La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « poulinière »

Poulinière

Définitions de « poulinière »

Trésor de la Langue Française informatisé

POULINIÈRE, adj. et subst. fém.

(Jument) poulinière. Jument destinée à la reproduction. La France exporte des étalons, des poulinières et même des chevaux encore en pleine carrière (Zitrone, Courses,1962, p. 45).Les grandes exploitations comptant sept à dix représentants de l'espèce chevaline pouvaient avoir deux ou trois juments poulinières (Wolkowitsch, Élev.,1966, p. 24).
P. compar. ou p. métaph. C'était une mère, enfin, une grosse mère banale, la pondeuse, la poulinière humaine, la machine de chair qui procrée sans autre préoccupation dans l'âme que ses enfants et son livre de cuisine (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Fam., 1886, p. 561):
Ah! rappelez-vous nos luttes, les portes brisées, les serrures forcées! À quelle existence vous m'avez condamnée depuis onze ans, une existence de jument poulinière enfermée dans un haras. Puis, dès que j'étais grosse, vous vous dégoûtiez aussi de moi, vous, et je ne vous voyais plus durant des mois. Maupass., Contes et nouv.,Inutile beauté, 1890, p. 1149.
Adj. De jument poulinière. Sur les quarante deux ans, cette bonne dame sentit s'éveiller tout à coup ses vertus poulinières (Aymé, Brûlebois,1926, p. 12).
Prononc. et Orth. : [pulinjε:ʀ]. Ac. 1694, 1718 : pouliniere; dep. 1740 : -nière. Étymol. et Hist. 1651 jument poulinière « jument destinée à la reproduction » (Scarron, Roman comique, éd. E. Magne, 1repart., chap. I, p. 3); 1845 subst. une poulinière (Besch.). Dér. de poulin, var. de poulain*, v. pouliner; suff. -ière, v. -ier.

Wiktionnaire

Nom commun - français

poulinière \pu.li.njɛʁ\ féminin

  1. Jument destinée à la reproduction.
    • Physiquement, disait Paul Masson, Marco en était arrivée à la phase dite de la jument de brasseur. Quand une gazelle se tourne en poulinière fessue, c’est mauvais pour elle. — (Colette, Le képi, Fayard, 1943 ; réédition Le Livre de Poche, 1968, page 50)
    • Ils firent rassembler les chevaux dans un grand enclos et la sélection dura du lundi au samedi : étalons et poulinières, mâles et femelles à dresser, poulains à élever, bêtes à éliminer parce que malades ou inaptes. — (Mario Rigoni Stern, Histoire de Tönle, 1978 ; traduit de l’italien par Claude Ambroise et Sabina Zanon Dal Bo, 1988, page 37)
    • Avec les poulinières et les foals, nous avons environ 130 chevaux au haras. — (le Parisien, n° 19440, 2007)

Adjectif - français

poulinière \pu.li.njɛʁ\ féminin

  1. Se dit d’une jument destinée à la reproduction.
    • Jument poulinière.
    • Dans ce temps-là, mon père m’emmena à la foire d’Orval, du côté de Saint-Amand, pour vendre une jument poulinière, et, pour la première fois de ma vie, je fus trois jours absent de la maison. — (George Sand, Les Maîtres sonneurs, George Bell and sons, 1908, page 13)
  2. (Figuré)
    • M’imaginez-vous, traînant à ma remorque cette fille aux allures poulinières, incapable de faire honneur à une seule des vraies richesses de ce monde, qui étaient miennes. — (Maurice Constantin-Weyer, Un homme se penche sur son passé, 1928, réédition Nelson, page 87)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

POULINIÈRE (pou-li-niè-r') adj. f.
  • Jument poulinière, jument destinée à la reproduction. Montant superbement sa jument poulinière, Qu'il honorait du nom de sa bonne jument, Molière, Fâch. II, 7.

    Substantivement. Une poulinière.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « poulinière »

Pouliner.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Dérivé de pouliner, avec le suffixe -ière.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « poulinière »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
poulinière pulɛ̃jɛr

Citations contenant le mot « poulinière »

  • « Mes parents se sont rencontrés en apprenant à monter à cheval. Ils ont ensuite eu des chevaux. Je suis entourée de ces nobles animaux depuis mon enfance » raconte Lauren Sigler. Cette avocate de 40 ans profite du week-end pour assouvir sa passion : monter à cheval, faire des compétitions de sauts d’obstacles et aller voir sa poulinière en Normandie. La semaine, elle travaille au sein du cabinet Chain, cabinet de droit des affaires ayant développé des niches comme le droit équin, le droit des jeux et paris et le droit du commerce électronique. Une structure qu’elle a rejoint en 2006 après avoir prêté serment : « J’y avais déjà fait un stage durant mon cursus à l’EFB et j’y suis restée. J’ai d’abord traité des dossiers de droit du commerce international puis très vite Bruno Chain m’a confié des dossiers de droit équin » raconte Lauren Sigler. Carrières-Juridiques.com, « 70 % des dossiers que je traite concernent le droit équin » - Carrières-Juridiques.com
  • On retrouvait majoritairement du selle français, mais aussi de l'anglo-arabe et du poney, des poulains de l'année (foals) et des poulinières. "On regarde le modèle et l'aplomb, on regarde aussi les allures en liberté", indique Flora Planchon. , Equitation : des poulains et juments jugés au concours modèles et allures à Yssingeaux - La Commère 43
  • Stéphane Itard et son épouse, Sandrine, sont également contraints de renoncer à la visite quotidienne de leur poulinière « Elle doit mettre bas dans une quinzaine de jours. J'aurais tant aimé assister à la naissance de son poulain », regrette le propriétaire de la ferme familiale située au cœur du parc naturel des Causses du Quercy. leparisien.fr, Hippisme : « Je suis doublement pénalisé », regrette ce restaurateur et propriétaire - Le Parisien
  • Les règles en matière de reproduction équine obligent les éleveurs à fournir un certificat attestant que leur poulinière n'est pas porteuse d'un certain nombre de maladies (métrite contagieuse, anémie infectieuse, grippe, rhino pneumonie). « Ce sont des raisons de sécurité sanitaire indispensable, explique Loïc Malivet. Mais certains vétérinaires considèrent que la gynécologie est un confort pour l'élevage et pour les structures d'étalonnage. Cela va être compliqué si les juments ne sont pas vues par le vétérinaire. À mes yeux, ce n'est pas du confort, c'est tout simplement le fonctionnement des haras. » leparisien.fr, Coronavirus : les courses hippiques sont arrêtées mais l’élevage se poursuit… - Le Parisien

Traductions du mot « poulinière »

Langue Traduction
Anglais broodmare
Espagnol pesadilla
Italien fattrice
Allemand zuchtstute
Chinois 亲戚
Arabe الحضنة
Portugais broodmare
Russe broodmare
Japonais ブルードメア
Basque broodmare
Corse broodmare
Source : Google Translate API

Synonymes de « poulinière »

Source : synonymes de poulinière sur lebonsynonyme.fr

Poulinière

Retour au sommaire ➦

Partager