Inexpugnable : définition de inexpugnable


Inexpugnable : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

INEXPUGNABLE, adj.

A. − Qu'il est ou qu'il semble impossible de prendre d'assaut, par la force des armes. Synon. imprenable.Citadelle, cité, forteresse, tour inexpugnable; position, situation inexpugnable. Vers 1455, Frédéric Ier, voulant rendre son château inexpugnable, fit élever une forte tour au-dessus du petit vallon qui le sépare des montagnes au levant (Hugo, Rhin,1842, p. 333).Pieux que, pour rendre plus inabordables les fortifications, on (...) fichait (...) en terre devant elles, et qu'on reliait entre eux (...). Car ils passaient pour rendre une place inexpugnable. Évidemment, cela fait sourire avec l'artillerie moderne (Proust, Sodome,1922, p. 964):
Les soldats de Crucha, venus pour défendre le monastère de Beargarden contre les barbares marsouins, s'y établirent fortement. Afin de le rendre inexpugnable, ils percèrent des meurtrières dans les murs et enlevèrent de l'église la toiture de plomb pour en faire des balles de fronde. France, Île ping.,1908, p. 142.
[P. méton., en parlant de pers.] Ils s'y étaient retranchés [dans un terrain de combat], et se croyaient inexpugnables; mais tout cède aux grandes vues (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 2, 1823, p. 15).
P. ext., parfois p. plaisant. Que l'on ne peut enlever à son possesseur. Le timide lapin s'y creuse [dans les vallées] un terrier inexpugnable sur les pelouses de serpolet et de thym (Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p. 328).J'ai dû demander la résidence de mon choix. Avignon, hélas! est inexpugnable, car le professeur Honorius tient bon, je le sais (Mallarmé, Corresp.,1866, p. 223).
B. − Au fig. Qui ne peut être vaincu, qui résiste à tous les assauts. Synon. indomptable, invincible.Force, puissance inexpugnable. Cette conviction orageuse où tournoyait une âme inexpugnable (Sainte-Beuve, Volupté, t. 2, 1834, p. 110).Nos automatismes ne sont pas en nous des fatalités inexpugnables (Mounier, Traité caract.,1946, p. 411).
[P. méton., en parlant de pers.] Je crois très-fort qu'il n'y a que deux choses qui pourraient agir sur Zola, la trique ou le manque d'argent. Riche et bien portant, le drôle est inexpugnable (Bloy, Journal,1896, p. 227).Il croyait uniquement et avec ferveur à l'« être » véritable, inaliénable, inexpugnable, divin qu'il était lui-même (Jouhandeau, M. Godeau,1926, p. 141).
En partic., vieilli, fam. (parfois p. plaisant.). [En parlant d'une femme ou de sa vertu] Qui résiste à toutes les tentatives de charme, de séduction. Cœur, femme inexpugnable; pudeur inexpugnable. La flatterie (...) échouait sur une fille, qui, depuis long-temps, se savait sans beauté. Mais l'homme de volonté ne trouve rien d'inexpugnable (Balzac, Pts bourg.,1850, p. 140).Elle ménage ce bélître dans l'idée de s'en faire épouser, et (...) se livre à ces simagrées de pudeur hyrcanienne et de vertu inexpugnable, repoussant l'amour des ducs les mieux faits (Gautier, Fracasse,1863, p. 345).
REM. 1.
Inexpugnabilité, subst. fém.,hapax. L'absence de pont-levis et d'accès maintint à notre forteresse [L'Action française] son caractère d'inexpugnabilité (L. Daudet, Vers le roi,1920, p. 51).
2.
Inexpugnablement, adv.D'une manière inexpugnable. En attendant nous étions inexpugnablement retranchés derrière la ligne Maginot (L'Œuvre,30 janv. 1941).Au centre de nous-mêmes, (...) où le vaincu traqué, opprimé, humilié, réduit à presque rien, se retranche inexpugnablement (Jankél., Je-ne-sais-quoi,1957, p. 260).
Prononc. et Orth. : [inεkspygnabl̥], [-ne-]; [-pyɳabl̥] (Lar. Lang. fr.). Martinet-Walter 1973 [-pygna-], [-pyɳa-] (7/10). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1364-73 [ms.] « qui ne peut être pris d'assaut » rochiers inexpugnables (Bersuire, T.-Liv., ms. Ste-Gen., fo334a ds Gdf. Compl.); 1543 « qu'on ne peut vaincre » force inexpugnable et invincible (Amyot, Crass., 26 ds Littré); en partic. 1636 cœur inexpugnable (Corneille, Illusion comique, V, 4, ibid.). Empr. au lat.inexpugnabilis « imprenable, invincible », dér. à l'aide du préf. in- négatif de expugnabilis « que l'on peut prendre d'assaut », lui-même dér. de expugnare « prendre d'assaut », lui-même dér. de pugnare « combattre, lutter », préf. ex- intensif. Fréq. abs. littér. : 83. Bbg. Delb. Matér. 1880, p. 178 (s.v. inexpugnabilité). - Jourjon (A.). Rem. lexicogr. R. Philol. fr. 1917-18, t. 30, p. 137.

Inexpugnable : définition du Wiktionnaire

Adjectif

inexpugnable \i.nɛks.pyɡ.na.bl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui ne peut être forcé ou être pris d’assaut.
    • Louis IX, attachant une grande importance à la place de Carcassonne qui couvrait cette partie du domaine royal devant l’Aragon, […], voulut en faire une forteresse inexpugnable. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Elles s’enfuient ensuite vers leur demeure inexpugnable, portant dans leurs seins les fruits d’unions brutales et sans volupté. — (Renée Dunan, Ces Dames de Lesbos, 1928)
    • On faisait bloc. On était bloc. Inexpugnable. Indélogé. — (Alain Damasio, La Horde du Contrevent, 2004)
    • C'est l’inexpugnable arrogance de votre beauté qui m'asperge. — (Personnage de Hubert Bonisseur de La Bath d’après un texte de Jean-François Halin et Michel Hazanavicius, OSS 117 : Rio ne répond plus, 2009)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Inexpugnable : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INEXPUGNABLE. (Le G se prononce fortement.) adj. des deux genres
. Qui ne peut être forcé, pris d'assaut. Ville inexpugnable. Il n'y a plus de forteresses inexpugnables.

Inexpugnable : définition du Littré (1872-1877)

INEXPUGNABLE (i-nèk-spugh-na-bl') adj.
  • Qui ne peut être pris par la force des armes. Rempart inexpugnable pour défendre la république chrétienne, Guez de Balzac, le Prince, ch. I. Une tour inexpugnable, Naudé, Apologie, p. 443. Une ville grande, magnitique, riche, inexpugnable, sans enceinte et sans forteresses, domine sur soixante et douze îles, Raynal, Hist. phil. XIX, 2.

    Fig. Ce cœur inexpugnable aux assauts de leurs yeux, Corneille, l'Illus. com. V, 4.

    Par extension et par plaisanterie. Une femme inexpugnable, une femme du cœur de laquelle on ne peut triompher. Caliste enfin l'inexpugnable Commença d'écouter raison, La Fontaine, Coupe.

HISTORIQUE

XVIe s. Chateau estimé de tous ceux qui l'ont veu, inexpugnable, Beaugué, Guerre d'Écosse, I, 11. Caesar, les ayant reconciliez ensemble, vint par ce moyen à joindre et composer de leurs trois ligues une force inexpugnable et invincible, qui depuis ruina le peuple et le senat romain, Amyot, Crass. 26. Vous avez prins Calais, deux cens ans imprenable, Monstrant qu'à la vertu rien n'est inexpugnable, Du Bellay, J. III, 66, recto. Nature ayant voulu se reserver ces legieres marques de son autorité [frémir à la vue d'un précipice], inexpugnables à notre raison et à la vertu stoïque, pour luy apprendre sa mortalité et nostre fadeze, Montaigne, II, 20.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

INEXPUGNABLE. - HIST. Ajoutez :

XIVe s. Citez dequelles il scet que par leur naturel lieu et par leurs forteresces artificalles sont inexpugnables, Bercheure, f° 98, verso.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Inexpugnable : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

* INEXPUGNABLE, adj. (Gram.) qu’on ne peut emporter de force ; il se dit au physique & au moral des choses & des personnes. Cette citadelle & cette femme sont inexpugnables.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « inexpugnable »

Étymologie de inexpugnable - Littré

Lat. inexpugnabilis, de in… 1, et expugnare, prendre par la force des armes, de ex, et pugnare, livrer combat, de même radical que pugnus, poing.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de inexpugnable - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Du latin inexpugnabilis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « inexpugnable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
inexpugnable inɛkspygnabl play_arrow

Citations contenant le mot « inexpugnable »

  • C’est ce qu’a voulu sanctionner le Guide Rouge qui après s’être attaqué à Marc Veyrat, signifie de la sorte qu’il n’existe pour lui aucune forteresse inexpugnable. Aucune star de la gastronomie n’est donc désormais à l’abri. Le monde des trois fois étoilés peut trembler. LE [Lyon-Entreprises], La 3ème étoile supprimée : l’empire Bocuse ébranlé - LE [Lyon-Entreprises]
  • «Un court instant, c’est la panique», poursuit-elle. L’historienne raconte en effet que les carrosses qui doivent leur permettre de partir ne sont pas au rendez-vous. Ils ont été arrêtés à leur sortie des écuries, tandis que le cavalier qui les précédait était abattu d’un coup de fusil. Une solution de remplacement est trouvée. Trois petits fiacres, plus discrets, sont envoyés à la famille royale qui s’y entasse «tant bien que mal et les véhicules, encadrés par deux escadrons de cuirassiers, partent au galop en direction de Saint-Cloud», signale-t-elle, ajoutant: «Une fuite aux allures de sauve-qui-peut, au terme de dix-huit années d’un règne qui se prétendait "inexpugnable"». , La fuite aux allures de "sauve-qui-peut" du roi des Français Louis-Philippe
  • De plus, et pour faire bonne mesure, il est facile d’expliquer que cette abondance électrique serait irrationnelle si, de l’autre main, on ne diminuait pas les moyens existants, dont le nucléaire, qui n’est plus très en cour, et ça tombe bien. On va donc fermer progressivement les centrales, comme le prévoit aussi la nouvelle PPE, dont la dialectique est décidément inexpugnable. Le Monde de l'Energie, Transitionnons, transitionnons, il en restera peut-être quelque chose !
  • Un suspense auquel personne n'aurait cru il y a quelques mois tant Lille est un bastion socialiste inexpugnable depuis l'après-guerre. Martine Aubry sort gagnante mais affaiblie pour sa quatrième élection, face à une stratégie offensive de ses anciens alliés verts. On notera au demeurant que l'autre candidate de la triangulaire, Violette Spillebout, pour LREM, n'était autre que son ancienne directrice de cabinet. Elle n'a rassemblé que 20 % des voix malgré une campagne de terrain entamée très en amont.  Les Echos, Municipales : Martine Aubry réélue d'extrême justesse à Lille | Les Echos

Traductions du mot « inexpugnable »

Langue Traduction
Corse impregnable
Basque menderaezinak
Japonais 難攻不落
Russe неприступный
Portugais inexpugnável
Arabe منيعة
Chinois 坚不可摧
Allemand uneinnehmbar
Italien inespugnabile
Espagnol inexpugnable
Anglais impregnable
Source : Google Translate API

Synonymes de « inexpugnable »

Source : synonymes de inexpugnable sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires