez à l'intérieur les fruits. Retirez-les de votre cabosse et mettez-les dans un petit bol en y ajoutant un verre d'eau. Laissez reposer pendant deux (02) heures pour obtenir du jus concentré. Renversez votre jus dans un verre ajoutez, un peu de sucre et remuez et mettez-y des glaçons. , Du jus de "Cocota" ou jus de "Mad" - Linfodrome
  • La saison 2020 s’annonce particulièrement généreuse en pommes et poires, autant de fruits à transformer en jus frais ou pasteurisé. , Culture - Loisirs | Parc Naturel-Régional-du-Morvan : Faire son jus de pommes pasteurisé
  • Le tamis est un autre élément important d’une centrifugeuse puisqu’il permet de séparer la pulpe du jus. Si vous aimez les jus clairs, il est conseillé de choisir le tamis le plus fin possible. Pour ce qui est de la matière, un tamis en acier assure un appareil de bonne qualité. Magazine de l'économie, Centrifugeuse LIDL à 29,89 euros chez LIDL - Mag Eco.
  • Mondial Fruits et jus de légumes marché 2020: le nouveau rapport de recherche ajoute dans la base de données Rapports de précision. Ce rapport de recherche répartis sur les pages, de résumer les entreprises et les supports Top avec des tables et des chiffres. Rapport final ajoutera lanalyse de limpact des Covid-19 sur cette industrie. , Aperçu du marché mondial Fruits et jus de légumes, application et analyse à 2020-2023 – JustFamous
  • Market.Biz est une énorme collection de rapports de recherche et a récemment ajouté la recherche la plus récente sur le marché mondial Vannes d’irrigation 2020 par fabricants, régions, type et application, prévisions jusqu’en 2025. Vannes d’irrigation Market 2020 présente une étude détaillée des marchés mondiaux de Aliments et boissons industrie. Le rapport fournit des informations […] INFO DU CONTINENT, Segment de marché mondial Jus de carotte pressé à  froid 2020 - revenus de l'industrie et facteurs de croissance au cours des prévisions 2026 - INFO DU CONTINENT
  • Les fleurs d’hibiscus sont beaucoup connues en Afrique de l’Ouest et dans plusieurs autres pays africains comme le Cameroun. L’hibiscus a de nombreuses vertus nutritionnelles. Il permet de lutter contre l’hypertension artérielle, il réduit le taux de cholestérol, c’est un antioxydant et il lutte contre le diabète, l’obésité, et les troubles digestifs. Il peut être consommé en infusion chaude ou à froid, on peut aussi en faire du jus. C’est d’ailleurs ce dernier que nous allons apprendre à faire ensemble. , Recette du week-end : Jus de Bissap - leFaso.net, l'actualité au Burkina Faso

Images d'illustration du mot « jus »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « jus »

Langue Traduction
Anglais juice
Espagnol zumo
Italien succo
Allemand saft
Chinois 果汁
Arabe عصير
Portugais suco
Russe сок
Japonais ジュース
Basque zukua
Corse sucu
Source : Google Translate API

Synonymes de « jus »

Source : synonymes de jus sur lebonsynonyme.fr

Jus

Retour au sommaire ➦

Partager