La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « insinuation »

Insinuation

Variantes Singulier Pluriel
Féminin insinuation insinuations

Définitions de « insinuation »

Trésor de la Langue Française informatisé

INSINUATION, subst. fém.

A. − DR. ANC. Inscription d'un acte privé sur un registre public. Insinuation d'un contrat, d'un testament. (Dict. xixeet xxes.).
B. − Vx. [Correspond à insinuer I B 1 et II A 1] Action d'insinuer ou de s'insinuer. (Dict. xixeet xxes.).
C. − Manière adroite de faire entendre quelque chose sans l'exprimer ouvertement. La voix est un son humain que rien d'inanimé ne saurait parfaitement contrefaire. Elle a une autorité et une propriété d'insinuation qui manquent à l'écriture (Joubert, Pensées,1824, p. 146).La matière vivante paraît n'avoir d'autre moyen de tirer parti des circonstances, que de s'y adapter d'abord passivement : là où elle doit prendre la direction d'un mouvement, elle commence par l'adopter. La vie procède par insinuation (Bergson, Évol. créatr.,1907, p. 71).
RHÉT. ,,Ce que dit un orateur pour gagner la bienveillance de son auditoire`` (Ac. 1935). Exorde par insinuation (Balzac, Cous. Pons,1848, p. 147).
P. méton., souvent péj. Ce que l'on donne à entendre sans l'exprimer ouvertement. Insinuation calomnieuse, honteuse, perfide, mensongère. Emploie tous tes artifices, songes agréables, bonnes pensées, insinuations caressantes (Renan, Drames philos., Jour, 1886, p. 708).Aucune accusation précise ne vaut pour le public une suite d'insinuations obstinément répétées (Rolland, J.-Chr., Amies, 1910, p. 1195).De tels propos me déconcertent. Il m'est presque impossible de savoir s'ils représentent un avertissement amical ou une insinuation malveillante (Duhamel, Combat ombres,1939, p. 124):
... c'est le malentendu qui transforme les propos les plus innocents en allusions perfides ou en gênantes insinuations, qui fait peser sur toutes les épaules, comme un manteau de plomb, le lourd malaise de l'équivoque. Le malentendu, c'est la tension et la gêne... Jankél., Je-ne-sais-quoi,1957, p. 192.
Prononc. et Orth. : [ε ̃sinɥasjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1319 dr. anc. « notification, enregistrement d'acte » (apud Morice, Pr. de l'H. de Bret., I, 1290 ds Gdf.). B. 1. 1606 rhét. « captatio benevolentiae » (Crespin ds FEW t. 4, p. 717 b); 2. a) 1636 fig. « action d'introduire, de s'introduire (dans les bonnes grâces de quelqu'un) » (Monet); b) av. 1679 « adresse dans le langage, les manières par laquelle on s'insinue auprès de quelqu'un » (Retz, Mém., 2epart., éd. M. Allem et E. Thomas, p. 70); 3. av. 1704 au propre « action de pénétrer, de s'introduire » (Bossuet, Connaiss. de Dieu, III, 6, ibid. ds Littré); 4. 1740 « parole insinuante » (Voltaire, Charles XII, éd. R. Pomeau, chap. 8). Empr. au lat.insinuatio « exorde insinuant » rhét. dans la lang. class.; « action de faire pénétrer dans l'esprit, de persuader » à basse époque, spéc. « rapport, publication, notification » dans la lang. jur. Le hapax m. fr. insinuation « anfractuosité de la côte, baie » (xves. Evrart de Conty, BN fr. 210 ds Gdf.) est empr. au même sens du b. lat. insinuatio (de sinus). Fréq. abs. littér. : 229. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 398, b) 285; xxes. : a) 268, b) 319.

Wiktionnaire

Nom commun - français

insinuation \ɛ̃.si.nɥa.sjɔ̃\ féminin

  1. Adresse par laquelle, sans énoncer positivement une chose, on la donne à entendre, ou on prépare l’esprit à la recevoir.
    • Il se mit à table d’un air important, laissa échapper plus d’un mot obscur sur les bénéfices que le couvent pouvait espérer et sur les grands services rendus par lui-même à d’illustres personnages. Ces insinuations à toute autre heure n’auraient pas manqué d’attirer l’attention ; …. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  2. (En particulier) (Rhétorique) Ce que dit un orateur pour gagner l'attention ou la bienveillance de son auditoire.
    • Exorde par insinuation.
  3. (Droit) (Désuet) Sous l’Ancien Régime, inscription d’un acte sur un registre qui lui donne l'authenticité. Dans l’Église, inscription de tous les actes concernant les promotions, nominations, etc... au greffe de chaque diocèse.
    • La premiere origine de l’insinuation vient des Romains. Les gouverneurs des provinces avoient chacun près d’eux un scribe appellé ab actis seu actuarius, qui ressembloit beaucoup à nos greffiers des insinuations. — (Antoine-Gaspard Boucher d’Argis, L’Encyclopédie, 1re éd., Briasson, David l’aîné, Le Breton, Durand, 1766, page 789)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INSINUATION. n. f.
Adresse par laquelle, sans énoncer positivement une chose, on la donne à entendre, ou on prépare l'esprit à la recevoir. Une insinuation adroite. Une légère insinuation. Une insinuation perfide. Il est quelquefois plus difficile de se défendre contre une insinuation maligne que contre une accusation ouverte. Il désigne particulièrement, en termes de Rhétorique, Ce que dit un orateur pour gagner la bienveillance de son auditoire. Exorde par insinuation.

Littré (1872-1877)

INSINUATION (in-si-nu-a-sion ; en vers, de six syllabes) s. f.
  • 1Action de pénétrer, de s'introduire. Si on considère combien est lente et insensible l'insinuation de l'aliment dans les parties qui le reçoivent…, Bossuet, Connaiss. III, 6.
  • 2Ancien terme de pratique. Inscription d un acte sur un registre faisant autorité, afin de donner authenticité à l'écriture. Les fermiers généraux, touchés d'une action si belle [affranchissement de vassaux], en ont partagé l'honneur ; ils ont refusé le droit d'insinuation qui leur est dû et qui est très considérable, Voltaire, Pol. et législ. Écrits pour les hab. la voix du curé, 3. Tous les frais tant pour la procédure que pour les contrôles et insinuations que pour…, Voltaire, Lett. Christin, 27 oct. 1767.
  • 3 Fig. Adresse dans le langage par laquelle on insinue quelque chose. Vous avez de la tête, du jugement, du discernement… de l'insinuation, Sévigné, 9 juin 1680. On remarquait dans les deux princesses la même noblesse dans les sentiments, le même agrément et, si vous permettez de parler ainsi, les mêmes insinuations dans les entretiens, Bossuet, Anne de Gonz.

    Terme de littérature. Figure qui consiste à gagner préalablement la faveur de l'auditeur. Exorde par insinuation.

    Adresse de manière, de langage, par laquelle on s'insinue auprès de quelqu'un, on capte sa faveur. La valeur n'était pas la seule qualité de Scipion ; il avait une merveilleuse dextérité à manier les esprits, et à les amener à son but par la voie de l'insinuation, Rollin, Traité des Ét. 3e part. ch. I. Poniatowski les soutenait [les demandes de Charles XII à la Porte] par le crédit qu'il savait se donner ; l'insinuation réussit partout : il ne paraissait vêtu qu'à la turque, Voltaire, Charles XII, 5.

  • 4Paroles dites par insinuation, avec insinuation. Une insinuation adroite. Parlez nettement, je n'aime pas les insinuations. Il [le baron de Gortz] se rendit en poste auprès du czar ; et ses insinuations prévalurent plus que jamais auprès de ce prince, Voltaire, Hist. Charles XII, 8. Ce bien [qu'on disait de quelqu'un] était altéré par des insinuations adroites et perfides, Marmontel, Mém. XI.

HISTORIQUE

XVIe s. Pourveu que celui qui le lendemain les desavoue [des contrats] et y renonce, le face sçavoir à la partie adverse par insinuation, et à cet effet luy rende les pot de vin et denier à Dieu dans le mesme soleil luisant…, Nouv. coust. génér. t. I, p. 658.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « insinuation »

Provenç. insinuation ; espagn. insinuacion ; ital. insinuazione ; du latin insinuationem, de insinuare, insinuer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin insinuatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « insinuation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
insinuation ɛ̃sinµasjɔ̃

Fréquence d'apparition du mot « insinuation » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « insinuation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « insinuation »

  • De son côté, la candidate de droite ne riposte pas publiquement aux insinuations de Johanna Rolland, exprimées encore lors du débat Télénantes/Ouest-France/Presse Océan. Mais Laurence Garnier est agacée. « Mme Rolland ne s’occupe pas de Nantes depuis six ans. N’a-t-elle rien d’autre à faire que ces attaques mesquines ? C’est pathétique. C’est le signe qu’elle panique ! Me concernant, sur le Sénat, y’a pas de sujet, et les Nantais n’attendent pas que je leur parle de ça. Nous sommes en campagne pour les Municipales, ils veulent m’entendre sur mon programme pour eux et pour Nantes. »
    Municipales à Nantes. Laurence Garnier au Sénat ? « C’est stupide ! » - Nantes.maville.com
  • « Une telle insinuation est scandaleuse et insultante et de tels propos sont profondément antirépublicains. Non, dans une campagne électorale, tous les coups ne sont pas permis », déclarent ainsi Claude Tibi (UDI), tête de liste « Agir pour Gonesse » et Cédric Sabouret (PS), tête de liste « Un nouveau souffle pour Gonesse » dans un communiqué commun.
    leparisien.fr — Municipales à Gonesse : la lettre du maire aux habitants ne passe pas - Le Parisien
  • Si je n’en affirme pas davantage, c’est que je crois l’insinuation plus efficace.
    André Gide
  • Comment le journal du soir, dans une insinuation aussi grossière que navrante, sous-entend que la levée du contrôle judiciaire de Gaspard Glanz pourrait s’avérer dangereuse, au travers d’un rapprochement saugrenu avec une affaire… de violences conjugales.
    Acrimed | Action Critique Médias — Affaire Gaspard Glanz : Le Monde donne une leçon de journalisme d’insinuation - Acrimed | Action Critique Médias

Traductions du mot « insinuation »

Langue Traduction
Anglais insinuation
Espagnol insinuación
Italien insinuazione
Allemand unterstellung
Chinois 暗示
Arabe التلميح
Portugais insinuação
Russe инсинуация
Japonais ほのめかし
Basque iradokizun
Corse insinuazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « insinuation »

Source : synonymes de insinuation sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot insinuation au Scrabble ?

Nombre de points du mot insinuation au scrabble : 11 points

Insinuation

Retour au sommaire ➦