Journalier : définition de journalier


Journalier : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

JOURNALIER, -IÈRE, adj. et subst.

I. − Adjectif
A. −
1. Qui se fait, qui se produit chaque jour. Synon. quotidien.Devoir, exercice, mouvement, phénomène journalier; tâche journalière :
1. Dans Baudelaire, d'excellents conseils sur le travail journalier : « L'inspiration est décidément la sœur du travail journalier. » Écrire seulement quand on en a envie est le meilleur moyen de ne jamais faire son œuvre, de passer à côté de son œuvre. Green, Journal,1948, p. 190.
Emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre. Ce qui se produit chaque jour. Oh! comme l'âme est faite pour la monotonie, le journalier, l'habitude! Tout ce mystère enchante, déçoit, ravit, excède tour à tour (Tharaud, Fête arabe,1912, p. 30).
2. Qui est de chaque jour. Abonnement, besoin, salaire journalier; expérience, habitude journalière. Les Chevaliers-Gardes ont trois uniformes. Le journalier est vert et assez simple. Le demi-gala (...) est écarlate (...). Le grand gala, pour la Cour, est blanc de la tête aux pieds (J. de Maistre, Corresp.,1807, p. 299):
2. ... mais elle ne consentit à cette interruption de ses menues occupations journalières que si nous emmenions aussi les deux bonnes « à qui cette promenade fera plus de plaisir encore qu'à moi », disait-elle. Gide, Et nunc manet,1951, p. 1138.
B. − Littér. et vieilli. Qui change d'un jour à l'autre, changeant, capricieux. Le sort des armes est journalier (Dumas père, Guerre des femmes,1849, IV, p. 140):
3. Mmede Montholon ayant demandé quelles étaient les meilleures troupes : « Celles qui gagnent les batailles, Madame, a répondu l'Empereur. Et puis, a-t-il ajouté, elles sont capricieuses et journalières comme vous, mesdames ». Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 1105.
II. − Subst. Personne engagée pour un travail généralement agricole rémunéré à la journée. Honneur au brave prolétaire, Respect à l'humble journalier, Gagnant son modeste salaire Dans la campagne ou l'atelier! (Pommier, Républ.,1836, p. 3):
4. Les âmes des justes qu'il avait gagnées comme un travailleur à la journée. Comme un pauvre journalier qui travaille dans les fermes. Comme un pauvre ouvrier qui se dépêche de travailler. Péguy, Myst. charité,1910, p. 72.
Prononc. et Orth. : [ʒuʀnalje], fém. [-jε:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Adj. 1. 1535, 18 juin « de chaque jour » dr. causes journalières « causes ordinaires » (Coutumier gén., éd. A. Bourdot de Richebourg, Châtellenie d'Ypres, CXLVI, t. 1, p. 849 a); 1560 maux journaliers (Ronsard, 3elivre des poèmes, Élégie, 3, éd. P. Laumonier, t. 10, p. 315); 2. 1549 « qui accomplit sa journée de travail, qui est payé à la journée » (Est. ds Z. rom. Philol. t. 67, 1951, p. 29); 3. 1570 [éd. 1578] « sujet à variation, à changement » (G. Hervet, La Cité de Dieu, trad., I, 80 a, A ds Rom. Forsch. t. 32, p. 96 : l'heur de la guerre est inconstant et journalier); 1571 (Belleforest, Secr. de l'agric., p. 104 ds Gdf. Compl. : le pommier est journalier portant année et l'autre non). B. Subst. av. 1563 « ouvrier qui travaille, qui est payé pour une journée » (La Boétie, 265 ds Littré); 1611 (Cotgr.), cf. A2. Dér. de journal*, adj.; suff. -ier*. Fréq. abs. littér. : 698. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 490, b) 889; xxes. : a) 1 067, b) 578. Bbg. Dub. Pol. 1962, p. 328. - Gohin 1903, p. 230. - Quem. DDL t. 11.

Journalier : définition du Wiktionnaire

Adjectif

journalier \ʒuʁ.na.lje\ masculin

  1. Qui se fait chaque jour.
    • C’est son travail journalier.
    • Exercice journalier.
    • Occupation journalière.
    • Ma tâche journalière.
  2. (Par extension) Qui est sujet à changer.
    • Son esprit est journalier.
    • Son humeur est journalière.
    • Sa beauté est journalière.
    • (Par ellipse) Il est journalier, elle est journalière.

Nom commun

journalier \ʒuʁ.na.lje\ masculin (pour une femme on dit : journalière)

  1. (Par substantivation) Personne qui travaille à la journée.
    • Il n'y a pas encore trente ans que la population de Meigneux se composait de pauvres journaliers et de cultivateurs qui exploitaient les six fermes de la commune. — (E.-H. Félix Pascal, Histoire topographique, politique, physique et statistique du département de Seine-et-Marne, Corbeil : Crété & Melun : Thomas, 1836, vol.2, page 341)
    • Le penn-ty est un journalier à qui un propriétaire loue, ou bien à qui un fermier sous-loue une petite maison et quelques terres. À celui qui, ainsi, lui a fourni le moyen de subsister, le penn-ty doit une partie de son labeur. Paria du pays breton, le penn-ty a cependant une situation supérieure encore à celle du journalier agricole […]. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Céline Thiébault dans la cuisine avait distribué les paies et l'un après l'autre, sans hâte, les journaliers quittaient Hurtebise. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 44)
    • Ils gèrent leur domaine en exploitation semi-directe, par l'intermédiaire d'un régisseur qui a la haute main sur les travaux et les ouvriers, le plus souvent des ouvriers employés au mois, "mesadiers" venus de la montagne et plus dociles que les journaliers venus du village voisin. — (Yvette Maurin, « La propriété en Bitterois, au moment de la crise de 1907 », dans Des vignobles et des vins à travers le monde: hommage à Alain Huetz de Lemps, sous la direction de Philippe Roudié, Presses Univ de Bordeaux, 1996, p. 214)
    • (Par apposition)La rue de Jérusalem, entendez la police, tient ces garnis à l’œil : hôtes de passage, ouvriers journaliers ou escarpes n'échappent pas à sa surveillance […]. — (Ange-Pierre Leca, Et le choléra s'abattit sur Paris - 1832, Albin Michel, 1982, page 23)
  2. (Par substantivation) Terme de marine. Le journalier, les vivres frais qui se renouvellent tous les jours, par opposition aux vivres de campagne composés de viandes salées ou en daubes, de légumes, etc. — (https://www.littre.org/definition/journalier)
    • Ce bâtiment est au journalier, se dit quand, n'ayant pas encore ses provisions ou ne voulant pas les entamer, il achète au jour le jour.
    • (Par extension) se dit d'un élément du navire qui sert pour une journée, par opposition aux éléments principaux.
      • Le réservoir à gasoil journalier du navire sert de tampon pour alimenter les moteurs, et est rempli à partir des réservoirs principaux, qui contiennent assez de carburant pour la campagne. Un usage typique est sur les voiliers motorisés, où les réservoirs principaux sont à fond de cale ou de quille : le moteur est alimenté par gravité depuis ce "réservoir journalier", qui est opportunément placé dans une position surélevée, il est lui-même rempli par une pompe depuis les réservoirs principaux.

Nom commun

journalière \ʒuʁ.na.ljɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : journalier)

  1. (Par substantivation) Personne qui travaille à la journée.

Forme d’adjectif

journalière \ʒuʁ.na.ljɛʁ\

  1. Féminin singulier de journalier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Journalier : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JOURNALIER, IÈRE. adj.
Qui se fait chaque jour. C'est son travail journalier. Exercice journalier. Occupation journalière. Ma tâche journalière. Il signifie, par extension, Qui est sujet à changer. Son esprit est journalier. Son humeur est journalière. Sa beauté est journalière. On dit quelquefois, par ellipse, Il est journalier, elle est journalière.

JOURNALIER s'emploie aussi comme nom masculin et se dit d'un Homme qui travaille à la journée. C'est un journalier. Payer des journaliers.

Journalier : définition du Littré (1872-1877)

JOURNALIER (jour-na-lié, liè-r') adj.
  • 1Qui se fait chaque jour. C'est ma tâche journalière. Il faut compter sur ce qui est réel et journalier, qui est que chaque nation cherche à prévaloir sur toutes les autres, Fénelon, t. XXII, p. 307.
  • 2Qui ne reste pas égal, qui est sujet à changer d'un jour à l'autre. Mais comme la fortune est souvent journalière, Il faut en redouter de funestes retours, Corneille, Tois. d'or, I, 2. La guerre est journalière, et sa vicissitude Laisse tout l'avenir dedans l'incertitude, Corneille, Sophon. I, 3. Est-ce que tu ne saurais[Bayard] te consoler d'avoir été vaincu ? ce n'est pas ta faute ; les armes sont journalières, Fénelon, t. XIX, p. 376.

    Un homme journalier, un homme qui d'un jour à l'autre n'est pas le même. De l'esprit ! lui, madame ! Il est plus journalier mille fois qu'une femme, Regnard, le Joueur, II, 1. Je suis journalier ; j'ai des jours où je ne me ressemble guère, Lamotte, l'Amante difficile, V, 2.

    Une femme journalière, une femme capricieuse, et aussi, une femme qui un jour paraît belle et un autre jour paraît laide.

    Il se dit des animaux. Ces chiens ne chassent pas toujours de même force, ils sont journaliers.

  • 3 S. m. Homme qui travaille à la journée. Un officier, décidé à plaire ou persuadé que tout ce que l'empereur voulait devait s'accomplir, entra dans la ville [Moscou déserte], s'empara de cinq à six vagabonds, les poussa devant son cheval jusqu'à l'empereur, et s'imagina avoir amené une députation ; dès la première réponse de ces misérables, Napoléon vit qu'il n'avait devant lui que de malheureux journaliers, Ségur, Hist. de Nap. VIII, 4.
  • 4 S. m. Terme de marine. Le journalier, les vivres frais qui se renouvellent tous les jours, par opposition aux vivres de campagne composés de viandes salées ou en daubes, de légumes, etc.

    Ce bâtiment est au journalier, se dit quand, n'ayant pas encore ses provisions ou ne voulant pas les entamer, il achète au jour le jour.

HISTORIQUE

XVIe s. Ce que je dis pour monstrer combien les plus braves sont journaliers, D'Aubigné, Hist. I, 143. Les enfans de l'esprit un long siecle demeurent, Ceux des corps journaliers ainsi que les jours meurent, Ronsard, 776. Une ardeur se boute dans le cœur de chascun des journaliers, et voire querelle de gloire parmy tous pour travailler à l'envy, La Boétie, 265. Et le somme, enchanteur des peines journalieres, Desportes, Œuvres chrest. XVIII, Plainte. Ma raison a des impulsions et agitations journalieres et casuelles, Montaigne, IV, 52.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

JOURNALIER. Ajoutez :
5Un journal, un récit quotidien. La bibliothèque municipale de Reims possède le manuscrit autographe des mémoires, ou, pour mieux dire, du journalier écrit par un bourgeois de cette ville depuis l'année 1649 jusqu'à l'année 1668, Éd. de Barthélemy, Journ. offic. 7 nov. 1875, p. 9078, 2e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Journalier : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

* JOURNALIER ; s. m. (Gram.) ouvrier qui travaille de ses mains, & qu’on paye au jour la journée. Cette espece d’hommes forment la plus grande partie d’une nation ; c’est son sort qu’un bon gouvernement doit avoir principalement en vûe. Si le journalier est misérable, la nation est misérable.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « journalier »

Étymologie de journalier - Littré

Journal ; Berry, jornailler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de journalier - Wiktionnaire

 Dérivé de journal avec le suffixe -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « journalier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
journalier ʒurnalje play_arrow

Citations contenant le mot « journalier »

  • Les Hospices civils de Lyon évaluent à 400 000 € par jour d’exploitation la perte journalière entre la mi-mars et fin avril, « soit 150 000 € de dépenses supplémentaires nettes des économies induites par la déprogrammation et 250 000 € de recettes en moins par rapport à l’exercice précédent sur la même période hors ressources bénéficiant d’une garantie », explique le directeur des affaires financières, Camille Dumas, dans le magazine des HCL, “Tonic”, de juin 2020. , Santé | 400 000 € de perte journalière entre la mi-mars et fin avril aux HCL
  • En cas d'arrêt de travail lié à une maladie ou un accident, non liés à une activité professionnelle, le salarié perçoit des indemnités journalières (IJ) pour compenser sa perte de salaire. Pour déterminer le montant de l'IJ, il faut tenir compte des 3 derniers mois de salaire, en les plafonnant à hauteur de 1,8 fois le Smic mensuel chacun, soit 2 770,96 € bruts (sur la base du Smic au 1er janvier 2020). Même si le salaire de l'assuré est supérieur à 2 770,96 €, son indemnité journalière ne peut pas excéder 45,55 € par jour en 2020. Alors que ce montant était majoré lorsque l'assuré avait au moins 3 enfants à charge et que son arrêt se prolongeait au-delà de 30 jours, cette règle a été supprimée par la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2020. Ce changement concerne les arrêts de travail prescrits depuis le 1er juillet 2020 et ceux prescrits avant cette date, mais dont la durée n'a pas atteint 30 jours consécutifs. Rappelons qu'avant la réforme, le montant maximum de l'indemnité journalière maladie au 1er janvier 2020 pouvait être majoré à 60,73 € bruts. Boursorama, Finances personnelles: ce qu'il faut retenir cette semaine - Boursorama
  • La majoration des indemnités journalières octroyée aux assurés ayant au moins 3 enfants à charge, à partir du 31e jour d’arrêt de travail, est supprimée depuis le 1er juillet. , Fin de la majoration des indemnités journalières pour les parents de 3 enfants  
  • L’indemnisation par le régime de prévoyance collective : la loi impose aux employeurs de mettre en place à destination des salariés un contrat collectif prévoyant le complément du salaire par rapport à l’indemnisation versée par la Sécurité sociale. Ce complément de salaire dépend de l’ancienneté du salarié dans l’entreprise. En cas de maladie, accident du travail, accident professionnel ou maladie professionnelle, l’employeur est dans l’obligation de maintenir le salaire en complément des indemnités journalières de la Sécurité sociale. La durée de maintien de salaire est de 30 jours minimum et de 90 jours maximum par période d’indemnisation. Le maintien de salaire avec subrogation signifie que la Sécurité sociale verse les indemnités journalières directement à l’employeur qui les reverse au salarié avec le complément de salaire. En cas de maintien de salaire sans subrogation, les indemnités journalières de la Sécurité sociale et le complément de salaire sont versés au salarié. Capital.fr, Incapacité temporaire : définition et indemnisation - Capital.fr
  • Pour rappel, ce second volet de la réforme prévoit une refonte du mode de calcul de l'indemnisation chômage. Actuellement, cette indemnisation est calculée à partir du salaire journalier de référence, qui tient compte des seuls jours travaillés par le demandeur d'emploi. Avec la réforme, ce salaire journalier de référence sera calculé à partir du revenu mensuel moyen. Les périodes d'inactivité seront donc prises en compte dans le calcul de l'indemnisation, ce qui baissera mécaniquement le montant des allocations chômage versées aux demandeurs d'emploi. De quoi fortement pénaliser ceux qu'on surnomme les "permittents", qui alternent des contrats courts avec des périodes d'inactivité. Capital.fr, Toute la réforme de l’assurance chômage est reportée à 2021 - Capital.fr
  • Nouveauté dans la capitale : la société Clem’ propose un nouveau service de véhicules utilitaires en autopartage. Lancé le 6 juillet, ce service permet aux particuliers et aux professionnels de louer un utilitaire électrique, par demi-heure ou en forfait journalier, avec ou sans abonnement. , Des véhicules utilitaires électriques en autopartage à Paris
  • L'Argentine a enregistré lundi 75 décès dus au nouveau coronavirus, un record journalier depuis le début de la pandémie qui a fait 1.582 morts dans le pays pour 80.434 cas, ont annoncé les autorités. La capitale Buenos Aires et sa région métropolitaine, où vivent 14 millions de personnes et où se concentrent plus de 90% des cas de contamination, a été à nouveau placée en confinement strict du 1er au 17 juillet pour tenter de freiner la propagation du virus. Le Figaro.fr, Coronavirus: record journalier de morts en Argentine
  • Six mois après avoir lancé son premier abonnement hebdomadaire dédié à ses trottinettes électriques disponibles en libre-service, l’opérateur américain Lime renforce son offre avec deux autres abonnements : l’un journalier, l’autre mensuel. Frandroid, LimePass : deux forfaits (mensuel et journalier) s’ajoutent à son offre de trottinettes électriques
  • Le ministère indien de la Santé a signalé dimanche matin 543 nouveaux décès dus au nouveau coronavirus et un record journalier de 38.902 nouveaux cas de COVID-19 au cours des dernières 24 heures à travers le pays, portant le nombre total de décès à 26.816 et celui des infections à 1.077.618. , (COVID-19) L'Inde signale un record journalier de 38.902 nouveaux cas, portant le total à 1.077.618

Traductions du mot « journalier »

Langue Traduction
Corse ogni ghjornu
Basque eguneroko
Japonais 毎日
Russe ежедневно
Portugais diariamente
Arabe اليومي
Chinois 日常
Allemand täglich
Italien quotidiano
Espagnol diario
Anglais daily
Source : Google Translate API

Synonymes de « journalier »

Source : synonymes de journalier sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires