La langue française

Impudemment

Sommaire

  • Définitions du mot impudemment
  • Étymologie de « impudemment »
  • Phonétique de « impudemment »
  • Citations contenant le mot « impudemment »
  • Traductions du mot « impudemment »
  • Synonymes de « impudemment »
  • Antonymes de « impudemment »

Définitions du mot impudemment

Trésor de la Langue Française informatisé

IMPUDEMMENT, adv.

D'une manière impudente. Synon. sans vergogne.Se moquer impudemment de qqn. Parler impudemment ; mentir impudemment (Ac.). Ainsi « elle » ignorerait (...) que Laroche, fermier des Lamberts, refusait impudemment de payer son fermage (Colette, Sido,1929, p. 86).Le Beethoven des années 1800-1805 (...) jouait dans les rues le coureur de femmes; il les ignorait impudemment, avec son face-à-main (Rolland, Beethoven, t. 2, 1937, p. 520).
Prononc. et Orth. : [ε ̃pydamɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1461, 17 sept. (Ord., xv, 22 ds Gdf. Compl.). Dér. de impudent*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 93.

Wiktionnaire

Adverbe

impudemment \ɛ̃.py.da.mɑ̃\

  1. Avec impudence ; audacieusement ; effrontément ; éhontément.
    • Ensuite je pense avec joie que quelque mauvais poète la ramassera et s’encoiffera impudemment. — (Charles Baudelaire, « Perte d'auréole », poëme 46 de Le Spleen de Paris, édité en 1869)
    • Un regard noir au nain, et le jeune chevalier claquait impudemment la porte derrière lui. — (George R. R. Martin, Le Trône de fer, traduction de l’anglais par Jean Sola, 1999)
    • Un homme de mon âge a cru légèrement Ce qu’un homme du tien débite impudemment. — (Pierre Corneille, le Menteur, V, 3.)
    • Je déclare qu’ils ont menti très impudemment. — (Blaise Pascal, Provençal XV.)
    • Il me nia impudemment que les Caraïbes fussent nés rouges ; je fus obligé de lui envoyer une attestation d’un ancien procureur du roi de la Guadeloupe. — (Voltaire, Homme aux 40 écus, lettre.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

IMPUDEMMENT. adv.
D'une manière impudente. Parler impudemment. Répondre impudemment. Ce malhonnête homme se montre impudemment partout. Mentir impudemment.

Littré (1872-1877)

IMPUDEMMENT (in-pu-da-man) adv.
  • Avec impudence. Un homme de mon âge a cru légèrement Ce qu'un homme du tien débite impudemment, Corneille, le Menteur, V, 3. Je déclare qu'ils ont menti très impudemment, Pascal, Prov. X. Il me nia impudemment que les Caraïbes fussent nés rouges ; je fus obligé de lui envoyer une attestation d'un ancien procureur du roi de la Guadeloupe, Voltaire, Homme aux 40 écus, lettre.

HISTORIQUE

XVe s. Contre les importuns ou contre les survenans intempestivement, ou contre ceux qui nous prient impudemment, l'Amant ressuscité, dans le Dict. de DOCHEZ.

XVIe s. Nous donnons à d'autres qui nous demandent continuellement et impudemment, Amyot, De la mauvaise honte, 9.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « impudemment »

Dérivé de impudent avec le suffixe -ment.
→ voir -emment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Impudent, et le suffixe ment.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « impudemment »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
impudemment ɛ̃pydamɑ̃

Citations contenant le mot « impudemment »

  • A la barre, Pierre Joxe, "encore plus indigné qu'il y a deux ans", déplore que le blog "perpétue impudemment des calomnies et des injures à tous les vents". Le Point, Les accusations d'Ariane Fornia contre Pierre Joxe au coeur d'un procès en diffamation - Le Point
  • L'histoire est utilisée de plus en plus ouvertement et impudemment pour affirmer qu'on a raison. Et de préférence par des actions qui blessent "la partie adverse" ou du moins qui la heurtent, écrit Walter Pauli, journaliste au Knack. Site-LeVif-FR, "On abuse de plus en plus impudemment de l'histoire pour affirmer qu'on a raison" - Belgique - LeVif
  • Plus récemment, elle fut à plusieurs reprises sous les ordres de certains gouvernants égarés ou inexpérimentés allant jusqu’à oser se vanter de « nettoyer », de « passer au Kärcher » des jeunes qui furent aussi qualifiés de « sauvageons » en jouant impudemment sur l’ambigüité d’un mot évoquant aussi bien le charme de l’arboriculture que la bestialité du racisme… Club de Mediapart, Restaurer le lien entre police et population | Le Club de Mediapart
  • Ébranlé par un échec, un grand architecte ne croit plus en son talent, en sa mission et en l’architecture. Peut-il impudemment abandonner famille, équipe et clients… et travailler autrement ? La culpabilité est-elle soluble dans la dépression ? Benzine Magazine, Kitsune : quand au sommet tout vacille - Benzine Magazine
  • Cette proposition a été rejetée par l’assemblée des délégués de la FMSQ lundi. Ils ne veulent pas donner plus de 400 M$. Ils reprochent au gouvernement de se prévaloir «impudemment de chaque geste d’ouvertures» pour leur soutirer davantage de concessions, selon un document obtenu par Le Journal. Ils estiment que Christian Dubé a renié sa parole en n’attendant pas l’étude indépendante commandée à l’Institut canadien d’information sur la santé.    Le Journal de Québec, Québec ne demande plus 1 G$ par année aux médecins spécialistes | JDQ

Traductions du mot « impudemment »

Langue Traduction
Anglais impudently
Espagnol descaradamente
Italien sfacciatamente
Allemand frech
Chinois 冒昧地
Arabe بوقاحة
Portugais descaradamente
Russe беззастенчиво
Japonais 厚かましく
Basque lotsagabekeriak
Corse impudamente
Source : Google Translate API

Synonymes de « impudemment »

Source : synonymes de impudemment sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « impudemment »

Partager